Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Jeu 2 Nov - 23:49

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Voir Catherine rougie était une première et c’était à vrai dire assez mignon, mais si on comptait, la voir danser aussi était une première, la voir réellement lui sourire était aussi une autre première, même à discuter ainsi, lui prendre vraiment la main et il en passait. Une première… Peut être leur première fois. A voir ce que l’avenir réservait, mais en tout cas Lucas savait dore et déjà qu’il n’oublierait jamais cette fin de soirée. Alors qu’elle lui retournait la question, il se mit à rire doucement.

« Moi chanter ? Non. »

Chacun ces petits trucs et passe temps à vrai dire, mais Tristan n’était pas trop à chanter, fredonner ou autre. La musique était plaisante à écouter, mais il n’en faisait pas plus quand à l’exercer avec sa voix. Quand a jouer des instruments, il savait faire quelques trucs au piano, un peu à la guitare et jouer de l’harmonica, mais sinon, c’était tout. Des choses, en tout cas que personne ne savait à par ses parents et son frère.

La danse avancait et d’un coup la tension était monté avec leur soudain rapprochement. Mais lui aussi le fait de tourner, aller ici et là, faisait que ca commencer à lui tourner et à peser. Danser c’était bien, mais il ne fallait pas trop en abuser c’était certains. Alors au final, Catherine émit à voix haute ce qu’il pensait aussi tout bas.

« Pareil… on peut arrêter, on ne va pas s’en rendre malade. »

Il parlait aussi à voix basse, comme pour ne pas casser le charme de ce que la danse avait amené entre eux. A présent, la danse se résumait à ne faire que des petits mouvements sans se déplacer réellement, les yeux bleus de Lucas ne quittait pas ceux de Catherine qui était en réalité vert. Il avait remarqué beaucoup de chose sur son visage en tout cas en cet instant de danse. Elle avait aussi des pommettes assez hautes, son teint était quand même assez blanc, et elle avait vraiment de jolie traits. Au final la danse venait à s’arrêter d’elle même et ils ne bougeaient plus du tout. Seulement les mains de Lucas n’avait pas encore quitter leur place et il devait s’avouer qu’il ne le désirait pas. A avoir un tel proximité avec Catherine, a sentir son coeur battre encore plus fort, à la toucher ainsi, ses yeux regardant plutôt les lèvres fines de sa partenaire… il se sentait assez étrange et porter par une sensation qui lui était quand même bien inconnue.

Alors qu’une mèche rebelle s’était détaché du chignon de Catherine, Lucas retirait sa main de sa hanche pour l’amener vers le visage de la jeune femme. D’un geste plutôt doux, il vint replacer la mèche derrière l’oreille de Catherine, ses doigts effleuraient au passage la joue de la jeune femme sans préméditation.

« Merci pour cette… danse. »

Lucas avait soufflé cela doucement, il n’avait pas envie que ca se finisse et de s’écarter, mais le deal n’était pas une danse et il la laissait s’en aller ? Non… il n’en était pas certains. Souriant de nouveau timidement, il se mordit la lèvre légèrement.

« J’espère que tu n’auras pas trop mal à la tête… ce n’était pas l’effet voulu. »

Lucas ne prenait pas conscience qu’ils avaient quand même garder une main l’une dans l’autre, et l’autre main du blond ne savait pas réellement où prendre place, mais elle ne retombait pas le long de son corps, ses doigts vinrent doucement se poser sur la joue de Catherine. Il n’était plus réellement maître de lui et le soucis, c’est qu’elle le regardait… et ca l’incitait à faire ca. La peau de la jeune femme était vraiment douce. Ce soir tout avait réellement changer, et il était bien difficile de mettre des mots ou un nom sur tout ca, mais en tout cas cela se ressentait et se voyait. Leur visages étaient plus proche qu’à l’accoutumé, des centimètres les séparaient franchement, les doigts sur la joue de Catherine, il ne savait pas si elle allait se décaler.

« Je vais te laisser… rentrer... »

Malgré tout les mots étaient dit avec lenteur et dans un souffle, alors que sans s’en rendre compte les lèvres de Lucas approchait de celle de Catherine. Ses yeux bleus continuaient d’être plongé dans les siens, et sans qu’il s’en rende compte, porter par l’envie, le moment et le fait est dans leur bulle, ses lèvres étaient à quelques millimètres mais il eut quand même le reflexe se se stopper, au cas où elle voulait juste reculer, s’enfuir…. Mais rien ne se produisit, alors Lucas osait en venant poser ses lèvres délicatement sur celle de Catherine et lui offrant un doux baisé… Sans promesse pour la suite… juste en montrant cette envie intense qu’il avait eut de l’embrasser. Le baisé dura peu de temps, les lèvres se mouvaient que légèrement, mais Lucas y mit fin par peur juste des représailles. Il reculait que légèrement son visage, en scrutant la réaction de sa partenaire…
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Ven 3 Nov - 18:57

Je rigolais doucement alors qu’il me répondit catégoriquement qu’il ne chantait pas. Enfin catégoriquement mais de manière douce. J’eu envie de demander ce qu’il faisait alors mais m’abstint. La danse avait été entamée et en plongeant mes yeux dans les siens je ne voulais juste pas briser le moment. Au bout de je ne sais combien de temps par contre je brisais finalement ce silence sacré. La tête me tournait vraiment légèrement et je n’avais pas envie que ça empire. Je fus soulagée que je ne fusse pas la seule, par déduction je n’étais donc pas une petite nature en ce qui concernait la danse. Sa voix était de la même intensité que la mienne, tous les deux ne voulant pas briser ce quelque chose qui s’était formé. Là aussi ça me rassurais... Je n’étais pas la seule à le ressentir.

Une fois nos mouvements beaucoup plus réduits, simples, et lent, je me sentais déjà un peu mieux, même si la proximité avec Lucas me perturbait toujours autant. Une fois entièrement stoppé on ne bougea pas pendant tout un instant ou je me perdis dans son regard. M’avait-il jamais regardé avec autant de … D’intérêt ? M’avait-on jamais regardé de la sorte ? Je ne pense pas. Et ça ne me laissais pas indifférente ! Finalement la main de Lucas se détacha de ma hanche pour ramener une de mes mèches en arrière. N‘ayant pas su le but de son geste, ma main qui était toujours posée à plats sur son torse avais eu un léger spasme, ne voulant pas quitter sa place. Mais apparemment ce n’était pas le cas, du moins ça ne semblais pas déranger Lucas, du coup je la laissais poser là. Mon autre main toujours dans la sienne.

Dans l’impossibilité de parler alors que ses doigts avaient effleurés ma joue, je ne pus que sourie doucement en hochant tout aussi doucement la tête. Merci à lui surtout. C’était étrange d’être ici contre lui. Je pris un instant pour me dire que bien des choses avaient changées depuis que je l’avais vu au bras de cette chinoise et avait ressenti un premier sentiment de jalousie. Et ce soir c’était à mon bras qu’il était… En quelques sortes. Je rigolais doucement alors qu’il me parlait de mon mal de tête.

« Je pense que ça devrais aller… Au pire je saurais je confectionner un remontant. »

Mon sourire se fana légèrement alors que sa main se posa finalement sur ma joue. Pas que je n’étais pas heureuse de ce moment, ni de ce touché… Juste qu’au moment où il le fit mon cœur rata un battement et mon estomac se permis de faire un salto. Mon sourire se fanait donc plus par choc et appréhension, mais de manière positive. Mes yeux dans les sien je me demandais si je lisais mal les signes ou s’il allait vraiment… Pour qu’elle autre raison aurait-il posé sa main la ? Je déglutis doucement alors qu’il parla finalement. Me laisser rentrer… pourquoi voudrais-je partir ?

« Je ne suis pas sûr d’en avoir encore envie…. »

Les mots étaient sortis malgré moi, à moitié murmurés, sans que je ne réfléchisse légèrement. Son regard m’avait fait perdre tout self contrôle. Et puis cette proximité avec lui. Cette proximité qui rétrécissait au fil des secondes. Incapable de bougée alors qu’il se penchait vers moi, mon cœur accéléra juste de plus en plus. Au moment où il s’arrêta pour juger ma réaction, je décidais consciemment de laisser toutes mes craintes de côté et de sauter. Je décidais concisément de lui faire confiance en ce moment, et si jamais … Il ne la méritait pas au moins je serais fixée. La chute serait dure mais… Je serais fixée. Alors je fermais juste doucement les yeux, sentent son souffle contre mon visage et attendis la fraction de seconde qu’il lui fallut pour combler la distance. Ses lèvres se posaient alors contre les miennes et je pus savourer pleinement ce contact. Je bougeais mes lèvres doucement contre les siennes, répondant à ses gestes et son rythme avant qu’il ne s’éloigne bien trop vite à mon goût.

Rouvrant alors les yeux je le regardais me scruter… Et je compris que c’était à moi de faire le prochain pas. Alors doucement, pour lui laisser le temps de se bouger si jamais ce n’était pas ce qu’il voulait, je me dressais sur la pointe des pieds. Ma main qui était toujours dans la sienne remonta le long de son bras pour venir s’appuyer doucement sur son épaule et l’autre en fit de même. Posant mes lèvres à nouveau sur les siennes, je fermais les yeux sans aucune décision de prise autre que celle de vouloir savourer ce contact. Bougeant mes lèvres doucement contre les siennes, je me pressais doucement un peu plus contre lui, lui indiquant que je n’étais pas contre plus si jamais il le désirait aussi. L’ambiance avait juste été trop intense depuis trop longtemps. La première danse … Ce moment sur la terrasse… ce moment près de la fontaine… Ses mots… Ses gestes… Sa promesse… cette seconde danse… Son regard perdu dans le mien. Tout ça avait été trop pour juste en rester là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Sam 4 Nov - 15:13

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Jamais il n’aurait cru en venir à embrasser Catherine, jamais de sa vie. Mais les faits étaient ainsi et ce baisé était arriver, il le lui avait donner de son plein grès et sa grande surprise, mais aussi son plus grand plaisir la jeune femme avait répondu. Leur lèvres s’accordant à merveille, mais les sentiments et les émotions qui naissaient assez violemment en Lucas lui avait fait arrêter ce baiser. Il était prit de court, ne comprenant pas où il était, ce qu’il faisait réellement et surtout ce qu’il ressentait. Seulement il avait ce désir ardent et ce regret d’avoir coupé trop court au baisé.

Catherine le regardait, et lui de même, ses yeux bleus plongés dans les siens. Il ne savait plus quoi faire, ni quoi dire. Il devait s’avouer assez chambouler quand même par ce qu’il venait de se passer, mais au final, il vit Catherine se dresser, son visage s’approcher encore plus, sa main vint se poser sur son épaule ce qui lui décrochait un petit frisson, puis le contact suprême ce fit. Lucas vint poser sans attendre une main sur la hanche de Catherine et son autre main se posait sur sa joue. Lui aussi fermait les yeux, et ses lèvres se mouvaient de nouveau contre celle de la jeune femme.

Le baisé était doux et avait cette magnifique saveur, ainsi que toute cette folie d’émotion qui le traversait. Il essayait de ne pas perdre pied et surtout le contrôle, mais il sentait Catherine se presser contre lui un peu plus et sa main poser sur sa hanche glissait dans son dos pour la sentir plus proche de lui. Leurs corps étaient au final coller l’un à l’autre, et le baisé continuait de plus belle, prenant une autre tournure, il avait compris qu’elle désirait plus, qu’elle n’était pas contre et lui non plus. Alors le baisé devint plus intense, leurs langues vint à se rencontrer, ouvrant les portes à des choses plus ardente, à un terrain encore inconnue l’un pour l’autre…

Le baisé dura bien plus longtemps, presque une éternité, mais pourtant quand il se rompu il paru bien court de nouveau, simplement ils avaient besoin de retrouver leur souffle respectif. Rouvrant les yeux, Lucas regardait de nouveau Catherine, leur visage encore bien proche, leur lèvre à quelques millimètres l’une de l’autre, savourant cette tentation, mais se reposant aussi de cet effort fournis… Il avait la tête en vrac et le coeur qui battait la chamade, la main sur la joue de Catherine, avait finit par glisser dans sa nuque au final.

« Allons ailleurs... »

Lucas avait murmuré ces mots, un simple de regard de Catherine suffit pour qu’il voit qu’elle était d’accord. Il se détachait à contre coeur, mais attrapait sa main. Au final il attendit qu’elle remette ses chaussures. Ils ne savait pas ce qu’ils se passaient, ni ce qu’ils allaient faire, mais ils avaient bien envie de continuer la soirée c’était indéniable. Leurs lèvres appelaient encore celle de l’autre. Tout en avançant vers le chemin, Lucas se mordit la lèvre doucement puis lançait un regard vers Catherine. L’envie de l’embrasser à nouveau était présent, mais il se devait d’être un homme respectable. Au final sans s’en rendre compte leurs pas les avaient mener vers deux chemins l’un menait aux parkings où étaient les voitures et l’autres de nouveau pour aller à l’escalier et regagner la terrasse. Lucas pressait sa main contre celle de Catherine.

« Tu veux aller où ? »

Il lui laissait le choix, n’importe, continuer la fête au final ou s’en aller… pour aller autre part, tous les deux… Rien que tous les deux. Mais ce fut s’en compter que soudainement Lucas entendit son prénom. Il fronçait les sourcils on l’appelait, il levait la tête, car ils avaient quand même vue sur la terrasse et c’est là qu’il vit son père. Merde… Regardant Catherine, au final pas le temps de décider, tenant toujours sa main il l’entraînait vers le parking pressent le pas et derrière lui son père continuait à l’appeler, criant son prénom et qu’il devait revenir ici tout de suite.

Au final ils étaient rendu sur le parking, il soufflait doucement, et lâchait la main de Catherine. Il regardait ensuite la jeune femme, un peu desespéré par la situation concernant son père, et voulant juste partir d’ici.

« Dis moi que tu as ta propres voiture… ! »
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Sam 4 Nov - 16:28

Un baiser des plus perturbants et pourtant un baiser remplis de passion qui nous prenait tous les deux au dépourvu. Il répondit à mes gestes et se montra aussi volontiers que moi d’approfondir la chose. Qui aurais cru que je me retrouverais ici à embrasser Lucas. Ce même Lucas qui ne quittait pas mes pensées depuis un certain temps déjà… Et pourtant je ne m’étais jamais permise d’y croire, ni même d’espérer. Notre relation semblait trop engluée dans la rivalité et les remarques. Et pourtant ce soir nous avions dansé. Ce soir son regard avait changé. Ce soir je lui avais fait confiance. Et ce soir on s’était embrassé. Je sentais sa main passer dans mon dos et me collais à lui, passant mes mains dans sa nuque avant qu’une ne trouve un chemin dans ses cheveux. Notre baiser semblait s’intensifier, la tension entre nous aussi. Alors que nos langues se trouvaient et jouaient l’une avec l’autre une de mes mains redescendis pour venir se poser sur son bras y exerçant une petite pression alors que j’étais à bout de souffle et avait besoin d’air à nouveau.

Et pourtant malgré que mon geste ait pour but de mettre pause à notre étreinte je ne m’éloignais pas de lui. Au contraire. Mon buste était toujours proche du sien, nos visages toujours aussi proches, nos souffles entremêlés… Aucun de nous n’avait envie de bouger, ni de s’éloigner. Et pourtant quand il me dit d’aller ailleurs j’avais l’impression que c’était la meilleure idée du siècle. Me détachant finalement je remis mes chaussures assez rapidement et lui emboitais le pas, ma main dans la sienne. Sur le chemin le silence régnait. Je repris doucement mes esprits, même si ça n’enlevais en rien l’envie que j’avais vis-à-vis de l’homme marchant à mes côtés. Arrivé à un croisement cependant il me surprit en s’arrêtant et ne me demandant où je voulais aller. Rien d’en sa manière d’être ne me laissais croire qu’il se fichait de moi du coup je me permis de le regarder avec une certaine taquinerie.

« Tu sais quand un homme sort à une femme qu’il veut aller ailleurs après un tel baiser ce n’est pas pour… »


Ma phrase fut cependant coupée par un écho d’une voix. Une voix prononçant le prénom de mon cavalier. La deuxième fois qu’on l’appelait je reconnu la voix de mon patron et sentis Lucas se tendre à côté de moi. Sans avoir pu dire quelque chose Lucas m’entraina alors à l’opposé, du côté du parking. Une fois là je notais son regard désespéré mais nu pu rien faire pour son malheur.

« Non je suis venue avec Natascha… Par contre… »

M’avançant alors je reconnu à quelques voitures de là, celle du coach. Une Mercedes noire classique. Assez simple à ouvrir en sois avec le bon matos.

« Suis-moi. »

Marchant vers la dite voiture je défis deux barrettes de mon chignons, le détruisant à moitié, avant de les introduire dans la serrure du coffre. Je connaissais que trop bien le coach et sa manie de mettre ses clef de voiture, et toutes les autres, dans le coffre de sa voiture et fermer ce dernier à clef. Dommage pour lui je connaissais aussi la combinaison du mini safe que je lui avais installé. Lui qui m’avait donné ces chiffres si jamais je voulais passer du bon temps avec, le fantasme de la femme débarquant le soir chez lui en imperméable par surprise… Quelle ironie. Deux minutes plus tard le coffre était ouvert, et j’étais en train d’entrer les chiffres pour accéder à ses clefs. Une fois faite j’entendis au loin la voix du père de Lucas qui se rapprochait. Petit coup de pression ayant presque totalement effacé le baiser et toute l’ambiance et les ressentit précédant de ma mémoire. Déverrouillant la voiture je lançais les clefs à Lucas, se serra plus crédible que le coach lui fille sa voiture en tant que fils du patron qu’à moi. Une fois assise et ma ceinture de sécurité de mise, je me tournais vers lui alors qu’il démarrait :

« Dis-moi que tu as un appartement privé où ton père ne saura pas intervenir ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Sam 4 Nov - 17:21

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Finalement le père de Lucas n’avait laisser aucun choix à ce dernier, hors de question d’aller le voir, de se faire accaparer par ce dernier. En plus, il venait de le voir avec Catherine, alors qui sait ce qu’il allait faire, surtout public. Lucas en avait marre, et ne voulait certainement pas le confronter maintenant, qu’importe ce que son paternel avait à lui dire. Alors le parking était apparu et Lucas avait eut espoir que Catherine, en grande indépendante qu’elle était avait pris sa propre voiture. Mais non, il avait tout faux… Mais il fut surpris à son ‘’ par contre ‘’, que voulait-elle dire par là ?

Suivant la jeune femme sans attendre, alors qu’elle marchait entre les ranger de voiture, elle vint à s’arrêter devant une que Lucas connaissait très bien et la voyant faire il comprit très bien ce qu’elle allait fait.

« Sérieusement ? Tu veux qu’on vole une voiture ? Enfin… Ca serait plus emprunter du coup. »

Lucas grimaçait, ca lui serait peut être venu à l’idée de prendre une voiture pour s’enfuir, mais pas sur le coup. Au moins Catherine le surprenait réellement, de plus elle prenait la situation en main. Lucas faisait alors le guet laissant la belle faire son œuvre. C’était quand même stressant, s’ils étaient prit la main dans le sac il risquait quand même gros… Enfin Lucas pourrait toujours inventer une connerie, voir même tuer le témoin potentiel.. Son esprit s’emballait.

Soudain la voix de son père se fit entendre au loin. Bordel… il était d’attaque ce soir, même après autant de verres et de sollicitation, mais que lui voulait-il ? Lucas ne voulait pas le savoir, et pressait légèrement Catherine qui finit par lui lancer les clés.

« Tu me sauves la vie ! »

Aussitôt il accourait côté conducteur, montant dedans, et il mit le contact pour démarrer. Allumant les phares, c’est là qu’il vit son père juste sur la droite qui arrivait vers eux. Mon dieu, demain il allait avoir des représailles à coup sûr, mais pour ce soir… le tout était de s’en aller et il fallait avouer que ca foutait un coup de pression, un peu d’adrénaline quand même de fuir quelqu’un d’important… comme des petits voleurs. Sans attendre Lucas démarrait et tournait à gauche alors que le père Casarini continuait de crier à son fils d’arrêter. Prenant la sortie du parking, Lucas regardait par le rétroviseur central avant de répondre à Catherine.

« Non, mais j’ai mieux. »

Il eut un petit sourire, alors qu’ils avaient enfin récupérer la route. Enfin il pu se détendre et il mit un peu la radio apprivoisant cette voiture qui était pas mal. Puis il se mit à rire doucement.

« J’imagine pas la tête du coach quand il va voir que sa voiture à disparu ! Surement que mon père va lui dire que c’est moi… Tant pis. »

Pas la peine de penser à demain, le tout était de penser à l’instant présent. Continuant de rouler, finalement il fallut vingt minutes de route pour arriver à bon port…

« J’espère que tu n’as pas le mal de mer ! »

C’était un port, il garait alors la voiture et en descendait. Etrangement il faisait bien plus frais ici. Attendant Catherine, il allait alors vers l’un des pontons, il grimpait et se tournait, tendant ses mains pour aider la jeune femme. Un peu de sport avant d’arriver au Yatch, quoi de mieux ? Continuant de marcher ensuite sur le ponton, ou les bateaux étaient amarés, le tout était calme et peu éclairer, Lucas regardait de ses yeux bleus, à droite et à gauche avant de s’arrêter devant un Yatch tournant donc pour pouvoir entrer dans l’embarcation, il montait le premier avant de pouvoir aider Catherine en tendant ses mains.

« Bienvenue sur le ‘’vaisseau’’… »

Personne ne savait qu’il possédait un bateau, personne… En réalité ce bateau lui avait été très utiles surtout à son retour de guerre, car selon les croyances il était revenu directement à la firme familiale dès son retour, mais pas du tout. Il avait dû quand même attendu deux semaines et ce bateau avait été son refuge. C’était un peu son endroit secret et là où il lisait, pouvait écrire tranquillement, mais personne n’était au courant dans sa famille et à présent il confiait ce petit secret à Catherine… Pourquoi ? Parce qu’instinctivement il avait su qu’il pouvait le lui montrer.

Enfin à bord, Lucas mit quelques minutes à chercher ces clés pour ouvrir la porte de la grande cabine qui menait sur plusieurs niveau. Il y avait un étage au dessus. La porte ouverte, il laissait Catherine y entrer en première… Peut être que l’effet du baisé avait perdu en intensité, mais il sentait toujours que leur bulle était intact. Entrant à sa suite, il fermait la porte derrière lui, puis allumait les lumières, l’espace donnait sur un petit salon cosy avec la cuisine, il y avait un escalier qui menait à la chambre et l’escalier, puis une porte en face qui menait à la cabine.

« Tu veux boire quelque chose ? »
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Sam 4 Nov - 17:52

Je le regardais sceptique alors qu’il me faisait la morale sur un vol de voiture, mais il se reprit en parlant d’emprunt. Faisant un clin d’œil je retournais à mon œuvre alors qu’il faisait le gay. Je notais que je n’avais pas eu à lui demander, il l’avait fait de lui-même. On formait une bonne équipe quand on voulait. Je rigolais doucement ne lui envoyant les clefs qu’il rattrapa, alors qu’il me disait que je lui sauvais la vie. Ça c’était ironique. Mais l’adrénaline, le baiser, l’ambiance, la soirée, la promesse de la suite tout ça faisait que je ne répliquais rien de ce que j’aurais répliqué d’habitude. Alors que je venais de m’attacher avec ma ceinture, mon regard croisa celui du patron et je me dis que j’étais bien contente de ne pas être à la place de Lucas. Son père pouvait être terrifiant parfois et ses excès de colère toujours mémorables.

Me tournant alors vers Lucas je lui demandais s’il avait un endroit tranquille. Haussant les sourcils, je le regardais alors qu’il me disait avoir mieux. Je le voyais sourire et je souris en retour, ne posant pas d’autres questions décidant de me laisser surprendre. Je tournais alors la tête pour regarder dehors par la vitre. Mon reflet me renvoya mon chignon à moitié défait et je retirais alors les dernières épingles pour les glisser dans ma pochette, mes cheveux maintenant lâchés. J’en voulais au patriarche Casarini. On avait été dans une bulle, et même si l’entente restait ce n’était plus aussi fort que tantôt. Le plaisir, le désir avaient laissé place à ‘adrénaline et le coup de pression de notre « fuite ». Et je regrettais un peu qu’il n’y ait plus cette électricité entre nous… Pourtant l’entente était là et il y avait quelque chose dans l’air. Je me retournais vers lui souriant à ses mots.

« Tu n’auras qu’à dire que c’était pour un pari ? »


Petite pique lancée sur un ton taquin. Loin étaient des quelconques reproches. C’était … une vanne amicale. Sincèrement. Je le laissais alors conduire, laissant aller ma tête en arrière fredonnant de temps en temps quand une chanson que je connaissais passait. C’était si étrange. J’avais l’impression de flotter légèrement. C’était le genre de moment où tu pouvais vos sembler futile : les contraintes, le lendemain, les conséquences… Tout ce qui comptait était que l’homme assis à côté de moi m’emmenait quelque part pour continuer la soirée. Lorsqu’il arrêta finalement la voiture et me fis part de ses espérance quand à ma tolérance à la mer j’ouvris les yeux et les écarquillais légèrement. Nous étions à un port. Un port ! Je ne m’attendais pas à celle-là ! JE n’avais jamais été sur un bateau, à peine vu quelques monstres métalliques transporter de la marchandise. Mais ces yachts étaient différents. Luxueux, élégants, beaux… Souriant grandement je sortis à sa suite, regardant autour de moi charmée. La brise marine me fit frissonner et du coup je m’empressais de suivre Lucas. Pas vraiment stable avec mes talons j’avais à nouveau fini par les enlever.

En tant que vrai gentlemen il m’aidait à grimper sur la passerelle et ensuite sur le bateau. Je le suivais en silence. A chaque fois que ma main avait retrouvé le contact de la sienne j’avais ressenti ce petit frisson, cette petite étincelle. Tout n’était donc pas perdu. Le « vaisseau » allait donc être notre hôte pour ce soir ? Sincèrement s’il montrait cette merveille à ses autres conquêtes, pas étonnant qu’elles tombent toutes dans ses bras. Je fus invitée à entrer la première et le frôlais en passant à côté de lui. Je pris un moment pour regarder autour de moi alors qu’il allumait les lumières. Un escalier donnait sur une chambre en bas, un autre montait un étage au-dessus. Et ici j’étais un salon qui était assez invitant. C’était joli et confortable. Je me tournais alors vers Lucas qui se tenait derrière moi toujours en costard, toujours à couper le souffle.

« Je ne sais pas, tu as quoi à me proposer ? »

Ma voix était légèrement plus basse que d'habitude. Je n’allais pas lui dire que tout ce dont j’avais envie était de retrouver mes lèvres contre les siennes ou encore qu’il me reprenne contre lui. Inutile de presser les choses et je ne voulais pas paraitre pour la faible qui était accro… On passait la soirée ensemble, autant laissé les choses se faire naturellement au lieu de presser les choses. Même si mon regard sur lui était quand même emplis de désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Sam 4 Nov - 19:41

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Catherine était donc la première personne à voir cet endroit, ce bateau que Lucas avait baptiser le ‘’vaisseau’’, parce que c’était son petit espace à lui, sur lequel il se croyait seul entre la terre et la mer. Il n’avait malheureusement pas pu encore réellement voyager avec, mais il avait cela en projet, de partir pendant quelques mois sur son bateau en ne le disant à personne, juste pretextant une mission où il ne savait quoi, mais c’était en projet en tout cas. Mais pour l’instant, il était de cette pensée, plus concentrer sur son invitée qui était quand même bien plus interessante.

Lucas la regardait et vit qu’elle semblait impressionner par l’endroit. N’avait-elle jamais vu un yatch ? Ce serait peut être quelque chose à demander. Alors qu’il lui avait demander si elle désirait boire, elle était un peu indécise, ce qui le fit sourire en soit et surtout son regard qu’il aperçu… il savait bien… car lui de même...

« Je peux te proposer… hm... »

Lucas allait au frigo, ouvrant la porte pour voir ce qu’il avait en stock. Quelques bières, et une bouteille de bordeaux entamée… mais il n’allait pas lui proposer ca voyons. Fermant la porte aussitôt du frigo, il se pressait à ouvrir un placard qui fit dérouler une sorte de chariot qui servait à ranger les bouteilles.

« J’ai de la bière, sinon je ne sais pas, tu es fan de martini ? »

Il sortit une bouteille pour le coup, puis s’attaquait à prendre deux verres attendant l’approbation de Catherine et ce fut le cas, mais elle était plongée à regarder autre chose. Il y avait quelques tableau d’accrocher dans le petit salon, des tableaux de nues, ca pouvait paraître curieux, mais c’était un art comme un autre qui avait sa valeur. Lucas y accordait de l’importance pas à cause de la nudité des femmes même si ca restait là à éveiller un fantasme ou un désir, mais la beauté de la prise de vue… la beauté féminine. Certains tableaux étaient pourtant plus abstraits que d’autres… la regardant discrétement il s’occupait de faire les verres. Il n’en revenait pas de la tournure des choses, du fait est qu’elle soit ici avec lui… Et qu’ils ne s’était pas encore lancer de piques ou de vacheries. Se pinçant les lèvres il se concentrait un peu quand il fit une bêtise avec le liquide en versant sur le côté. Se pressant à nettoyer, il finit par mettre des olives dans les verres et il pressait à rejoindre la jeune femme en lui tendant le verre.

« Voilà pour toi, je n’ai pas la qualité d’un barman, mais j’espère qu’il sera bon. »

Lucas sourit timidement, le retour de ce sourire timide, malgré tout l’atmosphère de la danse, le baisé avait quand même bien changer, retournant dans sa grotte. Même si le tout restait electrique entre eux, on sentait la tension et cette envie à moitié de se sauter dessus tout de même, mais ils se retenaient. Par pudeur ? Par fierté ? Qu’en savait-il. Quand Catherine lui prit le verre, il sentit ses doigts effleurer les siens, le petit frisson qui le parcouru était sans appel et il lui lançait un petit regard avant de reprendre la conversation.

« Qu’on soit d’accord… tu ne dois jamais parler de cet endroit à mon frère… il est secret, personne n’est au courant. A part toi maintenant... »

Lucas parlait en regardant à moitié son verre puis Catherine, il préférait mettre les choses à plat directement. Cette fois il n’allait pas lui fermer la porte au nez, non au contraire, il lui confiait quelque chose d’important. Il trempait alors ses lèvres dans son verre, pour boire une gorgée de son alcool. Puis finalement il posait son verre sur le haut du meuble juste à côté d’eux, et reposait ses yeux sur la demoiselle. La jolie demoiselle avec cette robe rouge et ses cheveux détachés à présent qui ondulait sur ses épaules. Il ne pu s’empêcher de la regarder avec un certains désirs. Mais l’idiot qu’il était, retirait sa main de son verre, pas encore stable qui se renversait et le liquide giclait partout pour le coup.

« Merde…. Je suis désolé ! »

Lucas remit le verre droit un peu honteux et interdit, il fit une grimace à l’égard de Catherine, puis filait à la cuisine pour prendre de l’essuis tout, revenant il en tendit une feuille à la jeune femme, puis essuyait sa bêtise au sol, s’accroupissant.
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Sam 4 Nov - 21:31

Ne sachant pas trop ce qu’il avait je le laissais regarder dans ses frigos et placard. Et finalement je me laissais tenter par un martini blanc. Au moins il avait du goût, moi qui adorais le martini. Je me dirigeais alors vers des tableaux interpelant mon attention. Tableaux représentant des femmes nues. Et malgré la nudité et tout un tas de remarques féministes pouvant me venir à l’esprit je notais quand même qu’il y avait une certaine poésie dans les tableaux. Les femmes étaient belles, sans pour autant être fines. Elles semblaient vénérées par le peintre qui semblait vouloir leur rendre hommage. Des courbes harmonieuses, des formes invitantes. D’office la nudité appelait à la luxure, mais il y avait autre chose. De l’élégance, de la finesse… De la féminité dans toute sa beauté.

Je me retournais vers lui, et souris doucement. Il avait à nouveau ce sourire timide aux lèvres. Il était tellement craquant !

« Je suis sûr que ce sera quand même bon ! »

Lui prenant le verre avec ma main mon regard se plongea dans le sien alors que nos doigts se frôlaient. La même tentions dans l’air… la même électricité dans le geste… Un soulagement immense me pris alors que doucement mais surement la même ambiance que tantôt revint. Il brisa le silence en me lançant un regard que je n’arrivais pas à classer. Ce n’était pas un regard emplis de désir, ni même haineux. C’était un regard sérieux et … Je ne sus comment le décrire. Mais ses mots me firent comprendre pourquoi il m’avait regardé de la sorte. Malgré le sérieux de ses mots tout ce que je retins était que j’étais la seule à être au courant de cet endroit. Ça c’était de l’information qui valait de l’or à mes yeux. J’étais donc la première qu’il charmait en l’emmenant ici ? Un léger sourire se forma sur mes lèvres et je hochais simplement la tête. Rien que pour ça, je garderais le silence.

Encore flattée par cette demande je m’étais retournée vers les tableaux, prenant une gorgée de mon martini – délicieux au passage- avant de vouloir poser une question dessus quand un mouvement rapide attira mon attention alors que je sentis des goulettes froides atterrir sur l’arrière de ma jambe. Me retournant je vis que Lucas avait renversé son verre. Alors qu’il me fit une grimace gênée je posais mon verre dans l’optique de l’aider. Il alla alors chercher de quoi essuyer. Une fois revenu, je pris l’essuie tout et passa vite fait un coup sur mes jambes, la robe avait reçu quelques éclaboussures minimes aussi mais je m’en fichais un peu. M’agenouillant à mon tour je l’aidais à essayer le sol.

« Ça arrivais toujours à l’un de mes frère… Renverser des trucs remplis. »


J’eu un petit sourire mélancolique sur le visage. Je ne savais pas trop pourquoi j’avais lâché ça. Mais le souvenir m’étais revenu et j’avais parlé sans réfléchir. Mes frères étaient morts, tout comme mes parents. Ca faisait quelques années déjà. Et pourtant… Je continuais d’aider Lucas à essuyer le sol et le suivi dans la partie cuisine pour jeter les bouts de scotex utilisés. Une fois le tout à la poubelle et mes mains nettoyées je m’approchais doucement de mon hôte.

« Merci de m’avoir laissé entrer ici. »


J’étais sincère. Malgré que j’aie été flatté un premier temps je me rendais compte que si son frère n’en savait rien, son père non plus. C’était son refuge et moi j’avais été invitée ici. Moi parmi toutes les autres… De quoi se sentir spéciale. Posant alors doucement mes mains sur ses bras, mes yeux à nouveau dans les sien je me dis que bien des choses avaient changée et que peut-être mon premier jugement avait été faussé. Le fait qu’il fuie son père ce soir… peut-être que le fils à papa se devait de l’être mais n’en avait pas envie ? Le fait qu’il ait un refuge à lui… Une nécessité face à cette vie qu’on lui imposait ? Après tout il en avait parlé plus tôt. Lui comme moi devions nous plier aux règles. Je n’avais pas pitié pour lui. Je pense juste que je commençais à mieux comprendre le complexe portrait qu’était Lucas Casarini.

Avançant alors doucement contre lui, l’air sembla se charger d’une tension. La même que tantôt, lors de ces deux danses. Je me redressais alors sur mes pieds avant de reposer doucement mes lèvres contre les siennes. Je laissais mes lèvres bouger doucement contre les siennes, sans brusquer les choses. Mes mains remontaient le long de ses bras. L’une redescendant le long de col de sa veste de smoking, l’autre passant dans sa nuque. Je voulais plus… mais d’un autre côté je me disais que peut être lui ne voulais plus ? Peut-être que la magie n’était plus là pour lui… Peut-être que j’étais redevenue Catherine, la fille qu’il déteste ? Je me disais aussi que d’un autre côté si je ne lui plaisais plus il ne m’aurait pas laissé entrer ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Dim 5 Nov - 1:07

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Lucas avait bien vu que ces tableaux semblait interesser Catherine, et il eut peur d’avoir une remarque à un moment, comme quoi il était un voyeur, un obsédé, que c’était juste immonde de posséder des œuvres pareil… Pourtant rien ne sortit, son côté féministe semblait avoir disparu, bien sûr il n’était rien de tous ca, cela était purement de l’art et il n’y avait rien concernant le voyeurisme dans cela. Les œuvres étaient poétique, si on s’y penchait plus on pouvait voir des émotions même dépeinte… Tristesse, euphorie, amour…

Maladresse bonjour, Lucas n’y avait pas échapper cette fois ci. Il avait ce petit côté ci, mais généralement il y faisait attention, mais là… Il devait avouer que c’était la faute à Catherine qui lui prenait toute ces pensées, le paralysant dans ses mouvements. Il fallait bien un coupable et c’était elle. Rendu à nettoyer ses bêtises, Catherine l’aidait même.

« Non… laisse je vais le faire... »

Mais elle ne se redressait pas, pour finir elle vint à parler de quelque chose qui fit que Lucas s’arrêtait sur l’instant en la regardant. Son sourire mélancolique vint à le perturber et le toucher. Ses frères… Il avait bien entendu ces rumeurs comme quoi sa famille avait été massacré.

« On a plus en commun qu’on ne le croit alors... »

Il se trouvait maladroit, mais il ne savait pas quoi réellement dire, devait-il engager la conversation sur ca ? Peut être qu’elle ne le voudrait pas, c’était un sujet bien trop difficile, personnel et douloureux. Il préférait alors la laisser tranquille avec ca. Peut être qu’un jour elle s’ouvrirait dessus. Retournant à la cuisine, il jetait les essuis tout à la poubelle et lui de même se lavait les mains. Les essuyants avec un torchon, Lizzie s’approchait de lui, alors qu’il lui faisait face et posait ce dernier sur le comptoir. Elle vint à le remercier, ce qui le surpris… Il ne la quittait pas du regard, ces yeux bleus plonger dans les siens qui était d’un vert intense.

« De rien… c’était le seul endroit, où mon père ne pouvait pas nous trouver. »

La voyant s’approcher en continu, il sentit les battements de son coeur s’accélérer sans réelle raison, mais il sentait que quelque chose devenait de plus en plus intense d’un coup entre eux. Bientôt elle vint contre lui ce qui lui coupait presque le souffle, il n’avait pas bouger pour ainsi dire, regardant juste avec chaque détails ces gestes. Qu’allait-elle faire ? S’arrêter ? Continuer ? Finalement elle vint à le toucher, son contact fut électrique et il ne pu sempêcher de poser une main sur son bras, l’autre sur sa hanche. Les frissons le parcourait, puis Catherine posait ces lèvres contre les siennes. Elle faisait le pas… La main de Lucas se posait sur la joue de la jeune femme, tout en mouvant ses lèvres doucement contre les siennes. Mais cela se sentait qu’ils retenaient tout les deux, ce désir ardent montant, cette tension qui était né. Lucas passait son autre main dans le dos de Catherine, faisant une pression, pour la coller plus contre lui. Le baisé changeait progressivement, lui montrant qu’il le voulait… Qu’il la désirait… que la magie était bel et bien là.

Alors sans attendre, Lucas fit une chose sur impulsion, soulevant doucement Catherine il la fit asseoir sur le comptoir, continuant pour sa part d’être proche d’elle, leur lèvres coller l’une à l’autre, faisant naître du plaisir. Leur langue jouant ensemble, dans une danse qui devenait de plus en plus intense. Sans réel attention, et bien évidemment Catherine pouvait arrêter, Lucas placait sa main sur le côté de la cuisse de la jeune femme, les doigts de son autre main se baladait dans ses cheveux. Tout était que folie et Lucas n’était presque plus maître de lui, elle rendait fou. Reprenant sa respiration face à ce baisé, il avait ouvert de nouveau les yeux.

« Mon dieu… que fais-tu de moi Catherine... »
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Dim 5 Nov - 18:50

Ce soir mon hôte était bien polis et avenant ce qui changeais de d’habitude. N’empêche que je continuais à l’aider à tout ranger, rajoutant une remarque sur mon frère. Je ne savais pas trop d’où ça sortait mais d’un autre côté ça me dérangeais pas vraiment. Lucas m’avait laissé entrer dans son antre, je pouvais bien lui confier un peu plus sur moi, non ? Et puis quand il me répondit qu’on avait peut-être plus en commun qu’on ne le pensait je ne pouvais que lui donner raison. Oui en effet… je n’osais pas exprimer à voix haute qu’on pourrait essayer de découvrir quoi. De un ça sonnerais comme une proposition salace alors que ça ne l’était pas.

Je fis un petit sourire après que je l’ai remercié et qu’il ait avoué que c’était le sel endroit ou son père ne pouvait pas le trouver. Le fils à papa n’en était au final vraiment pas un. Ca devais faire du bien d’avoir un endroit un peu en dehors de cette folie qu’était nos journées. Je m’approchais alors de lui, l’attirance revenant doucement. Doucement mais surement. Mon regard plongé dans le sien je ne pus m’empêcher de revenir contre lui, aux vue de ses gestes il ne semblait pas contre, ce qui me poussa encore plus à poser mes lèvres sur les siennes. Sa main vint quasi directement se poser sur ma joue, l’autre dans me dos me rapprochant de lui. Le baiser devenais de plus en plus passionné et intense. Je poussais un léger cri étouffé contre ses lèvres alors qu’il me souleva pour me poser sur le comptoir. Je ne me découlais pourtant pas de lui bien au contraire, et lui ne semblait pas vouloir non plus mettre une quelconque distance entre nous.

Alors qu’une de ses mains se posa sur le côté de ma cuisse, me procurant une sensation assez délicieuse, mes deux mains vinrent se poser sur ses épaules pour ensuite défaire sa cravate. Je laissais en même temps sa langue venir contre la mienne et lui laissais tous le contrôle de la situation, savourant parfaitement ces touché et ce moment ! Lucas s’éloigna finalement de moi, sans pour autant partir réellement. Je rouvris mes yeux sur son visage et le regardais un instant, essayant de retrouver mon souffle, ne sachant pas quoi répondre à sa question. Un léger rire nerveux passa finalement mes lèvres avant que je ne réponde :

« Je ne sais pas… mais tu fais pareil de moi… Alors je crois qu’on … Devrait juste…Se laisser aller ? »

Nous étions tous les deux dans ce tourbillon infernal d’émotions. Mais sincèrement c’était beaucoup trop bon pour arrêter maintenant. Posant alors chastement mes lèvres sur les siennes, je finis par poser une mirade de baisers le long de sa joue, pour finalement finir ma course en dessous de son lobe d’oreille. Taquinant ce léger bout de peau je réussis finalement en parallèle à défaire son noud de cravate et la laissais glisser le long de son torse pour qu’elle s’échoue au sol. Redressant légèrement la tête alors que mes mains glissaient le long de son torse par-dessus sa veste je murmurais à son oreille :

« Sauf si tu as une autre proposition à faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Dim 5 Nov - 20:47

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Ils étaient sur la même longueur d’ondes, cela était incontestable et on sentait le désir qui émanait d’eux, l’attirance reprenant le dessus. Bien vite Catherine avait été soulever pour la faire s’asseoir sur le plan de travail. Un geste montrant assez bien la passion qui s’emparait de Lucas sur l’instant et cela ne parassait pas déplaire à la principale interessée. Bien vite il la sentit s’occuper de sa cravate, la dénouant légèrement.. C’était toujours compliqué de faire trente six choses en même temps quand il y avait un baisé d’une tel envergure qui faisait bien perdre les repères.

Regardant la jeune femme, chacun reprenait sa respiration à présent, le rire nerveux de Catherine ne l’inquiétait pas, surtout quand elle approuvait ces dires, car elle ressentait la même chose ce qui dans le fond le rassurer, mais son option de rajouter comme quoi ils devraient se laisser aller… N’était pas de refus.

« Laissons nous aller alors…. Simplement. »

Il avait approuver sans réellement attendre, le baisé chaste de Catherine le fit sourire, alors que lentement, tout en restant innocent il caressait de ses doigts le côté de sa cuisse dénudée… Mais c’était sans compter ce que Catherine vint à lui affliger, qui fut comme un appel. Fermant les yeux face à ce supplice, de sentir ses lèvres ainsi sur sa peau et aller dans un endroit qui n’était pas destiné à tout le monde, il s’en mordit la lèvre et sa main sur sa cuisse se déplacait plus haut et devint plus ferme. Il sentit bien vite sa cravate s’envoler pour rejoindre le sol, l’autre main de Tristan avait quitté la joue de Catherine pour se poser dans son dos, il regardait devant lui pour finir car elle avait finit son supplice. Il était bien content d’être rester silencieux car il avait prit sur lui… Mais ses yeux bleus était devenu brûlant d’aller plus loin, la désirant… Puis sentant ses mains ainsi sur lui…

« Et bien… A part si tu veux parler… poésie ou jouer aux échecs… non »

Il ne fallait pas être idiot de plus pour savoir leur envie, les doigts de Tristan vint rapidement toucher les cheveux de Catherine, puis les dégager pour toucher la peau de sa nuque, il déposait un baisé dans son cou pour terminer et remontait doucement, ce qui l’incitait à relever la tête et bien vite les lèvres du blond retrouvèrent celle de Catherine. Un nouveau baisé bien passionné, plus langoureux, qui donnait le tempo. Sans attendre, Tristan soulevait de nouveau la jeune femme qui se tenait à lui et il entreprit de marcher vers les escaliers. Difficile, mais pas impossible, mais ils étaient bien trop occupé à s’embrasser passionemment pour vraiment se rendre compte de cette exploit.

Arrivé au bas de l’escalier cependant, Tristan s’arrêtait en ayant fait coller le dos de Catherine contre le mur, le baisé avait été intrerrompu de nouveau pour pouvoir respirer, le front de Lucas coller contre le sien, il respirait rapidement, au final Catherine reposait ses jambes à terre et d’un geste assez sensuel en même temps il fit glisser ses mains le long de ses jambes, remontant sur le côté jusqu’à ses hanches. Il murmurait, la voix rauque.

« Tu veux… monter ? »
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Dim 5 Nov - 21:24

Nous étions tous les deux donc d’accord pour nous laisser aller. Je le sentais se tendre contre moi alors que j’allais m’occuper de cet endroit sensible près de son oreille, mais je me doutais que ce n’était pas pour lui déplaire. Du moins la caresse de sa main montant plus haut et devenant plus intense me disait qu’il appréciait. La scène restait quand même surréaliste : mois assise, lui entre mes jambes, moi penché sur son cou, lui caressant ma cuisse… tout ça dans le silence total de la cabine avec comme seul bruit mon cœur qui battait dans ma poitrine. Je rigolais doucement contre lui alors que j’avais brisé ce silence chargé de sens et qu’il m’avait répondu de manière sarcastique. Autant ce soir ce n’était pas pour me déplaire. Il avait de la répartit et je n’avais pas l’impression d’être avec un toutou faisant tout ce que je désirais. Même si c’était tentant, j’aimais avoir un partenaire réceptif, mais aussi entreprenant.

Ce fut alors à mon tour de recevoir un traitement de faveur, sa bouche bougeant sur ma nuque ensuite sur ma joue pour finalement retrouver mes lèvres. Plus langoureux, je savourais le baiser, profitant de la sensation de sa bouche contre la mienne. Mes mains se faisaient légèrement plus entreprenantes contre lui, passant sous son gilet ce coup-ci. Mon dieu pourquoi j’avais jamais remarqué qu’il avait des épaules aussi bien bâties ? Avant que je n’ai pu faire tomber sa veste il me relevait contre lui, instinctivement j’enroulais mes jambes autour de sa taille et m’accrochais à ses épaules. Autant j’aimais les hommes entreprenant autant c’était encore mieux quand ils étaient musclés. Moi avoir des attentes assez hautes ? Au moins je savais que je ne serais pas déçue du mec qui remplirait ces attentes. Sans trop accorder de l’importance où il m’emmenais je m’appliquais à jouer de ma langue contre la sienne, jusqu’à ce que mon dos rencontre un mur froid, me faisant gémir contre lui, et que je mordillais doucement sa lèvre inférieure avant de me séparer de lui pour reprendre mon souffle.

Son front contre le mien, nos bustes se soulevant au rythme de notre respiration, il me fit descendre doucement tout en caressant ma jambe au passage. Sa question me fit sourire. Je ne m’attendais pas ce qu’il soit aussi gentlemen à me demander mon accord de temps en temps. Hochant doucement la tête ma bouche repartit vers sa nuque, recherchant ce petit bout de peau qui l’avait fait raffermir sa prise sur ma cuisse précédemment. Tout en me collant à lui je repassais mes mains sous son gilet et le lui enlevais finalement. Laissant alors courir mes mains le long de son bras, je pris une de ses mains dans les miennes murmurant à son oreille :

« Tu me montres le chemin ? »

Après tout je n’allais pas ouvrir la marche dans un endroit que je ne connaissais pas. Imaginer que j’ouvre la mauvaise porte et me retrouve dans son entrepôt de cadavres ? Du coup le laissant me guider je le suivais curieuse de découvrir plus de cet endroit et impatiente de continuer nos étreintes. De les continuer et de les approfondir surtout. Alors qu’il m’entrainait dans les escaliers et malgré mon désir pour lui je marquais un temps d’arrêt en entrant dans la cabine qui était la chambre. La moitié de la pièce était couverte d’une rangée de fenêtres l’une collée à l’autre donnant une vue panoramique assez impressionnante, surtout alors qu’il faisait nuit et qu’on voyait les lumières de la ville scintiller. Putain c’était pas mal d’être riche en fait ! Et pourtant malgré mon étonnement je notais bien vite la présence du corps de Lucas à proximité et refocalisais mon attention sur lui, prenant quand même note mentalement que ce sera dément si demain j’arrivais à me lever aux aurores pour voir le spectacle d’un soleil levant sur NY depuis ce point de vue. Mais pour l’instant mon attention était à nouveau focalisée sur l’homme face à moi.

Ma bouche retrouva la sienne tandis qu’une main se perdis dans ses cheveux et l’autre agrippa doucement sa chemise pour le tirer vers moi alors que je faisais un pas en arrière en direction du lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Dim 5 Nov - 22:10

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Elle était toujours autant coller à lui, en venait chercher à lui faire comme au comptoir perdre un peu ses moyens. Elle avait bien comprit qu’il avait une faiblesse, posant une main sur le mur, il se mordait la lèvre avant de finalement retirer sa main, Car Catherine venait à enlever sa veste qui tombait au sol pour finir. Lucas la regardait, ses propres courant sur sa taille, il se mordit la lèvre de nouveau à sa question. Bien evidemment qu’il allait lui montrer le chemin, elle était l’inviter après tout.

Entraînant Catherine dans les escaliers en ayant prit sa main qui était chaud, ils arrivèrent au petit étage et Lucas ouvrit la porte aussitôt, se poussant sur le côté, il laissait Catherine avancer en première dans l’espace qui s’offrait à elle. Il savait que c’était la plus belle pièce de ce Yatch, elle avait un cachet unique grâce à ces fenêtres qui permettait d’offrir une vue magnifique et surtout inoubliable… Laissant le temps à Catherine, le temps d’observer, d’apprécier… finalement il ne pu pas tenir aussi loin d’elle.

Lucas se rapprochait alors, son corps frolant celui de Catherine, ses doigts revenant caresser la peau de ses bras, elle le regardait pour finir. Portant de nouveau l’attention sur lui, il pu demander avant qu’elle ne vienne l’embrasser.

« Cela te plaît ? »

Mais a priori il avait sa réponse, le baisé fut plus pressant et envieux, Lucas posait une main dans le bas du dos de Catherine, et passait ses doigts dans les cheveux de la blonde, elle bougeait pour finir et il suivait le pas, sachant qu’elle direction elle prenait. Deux boutons de la chemise de Lucas sautait déjà dû à la prise de Catherine. Lucas mordillait sa lèvres inférieur, et sa main dans le dos, remontait pour trouver la fermeture de la robe, doucement il tirait dessus, la défaisant à moitié, les lèvres de Lucas filait sur le coin des lèvres de Catherine, puis sa joue, descendant dans son cou, où il effectuait des pressions sensuel. La main dans son dos redescendait plus vers ses fesses cette fois et il entreprit de les faire avancer vers le lit un peu plus.

Le cerveau de Lucas était en vrac, il avait chaud et il ne savait plus ou donner de la tête. Il avait clairement envie d’elle à présent, les secondes passaient et ce désir venait s’accroître au creux de son ventre. Dégageant les cheveux de l’épaule de la jeune femme il continuait de déposer des baisés et baissait la brettelle de la robe qui avait plus de leste pour le coup vue que la fermeture était descendu. Enfin le lit fut présent, car Catherine s’arrêtait en le rencontrant. Redressant la tête, Lucas avait la respiration légèrement saccader, mais son coeur battait à tout rompre, plongeant ses yeux dans ceux de la jeune femme, il entreprit cette fois de descendre la fermeture completement de sa robe, au passe il laissait un doigt trainer le long de sa colonne vertebrale, touchant sa peau… C’était exquis...

En tout cas ils étaient beau tout les deux, les cheveux en bataille, respirant fortement et bien dépareillé, lui ayant déjà la chemise à moitié ouverte et Catherine le dos dénudé… Cette soirée les avaient donc conduit ici, à s’ouvrir l’un à l’autre, sans réellement parler plus que ca. Ils avaient succombé à la tentation… à cette pomme interdite en haut du pommier dans le beau jardin… Lucas ne pu s’empêcher de se mordre la lèvre, au passage il défit ses chaussures, les envoyant valser bien plus loin. Finalement de son autre main, il entreprit de baisser l’autre brettelle de l’épaule de Catherine… La robe ne tenait presque qu’à un file et bientôt il pourrait découvrir l’envers… Ce qui ce cachait en dessous… Le corps de cette jeune femme qu’il désirait plus que tout à présent.
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Dim 5 Nov - 23:16

Je ne répondis même pas à sa question. L’envie de ressentir plus prenait le dessus. Le reste pouvait bien attendre ! Alors que je tirais doucement sur sa chemise deux boutons sautèrent. La qualité des magasins aujourd’hui n’était plus ce que c’était, mais ce n’était pas pour me déplaire ! Je gémis doucement alors qu’il me mordillait doucement la lèvre inférieure. Si lui semblait devoir se contrôler quand je l’embrassais sous le lobe, moi je laissais libre court à mon plaisir, poussant le premier vrai gémissement de plaisir de la soirée et certainement pas le dernier ! Je sentais sa main dans mon dos tirer la fermeture de ma robe et le froid rencontrer ma peau mise à découvert. Alors que j’avais fermé mes yeux, sa bouche s’occupant de ma joue et de mon épaule, je sentis sa main descendre sur mes fesses et j’adorais ce geste.

Finalement il atteint mon épaule et ses doigts firent glisser la bretelle de ma robe, la faisant chuter en partie. J’eu une pensée de bénédiction pour Natascha qui m’avait forcée à porter une lingerie plus osée que d’habitude. Plus osée et beaucoup plus transparente que ce que je n’étais habituée mais au fond… Tant mieux. Reculant pour suivre ces pas alors qu’il avançait je m’arrêtais une fois contre le lit. Les baiser prirent fin et son regard croisa le mien. Ma respiration était rapide comme la sien. Bordel j’en pouvais plus. Fermant les yeux je me laissais aller aux sensations alors qu’il défaisait pour de bon la fermeture de ma robe, caressant mon dos au passage...

« Lucas… »

C’était la première fois de la soirée que je gémissais son nom. Je n’avais pu me retenir. Mes mains s’activèrent alors enfin, passant sur son torse, défaisant deux autres boutons de sa chemise, dévoilant un peu plus de son torse assez bien musclé. Vive les hommes soldats bien bâtit. Sa main remonta alors sur mon bras pour défaire l’autre bretelle de ma robe. Je défis un troisième bouton tout en retrouvant ses lèvres. Alors je me reculais et plongeais mon regard dans le sien un léger sourire joueur sur les lèvres. Loin du sourire hautain celui-ci était plus tôt séduisant. Dégageant alors mon bras de la bretelle de ma robe cette dernière échoua au sol laissant apparaitre ce qu’il y avait en dessous. De la dentelle rouge sombre en majorité. Un bustier plus que transparent ne cachant du coup pas ma peau en dessous. Autant j’avais pu éviter la jarretière ne portant pas de bas ce soir, autant je n’avais pas échappé au shorty imposé par mon amie. Elle ne sera que trop contente que je lui donne raison demain. Ou la prochaine fois… Il y avait plus urgent avant.

Venant à nouveau me coller à lui j’embrassais sa joue avant de descendre le long de sa nuque. Mes mains passèrent sur son torse et agrippèrent le bout de tissus le couvrant encore avant de le lui enlever pour de bon. Nous faisant pivoter je lui donnais une légère impulsion pour qu’il s’asseye sur ce fameux lit avant de me mettre sur lui, mes jambes de part et d’autre de lui. Ma bouche retrouva bien vite sa peau, descendant le long de son torse alors que mes mains s’activaient sur sa ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Romance.

avatar


Tristan Ford
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 294 mensonges. Je ressemble à : Chad Michael Murray Sur le forum je suis aussi, : Clément LeRoy, le gentil flic au grand coeur !
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la très belle Elisabeth
● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : tumblr


Mes petits secrets bien gardés: : 381

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   Lun 6 Nov - 5:20

Lizzie & Tristan

Le beau et l'incertaines - Soirée de Gala.... Première fois

Le tout devenait vraiment plus intense, l’air était bien plus chaud et l’ambiance devenait vraiment excitante.. D’autant plus quand Catherine prononçait son prénom, bien qu’en réalité il ne s’appelait pas comme ca, mais Lucas était ancré en lui depuis quelques années déjà. Il s’y était plus qu’habitué et l’aimait bien ce faux prénom, puis après tout qu’était-ce un prénom ? Il restait le même dans le fond. Des frissons le traversèrent en sentant les mains de Catherine de nouveau sur lui, alors qu’elle défaisait sa chemise lui offrant la vue sur son torse et ses abdos bien dessiné, il en avait passé des heures à la salle de sport et encore aujourd’hui.

Il eut plus qu’une agréable surprise quand la robe que portait Catherine finit sa course sur le sol moquetté. Elle avait comme mis ses plus beau sous vêtements pour l’occasion, chose improbable vu que rien n’était prémédité bien entendu. Son regard s’était presque embraser, il la trouvait bien entendu magnifique… Mais ca… c’était élégant, raffiné mais en même temps assez coquin. Il n’eut le temps de rien de faire que Catherine se collait à lui de nouveau, il sourit légèrement à son baisé sur sa joue, alors qu’elle faisait descendre ses lèvres vers sa nuque. Puis sa chemise s’envolait pour rejoindre les autres vêtements au sol.

Surpris, mais appréciant le fait que Catherine soit aussi entreprenante, il se laissait faire, posant ses fesses sur le lit. Bien sûr, ce n’était pas sans lui plaire cette prise d’initiative. Il se mordit la lèvre, la regardant alors qu’elle s’installait sur lui, sa main retrouvait le contact avec la peau de Catherine, se posant dans son dos, et l’autre sur sa cuisse, alors qu’elle s’empressait de l’embrasser et il sentit qu’elle défaisait sa ceinture… Les choses avançaient. Lucas quant à lui essayait d’une main de défaire les attaches de son haut de sous vêtements, son autre main caressant sa cuisse et montant plus haut. Le désir était palpable et l’envie devenait de plus en plus pressante.

Sa ceinture fut défaite, et Lucas prit les devants et le contrôle, en faisant allonger Catherine sur le lit, après s’être un peu debout. Il était au dessus d’elle, posant ses genoux sur le lit. Le blond embrassait le menton de cette dernière, avant de descendre ses baisés à l’avant de son cou, et vers l’avant de sa poitrine, alors que sa main sur la cuisse de Catherine s’affairait à remonter passant sur le tissu de son shorty  jusqu’à son ventre, là il entreprit de défaire le reste des attaches du bustier. Lucas portait un collier de l’armée, une plaque à son nom, celle-ci pendait à son cou et touchait par moment la peau de Catherine. Il vint murmurer contre sa peau.

« Tu es magnifique... »


Finalement, il l’aidait à ce qu’elle enlève son pantalon, et il se retrouvait au même niveau qu’elle pratiquement, car lui avait commencer à lui retirer son bustier, ses doigts joueurs venant caresser sa poitrine tout en le retirant, faisant découvrir ses seins, et finalement il le jetait par terre. Lucas vint retrouver les lèvres de Catherine pour lui offrir un baisé, alors que leur corps se rapprochaient, se collant l’un à l’autre, faisant coller aussi leur bassin. La passion et l’intensité prenant le dessus, il effectuait des frottements, mordant la lèvre de Catherine au passage en laissant échappé un léger gémissement rauque de plaisir, alors qu’il prenait une des mains de Catherine pour la plaquer sur le lit, faisant qu’elle n’avait plus qu’une main de libre et lui aussi… un léger piment, faisant qu’il avait le contrôle, mais il avait bien compris que Catherine aimait tout autant l’avoir que lui.
e&a

_________________
Kiss & Kill.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le beau et l'incertaines! ~Trizzie [HOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Flash-Back-
Sauter vers: