Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Lun 6 Nov - 16:13

Je voyais dans son regard que je lui plaisais et alors que lui en prenait plein la vue moi j’en prenais plein pour ma confiance en moi. Du coup je me collais à lui, venant chercher sa présence contre moi, me collant à lui. C regard qui m’avait fait me sentir bien me rendait entreprenante. Sa chemise finit par voler et je pu m’installer sur lui une fois assis sur le lit. Sa main retrouva ma cuisse tandis que son autre main ne perdit pas de temps à essayer de défaire les attaches de mon bustier. Au moins je n’étais pas la seule à vouloir plus. Et plus je l’obtins. Alors que je défaisais sa ceinture il retourna la situation en m’allongeant sur le matelas, se positionnant au-dessus de moi.

Couchée sur le dos, je fermais les yeux savourant le touché de sa bouche contre ma peau, serrant les draps dans une de mes mains, l’autre s’étant perdue dans les cheveux de Lucas. Une fois mon haut quasi enlevé, après que sa main soit passée par ma cuisse puis ma hanche, je pu sentir ses plaques de l’armé froides entrées en contact avec ma peau ce qui me fis cambrer doucement contre lui. Au même moment il parla contre ma peau, me complimentant, mais les vibrations de sa voix se répercutèrent en moi et me donnaient envie de plus. Il était doué, sans même faire d’efforts pour me rendre folle. Il l’avait toujours été. Le tout était de savoir quand il me rendait folle de rage ou de désir.

M’affairant à son pantalon, il me donna un coup de main et on pouvait enfin se retrouver bassin contre bassin. Ses mains remontèrent alors pour finalement arriver à bout du rempart de tissus retenant ma poitrine, pour finir par libérer cette dernière. Ge gémissais doucement lors que ses doigts passèrent sur mes seins, étant assez sensible à cet endroit. Il était doué, beaucoup trop pour mon propre bien. Alors que mes yeux plongeaient dans les siens, il revint m’embrasser un instant plus tard. Nos corps se rencontrèrent enfin. J’eu des frissons à la sensation des plaques de métal contre ma peau mais sa peau chaude suivais tellement vite que ça ne restait pas froid bien longtemps. Je ne pensais pas à lui retirer son collier, ça lui donnais un air et une allure assez plaisante. Mon gémissement fit écho au sien alors que son bassin vint frotter contre moi et qu’il mordillait ma lèvre inférieure.

Lorsqu’il bloqua ma main au-dessus de ma tête, avec la sienne, j’eu un frisson. J’adorais mener la danse, mais c’était assez enivrant de me faire dominer de la sorte par mon cavalier de ce soir. C’était nouveau, c’était excitant, mais ça ne devait pas durer pour autant. Alors que ma bouche taquinait la sienne, allant à la rencontre de ses lèvres pour ensuite m’éloigner seulement pour mieux revenir, ma jambe remontais le long de sa sienne, mon pied caressant doucement son mollet dénudé. Autant je savourais l’instant autant j’avais autre chose en tête. Retrouvant alors cet endroit à son oreille qui semblait tellement lui faire d’effets, mon autre main vint caresser son flanc, passant en dessous du tissu de son boxer. Ce n’était pas mon premier partenaire, ni le mieux fournis, mais je devais avouer que ce que je sentais sous mes doigts promettais de belles choses pour plus tard. Ou pour bientôt. Ayant déconcentré mon partenaire sa poigne sur ma main se relâcha un peu et une fois ma seconde main de libéré je n’attendais pas pour qu’elle rejoigne la première. Ma bouche retrouvant la sienne je m’appliquais à enlever son dernier bout de tissus avant de jouer des hanches et de le retourner. Me retrouvant à nouveau au-dessus de lui ma bouche couru à nouveau sur son torse, ma langue traçant parfois les lignes de ses abdos bien dessinés, d’autre fois embrassant juste certains endroits. Je voulais lui faire ressentir beaucoup de choses, et j’espérais qu’il soit réceptif. Arrivé au niveau de ses plaques je ne pus m’empêcher d’en tracer à moitié le contour. Je crois que j’avais un faible pour les gars de l’armée ! Finalement je descendis plus bas, beaucoup plus bas. Ma bouche s’aventura sur la peau de son bassin avant de se rapprocher de plus en plus de son entrejambe. Relevant mon regard sur lui j’évaluais son état, avant de finalement me pencher un peu plus sur lui, commençant un lent et doux travail de langue, de bouche et de rythme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Mar 7 Nov - 20:02

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Lucas voyait combien ca plaisait à Catherine et au final ca lui plaisait énormement aussi. Jamais il n’aurait cru un jour se retrouver dans une telle situation en sa compagnie, mais le fait aussi que ce soit nouveau, imprévue rendait ce côté excitant bien plus intense. Des décharges électrique parcourait par endroit la peau de Lucas, comme quand il sentit le pied de la jeune femme remonter de cette façon contre son mollet, une caresse en soit.

Ce qui vint bien évidemment le déconcentrer et le fit trésaillir légèrement ce fut quand il sentit la main aventureuse de Catherine aller dans un endroit assez intime. Ses doigts se contractère se refermant au creux de sa main sur le coup. Bien évidemment ca mettait toujours la pression, elle le découvrait, et qui sait ce qu’elle pouvait penser en le sentant ainsi. Elle savait s’y prendre. Bien vite son boxer vint rejoindre les autres vêtements au sol, il était ainsi nu… Nu devant elle.

Mais ce fut la surprise quand la position se renversait, il se retrouvait sur le dos, sa respiration un peu saccadée alors que ca venait à peine de commencer et il en savait même pas ce qu’il l’attendait dans le fond. Bien évidemment il avait la tête en vrac, et l’adrénaline était comme présente a attendre ce qu’il allait ce passer. Les doigts de l’autre main de Tristan se posait dans le dos de Catherine, alors que cette dernière venait à lui procurer une douce torture de baisé simple et avec sa langue. Il se tendit, parce que c’était bon et ca faisait naître son plaisir.

Il la voyait descendre de plus en plus bas, il avait la respiration presque coupé quand elle s’approchait de son entrejambe, bien évidement qu’il ne restait pas insensible, c’était la partie centrale de tout acte de plaisir. Se mordant la lèvre, Catherine relevait la tête, il était bien évidemment impatient de savoir ce qu’elle allait faire, même s’il avait une grande idée, mais pour son état était qu’il mourrait d’envie et de désir de l’avoir contre lui… Mais il allait être patient.

Son autre main se retrouvait soudainement à tenir la couverture du lit et ses doigts de l’autre main s’aventurait dans les cheveux de Catherine refermant légèrement sa poigne à chaque mouvement qu’elle faisait avec sa bouche. C’était un plaisir sans nom, et il ne pouvait s’empêcher de lâcher un gémissement rauque pour montrer que ca lui plaisait. Elle était doué, vraiment… Lucas ne pu s’empêcher de bouger légèrement son bassin, bien évidemment ce n’était pas simple, heureusement pour lui il n’était pas quelqu’un qui réagissait tout de suite à ce genre de contact et plaisir, mais il n’était pas très patient non plus. Sa respiration était de plus en plus saccadée, il avait bien chaud et son coeur tambourinait dans sa poitrine… Allait-elle le tuer ? Jusqu’où elle allait aller ? Plus ca avançait, plus il ne réprimait pas son plaisir, ses doigts dans les cheveux de Catherine le montrait, puis son intimité venait à réagir de plus en plus au bienfait qu’elle lui procurait.

Finalement il lui fit comprendre qu’elle ne devait pas continuer sur cette voie, et lui demandait silencieusement, mais en parlant avec le corps et les gestes de remonter simplement. Ce fut le cas, Lucas reprenait ses esprits pour le coup, bien qu’il en profitait pour faire voyager sa main sur le corps de Catherine, en passant par sa poitrine généreuse, et la caressant, il avait bien vu que c’était un endroit sensible et son autre main en profitait pour passer sur les fesses de Catherine, resserrant sa prise sur l’une, elle avait toujours son bas de sous vêtement. Il vint chercher ses lèvres avec les siennes, sa respiration était chaude… sa main finit par faire descendre le shorty de Catherine, doucement, et il passait sa main devant venant rencontrer le devant de son intimité, ses doigts experts glissait sous le tissu, le baissant en même temps. Au final il retournait la position doucement, pour être plus à l’aise, mordillant la lèvre inférieur de la jeune femme, alors que ses doigts venait donner du plaisir doucement au corps de Catherine…
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Mer 8 Nov - 20:25

J’avais entamé ma lente descente le long de son torse, essayant de lui procurer autant de plaisir que possible. Aussi égoïste que ça puisse paraitre je voulais qu’il se remémore cette nuit. Je voulais qu’elle reste marquée dans son esprit. Je ne voulais pas être une parmi tant d’autres. Je voulais le marquer. Qu’il pense à moi autant que j’avais commencé à penser à lui. Egoïste mais compréhensible non ? Alors je m’appliquais. Jouant de ma langue et mes lèvres je descendis le long de son torse avant de finalement arriver au niveau de son bassin. Au final ma bouche alla à la rencontre de son membre et je commençais à m’appliquer pour de bon.

Une petite pointe de satisfaction alors qu’l passait sa main dans mes cheveux. Pointe qui évolue bien vite alors qu’il se mit à gémir. Et bien il semblerait que je sois sur la bonne voie ! Je passais mes mains le long de son bassin lui prodiguant des caresses supplémentaires avec mes doigts alors qu’il venait à ma rencontre par moments. Finalement par des gestes, la poigne de sa main changeant ou autre il mit fin à mon traitement. Au moins ça ne semblait pas lui avoir déplu. Loin de là même. Alors que je remontais sa main bougea sur ma peau, me procurant des petites décharges électriques. Au fond tout été désir dans nos actes. Il repassa sur ma poitrine et autant dire que ça ne me déplaisais pas du tout, loin de là même. Sa main sur mes fesses se faisait dominante ce qui alimenta la flemme de désir qui brulais en moi. Au fond il semblait être l’amant que je recherchais, dominé mais dominant aussi. Peut-être que ce n’était que moi aussi qui voulait voir ça en lui et qui me trompais.

Ses lèvres retrouvaient les miennes et je savourais le baiser, y mettant du mien. Mes mains se perdaient sur son torse et ses épaules, savourant le touché de sa peau et de ses muscles sous mes doigts. Ses doigts descendaient quant à eux plus bas, allant à la rencontre de mon bassin de mon intimité. Me cabrant doucement contre lui je le laissais nous retourner, le laissant prendre le dessus. Il vint morde ma lèvre alors que je souriais contre lui, savourant le moment. On était nu l’un contre l’autre et je sentais son érection contre ma peau alors que ses doigts étaient occupés à me procurer du plaisir. Autant dire que le lubrifiant ne sera pas nécessaire ce soir. Il était doué.

Je passais une main dans ses cheveux, l’autre le long de son dos, griffant légèrement sa peau au passage sans pour autant lui faire mal. Alors que le jeu dura encore un moment, je finis par coller de plus en plus mon bassin contre lui et l’invitais à venir dans une étreinte plus passionnée et plus charnelle. Alors que mes lèvres retrouvaient les sienne on se guida l’un l’autre, s’ajustant au corps de l’autre, apprivoisant le corps de l’autre. Et au final je rejetais ma tête légèrement en arrière contre les draps du lit, savourant la sensation de son membre en moi. Dans ce genre de situation je me disais que m’avoir fait poser un stérilet était douloureux mais quand même bien pratique. M’accrochant à son épaule je jouais doucement du bassin contre lui, le laissant quand même décidé du tempo. Peut-être choisira-t-il un tempo sensuel comme la rumba qui semblait nous coller à la peau ce soir ? En tout cas je savais que je ne regrettais pas cette soirée. Même si j’évitais de penser aux conséquences possibles le lendemain, je savourais plus l’instant de plaisir qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Ven 10 Nov - 5:41

Lizzie & Tristan

 Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Les sens de Lucas était comme déculper, il ne savait pas sur l’instant que c’était juste l’effet que lui prodiguait Catherine, jamais il n’avait ressenti ca. Le contact, le plaisir et le désir était plus accentué et ardent. Ca venait de bien plus profond à l’intérieur de lui, il s’était donc aussi venger pour sa part pour donner du plaisir à sa belle. Ses doigts venant en caresse experte sur son intimité, autant dire que la mission était réussi avec succès. 

Lucas sentait bien qu’elle était autant réceptive que lui, entre eux le jeu dura, jusqu’à ce qu’elle n’en peut plus la première. Elle avait donc craquer et il était plutôt content d’avoir tenu le choc, même s’il était à deux doigts d’y passer aussi fallait avouer. Mais la gourmandise était un pêché, bien qu’il en redemandait encore de ces caresses, de son contact et bien plus. Il sentit le bassin de Catherine venir plus à la rencontre du sien. L’invitation était claire, Lucas embrassait avec plus de sensualité et d’ardeur Catherine, ils s’étaient apprivoiser l’un l’autre et continuait encore. Et l’acte de s’unir arrivait.

La sentir tout contre lui était divin, le souffle court, il sentit Catherine s’accrocher à son épaule et elle venait à sa rencontre, Lucas commençait donc à bouger des hanches également. Le tempo fut normal pendant quelques secondes, il fallait toujours un temps pour trouver le rythme qui plairait à tous les deux, puis il fit des mouvements plus sensuel et lent. C’était un peu au rythme de toute leur soirée, même si on sentait la pointe d’ardeur derrière tout ca. 

Les souffles chauds se mêlant, Lucas avait attraper une main de Catherine, l’autre était pour se tenir, alors que les mouvements continuaient et s’enchaînait. Un petit gémissement rauque s’échappait de ses lèvres, ce n’était pas sans dire que la pulsion de plaisir grandissait à vue d’oeil. Il avait le plein pouvoir, étant au dessus d’elle, mais à un moment la position changeait… Ils se découvraient et ne savait pour ainsi dire pas ce qu’aimait l’autre, mais Catherine le guidait, ou l’accompagnait, si bien qu’ils se retrouvaient assis, Catherine sur lui et se mouvait à l’unisson. Lucas faisait glisser sa langue sur le cou de la jeune femme, y déposant des baisés plus que sensuel.

Le rythme c’était en tout cas accélérer, si bien que l’ambiance de la chambre était devenu bien brûlante et faisait écho aux gémissements de l’un et l’autre qui exprimaient leur plaisir mutuel. L’ébat durait un temps, un temps qui paru indéfinis, mais pour lequel on désirait qu’il dure toujours. Les changements de position pour accentuer le plaisir étaient changeante selon leurs désirs et toujours faite dans le respect de l’un et l’autre… Lucas s’était donner à elle, sans presque aucune retenu, et c’était peut être là qu’il avait dépassé la limite le mettant dans une facheuse position par la suite et ce qu’il allait lui révéler son attachement envers elle...

Il vint le moment de l’apothéose, le désir ultime, cette sensation de monter bien haut et de ne plus jamais redescendre… Les muscles de Lucas se tendirent, dans une multitude de frisson, il atteignait le plaisir, il savait qu’il n’était pas le seul, même si pour Catherine cela avait déjà commencer. L’ascension fut rapide, mais tellement intense. Lucas en oubliait pendant quelques secondes où il se trouvait et finalement tout s’arrêtait avec grande exquise… Restant contre Catherine, il vint l’embrasser plus doucement, après que l’orgasme fut atteins, et c’est bien après quelques minutes le temps de cesser tout mouvement qu’ils arrêtaient de ne faire plus qu’un. Lucas basculait sur le côté, posant son dos contre le lit et reprenant bien ses esprits et sa respiration, posant son regard sur le plafond de la chambre.
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Sam 11 Nov - 13:30

Notre ébat était tout sauf « bon ». Il était exceptionnel. Tant de temps ou nous nous étions retenus durant la soirée, suivant un rythme de montagnes russes. Et pourtant nous voilà plus proche physiquement que jamais. D’ailleurs jamais je n’aurais cru que Tristan pouvait être ce genre d’amant. Autoritaire, soumis, joueurs et pourtant doux aussi. Attentionné. Donnant autant qu’il reçoit. Et pourtant je n’avais pas vraiment le temps d’être étonné sur cette nouvelle facette de lui que je découvrais, bien trop prise dans l’étreinte, bien trop prise par mes émotions, bien trop prise par lui !

Nos mouvements étaient synchronisés. Bougeant des hanches tous les deux on se laissait aller à un plaisir encore plus grand. Alors que je m’accrochais à lui le rythme changea pour devenir plus lent et sensuel. Mon pouls avait un tout autre rythme, plus rapide, beaucoup plus rapide. Et pourtant ces gestes lents étaient juste divin. Alors que sa main trouva la mienne, mes yeux ne perdirent pas une miette de son visage lorsqu’il gémissait de plaisir. Encore cette satisfaction de lui procurer autant. Et pourtant je savais que je pourrais procurer encore plus. Jouant de mon corps je le guidais pour échanger des positions. Vu sa réceptivité on ne pouvait pas parler de prise de pouvoir mais plus de … Découverte mutuelle d’autres horizons. Sa langue dans mon cou, mon bassin bougeant sur le sien, je fermais les yeux gémissant doucement. Tout ça était si bon que ça aurait pu durer bien longtemps… Et pourtant le rythme finit par accéléré, une main dans ses cheveux, l’autre dans son dos. Je gémissais à l’unisson avec lui alors que mon plaisir grandissait.

Je me donnais sans même réfléchir, savourant l’étreinte changeante mais tellement agréable. Et pourtant toute bonne chose avait une fin. Collée à lui je me laissais aller contre lui alors que le plaisir pris le dessus de manière prévisible mais bien plus fort qu’avant. Je m’accrochais à lui dans une ultime tentative de faire ce moment bien précis très, très longtemps. Alors que je me remettais doucement de ce moment, le souffle court, la tête dans les nuages je sentis ses lèvres contre moi, douces, tendres. Dans cette ambiance post orgasmique c’était juste ce qu’il fallait. Sans réfléchir je répondis à son baiser, me mettant doucement contre lui avec des gestes lent et doux. Alors qu’il se détachait de moi, mon esprit avait de plus en plus du mal à revenir à la réalité. Trop d’émotions durant toute la soirée, trop de tensions entre nous, les débats plus qu’agréable qui avait aspiré toute mon énergie. Passant doucement de cette bulle de bien être à un sommeil de plus en plus présent. Et pourtant quand Lucas s’éloignait je me tournais inconsciemment dans sa direction, recherchant la chaleur de son corps avant de sombrer pour de bon, le bercement du bateau n’aidant pas à me retenir éveillé.

-…-~^~-…-

Je bougeais doucement, les yeux toujours clos alors que je me réveillais doucement. Je notais de suite que l’odeur m’entourant n’était pas celle de mon lit. Quelques secondes plus tard je me remémorais la soirée d’hier. Cette fameuse réception… Cette danse… Lucas… Ce bateau. M’étirant doucement je décidais finalement d’ouvrir les yeux, mon regard tombant sur cette magnifique vue qu’offrait cette rangée de fenêtres. Hmm… y en a qui ont bon ! Une petite pointe de déception d’avoir raté le lever du soleil, alors que j’émergeais doucement. Toujours nue sous les draps les rayons de soleil me réchauffaient doucement. Me redressant alors doucement je regardais autour de moi dans la cabine, découvrant mon entourage à la lumière du jour. Et pourtant il manquait quelque chose. L’homme avec qui j’avais partagé la nuit. Regardant autour de moi je n’entendais rien non plus. Me levant alors doucement je réussis à remettre la main sur mon shorty et sur sa chemise. Sortant finalement de la chambre j’empruntais l’escalier et cherchais des yeux mon amant de la nuit passé. Mon estomac était légèrement crispé, ne sachant pas ce que j’allais trouver. Est-ce qu’il allait à nouveau être froid avec moi ? Est ce qu’il allait tout nier en bloc ? Me rejeter ? A cette idée une légère angoisse me pris. Je me remémorais ses gestes doux, certains de ses baisers ou caresses… Si tout ça n’avait rien étai pour lui qu’un jeu, je m’y étais brulée les ailes d’une manière irrévocable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Lun 13 Nov - 23:59

Lizzie & Tristan

 Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Ouvrant les yeux, le soleil n’était pas encore tout à fait en train de mettre son œuvre à profit et à grandir pour s’élever dans le ciel. Le blond, mit un temps à émerger, la nuit qu’il avait passé lui revenait au fur et a mesure en mémoire et il devait avouer qu’il avait l’impression d’avoir vécu quelques choses d’assez important et intense, car tout ses muscles étaient assez endoloris et il avait encore cette étrange sensation et ambiance qui flottait dans la chambre. Bien sûr, tout lui revint en mémoire…. Catherine… Doucement il tournait la tête et la vie tout proche de lui, dormant…. Paisiblement. Il pouvait décerné ces traits… Et il ne se privait pas pour la regarder pendant des minutes, en ne pensant à rien….

Se levant, il avait ramasser son boxer, puis doucement il allait prendre quelques affaires. Sans faire de bruit, il gagnait la salle d’eau et prit une bonne douche. Cela lui détendit et il pu repenser sans avoir honte à ce qu’il s’était passé hier… L’ébat sensationnel qu’il avait eut avec Catherine. Lavé, habillé, d’un jean et un t-shirt bleu, il regagnait la chambre à pas de loup et vit qu’elle dormait toujours. Sans bruit, il se posait aux fenêtres de la chambre, debout, les bras croisés et regardait le lever du soleil…. Un spectacle dont il ne se lasserait jamais.

Tristan finit par quitter la chambre et descendre en bas, il était encore tôt et préférait laisser Catherine dormir. En bas, il se fit un café rapide et fit ce qu’il redoutait le plus. Allumer son téléphone… bien qu’il s’y attendait, il fut bombarder de message et d’appel de son père, de son homme de main, de sa mère et même deux de Mattéo… Se pinçant les lèvres, il n’en lu que trois sur le lot et supprimait tout le reste… Au moins sa famille n’avait pas eut à gâcher sa soirée et sa nuit.

Buvant son café, il était sur son ordinateur, il avait a faire à un mail avec un gars qu’il traitait pour une mission. Tout n’était pas si claire que ca, si bien qu’il décidait de l’appeler, mais pour ca, il sortit sur le pont. La conversation devint un peu houleuse au fur et à mesure. Les affaires étaient toujours compliqué quand on traitait avec des concurrents. La conversation dura de plus bien une vingtaine de minutes, avant qu’elle soit coupé par un double appel.

« Allô ? … Papa…. Non je ne peux pas te parler pour le moment. Je viendrais te voir cet après midi, promis… Ouais… Ecoute je dois y aller ! »

Raccrochant au final au nez de son père, Tristan se pinçait les lèvres. Son paternel n’était pas content, ni l’autre gars et lui dans l’histoire ? Non plus. Ouvrant la porte, il rentrait dans la partie salon, cuisine en soupirant et claquait la porte contre son grès, mais ca montrait un peu son énervement. Il n’avait pas vu Catherine et en relevant la tête, tout en allant au comptoir, c’est là qu’il la vit et s’arrêtait…. Il ne s’était même pas préparer à ce qu’il dirait quand il la verrait à son réveil… ni la suite à vrai dire. Que dire, que faire face à ce qu’ils avaient vécu ? En apporterait-elle de l’importance ? Ou c’était juste une folie passagère ? Un coup comme ca… bien que ca le vexerait si c’était le cas. Essayant de se détendre, il lui offrit un sourire… qui fut timide contre un peu malgré lui. Un peu comme ces sourires de la veille au soir.

« Tu es réveillée…. c'est de ma faute ? J'ai parlé trop fort ? ... Tu as bien dormis ? »


Il s’avançait à la cuisine, il commençait à stresser pour le coup et regardait autours de lui.

« Tu as faim ? Tu veux quelques choses ? Café, thé ? »
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Mer 15 Nov - 0:05

Je venais à peine de poser le pied sur le planché quand je vis Lucas rentrer dans la cabine servant de salon. Je sursautais un peu alors qu’il claquait la porte dans un geste brusque. Ramenant les pans de sa chemise devant moi, je croisais les bras, la bloquant. Pas vraiment dans un geste de pudeur, mais plus pour me protéger… me protéger de quoi ? Sa fureur ? La suite des évènements ? Certainement. Je répondis timidement à son sourire, souriant d’une manière légèrement tordue. Il souriait aussi. C’était bon signe non ? Sa première question me surpris. Il était inquiet ? Pour m’avoir réveillé. Je secouais doucement la tête, mais avant d’avoir pu répondre il reprenait déjà. Je rigolais doucement, loin de me moquer de lui c’était plus un rire légèrement nerveux.

« Non, none t’en fait pas. Je me suis réveillée toute seule comme une grande. Et je veux bien un café si tu as ? »

Je me rendais doucement compte qu’on semble tous les deux perdus. Aucun de nous ne savais réagir. Alors qu’il me préparait un café, plus parce que je ne savais pas où se trouvaient les choses, je m’avançais doucement gardant quand même une distance convenable.

« Je… me suis permise de t’empreinter ta chemise, je ne savais pas … Enfin… »

Mon regard croisa le sien. On repassera pour la tactique du : je me fais passer pour une femme forte et avec du caractère. Enfin pas que je n’en avais pas, mais la situation était légèrement différent. Juste légèrement. Quelque chose avait changé hier soir. Il ne m’avait pas regardé avec le dédain habituel, ni avec cet air hautain comme si je n’étais rien d’autre qu’un jouet, un laquet ou autre. J’étais Catherine pour lui hier. Catherine la femme. Pas le pion de son père. Mais du coup je me demandais s’il s’était levé de mauvais poil à cause de moi. A force de porter des masques on ne savait plus trop quand on était sincère ou non. Mais bon je me doutais que vu son caractère il me l’aurait dit si jamais j’avais été la source de son énervement. Par contre il avait parlé de sa voix … Je me demandais alors s’il n’avait pas passé un appel qui l’aurait énervé ? Son paternel ?

« Est-ce que tout vas bien ? »

Je m’étais assez approché pour poser mes mains doucement sur ce qui servait de plan de travail, ayant tourné la tête pour le voir. Un léger coup d’œil à la porte, je lui indiquais vis à vis de quoi je parlais. Ma question était assez générale pour que, je l’espérais du moins, il e se sente pas trop attaqué. J’avais l’impression de marcher sur des œufs ce matin, et sincèrement un pain au chocolat me conviendrait mieux qu’une omelette ! Naturellement mon estomac choisit ce moment-là de grogner horriblement. Une mine désolée je le regardais timidement rajoutant:

« Et je crois que je vais revenir sur l’offre de la nourriture si elle tient toujours ! »

Moi qui comptais me contenter d’un café, valait mieux pas finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Jeu 16 Nov - 12:44

Lizzie & Tristan

 Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Lucas jetais un coup d’oeil à Catherine qui lui affirmait qu’il n’était en rien la cause de son réveil, ca lui arrachait un sourire à son ‘’comme une grande’’, puis alors qu’elle disait vouloir un café, il s’affairait à la tache de sortir une tasse pour elle. Au final, il allait s’en faire un autre aussi. Il en avait bien besoin, de plus il était bien plus nerveux maintenant, car elle était là… Réveillée… Et a la regarder, les souvenirs de leur nuit lui revenait en mémoire…

« Tu prends ton café… Comment ? »

Il avait mit en route la machine à café, demandant si elle prenait son café de façon particulière… Du lait ? Un sucre ou deux ? Voir rien ? Au moins, il en allait apprendre un peu plus sur elle, déjà il savait qu’elle était allergique à l’anis, il savait qu’elle n’aimait pas la façon dont on la voyait en petit rat de laboratoire même si c’était une parfaite couverture pour elle, il savait qu’elle pouvait être aussi timide que fatale. Il savait certains endroit de son corps qui la faisait bien plus avoir de sensation, il savait….

« Oh… non aucun problème… Tu peux même prendre une douche. Enfin, fais comme chez toi. »

Il détournait le regard, il ne voulait pas montrer qu’il était gêné. La situation était vraiment délicate, c’était sûr qu’ils n’allaient pas se sauter dessus l’un et l’autre, ou avoir des gestes tendres. C’était juste pour un soir pas vrai ? En tout cas, il l’invitait à faire comme chez elle ici. Il était sincère, et après tout il lui avait montrer son endroit secret. C’était quelque chose d’important… Portant ses yeux bleus sur Catherine, à sa question, il devait avouer qu’il était un peu ailleurs. Il lui fit un petit sourire et s’avançait vers le comptoir, où elle s’était approché et avait poser ses mains à plat dessus. Il comprit ensuite par rapport à la porte, il était donc en face d’elle, et tendit la main pour récupérer la tasse.

« Juste les affaires… un petit soucis, mais ce n’est rien. »

Il n’allait pas lui dire bien sûr que son père y était aussi pour quelque chose, déjà il allait s’en prendre pleins la tête cet après midi, puis là, il n’avait pas envie de s’occuper de ca. Puis Catherine acceptait son offre de manger quelque chose.

« Que veux-tu ? J’ai quelques gâteaux dans les placards… Sinon si tu aimes les pancakes je peux en faire. »

Lucas regrettait un peu son offre pour les pancakes après l’avoir proposer, surtout à cause du fait qu’il n’était pas un fin cuisinier et il pourrait se ridiculiser. Il savait que Catherine savait faire de bonne patisserie, il en avait vu et gouter aussi.

« A moins que… tu veuilles les faires ? »

Il préférait proposer également cette option, pour que Catherine ne se sente pas inutile pour le coup. Souriant de nouveau, il se mordit la lèvre inférieur légèrement en regardant la jeune femme, avant de se retourner, sa tasse en main et s’occuper des cafés.
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Dim 19 Nov - 21:55

Je relevais la tête vers lui après qu’il me demande comment je prenais mon café et la réponse vint naturellement.

« Pur, noir... »

J’avais failli rajouter un « intense » à la fin, mais ça c’était une blague entre son frère et moi et il ne comprendrait certainement pas cette référence renvoyant à une discussion comme quoi le café était comme le sexe ! La machine qui s’était mise en route commençait à faire du bruit alors que je m’excusais en quelques sortes d’avoir prise sa chemise, ce qui ne semblait pas le déranger au final. Je notais l’idée de la douche, hochant la tête à son évocation, pour plus tard. Je prendrais certainement une avant de partir. Je notais qu’il détournait le regard. On était tous les deux mal à l’aise. C’était mieux … Du moins comparé à mes appréhensions vis-à-vis d’un Lucas froid et méchant. Je l’interrogeais alors, sans forcer non plus, si tout allait bien et il me rassura. Je le scrutais un instant du regard avant de détourner la tête et juste laisser tomber le sujet avec un « ah ». Ce n’étaient pas mes affaires et je n’allais pas essayer d’en savoir plus. Du coup je revenais sur sa proposition de manger après que mon ventre ne se mette à gargouiller.

Je haussais un sourcil surprise alors qu’il me proposait de faire des pancakes. Hmm qu’elle proposition alléchante monsieur Casarini ! J’allais accepter quand je le vis hésiter. Je fus encore plus surprise quand il me proposa de les faire. Deux possibilités : soit il était nul pour préparer de pancakes, soit il avait peur de me décevoir sachant que j’adorais faire des pâtisseries. Etant persuadée que personne ne pouvait rater des pancakes je souris doucement.

« On peut les faire ensembles si tu veux ? Vu que je ne sais pas où se trouvent les différentes choses nécessaires… »

C’est vrai que ça, ça allait être un handicap. Mais d’un autre côté je n’allais pas faire ma princesse et juste rester assise alors qu’il faisait tout à ma place. Il prit finalement deux tasses et nous servis du café. Je pris ma tasse en le remerciant, soufflais sur le breuvage chaud, avant de boire une gorgée. Heureusement que j’avais pensé à fermer quelques boutons de sa chemise parce que du coup, pas évident de boire du café et tenir la chemise en même temps. Après avoir pris une deuxième gorgée qui fis un bien fou, et j’imaginais que ça devait se voir à mon expression de contentement, je demandais alors timidement rien quoi je pouvais l’aider pour les pancake, n’osant pas prendre réellement les devants. J’étais si timide aujourd’hui… D’un côté ça changeais de notre entente assez électrique jusque-là. D’un autre côté je ne savais pas exactement cerner ce que ça impliquait. Alors qu’on commençait à préparer le petit déjeuné je lâchais doucement, parlant plus bas que d’habitude.

« Merci beaucoup… Pour cette nuit. Je l’ai trouvé fort agréable. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Flash-Back-
Sauter vers: