Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Je me pensais tranquille // Ethan   Jeu 2 Mar - 15:50

Je pensais être seule... Et te voilà qui chamboulle tout!
Les vacances avait sonner, je n’avais pas de cours a donner, tant mieux j’allais pouvoir souffler un bon moment, enfin une ou deux semaine tout dépendra, pour ça j’avais demander à une de mes amies si il était possible de lui louer son chalet, j’aimais beaucoup y aller, je m’y sentais toujours bien t je savais que la bas je serai tranquille pour continuer à écrire mon roman en cours. C’est avec joie qu’elle m’annonce que c’est possible, elle me préviens en revanche qu’il est possible qu’il y ait du monde qui débarque si jamais elle arrive à louer de nouveau. ça ne me dérange pas si ce genre de chose arrive je pense qu’on pourras s’arranger mais bon pour le moment ce n’est pas prévu et c’est tant mieux pour moi.

J’étais donc partis rejoindre ce petit chalet, la route avait été difficile en vue de la neige mais le résultat est tout de même là je suis bien arriver et c’est tout ce qui compte, mes vacances allait pouvoir commencer, rapidement je me met alaise comme à chaque fois que je suis la, mes affaires dans la chambre, je sort mes livres et mon manuscrit que j’écris, enfin je me lance dans ma petite routine de mes vacances. Autant dire que je ne vois clairement pas le temps passer ni les journées même si elle se ressemble quelque peu je l’avoue. Mais bon je ne vais pas m’en plaindre c’est exactement ce que j’avais en tête, la solitude parfois j’adore ça.

Ca fessais maintenant trois jours que j’étais là, mon amie m’avais appeler vis a vis d’une personne qui devais venir mais qui au final n’avais pas vraiment confirmer, c’était en suspend comme on dit malheureusement la communication se retrouve couper comme la neige continue de tomber, il va falloir attendre plusieurs jour pour qu’on vienne me dépanner mais une fois de plus ce genre de détail ne me dérange pas, je suis plonger dans mes livres et dans l’écriture, pas besoin de téléphone, d’internet et j’en passe.

La journée passe tranquillement comme toute les autres et en fin de journée je décide de m’ouvrir une bonne bouteille de vin pour continuer de lire un peu, je sort alors de la cuisine avec ma bouteille et mon verre, j’installe tout sur la petite table basse et je m’installe sur le canapé avec mon livre et mon manuscrit pas loin. Je me plonge alors dans mon livre prenant quelque notes de temps à autre jusqu’au moment ou j’entend une voiture approcher et la lumière des phares …

-Qu’est ce que c’est…

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Jeu 2 Mar - 22:04

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Un fait vraiment étrange, j’ai envie de quitter, mon petit chez moi, j’ai besoin de souffler et de rester loin de mes amies pour quelques jours. Je peux encore sentir les effets de mon dernier weekend. Bien entendu, je n’étais pas du tout au point de me trainer au sol et ne pas pouvoir me lever du sol. Mais j’ai un peu trop abuser sur tout le reste, ça faisait un moment que j’ n’y avait pas toucher, mais j’avais dû passer un weekend avec Joseph donc j’avais besoin de me détendre un peu, même si je sais très bien qu’Amélia n’aime pas quand je fume, c’est pour ça que je ne le fait pas en sa présence, mais j’ai attendu trop longtemps, car maintenant je suis dans un état pas possible. Je ressens encore les tambourins dans ma tête, je vais profiter de mon petit voyage en voiture vers le petit chalet que j’ai réservé. Une personne m’a dit qu’une personne allait m’accueillir, je sais exactement qui va se présenter à moi. Je vais peut être passé pour un psychopathe, mais je sais très bien qu’une femme qui habite dans le même rue que moi passe pas mal de temps ici.

Comment je le sais, j’ai tout simplement surpris un de ses appels alors que je rentrer chez moi, ce n’était pas voulu, mais je sais que je ne peux pas laisser passer une occasion comme celle là. Me voilà donc devant la porte du chalet enfin je suis dans ma voiture, je n’ose pas vraiment sortir, car il neige à l’extérieur, je ne sais pas si elle va venir m’ouvrir rapidement, mais je prends vite mon sac sur la plage arrière et sort en courant pour rejoindre la porte, je tape dessus en évitant de faire peur à la jeune femme, car je n’ai pas envie qu’elle pense que je suis venu pour la voler, car ce n’est pas du tout le cas, je veux juste un moment de calme et me reposer, mais aussi pour me rapprocher d’elle, mais pour le moment elle n’a pas à le savoir. Même je ne peux pas m’empêcher de me demander s’il y aura du vin, je sais que je risque de m’en servir des verres, c’est comme devenu naturel chez moi.

- Bonjour, je suis Ethan Caïn. J’ai fait une réservation ! Brrr il fait vraiment froid….

Je sais que ce que je viens de lui dire va pousser la personne à venir m’ouvrir, mais c’est la vérité, il fait vraiment froid et je n’ai pas envie de me geler sur place, je me balance sur mes pieds en essayant de me réchauffer un peu, mais même avec mon bonnet et mon manteau, je peux sentir le froid des flocons. Mais qu’est ce qu’elle fait, elle me dit qu’elle arrive, mais elle est en train de se remaquiller ou quoi ? Aller Aller ouvre moi cette porte !

Quand elle fini par le faire, je rentre directement et pose mon sac près du canapé. Mais je retire aussi mon manteau et mon bonnet avant de me tourner vers la femme. Je ne me suis pas tromper, elle est vraiment attirante, mais je ne sais pas du tout comment elle est vraiment, mon défi sera d’apprendre à la connaitre un peu plus que de simple voisins qui se croise sans se voir.  Mais je remarque aussi tout de suite une bouteille de vin, mais aussi un manuscrit. Est ce qu’elle aussi écrit des livres ? Je pense que je vais bientôt le savoir, mais pour le moment elle a l’air de me regarder d’une étrange façon, comme si j’étais un parfaite inconnu, c’est le cas après tout. Mais tout ça ne me dérange pas d’être avec une inconnue. Par réflexe je sors mon portable de ma poche, mais je me rends compte que je n’ai pas de ruisseau.

- C’est normal que je n’aie aucun réseau ici ?
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Ven 3 Mar - 10:03

Je pensais être seule... Et te voilà qui chamboulle tout!
Je pensais clairement être tranquille dans le chalet, je pensais pouvoir passer une petite semaine seule à me décontracter, à écrire et j’en passe, mais il faut croire que tout ça viens de tomber à l’eau, au moment ou j’entend la voiture dans l’allée je me demande ce qu’il est en train de se passer, on ma pourtant dit que la réservation était annuler, on ma pourtant dit que je serai seule bon sang, si j’avais su qu’il y aurait une autre personne je ne serai pas en t-shirt de pyjama, je ne serai pas avec un plaid autour de moi, enfin je ne serai pas comme ça tout simplement.

La personne approche je peux entendre ses pas, immédiatement je me lève et me dirige vers la porte, je ne compte pas lui ouvrir je ne sais pas qui il est, il s’est peut-être tromper on ne sais jamais.

-Qui est là??

Je l’entend alors me dire qu’il s’appelle Ethan Cain, qu’il a fait une réservation et qu’il fait froids. Mais la réservation est annuler bon sang, a moins que mon amie se soit tromper, je ne comprend vraiment pas ce qu’il se passe.

-C’est une blague!! J’arrive…

Je vais rapidement enfiler un pull, il a peut être froids mais moi je suis actuellement sous le choc en fait, tout de suite je suis en train de me demander comment je vais devoir géré tout ça. Je pensais être seule encore une fois. Je finis tout de même par me diriger vers la porte, un peu a contre coeur c’est certain et je finis bien sur par lui ouvrir et le laisser entrer. Tout de suite je ne peux que faire en sorte de l’observer, autant le dire il est pas mal du tout physiquement mais ce n’est pas à ce genre de chose que je dois penser, à la place je le regarde poser ses affaire comme ça rapidement, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il se pense chez lui rapidement. Il va maintenant falloir que je lui dise qu’il n’aura pas de chambre, mais je me trouve stoppé dans mon élans quand il me dit qu’il n’y a pas de réseau. Un accro de la technologie j’en été sur…

-La ligne est couper depuis quelque jours. Donc oui c’est normal…


Je continue de l’observer en me dirigeant vers la table basse pour reprendre mon manuscrit, mon verre et la bouteille de vin. je compte bien aller m’enfermer dans ma chambre pour retrouver ma tranquillité.

-Cependant il y a un soucis, il n’y a qu’une chambre et je loge dedans… On ne m’a pas informer de votre présence…

En gros soit il repart, soit il dort dans sa voiture, soit il dort sur le canapé voilà les solutions qui s’offrent à lui pour le coup…

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Dim 5 Mar - 12:35

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Je peux remarquer que ma venue ici dérange vraiment, mais je suis venue ici pour une raison et je ne compte pas changer d'avis, on m'a dit que c'était une personne assez froide et j'ai envie de voir si je peux faire fondre la glace ou si les autres ont vraiment raison sur elle, mais je sais que c'est juste qu'elle est pas assez libérer et peut être coincé. Mais toute personnes à en elle une partie cachée et je veux faire en sorte que ce soit le cas pour la personne qui fait je ne sais pas quoi derrière la porte pendant que je suis en train de mourir de froid à l'extérieur. Déjà elle n'a aucune pitié pour un type qui a froid enfin je la pousse tout de même un peu en lui disant qu'il fait froid, mais c'est dans l'espoir qu'elle m'ouvre plus vite. Mais ce genre de chose ne fonctionne pas, car elle a du enfiler un pull et non se maquiller, car elle a l'air naturelle et  ça lui va bien même les cheveux coiffer comme ça, ça va être simple pour moi de la séduire même si elle ne sais pas que j'ai ce genre de chose en tête. Pour elle j'ai juste réserver la chambre et rien de plus, mais rien n'es fait sans aucune raison.

Je sais que je suis en train de faire comme chez moi en m'installant, enfin je dépose tout sur le canapé et par réflexe je regarde mon téléphone pour voir si j'ai reçu des mails ou si j'ai des notifications sur Twitter, mais je n'ai aucun réseaux, je doit absolument me tromper. Je me tourne donc vers elle pour lui demander si c'est normal que je n'ai aucune réseau, elle me répond d'un ton naturel qu'elle est casser depuis quelques jours.

- Sérieusement ?

Je ne peux pas rester sans aucune connections, c'est un peu un des mes outils de travail, il me faut une p*****  de connexion. Je traverse la pièce à la recherche du moindre signal, je sais que je doit avoir l'air idiot je me contre  fou. Je cherche même dans les autres pièce mais rien du tout. C'est n'est pas possible, je fais même l'idiot à aller dehors alors que je suis frigorifié mais je m'en fou. Je doit me résoudre que je vais devoir passer certains temps sans avoir de nouvelle de l'extérieur, au moins je vais pouvoir profiter de mon temps pour essayer de comprendre la femme qui me fixe comme si j'étais un homme étrange.

-Merde, aucun signal....

Je range mon téléphone dans ma poche , mais je sais très bien qu'elle est en train de me parler du fais qu'il y a qu'une seule chambre et que je vais devoir dormi ailleurs car elle a élu domicile la bas. Je ne compte pas lui répondre maintenant, je me dirige vers ce qui simple être la cuisine, car j'ai faim. Je trouve de quoi me remplir l'estomac enfin c'est juste un bol de céréale mais je prend en même temps un verre, car un bon verre de vin ne me ferai pas de mal. Je fini par m'installer sur un fauteuil simple pour manger et je me tourne enfin vers elle.

- Vous êtes en train de me dire que je doit aller dormir dans ma voiture, car il y a qu'un seul lit et que vous l'occuper.

Je ne la quitte pas du regard en mangeant mon bol de céréale, je ne sais pas du tout ce qu'elle compte faire, si elle va me fuir en s'enfermant dans sa chambre ou si elle va être quelques peu intriguer par la personne que je suis. Je ne sais pas du tout, je n'arrive pas du tout à la cerner pour le moment, elle est vraiment trop sur le défensive avec moi. Mais bien entendu je vais faire mon possible pour que ce ne soit plus le cas rapidement sinon je ne m'appelle plus Ethan Caine...

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Lun 6 Mar - 12:04

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
J’étais totalement tranquille, poser sur le canapé quand j’entend cette voiture arriver, non mais ce n’est pas possible, il devais y avoir personne normalement, je devais rester seule, je ne comprend vraiment pas ce qu’il se passe, je pense pouvoir dire que je met du temps à réagir avant d’ouvrir la porte, je sais qu’il fait froids dehors mais pour le coup je m’en moque un peu, je suis trop perturbé par cette arriver et le temps qu’il me faut pour enfiler mon pull, je me doute que la personne doit avoir vraiment froids, je ne peux que l’entendre raller après tout et ça ne me motive pas à lui ouvrir, surtout qu’il ne va pas pourvoir rester, il n’y a qu’une chambre et je dors dedans après tout donc il me semble compliquer que cet homme dorme ici, sauf sur le canapé mais franchement je pourrais m’en passer je pense. Mais bon je me décide tout de même à le laisser entrer et là c’est un peu comme laisser entrer une tornade chez soit.

Rapidement il semble faire comme s’il était totalement chez lui, jetant limite ses affaires sur le canapé, il n’y a pas à dire cet homme n’a certainement aucune retenu, c’est assez incroyable et avant même de se présenter comme il faut, monsieur se jette sur son téléphone et quand il vois qu’il n’y a pas de réseau c’est la fin du monde j’ai l’impression.

-Oui sérieusement, ça permet de pouvoir se concentrer sur autre chose.

Tout en récupérant mes affaire je l’observe alors s’agiter dans tout les coin pour essayer de trouver le moindre signal, il ne comprend pas les mots aucuns signal j’ai l’impression c’est incroyable… Cet homme est incroyable. Et quand enfin il cesse de chercher en se plaignant une fois encore je ne peux que lever les yeux au ciel en le regardant.

-Aucun signal oui c’est ce que je viens de dire, une personne doit passer dans les jours a venir pour fixer le routeur et faire en sorte que ça fonctionne…

Je l’observe toujours, il fait vraiment comme chez lui allant dans la cuisine se servant des céréales et du vin… Non mais c’est quoi son soucis. Je lui dis rapidement qu’il n’y a pas de place ici. Et qu’il va devoir partir en gros.

-Je ne vous dis pas de dormir dans votre voiture, c’est vous qui voyez… C’est soit le canapé soit vous repartez…

Autant dire les chose de cette façon, s’il peut repartir ça m’arrangerai vraiment beaucoup… Mais étrangement je commence à me dire qu’il ne vas pas partir et que je vais devoir le supporter. Je me dire alors vers le bureau pour éteindre la bougies, autant couper une ambiance qui se souhaiterai romantique… Nous ne sommes pas là pour ça clairement.

-Bien je vais vous laisser je vais retourner dans la chambre…

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Lun 6 Mar - 22:13

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Je ne sais pas du tout ce que je vais pouvoir faire dans ce lieu si je n’ai aucun réseau pour mon téléphone, je suis accro à cette petite m***e, je ne peux pas me passer d’internet, c’est mon gagne-pain, il faut que je sois tout le temps connecter, que je réponds à mes fan ou me renseigne sur ce qui se fait actuellement. Je ne peux pas rester sans rien avoir, je sais que je dois avoir l’air d’une personne accro, mais elle ne peut pas comprendre que c’est mon boulot ce petit détail. Quand elle me dit que ce genre de chose peut nous permettre de penser à autre chose, je me mets doucement à rire elle pense sérieusement que l’on peut faire quoi dans ce genre de lieu ? Rester bien sagement à attendre que le temps passe ? Ce n’est pas du tout ce genre de chose qui me tente, pour moi je dois m’occuper et pas attendre que le temps passe à ne rien faire.

- Vous ne pouvez pas me comprendre, mon téléphone est mon job, j’ai besoin d’avoir une connexion…

J’essaie d’en trouver un peu partout dans ce lieu, mais il y a vraiment rien à faire, je vais devoir attendre que ses idiot passe pour que je puisse enfin reprendre mon travail, mais je me demande bien ce que je vais pouvoir faire en attendant. Car je ne sais pas du tout comment va se passer ses quelques jours en da compagnie, il y a vraiment rien à faire ici, mais bon on finira bien par trouver une solution à ce genre de chose. Je ne lui réponds pas au fait qu’ils vont venir poser quelques chose dans les jours à venir, en attendant je vais me servir de quoi manger, car la route que j’ai fait pour venir jusqu’ici, m’a creuser l’estomac alors autant faire comme chez moi vu que je vais passer quelques jours ici, même si je n’ai pas l’air d’être le bienvenue.

- A vous écouter, vous me demander de partir de ce lieu, mais j’ai fait une réservation donc je suis dans mes droit de rester ici. L’histoire d’un seul lit peut s’arranger, on peut tout simplement le partager…. Je plaisant je me contenterai du canapé.

Je préfère lui dire que je plaisante, je n’ai pas envie qu’elle décide de s’enfermer à double tour dans sa chambre e se disant qu’un homme veux lui faire des chose, certes elle ne se tromperai pas, mais ce genre de chose elle ne le sais pas encore. Je l’observe quand elle va éteindre la bougis en faisant ce geste elle me montre concrètement qu’elle ne souhaite pas créer une ambiance quelconque, elle me prouve de nouveau que je ne suis pas le bienvenue. Mais quand elle me dit qu’elle va retourner dans sa chambre, je dois absolument l’empêcher de faire ce genre de chose.

- Reste un petit moment en ma compagnie…

Je me lève du fauteuil en prenant mon verre avant de me diriger vers elle et de lui tendre en le bougeant légèrement, en gros je lui demande de me servir un peu de vin. Si elle refuse de faire ce genre de chose, je me dis que je vais devoir mettre les boucher double pour que les autres le l’appelle plus la femme glaçon.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Mar 7 Mar - 11:29

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Franchement ce mec est vraiment mais vraiment bizarre, il a une attitude de fou quand on le regarde bien a vouloir forcement que son téléphone fonctionne, je ne comprend pas ce genre de personne qui sont accro à leur mobile, on peu largement s’en passer dans la vie, et encore plus quand on viens dans un endroit comme celui ci ou au final nous sommes la pour nous couper du monde, pour écouter de la musique, écrire et se détendre. Mais il faut croire qu’il n’est pas ce genre de personne, alors pourquoi venir ici après tout. Je ne peux que me poser beaucoup de questions sur sa venu. Quand il me dit alors que je ne peux pas comprendre et que son téléphone c’est son job, qu’il en a besoin et j’en passe je ne peux que lever les yeux au ciel. Et bien il n’est définitivement pas bien tomber en venant ici. On aura pas de connexion avant plusieurs jours et encore ce n’est même pas sur.

-Je ne peux pas comprendre c’est certain, mais tout ce que je peux vous dire c’est que vous êtes mal tomber, il n’y aura pas de signal avant plusieurs jour et encore rien est sur avec cette neige qui tombe, le dépanneur pourrais ne pas venir.

Autant repartir non? Voyons Laurel il ne faut pas être mauvaise à ce point, moi qui normalement ne juge pas au premier abord c’est ce que je suis en train de faire, mais bon d’un côté il se conduit vraiment comme une mufle en quelque sorte a tout balancer, a aller se servir a manger et j’en passe. Comment ne pas vouloir fuir dans ma chambre à ce moment là. Mais bon pour le moment j’ai beau lui faire comprendre qu’il n’y a pas de place pour lui, il compte bien rester et bien il se contentera du canapé tout simplement. Sa manière de plaisanter sur le fait qu’on pourrais partager le même lit ne me fais pas vraiment rire.

-Je ne vous pousse pas à partir, seulement comme je vous le dit la chambre est occuper et en plus il n’y a pas de réseaux donc l’enfer pour vous à priori non? Vous n’allez certainement pas survivre sans votre précieux téléphone… Partager le même lit… Quel mauvaise idée en effet…

Bon il est temps pour moi de mettre fin à tout ça, je souffle alors sur la bougie, je récupère mes affaires et je lui dit alors que je retourne dans ma chambre, mais il faut croire qu’il n’a pas envie que je parte comme il me dit de rester en sa compagnie. Franchement je ne vois pas pourquoi je ferai ce genre de chose.

-Et pourquoi je resterai. Je n’ai pas envie de vous voir scotcher à votre téléphone en attendant de trouver un réseaux imaginaire…

Il viens alors vers moi avec en bougeant son verre pour que je le serve, sérieusement, il n’a vraiment peur de rien celui la. Je l’observe sans rien faire pendant quelque seconde puis je soupire en lui versant juste un peu de vin.

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Dim 12 Mar - 11:52

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Je ne sais pas comment je vais faire pour tenir dans ce p**** d’endroit, mais je vais essayer de faire mon possible pour que tout se passe bien antre cette femme et moi, même plus que bien je dirai, mais ce n’est pas la question pour le moment. Pour le moment je lui explique que mon téléphone c’est mon job et qu’elle ne peut pas du tout comprendre ce genre de chose, peut être que je l’ai vexé, mais je suis comme ça et j’ai vraiment besoin de mon téléphone, mais je vais prendre sur moi et voir si mes abonner vont pas trop se faire de soucis sans aucune réponses de ma part. Je remarque tout de suite qu’elle essaie de faire son possible pour que je quitte ses lieux, mais ma petite tu te trompe, je compte bien rester ici même si tu ne veux pas de moi.

- Si le dépanneur ne peux pas venir avec cette neige, dans ce cas, je vais être obligé de rester ici en essayant de quoi m’occuper vu que moi non plus je ne peux pas partir avec ce temps. Déjà que c’était assez compliquer de venir jusqu’ici alors je ne vais pas faire demi tout maintenant.

Ma réponse risque de ne pas lui plaire, mais je m’en moque quelques peu, je n’ai pas envie de partir alors je vais bien rester ici, surtout qu’il fait chaud et qu’il y a du vin. Je vais pouvoir tenir le coup quelques jours avec tout ça, mais le plus important et la ravissante jeune femme qui se trouve dans la même pièce que moi. Enfin pour le moment je vais arrêter de faire des illusion sur le fait que l’on peux partager le seule lit, elle à l’air de mal prendre les choses, elle est tellement rigide que ce genre de chose fait peur et je comprend à cet instant le jugement de ses amies enfin si on peux appeler ça ainsi.

- Sachez que je peux très bien survivre sans mon téléphone, c’est juste que c’est mon job, je ne pourrai tout simplement pas répondre à des messages qui me demande de discuter dans ma parution du New York time, mais c’est sans importance, je vais prendre un peu de vacance.

Je ne parle pas du tout de ce journal pour me venter, je veux juste voir la réaction qu’elle peut avoir avec ce genre d’information, même si pour le moment c’est vraiment un glaçon et ça fait froid dans le deux, elle ne s’amuse jamais ou quoi. J’essaie de faire en sorte qu’elle reste un peu en ma compagne quand elle me dis qu’elle va aller dans sa chambre, mais sa réponse ne me surprend pas du tout, je prend donc mon téléphone et le pose sur le meuble qui ne se trouve pas très loin.

- Très bien je laisse mon téléphone et je ne cherche plus à avoir aucun réseau, mais je comprends ce que vos amis m’ont dis sur vous quand j’ai appelé pour confirmer que je venais bien ici comme prévu.

Je fini par me diriger vers elle pour qu’elle me sert à verre de vin, je ne suis pas sûre qu’elle le fasse, mais une fois qu’elle soupir je sais que j’ai fait un petit pas dans sa résistance, mais je continuer de le secouer pour qu’elle m’en met n peu plus, car je ne vais pas aller loin avec un simple fond. Une fois que j’ai mon verre bien remplis je la remercie sans pour autant bouger de là où je suis.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Lun 13 Mar - 14:38

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Actuellement je suis en train de chercher toutes les excuses possible pour qu’il parte, j’étais vraiment bien seule ici, a lire et écrire, il trouble clairement ma tranquillité, mais à priori il ne compte pas partir, même le fait de ne pas avoir de réseaux ne l’achève pas en quelque sorte même si je ne peux que remarquer à quel point il est accro a son téléphone, je n’ai jamais vu de personne comme ça dans la vie, c’est impressionnant vraiment quand on y pense. Mais bon chacun son point de vu, je ne suis pas une accro des nouvelles technologies, il suffit de voir mon ordinateur pour comprendre, mais bon ce n’est qu’un détail. Cependant quand il me dit que si le dépanneur ne viens pas il va devoir s’occuper comme il ne vas pas partir je me retiens de soupire. Je vais bien le subir pendant un moment.

-C’est vous qui voyez, je disais ça pour votre bien comme vous ne lâchez toujours pas votre téléphone malgré le fait qu’il n’y aura jamais de réseaux sans que le dépanneur passe.

Je soupire doucement, pas parce qu’il me saoule mais simplement parce que j’en ressens le besoin, la tout ce que je souhaite c’est aller m’enfermer dans la chambre et le laisser faire sa vie et que je fasse la mienne. Mais c’est manquer pour le moment comme en plus d’être accro a son téléphone il ne cesse de parler. Incroyable. Mais cependant ses paroles ne peuvent que me faire en quelque sorte réagir quand il parle du New York Time.

-Et bien en vous voyant franchement on ne peux que se poser la question, ou non simplement on ne peux que croire que vous êtes totalement accro à votre téléphone. Votre parution dans le New York Time? Vous plaisanter?

Il écris? Non attendez ce mec écrit? Alors la je demande à voir franchement à voir ou plutôt à lire ce qu’il écris, j’ai du mal à croire que ce genre de mec écris, il est plus accro à la technologie que n’importe qui d’autre. Mais bon ça trouve c’est pour me tendre un piège et me faire rester avec lui. Si c’est le cas il va vite être déçu comme je pense retourner dans ma chambre pour continuer ce que j’avais commencer, a savoir lire et écrire. Mais de nouveau il éveille ma curiosité en me disant que mes amis lui on parler de moi, et surtout qu’il a voulu avoir la confirmation que je serai là. Du coup je pose mon manuscrit  sur le bureau un instant en le regardant.

-Attendez quoi? Mes amis ont dit quoi sur moi? Et pourquoi vous avez voulu savoir si j’étais ici?

Il s’approche alors de moi et par reflex je recule d’un pas ou deux. Il commence vraiment à me stresser et même a me faire peur en fait. je finis par lui donner du vin dans son verre comme c’est ce q’il semble vouloir, je lui en met même plus qu’il faut comme il insiste mais franchement je ne peux que me poser de plus en plus de question.


-Pourquoi vous êtes venu ici en vérité??

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Mar 18 Avr - 21:47

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Je ne sais absolument pas pour qu’elle raison est ce qu’elle souhaite que je parte de ce lieu, mais elle est vraiment mal partie, car je ne compte absolument pas la laisser bien au contraire, j’ai bien envie de m’amuser elle, mais non pas de ce sens-là bande de pervers, mais dans le sens où je veux tester ses limites, je veux voir jusqu’pu est ce qu’elle est capable d’aller pour que je parte de là et si j’avais le droit de m’amuser avec elle de l’autre sens je ne vois vraiment aucun problème, car c’est tout de même une belle femme, il faut pas le cacher, mais pour le moment elle a l’air de vouloir me chercher sur le fait que je sois accro à mon téléphone, je peux lui montrer qu’elle se trompe, c’est donc pour cette raison que je range mon téléphone dans ma poche en levant les main au ciel.

- Je peux très bien lâcher mon téléphone comme vous pouvez le voir, je vais attendre que le réparateur passe, même si ce genre de chose peut vous surprendre.

Je la regarde en souriant et par m’assoir de nouveau dans le fauteuil en manger quelques peu de céréale que j’avais pris il y a quelques minutes, je sais très bien qu’elle souhaite retourner dans la seule chambre qu’il y a ici, mais si je la laisse faire, je sais très bien qu’elle risque de rester enfermer dans la pièce et que je ne la verrai plus, alors je continue de parler et comme je m’en doutais, je savais que le fait que je parle du New York Times la surprend, mais je ne mens absolument pas à ce sujet, j’ai peut-être l’air d’un abruti, mais ce n’est pas du tout le cas même si mon livre n’est pas ce que l’on peut qualifier de quelques chose d’époustouflant, mais j’ai quand même fait paraitre un livre.

- Je vais vous prouver que je ne suis pas accro à mon téléphone au point que vous pensée et non je ne plaisante jamais avec ce genre de chose, je ne fais pas partie de ses personnes qui aime s’inventer une vie qui n’existe pas.

Je la regarde en souriant et j’en fait aussi exprès de lui faire comprendre que ses amies m’ont parler d’elle sans en dire plus même si je sais très bien que son côté curieux que j’ai pu découvrir va se manifester et je en me trompe pas du tout, elle pose ce qu’elle avait dans les mains et elle me demande ce qu’ils ont pu dire sur elle, et pourquoi est-ce que j’ai souhaité savoir si elle serai présente ce soir. Je m’approche dont doucement d’elle en souriant.

-Vos amies pensent que vous êtes une fille coincé et que vous ne savez pas profiter de la vie comme il se doit… Et j’ai voulu savoir si vous serez là pour le remarquer de moi-même….

Je ne lui dis pas que pour le moment je pense comme eux, mais j’ai l’impression de voir quelques chose en elle qui ne demande qu’à s’épanouir, mais pour le moment je me contente de lui demander de remplir mon verre de vin, mais quand elle me demande la véritable raison de ma venue ici, je la regarde en souriant et vient lui murmurer doucement à l’oreille.

- Je suis là pour vous Laurel.
code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Dim 30 Avr - 18:12

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Sincèrement je ne sais pas si je vais être capable de supporter encore longtemps ce mec, je le trouve tellement vulgaire et sur de lui, et puis le voir accro à son téléphone ne peux que me dépasser, non franchement j’aimerai qu’il parte mais je sais que ça ne vas pas être aussi simple, après tout si il a réserver plusieurs nuits je ne vais pas lui dire de s’en aller, je n’ai pas le choix que de le supporter mais c’est évident que ça ne vas pas être simple, vraiment pas être simple du tout. Et quand il me dit qu’il va lâcher son téléphone et qu’il va attendre le réparateur je ne peux que lever mes yeux au ciel.

-Et si le réparateur ne passe pas avant une semaine ou deux? Vous allez tenir le coup tout le long de votre réservation?

J’ai envie de retourner dans ma chambre c’est une évidence mais j’ai bien compris que lui ne compte pas me laisser partir, il continue de me parler en s’installant dans le fauteuil en continuant à discuter, il parle de son téléphone toujours, comme quoi il est bien accro je dirai mais il pique ma curiosité quand il parle du New York Time, il a donc été publier? C’est intéressant j’aimerai bien sur en savoir plus mais je sais aussi que c’est ce qu’il veux. Seulement quand on parle de livre je ne résiste pas.

-Rien que le fait de ne pas cesser de parler de votre téléphone montre bien à quel point vous l’êtes… Sinon vous n’en parleriez pas autant… Et je peux connaitre le titre de votre livre du coup qui vous a valut cette publication? Je l’ai peut être lu…

On ne sais jamais après tout je lis tellement de chose, peut être que j’ai aimer ce qu’il fait, peut être que non et forcément je veux en savoir plus, peut-être que ça me fera passer au dessus de mon énervement du fait qu’il ait débarquer ce soir. Mais cependant quand il se met à me dire que mes amis lui ont parler de moi je ne peux qu’être surprise et entendre que mes amis pensent que je suis une fille coincé ne peux que me toucher, franchement je ne pensais pas que mes amis me voyais comme ça. Je ne peux pas m’empêcher de serrer mn manuscrit contre moi en croisant quelque peu mes bras.

-Et bien je ne pensais pas que mes amis une aussi mauvaise image de moi, c’est assez surprenant je dirai et blessant aussi…Vous êtes venu vous faire votre opinion et bien … Fantastique…

C’est ironique bien entendu, je n’ai pas envie de ce genre de chose. Je n’ai pas envie qu’on me juge encore et toujours. Je suis vraiment déçu pour le coup mais je fais mine que ce n’est pas le cas quand je lui serre un peu de vin dans son verre même s’il insiste pour en avoir plus. Et je finis par lui demander ce qu’il viens faire ici pour de vrai. Sa réponse me déstabilise vraiment trop en fait.

-Pour… Pour moi? Comment ça?

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Dim 2 Juil - 15:14

Je voit très bien que je suis en train de l'agacer, surtout quand elle me voit avec mon téléphone en train de chercher un quelconque réseau pour voir si j'ai reçu une certaines notification ou autre, mais je doit me rendre a l'évidence je n'aurai rien du tout avant que le réparateur soit passer. J'ai l'air de la surprendre quand je lui dit que je vais gaie sans. Quand elle me pose de nombreuse question je ne peux que rire doucement, je ne sais pas l'opinion qu'elle peu avoir de moi, mais il est pas très glorieux a ce que je peux remarquer. Je peut très bien tenir le coup, je vais juste devoir m'occuper et je connaît une bonne occupation, mais je ne pense pas qu'elle soit d'accord avec moi et elle n'a pas l'air d'avoir le sens de l'humour, mais je vais tout de même tenter quelques choses.

- Oh vous risquez dêtre surprise de ma résistance, je peut être une personne très patiente quand il le faut, je doit juste avoir une petite distraction et vous en serez une très bonne si vous le souhaités...... Bien entendu je plaisante.

Je préfère tout de même ajouter que c'est de l'humour car je pense qu'elle aurait pu prendre ce genre de parole très mal vu comment elle à l'air aussi rigide que la grand mére d'une amie donc je ne préfère pas la froisser surtout qu'il y a un seul lit et j'aimerai bien y dormir seul ou accompagnée. Mais je remarque très bien qu'elle a envie de partir, je me creuse donc et je cherche un sujet qui pourrai l'intéressé et je sais qu'elle ne résistera pas à ce qui concerne le livre donc je glisse dans la conversation que j'ai était publier dans le New York Times. Je n'ai pas louper mon coup, car elle est intéresser par ce que je suis en train de lui dire. Comme je m'en doutais elle me confirme que je suis accro a mon téléphone, mais elle fini aussi par me demander le titre de mon livre, car elle l'a sans doute déjà lui.

- Je sais que je suis accro a mon téléphone, c'est juste plus fort que moi, mais j'essaierai de me soigner une fois rentrer. Je ne pense pas que vous aillez lu mon livre et pour être sincère je ne vous le conseille pas du tout. Je vous donne le nom seulement si vous me promettez de ne pas chercher a le lire...

Je sais très bien que mon livre n'a vraiment aucune crédibilité'crédibilité, c'est pour cette raison que je lui demande de ne pas chercher a le lire, déjà que son opinion sur moi ne vole pas très haut alors avec ce genre de chose, je n'ai plus du tout mes chances et je trouve ça plutôt dommage. Mais je fini par lui révéler ce que ses amis pensent reelement d'elle, je sais que mes paroles sont blessants, mais je ne comprend pas le comportement de ses amis. Mais elle avait besoin de savoir ce genre de chose et tout ça va peut être lui servir d'électrochoc, nous verrons bien.

- Je suis désoler de vous l'apprendre comme ça et au cas où vous vous posez la question je suis sincère et pas d'accord avec eux. Certes vous êtes une personne d'apparence froide, mais je peux voir votre regard s'illuminé quand un sujet vous passionne réellement. Je ne pense pas que vous soyez un cas d'espérer, vous avez une façon différentes de vivre votre vie comparée a vos amis...

Je ne sais pas du tout comment elle va prendre mes paroles, mais contrairement a ses amies, je lui dit ce que je pense, mais a mon avis elle va très mal prendre ce que je viens de lui dire. Mais je fini par m'approcher d'elle en lui demandant un peu plus de vin, vu qu'elle me met un simple fond. Mais le plus surprenant dans tout ça, c'est qu'elle a l'air surprise que je soit venu pour elle. Je suis déjà bien proche d'elle et je plonge mon regard dans le sien en retenant ma main pour qu'elle vienne se poser sur sa joue.

- Oui je suis venu pour vous, contrairement a vos amis je trouve que vous êtes une femme passionner qui cacher sa vrai personnalité. Vous m'intriguer, c'est pour ça que je suis ici...
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   Lun 10 Juil - 10:38

Je pensais être au calme... Mais tu changes mes plans !
Je ne peux pas m’empêcher de soupirer en le voyant chercher son réseau, il est vraiment obstiner mais ça ne changera rien, tant que le réparateur ne sera pas passer et bien ça ne fonctionnera pas donc soit il part, soit et bien il fait avec, je préférai qu’il s’en aille c’est une évidence mais il semble motiver à rester ici, et quand il me dit qu’il peut être très patient quand il faut et qu’il a juste besoin d’une distraction en ajoutant que j’en ferai une bonne je ne peux que lever les yeux au ciel, il rêve c’est une évidence…

-Je ne tiens pas vraiment à être surprise par votre résistance, ça ne me regarde pas vraiment au fond… Et pour plaisanter ou non je ne pense pas être une bonne distraction. Vous risquez de perdre encore plus de temps…

Non je ne me dévalorise pas mais simplement je sais que parfois je ne suis pas forcément de bonne compagnie, c’est le cas uniquement quand je suis auprès de mes vrais amies tout simplement ou quand je suis en train de parler de littérature, ce qui a le don de me détendre vraiment. Il n’y a qua voir ce qui se passe actuellement, j’allais clairement fuir dans la chambre pour le laisser dans le salon à manger et à faire je ne sais quoi, jusqu’au moment ou il me dit qu’il a été publier, j’ai du mal à le croire pour le coup et c’est bien pour ça que j’en demande plus sur son livre, et c’est avec surprise que je l’observe quand il me dit qu’il ne pense pas que j’ai lu son livre et qu’il me conseil de ne pas le lire du tout, enfin il me fait promettre que s’il me donne le titre je n’irai pas chercher des informations pour le lire… Quel genre de livre il a écrit… ça y es je suis plus que curieuse.

-Ce n’est pas bon de dépendre de la nouvelle technologie je dirai… Mais après ça vous regarde… Vous ne conseillez pas de lire votre livre alors qu’il y a eu un article sur lui ? Ce n’est pas très logique… Mais bon je vous promets que je ne chercherai pas à le lire alors…

Je ne sais pas si je respecterai ma parole comme de toute manière je ne pense pas le revoir donc il ne saura rien mais bon, je peux promettre ce genre de chose et puis qui sait je l’ai peut-être déjà lu… Je lis beaucoup de choses après tout. La suite de la conversation ne me plait vraiment pas… Alors comme ça voilà l’opinion qu’on mes amis sur moi… Franchement ça me blesse mais je fais bonne figure, je sais tout de même que certain ne pense pas ça heureusement… Je ne peux alors que me concentrer de nouveau sur les paroles d’Ethan, lui ne me vois pas comme ça ? Mais il ne me connait pas.

-Et bien au moins je sais ce qu’on pense de moi, c’est comme ça… Quoi qu’il en soit votre opinion sur moi à l’air plus sympa que ce que pense mes soit disant amis… Quant à savoir qui a raison ou qui a tort et bien… aucune idée.

En temps normal je me moque totalement de l’opinion qu’on les gens de moi, mais forcément savoir que mes amis pense ce genre de chose ne m’aide pas vraiment, ça me blesse vraiment mais bon je vais faire en sorte de passer au-dessus. Mais ce n’est pas le plus perturbant pour moi, ce qui l’est le plus c’est de savoir qu’il est venu ici pour moi… je ne comprends pas comment c’est possible en fait. Et quand il pose sa main sur la joue je suis comme bloquer sur place, je n’ai pas le courage de reculer ni de bouger tout simplement… Je me sens conne actuellement mais je ne peux rien faire.

-Vous ne me connaissez pas… Comment je peux vous intriguer… Je comprends vraiment pas… Vous êtes un psychopathe qui me suit pour me tuer ou quoi?


code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je me pensais tranquille // Ethan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je me pensais tranquille // Ethan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: And last night you were in my room :: Saison une. :: scènes-
Sauter vers: