Revenir en haut Aller en bas
Mise en avant du moment

LE SCÉNARIO ATTENDU PAR NOTRE GRAND GAGNANT
JEFFREY DEAN MORGAN (ami et mentor)
LA RAZZIA SUR LES LIENS
Andrew's link
Lacey's link
Raphaël's link
Clément's link
Alix's link


 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tragi-comédie.

avatar


Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 423 mensonges. Je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Malgré tout je l'aime encore.
Mes petits secrets bien gardés: : 179

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Dim 10 Sep - 1:45


   

     

   

L'art, L'art, l'art.

— Evénement
Ce soir avait lieu la présentation de Roméo et Juliette super une histoire d’amour qui tourne en tragédie j’avais pas vraiment l’envie de voir une pièce qui puer l’amour à plein nez surtout en ce moment mais j’étais confier à cette soirée en tant qu’agent de sécurité donc j’étais dans l’obligation d’y allez et donc pour ce soir j’allais prendre sur moi et faire mon job. J’avais rejoint @Clément LeRoy un peu plus tôt dans la soirée pour que tout soit mis en place et qu’on soit préparé en cas de danger surtout que ce soir la famille sera là pour cette présentation théâtrale et que ce lieu serait un lieu idéal pour faire un attentat surtout que la ville toute entière sera dans cette salle.

Vêtu d’une chemise blanche avec cravate un gilet gris sans manche par-dessus ma chemise, pantalon noir et chaussure ville, j’avais accroché mon assigne sur la ceinture de mon pantalon et j’avais caché mon arme en dessous de mon gilet. Arriver sur le lieu de la soirée j’avais salué mon pote et me prépare à me mettre en place j’attrape mon oreillette que je mets dans mon oreille puis je pars à l’extérieur du bâtiment j’étais devant l’entré accompagner d’un autre collègue je devais m’assurer qu’il n’aurait pas de débordement et que les gens arrivent calmement dans la salle et ceux qui se montrait trop agressive serait priver de théâtre ce soir. Parmi la foule j’avais repéré mes parents qui était là en tant qu’invité à cette soirée je les saluai puis j’avais aussi repéré @Victoria E. Lawson qui entra à l’intérieur du théâtre et qui ne m’avait pas vue.

Un collègue m’interpelle dans mon oreillette en me demandent de venir en aide à l’intérieur vue qui y avait pas mal de monde qui arriver donc ils s’étaient débordés, je préviens donc mon collègue que je retourne à l’intérieur et le laisse gérer ce monde qui était encore à l’extérieur puis partie à l’intérieur du bâtiment. Une fois à l’intérieur je salut @Andrew O'Connel de tête étant donné qu’il était dans le coin VIP avec le futur roi et la future reine d’Angleterre et le reste de la famille royale. Je prends place à ma place puis commence à vérifier les gens à mesure qui rentré dans la salle puis je les invite à s’installer à leur place en leur prenant leur billet. Je venais de finir de vérifier une personne sur ma liste lorsque j’entends la voix paniquée de Clément qui nous prévient qu’un type louche avait fait son rentré et qu’il s’est dirigé vers le compartiment des VIP ou se trouvait justement la famille royale. Clément il faut prévenir Andrew au plus vite. Dis-je en cliquant sur mon oreillette puis je balaye du regard la salle à la recherche du type que Clément nous avait décrit.            
    MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Dim 10 Sep - 4:25

Je ne voulais pas aller à cette soirée, je n’avais pas que cela à faire. Mais mon frère m’avait obligé de venir avec lui, pour me changer les idées depuis que j’avais eu des nouvelles du meurtrier de mon fils, je ne vivais que pour ma vengeance, que pour le voir croupir en prison jusqu’à la fin de sa vie et même là encore je trouvai que la condamnation n’était pas assez forte. Je broyais du noir, je devenais insupportable et étant donné que je vivais avec lui, je n’étais pas spécialement de bonne compagnie. Mais je devais avouer qu’il y avait une autre raison pour laquelle je ne voulais pas venir à ce genre d’événement.

A cause d’elle. Elle aimait ce genre de soirée, elle avait toujours aimé cela et je me doutai qu’elle y serait peut-être à part si elle travaillait. Mais je n’étais pas prêt pour l’avoir, pour l’affronter. Je ne lui avais toujours pas dit que j’étais en ville, je ne lui avais pas dit qu’il y avait du nouveau sur cette affaire, comme je ne lui avais pas dit que je n’avais toujours pas signé les papiers du divorce. Je ne lui avais rien dit et donc il était préférable que je ne la croise pas tout comme il était préférable pour mon frère car je me doutais qu’il aurait des soucis avec elle, si elle apprenait qu’il ne lui avait rien dit.

M’enfin pour l’heure j’avais enfilé un costume et j’attendais mon frère qu’il finisse de se préparer, de bien mettre ses cheveux pour ensuite aller à la soirée. Quand nous arrivâmes il y avait déjà pleins de monde, il y avait des flash dû aux photographes de la soirée, mais je n’étais pas surpris, mon frère m’avait prévenu qu’il y aurait la famille royale et forcément, c’était le genre de truc où tout le monde allait bien se montrer où les médias fuseraient également.

Une fois arrivée, nous nous installâmes à nos places attendant donc que la pièce commence. Bien sûr, je trouvais la situation comique étant donné que cette pièce n’était rien d’autres que Roméo et Juliette, la scène préférée de notre mère. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle elle m’avait nommé ainsi et qu’elle avait nommé mon frère Thybalt. Nous avions des prénoms peu commun, autant cela nous avait desservi lors de l’adolescence, autant désormais j’étais ravi de cette originalité, ce n’était pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Tragi-comédie.

avatar


Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 639 mensonges. Je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


Mes petits secrets bien gardés: : 565

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Dim 10 Sep - 15:28

Discret et dans l’ombre je gardais un œil sur la famille qui parlait entre eux ou avec d’autres membres du carré vip. Rien ne semblait sortir de l’ordinaire. Annabella éternua deux fois mais ce n’était en aucun cas du à un virus injecté dans la salle ou autre. Un mouchoir et l’affaire était réglée. En même temps avec tous les sièges rembourrés et les rideaux de la salle la poussière devait être assez présente, même si la salle était lavée de fond en comble. Ce fut un message dans mon oreillette qui intercepta mon attention. Un message général pour le carré vip. L’agent LeRoy avait vu quelqu’un prendre la mauvaise direction. Ayant tout sous contrôle ici, je laissais deux autres collègues dans la loge et prévint que je me chargeais de l’affaire, avant de sortir dans le couloir. Je vis le gars avec le manteau kaki à quelques pas de là, essayer de rentrer dans une loge. J’avais demandé qu’on me mette en lien avec un agent libre, on me renvoya vers @Enzo Lowell, Clément étant occupé à faire rentrer les gens se libérera peut-être plus tard. Pressant mon oreillette je pu ainsi communiquer avec mon ami et collègue.

« Enzo tu sais me rejoindre à la porte b6 ? J’amène le gars au manteau. »


M’avançant lors vers le dit gars, je lui servis un grand sourire et l’accostais. Autant essayer de paraitre polis et souriant que de le voir filler.

« Ah bonsoir monsieur ! Nous vous attendions ! C’est par ici ! »


La manière polie, la légère inclinaison. Autant essayer de lui faire croire que je le confondais avec quelqu’un de la royauté ou de haut rang. Une chance sur deux que ça marche, mais c’était toujours une chance de plus que de l’accoster de manière hostile. Heureusement que les portes menant aux couloirs réservé au personnel étaient camouflés de sorte de ressembler aux portes amenant aux loges. Du cou le guidant vers une des portes je le fis passer. Naturellement une fois qu’il vit que le décor enchantant avait laissé place à des murs en brique, des lampes de néons, il essaya de revenir en arrière mais lui faisant une clé de bras j’avançais vers la sortie de secours indiquée à Enzo plus tôt. Le mec tenta de se débattre et de justifier sa présence mais je n’y fis pas gaffe, le faisant passer par la porte. Du coup nous nous retrouvions tous les deux à l’air libre dans une rue latérale à l’entrée principal. Mon collègue nous y attendait déjà. Hochant la tête en sa direction je ne lâchais pas le gars pour autant :

« Alors, voyons voir si ce monsieur à des papiers d’identités sur lui ! T’en pense quoi ? »

Je m’étais tourné vers mon ami. Si ça se mettait il connaissait le gars ou avait des infos sur lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Dim 10 Sep - 16:00

Je ne savais même pas ce que je foutais ici, je n’avais même pas envie de venir ici… J’avais mieux à faire, comme picoler dans un bar ou bien picoler dans ma caravane. J’avais mieux à faire que de regarder cette pièce de théâtre complètement stupide, je devais me noyer dans l’alcool, dans mes pensées, dans mes malheurs, dans mes souvenirs. Mais je n’avais pas eu le choix, @Chris L. Harrelson comptait bien me casser les pieds à me suivre partout. Du harcèlement. Fallait croire au bout d’un moment que ça allait marcher, que ça allait fonctionner.

En tout cas, j’étais à peine arrivé avec mon costard mal mit, la cravate presque pas attaché, de toute façon, j’avais toujours été nul pour la mettre. J’arrivais et je fis un signe à Chris que je croisais au loin, lui montrer que j’étais là. Bien sûr, je n’étais pas là pour travailler, pour faire la sécurité, je n’avais toujours pas décidé de rejoindre les forces de police. Je ne vois pas pourquoi je mettrai ma vie en danger pour les autres, les autres qui n’en avaient rien à foutre de toi. Et puis merde, j’avais déjà assez donné avec le sacrifice.

Je me dirigeai donc directement vers le bar, je commandai une boisson. Si je ne pouvais pas boire au bar, je ne pouvais pas boire chez moi alors autant boire ici. Je commandais la boisson la plus forte, tu parles, il n’y avait que des bières, je décidai donc de prendre une peinte, je prendrais une autre tout à l’heure quand j’aurais fini celle-ci. J’allais donc m’installai sur la place que m’avait prise Chris tout en m’installant tranquillement, mettant les pieds sur le siège devant. Au final, j’étais à l’aise. J’étais posée tranquillement avec une bière et j’observai les gens.

Les gens me faisait de la peine, à agir comme cela. S’ils avaient conscience qu’à des milliers de kilomètres et même plus, des personnes souffraient, des personnes se faisaient tués, torturés, des personnes perdaient la vie pour que nous, nous puissions jouir de ce genre d’instant sans que nous ayons à nous inquiéter. Bref, je bus une gorgée de plus de ma bière en attendant que la situation change, que la soirée passe et que je puisse retourner chez moi, retourner à mes activités.

Peut-être qu’inconsciemment je cherchai aussi Jane du regard, je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas pourquoi j’en avais après cette femme qui ressemblait énormément à mon ex fiancée qui m’avait trahie, mais c’était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Tragi-comédie.

avatar


Clément LeRoy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 952 mensonges. Je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : Tristan Ford le tueur à gage aux multiples facettes.
rides et tu dois savoir que je suis : à me demander, si l'amour peut tout sauver...

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gifs : Tumblr




Mes petits secrets bien gardés: : 1001

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Dim 10 Sep - 20:15

Roméo & Juliette

31 juillet à 21h au Royal Opéra House - Job's security

Le message avait bien été passé, car Clément reçu plusieurs confirmation et il entendit même Enzo qui vint à lui parler. Le brun regardait en même temps dans la direction où @Enzo Lowell pouvait être, normalement il était à l’exterieur, mais Clément le vit à l’intérieur à présent. Il était surement rentré pour venir en aide, car s’était un peu la folie dans le hall. Clément rendit les billets à un couple et leur fille, avant d’activer son oreille pour s’adresser à son ami.

« Je pense que l’alerte générale à été lancé, j’ai eu confirmation. On a plus qu’à attendre. Tiens moi au courant s’il y a quelques choses. »

Le brun vit ensuite un collègue arrivé, lui disant qu’il allait reprendre la relève car ils avaient besoin de personne dans les couloirs et l’espace bar, ventes de confiseries. S’était avec plaisir, que d’échanger sa place. Clément sortit alors de sa zone et prit la direction d’un couloir, il actionnait son oreillette demandant à parler au garde du corps @Andrew O'connel, et il pu être en relation en ce dernier.

« Andrew, c’est Clément. Tu as reçu l’alerte ? Tu as besoin d’aides ? Je suis en changement de poste. »

Mais Clément ne savait pas qu’Enzo était déjà réquisitionner pour ca déjà. Arrivant à l’espace du bar, le brun prit position près de l’entrée et balayait du regard cette dernière, il reperait déjà du monde au bar, dont un jeune homme avec un air un peu débraillé @Sevan Vanderbilt. Comment on avait pu le laisser passer ? En tout cas s’était bien tôt, la séance même pas commencer, pour boire un verre. Il n’avait plus qu’à attendre maintenant qu’on ferme un peu l’accès à la salle, que la séance débute, que la foule se tasse dans les tribunes et surtout que quelqu’un de la sécurité ou Andrew lui réponde pour le prévenir concernant le signalement.
e&a

_________________
Tell me now...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood
J'ai débarqué à Londres le : 01/08/2017 et j'ai déjà raconté : 438 mensonges. Je ressemble à : Diego sexy Barrueco, keep calm babe. Sur le forum je suis aussi, : Andréas, le petit italien aussi fou que ses patients.
rides et tu dois savoir que je suis : un fuckboy volage, sans attache et sans principes.


A R I EL
W O L F G A N G
❝ KING OF THE CITY❞


░ ░ ░

« - Il vous faudra d'abord passer près des sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs chants ! Jamais en son logis sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs fraîches voix, les Sirènes le charment, et le pré, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »

Story - Links - I want them



Mes petits secrets bien gardés: : 265

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Lun 11 Sep - 2:40

Petit triton rêve de grandeurs, chuchotait-elle tendrement.
Elle n’avait pas tort la Norma, à toujours te dire que tu voulais toucher les étoiles en te fourrant dans des coups pas possibles. Même si à l’époque ce n’était pas le cas à présent il est vrai que le triton rêve de grandeur, il rêve de dépasser les lois qu’on lui a imposé de sa condition en se redressant bien plus haut que tous ses trous du cul qui l’entoure. Et quoi de mieux que de baigner dans le trafic illégal pour ça ? Sûrement le plus beau coup de ta vie, ce soir à cet évènement mondain qui réunissait sûrement tous le gratin de la ville, ce dont tu n’aurais pas dû être convié à l’origine, le trafic le plus brillant s’offre à toi. Celui de la vente d’alcool. Attisé par l’appât du gain et les promesses vertigineuses d’un de tes partenaires du crime, tu t’es donc laissé charmer sans chercher plus loin à comprendre. La transaction avait été fait quelques jours avant la représentions avec un de ses gars qui s’occupait du bar, pris de court par un trouble dans son organisation, il s’était donc tourné vers vous. Mais il y avait une tâche dans le tableau si parfait peint dans ta caboche, le payement. Le salaud ne vous avez pas payé, prétextant qu’il devait tout d’abord demander à ses patrons. Conneries. Personne ne vous arnaque, personne.

Le plan était simple, prendre ses foutues invitations se rendre à cette pièce de merde et obtenir de force l’argent. Rien de bien méchant, pas d’arme, pas de violence, juste de la menace pure et un costume de pingouin.Le plan était simple, prendre ses foutues invitations se rendre à cette pièce de merde et obtenir de force l’argent. Bon tu n’étais pas vraiment à l’aise, tu n’as pas ce genre d’habitude d’être si bien habillé et impeccablement coiffer. Sans soucis vous passez la sécurité, qui vous fouilles un poil un peu trop longtemps son ton regard agacé. Parce que oui, forcément, tu avais dû quitter tes jeans et tes baskets adorées pour pouvoir espérer pénétrer dans ce monde de paillette. @Babylone Hamilton Tu fronces légèrement les sourcils, ce visage tu le reconnais, ses cheveux blonds et cette moue enfantine te dis clairement quelque chose mais, tu ne sais pas quoi. Cette fille est carrément bizarre… Elle te lance un sourire timide que tu n’as même pas temps de lui répondre qu’elle fronce les sourcils puis rentre dans un autre invité. Tu ne caches pas l’hilarité de la situation en ricanant la gorge déployer puis lorsqu’elle se retourne vers toi tu lui lances un grand sourire amusé. Celui-ci disparaît aussitôt lorsque vous êtes dans la salle entouré de ses requins dissimulé par leurs étoffes de superficialité.

« - Fait diversion. Je m’occupe de tout. »

Qu’il souffle soudainement ton complice posant une main sur ton épaule que tu retires immédiatement, te faisant violence pour ne pas lui hurler de ne pas te toucher, l’enculé. Les gens n’arrivaient décidément pas à retenir que tu ne supportais pas les contacts humains. Fronçant les sourcils tu continues de l’insulter mentalement, il est marrant celui-ci, comment tu es censé attirer l’attention sur toi suffisamment longtemps pour qu’il récupère le fric ? Te dirigeant vers le bar tu jettes un nouveau coup d’œil dans la salle pendant que ton whisky coca est en cours de préparation, tes iris aiguisés ne manques pas de remarquer le flic,@Clément LeRoy, poster pas loin de ta position. Il va falloir que tu la joues vraiment très fine sur ce coup-là. Le verre finalement en main, tu pars à la chasse, il te faut une cible. Un gars aussi cinglé que toi pour faire un scandale pendant quelques minutes puis, tu le remarques. Lui, avachi sur une place, la bière à la main, fringuée comme s’il venait de se réveiller. Pendant un court instant tu l’envies, tu savais bien que tu n’étais pas obligé d’être tiré à quatre épingles pour pouvoir rentrer, la preuve. Buvant une gorgée de ton délicieux nectar tu te diriges vers lui, dans son allée, profitant d’un mouvement de foule pour que le bas de ton corps rentre dans le sien. Mission réussie puisque sa pinte lui glisse des doigts et vient s’échouer sur le sol. Ce que tu n’avais pas prévu par contre c’est qu’à cause de l’impact la tienne tapes dans ton torse et débordant un peu de son contenu pur venir s’échouer sur la cuisse du brun et ta chemise blanche. Restes calme Wolfgang. Tu dois juste faire semblant. Te murmures ta conscience alors que la colère te consume les tripes. Ça attires quelques regards cette histoire, forcément tous des commères, tu te tournes à moitié vers lui abordant un air hautain.

« - Fait attention boy. Souffles-tu un peu plus agressivement que tu l’aurais voulu, Abruti va.. »

@Sevan Vanderbilt
"N'accuse point la mer à ton second naufrage.(@Publius Syrus // beerus)
L'art.

_________________


Knocking on heaven's door.
OSENWALD IBES ✧ Il dit qu'il a l'impression de ne pas exister, comme si sa manière d'être dans le monde n'était que fragmentaire, jamais entière. - @Bleulivide

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragi-comédie.

avatar


Alix S. Blake
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 02/04/2017 et j'ai déjà raconté : 231 mensonges. Je ressemble à : Marie Avgeropoulos. Sur le forum je suis aussi, : Lyana Ashmore.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire.
Mes petits secrets bien gardés: : 91

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Lun 11 Sep - 12:10

Pièce de Théâtre 
Alix membre de la sécurité

Alix parlait tranquillement avec Milo quand elle fit que les membres de la sécurité bougeait autours d'elle. Tranquillement elle faussa compagnie au jeune Grimaldi pour se rendre vers l'entrée voir ce qu'il s'y tramait, mais une autre chose intrigua le belle et quand elle reconnue Wolfgang elle se demanda si elle devait agir pour l'aider ou lui hurler dessus d'encore une fois faire des siennes car il n'était clairement pas là pour le théâtre totalement pas son genre. Il était déjà en mauvaise posture de la bière sur la chemise et face à un autre homme  cela risquait donc vite de partir en rapide ce qui n'arrangerait en rien la soirée. Elle approcha donc doucement pour ne pas se faire repérer et pouvoir écouter de quoi il en retournait, qu'est ce qui avait bien pu arriver pour qu'il s'intéresse à une pièce de théâtre nulle pour lui, une guerre à terminer ? Un mauvais coup à monter.


Approchant auprès d'eux elle fit signe à une jeune femme serveuse pour qu'elle vienne ramasser les bouts de la pinte tomber au sol c'était dangereux entre le verre et le liquide et personne ne devait tomber cela lui donnait une raison d'approcher les deux hommes. " Messieurs bonsoir, je vous demanderais de vous écarter qu'on puisse nettoyer cela il serrait hautement dérangeant qu'une personne se blesse suite à cet incident" Cela calmerait sans doute un peu la tension qui était entrain de monter car ils seraient obliger d'écouter Alix. Elle n'aurait pas penser avoir ce genre de chose à gérez à une pareille soirée comme quoi il y avait toujours des surprises.


" J'espère qu'il n'y a pas d'autre soucis que cette pinte renverser sinon je serais obligée de vous raccompagner à l'entrée pour un contrôle plus poussé" Autant comprendre Wolfgang tient toi tranquille sinon tu aura des emmerdes, et quand elle regarda enfin avec attention l'autre homme dont il était question elle ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel coincidence du destin ou coup du sort pour que cela soit deux types qu'elle connaissait bien. " Sevan je suis contente de te voir ailleurs que sur un champ de bataille" Même si elle aurait aimer le croiser autours d'un café dans le calme c'était une bonne chose que de le voir en vie ici. " Bonne soirée messieurs" Puis elle les laissa pour rejoindra son post près de la famille royale les incidents avait tous été gérez pour le moment et un de ses collègues du soir se trouvait non loin du duo de choc et pourrait donc gérez en cas de pépins.


Made by Neon Demon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t991-alix-sixtine-blake-marie-a
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 239 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Arabella
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 152

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Lun 11 Sep - 22:46

C'était de la folie, j'avais l'impression de ne rien gérer du tout. Mais heureusement je n'étais pas seule. Après avoir fait un petit tour en salle, j'avais finalement rejoint les coulisses où les acteurs se préparait et j'avais finit par rejoindre Marteen qui s'occupait lui aussi de l'organisation. Il avait eu l'air plutôt serein jusque là mais de son côté lui non plus ne semblait pas en mener bien large. « 15 minutes ? Bon j'espère que tout va bien se passer d'ici là » . Mon regard parcouru les coulisses dans lesquelles je me trouvais. A droite, à gauche tout le monde s’affairait à préparer les derrières de la pièce de théâtre aussi silencieusement que possible. Derrière les grands rideaux de la scène, on pouvait distinguer un brouhaha incessant et je savais d'avance que les invités commençaient à s'impatienter. « Crois moi, en salle c'est encore pire qu'ici »  annonçais-je en lui lançant un regard désespéré. Il fallait que je me reprenne. « Ou sont mes accessoires ? Non mais c'est dingue ça, on m'a volé mes accessoires !! » Entendis-je crier à quelques mètre de moi. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire je me retournais et m'approcher de la comédienne colérique. « La costumière en à récupérer près de l'estrade là-bas, va la voir elle devrait te les retrouver » La jolie blonde semblait très contrarier mais c'était mon rôle de tout coordonner. Je la vis se diriger vers la costumière qui elle aussi semblait déborder et récupérer ce qui lui appartenait ... ou du moins ce qui appartenait à son personnage. Ici les choses bougeait mais j'avais la sensation que rien n'était près et que les 15 minutes annoncé par Marteen allaient être un vrai cauchemar.

Soudain un brouhaha se fit entendre dans la salle et rapidement je me dirigeais vers le grand rideau et l’entrouvrait. La salle était pleine à craquer mais les gens continuais d'affluer. Un rapide coup d’œil me fit voir d'où venait le problème en salle. Encore une fois un verre ou une bière renversé. D'ici je ne voyais pas grand chose et alors que j'étais sur le point de contourner le rideau pour aller gérer la situation, je vis Alix s'en occuper comme une chef. Pas loin derrière elle, Clément est là aussi et cela me rassure : la situation semble être géré par ici. Soulagé, je refermais le rideau et me retournais vers Marteen qui semblait lui également gérer une autre situation. Une autre inspection du regard me fit apperçevoir près des toilettes une des actrices de la pièce. Et pas n'importe laquelle d'ailleurs. Juliette était assise à même le sol et ne semblait pas en pleine forme. D'un pas rapide je m'approchais. « Tout va bien ici ? » dis-je d'une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Dim 17 Sep - 10:24



 
 
Roméo et Juliette

 
feat tout le monde

Je fus très vite rejoins par des collègues du FBI, pour le moment il n'y avait pas grand chose à signaler, et quand je voyais le nombre d'agent de la sécurité qu'on était je me suis dis qu'on ne serait que très peu débordé. J'aperçu Sevan que j'avais décidé d'invité. J'avais décidé de ne pas lâcher ce type que tout le monde voulait tant recruter. Et pour cela j'avais pris plusieurs initiative, comme me retrouver aux mêmes endroits que lui à certains moment ou comme ce soir l'invité à des événements organisés par la ville.

Oui je sais, cela pouvait s'appeler du harcèlement, mais j'en avait que faire, je voulais Sevan dans mon équipe et j'étais près à tout pour l'avoir. Je le saluais quand il me fit signe. Il était plus ou moins ma priorité, je vais garder un oeil sur lui car autant dire que si il arrive quoi que ce soit, je serais là. Comme je dis tout les moyens seront bons à prendre pour le faire rejoindre la nouvelle cellule de profilage du FBI.  
Revenir en haut Aller en bas
J'ai débarqué à Londres le : 23/07/2017 et j'ai déjà raconté : 126 mensonges. Je ressemble à : Candice Accola Sur le forum je suis aussi, : Victoria Lawson & Talia Davis
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire
Mes petits secrets bien gardés: : 101

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    Lun 18 Sep - 23:30



 
 
Roméo et Juliette

 
feat tout le monde

Le Royal Opera House, voilà où la famille royale se trouvait ce soir. Le peuple d'Angleterre, jouait la fameuse pièce de William Shakespeare, Roméo et Juliette. Une pièce que je connaissais par cœur pour l'avoir étudiée et surtout lue à plusieurs reprise. Toute la famille était présente en la compagnie des Grimaldi qui étaient maintenant des nôtres. Annabella faisait sa première apparition officielle au bras de mon frère. Le peuple allait enfin savoir à quoi ressemblait leur future reine. Mes parents étaient à l'ouverture du cortège royal, suivit de mon jumeau en compagnie de sa fiancée. Je me tenais à l'arrière avec Raphaël et Milo. Entourés de garde du corps, les journalistes essayaient de prendre le plus de photo possible. Intérieurement, je soufflais, mais extérieurement, je souriais, faisant croire à tout le monde que j'étais heureuse d'être là.

En entrant dans l'opéra, je fis un signe de tête aux portiers et certains agents de la sécurité, et décida de trouver ma place au plus vite. J'aperçue au loin les riches familles d'Angleterre, et surtout les Clinton, qui en ce moment étaient vraiment à la une de tout les journaux avec la disparition de leur fille Marie. Il remuait ciel et terre pour la retrouver, malgré qu'il y avait une coupable en prison pour son supposé meurtre. Cette histoire était loin d'être finie, mais ce n'était pas le sujet du jour. Non-aujourd'hui c'était théâtre. Je m'installais à ma place et attendis sagement, comme toujours. Avec prestance et droiture. Digne d'une princesse, je ne cherchais pas à me faire montrer, je voulais juste qu'on me laisse tranquille.

Mais voilà, malgré tout cela, j'étais de nature curieuse et je n'hésitais donc pas à regarder ce qui se passait dans toute la salle. Après tout l peuple d'Angleterre avait de l'importance pour moi. C'étaient certes nos sujets, mais ils étaient avant tout des êtres humains. Et même si nous ne sommes pas du même milieu, je voulais en avoir un maximum, car après tout, si on enlevait les titres et l'argent, nous étions tous égaux. Donc c'est avec une pointe d'amusement que je regardais toutes les situations qui se déroulaient devant mes yeux.
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'art, l'art, l"art...    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art, l'art, l"art...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: And last night you were in my room :: Saison deux :: Scènes-
Sauter vers: