Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 

 L'art, l'art, l"art...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarVoir le profil de l'utilisateur
En ligne
Londres

J'ai débarqué à Londres le : 13/12/2014 et j'ai déjà raconté : 411 Mes petits secrets bien gardés: : 56

L'art, l'art, l"art... | Jeu 31 Aoû - 22:37
Événement.
premier événement
Nous sommes le 31 juillet. Il est 21h du soir et toute la ville a été conviée aux théâtres afin d’y voir une représentation, d’une pièce connue de William Shakespeare, Roméo et Juliette. L’ambiance est à son comble… Que ce soit pour les membres de la sécurité qui doivent surveiller et veiller à la sécurité, que ce soit les médecins toujours sur le qui-vive en cas de besoin, ou bien les vendeurs toujours là pour servir à manger ou à boire… Bien entendu, la tension qui monte, comme pas possible dans les coulisses avec nos comédiens locales et qui pourtant joue le rôle de leur vie… Ce n’est pas tous les jours qu’on joue devant la royauté avec les Windsor et Grimaldi ou les familles les plus puissantes, riches et influentes de la ville comme la Clinton ou bien Greene.

Mais aussi, la plèbe est au complet avec leur histoire à eux… Mais ce qui est important à l’heure actuelle, ce sont les « on dit que » car en cet instant l’apparence compte plus que jamais, bien qu’elle puisse y être trompeuse, les regards indiscrets, les critiquent incessantes… Mais ce n’est rien comparé à XX, qui depuis quelque temps s’amuse à écrire des articles dans le journal, tel un paparazzi… Attention à vos fesses si vous ne voulez pas finir dans les faits divers de la rubrique people de la semaine. En attendant, préparez-vous, installez-vous, rideaux, que la pièce commence.

Comme vous l’aurez compris, l’événement de cette nouvelle saison à l’instar de son contexte met en avant le théâtre. Pour cela, un lieu a été spécifiquement été créé pour l’occasion, bien qu’il y ait un sujet commun, il y a la possibilité de faire des rps privés à côté de cela. Vous pourrez avoir l’occasion d’être acteurs, d’être organisateurs, travailler en tant que médecin, sécurité, vendeurs ou bien alors être juste une personne qui profite de son samedi soir et de la pièce en famille, entre amis, en amour peu importent.

Je vous invite à remplir le formulaire afin de nous dire quel rôle vous désirez jouer, si vous désirez avoir une des scènes proposées ou bien jouer en personnage libre, si vous désirez faire partir de la troupe, du staff, de l’organisation ou bien tout simplement en tant que participant simple, c’est ici.
BEFORE ANYONE ELSE

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
En ligne
Londres

J'ai débarqué à Londres le : 13/12/2014 et j'ai déjà raconté : 411 Mes petits secrets bien gardés: : 56

Re: L'art, l'art, l"art... | Jeu 31 Aoû - 23:00
Evénement.
jeu de role
Première situation - 2 personnes : Natasha Kennedy & Mackenzie Moore
Deux personnes ont vraiment la poisse, ils sont retards, ils ne trouvent pas une place pour se garer et c’est le stresse maximal de peur de rater la présentation surtout quand un de vos proches jouent dans la pièce et que vous avez fait la promesse de venir. Et pour en rajouter à cela, une fois que vous êtes arrivé au théâtre, vous ne trouvez pas plus vos entrées, la panique totale. Comment allez-vous faire ? Où sont vos places ? Qui devait avoir les places d’ailleurs ? Rien de mieux pour créer une dispute et de savoir qui est le fautif dans l’histoire.

Deuxième situation - 2 personnes : Keira Murphy & Victoria Lawson
Vous êtes dans les coulisses, vous allez bientôt monter sur scène pour la première fois et vous êtes au bord du précipice, vous ne vous en sentez pas capable. Étrangement, vous avez oublié votre texte, votre cœur bat tellement vite que vous avez l’impression de faire une crise cardiaque, vous avez du mal à respirer, vous avez besoin de calme chose impossible lors des dernières minutes/heures de la représentation, vous avez besoin d’espace… Heureusement, vous n’êtes pas seule et vous pouvez compter sur une autre personne (comédien ou proche invité) pour vous calmer, vous rassurez et vous donnez confiance en vous, que tout se passe pour le mieux.

Troisième situation - 3 personnes minimum : Sevan Vanderbilt, Clément Leroy et Wolfgang Rosenwald ,
Ah bien entendu, qui dit vente d’alcool, et si on en croit certains habitants de la ville, quelques trafics par ci et par là, c’est l’embrouille assurée, une dispute entre certaines personnes, une bagarre, des insultes et des menaces, heureusement que la sécurité est là pour intervenir et arrêter tout ce cinéma. Bien entendu, qui risque d’aller au commissariat au lieu d’assister à la représentation ? En tout cas, c’est tout un cinéma, on se demande si ce n’est pas ça la représentation au vu des nombres curieux que cela attire, à moins que justement, c’est fait pour attirer l’attention.

Quatrième situation - 2 personnes : Elyott Delacroix & Lacey Coalman
Pauvre petite chose, ce n’est pas facile tous les jours d’être présent au mauvais endroit, au mauvais moment n’est-ce pas ? À moins que vous ayez voulu jouer les médiateurs ? Une chose est sûre, vous avez été blessé lors de la querelle et c’est donc à l’infirmerie que vous vous trouvez. Vous qui n'avez rien demandé à personne ou qui ne vouliez qu’une seule chose, que cela cesse, car vous avez envie de voir la pièce. En espérant que vous n’avez rien de trop grave, que vous pourrez retourner à votre place juste attend pour voir la pièce sinon, c’est un petit séjour à l’hôpital que vous avez droit, il y a mieux pour son samedi soir.

Cinquième situation - 3 personnes minimum : Zoé Monteith, Maarten Van Diemen et
Mince mince mince… Vous êtes chargés de l’organisation et c’est une vraie pagaille… Entre cris, intervention, les acteurs qui paniquent… C’est la totale surtout quand vous êtes chargés de toute la bonne évolution des choses… Vous devez tout arranger surtout quand les riches familles et importantes de la ville sont là, ce n’est pas rien. Vous avez peut-être envie de bien être vues, mais vous avez surtout envie de garder votre travail et si jamais vous foirer tout et que rien ne se déroule comme c’est prévu, vous pouvez juste aller vous inscrire à Pole emploi dans la seconde qui suit la fin de soirée.

Sixième situation : Aucune limite de membre : Holly Pierce, William Clyndestria
Vous êtes tranquillement installé sur votre siège, vous commencez à vous impatienter avec la ou les personnes avec qui vous êtes, c’est donc d’un naturel que vous commentez, critiqués tels de vraies commères sur tout ce que vous voyez. Puis c’est aussi l’occasion de papoter, vous avez l’impression d’être au moment des bandes-annonces avant une séance de cinéma, vous mangez, vous buvez enfin bon, vous faites en sorte que le temps passe. En tout cas, vous espérez que la pièce soit bonne, un peu septique, et que vous n’ayez pas gâché votre samedi soir pour rien alors que vous avez eu de nombreux projets à côté de cela.
BEFORE ANYONE ELSE

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net
Annabella Grimaldi
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 13/12/2014 et j'ai déjà raconté : 1540 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Nina Dobrev. Sur le forum je suis aussi, : Everest Julia Lawson et Skyla Rose Connor.
rides et tu dois savoir que je suis : Promise au prince héritier, plus une alliance entre deux patries qu'un mariage d'amour.


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 15

Re: L'art, l'art, l"art... | Ven 1 Sep - 1:40


 
 
Here we are now, entertain us

 
With the lights out, it's less dangerous

Ce soir était réellement la soirée officielle et grand publique que je faisais aux bras d’ @Alexander de Cambridge et le reste de la famille royale ainsi que ma famille. J’avais insistée pour que mon frère, ma cousine et mon cousin soit avec nous. Donc nous étions dans le balcon VIP, loin de tout et où on pouvait tout voir ! J’étais au bras de mon fiancée en tenue, bien évidemment, de grands créateurs et forcément, notre arrivée fût l’entrée où tout le monde devait se taire et nous saluer. Nous étions la famille royale était c’était un honneur pour les habitants de participer aux mêmes activités que le roi et la reine d’Angleterre.

Et bien que tout le monde le savait, que j’allais épouser le futur roi d’Angleterre, le fait que je sois à son bras devant tout le monde, prouvait officiellement et définitivement le choix de la royauté. Je savais très bien que dès le lendemain, ce sera en article et à partir de là, j’allais être encore plus épiée et critiquer, que les paparazzis, feront tout pour découvrir tout ce qu’il y avait à savoir sur moi. Bien entendu, leur chargé de presse était déjà sur l’affaire pour effacer toutes traces de mes soirées bien trop arrosée à Monaco et j’en passe.

Je regardai un instant mon futur mari, qui comme à son habitude, restait impassible, droit, trop parfait, trop intouchable… Et cela même pour moi il était inatteignable. Je me tournai ensuite vers mon frère jumeau qui était près de moi et je le voyais regarder la foule, je savais très bien qu’il cherchait sa blondinette du regard. Il sentit mon regard sur lui et il me regarda par la suite. Je lui fis un regard désapprobateur, il fallait vraiment que j’ai une discussion avec mon frère et aussi avec cette jeune fille, fréquenter mon frère n’était pas sain pour sa vie.

Nous nous installions ensuite à nos places quand je croisais le regard d’une amie, @Lacey Coalman, elle me regarda avec surprise, mais aussi avec colère. Oops ? J’avais peut-être omis de lui dire, toutes les fois où on s’était vu et rigolé, que j’étais la princesse de Monaco et la future reine d’Angleterre, enfin, ce genre de détail pas tellement évident à cacher. Je savais très bien que j’allais le payer, pas spécialement qu’elle me fera vraiment regretter, mais je perdais alors la chance que j’avais d’être lambda auprès de ses yeux et que forcément, j’allais être traité de manière différente à partir de maintenant.


_________________
i'm bigger than these bones

⋆ Some people are just born to fight, I think.


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood
Clément LeRoy
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 554 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : Tristan Ford le tueur à gage aux multiples facettes.
rides et tu dois savoir que je suis : totalement amoureux, même si mon couple traverse une dure période.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : Tumblr - Cadeau du staff de BAE (2/3)




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 210

Re: L'art, l'art, l"art... | Ven 1 Sep - 12:58

Roméo & Juliette

31 juillet à 21h au Royal Opéra House - Job's security

C’est le grand soir et Clément faisait un extra. Ce n’était pas dérangeant, son boulot d’inspecteur lui donnait un bon salaire certes, mais il avait besoin de plus d’argent pour ce mois-ci, parfois la vie donnait un coup de pouce et il avait eu une opportunité. De plus Zoé bossait également ce soir, dans le même endroit que lui, et bien que Clément savait qu’il ne la croiserait pas, ou alors très peu, ce dire que sa compagne n’était pas si loin avait quelque chose d'agréable. Il avait pris un poste à la sécurité pour cet évènement qui avait fait tant parler de lui dans les rues de Londres. Beaucoup l’avait attendu, cette soirée Roméo et Juliette, et Clément était bien content de faire partie de l’envers du décor et non d’être un spectateur. Avec tous ces problèmes personnels, ce genre d’histoire romantico-dramatique lui passait au dessus.

Il était arrivé plutôt pour être briefer avec l’équipe de sécurité, puis il y avait aussi l'équipe médical en appuie. Clément avait pour ainsi retrouver son ami @Enzo Lowell et avait été assez content de savoir que ce soir il n'allait pas que travailler avec des inconnus. Mais le temps n'était pas au rendez-vous pour une conversation, tous avaient pris le nécessaire pour travailler, dont une oreillette, un uniforme indiquant "sécurité" et un taser. On était jamais trop prudent, puis tout le monde avait été dispersé dans le théâtre. Clément avait eut d’abord à vérifier le bâtiment derrière, et les locaux avant de rejoindre le devant du bâtiment pour aider à faire entrer les gens et les contrôler, sachant qu’en plus ce soir il y aurait des personnes vraiment haut placées, qui prendrait place dans les tribunes du théâtre. Dans le Hall d’entrée, Clément avait aperçu au loin, le futur roi d’Angleterre, accompagné de sa dame ? @Annabella Grimaldi et bien sûr ca lui avait fait penser à cette histoire, avec Andrew. Reportant son attention sur les deux personnes qui souhaitait se rendre dans la salle du royal opéra house, Clément leur rendit leurs tickets qui étaient en ordre et leur indiquait ensuite la porte pour accéder à la salle.

« Bonne soirée à vous. »

Ca allait être comme ca jusqu’à ce que les portes de l’entrée soit fermées quelques minutes avant que la représentation commence. En tout cas l’agitation était à son comble, et il fallait garder un oeil sur tout. Dans le hall les gens allaient et venaient entre l’entrée, l’accès aux toilettes, aux vendeurs qui faisait payer les consommations. Puis il y avait aussi les organisateurs, puis toute la partie VIP pourrait-on dire. On sentait une certaine excitation chez les citoyens londoniens présent et Clément ne pouvait que sourire devant celle-ci. Regardant vers la direction d’un de ses collègues, celui ci était bien occupé aussi avec tous ce monde qui faisait la queue. Clément croisait son regard et lui fit juste un signe de tête pour prévenir que tout était bon de son côté, avant de s’occuper de nouvelle personne qui se postait devant lui.
e&a

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t993-milo-s-grimaldi-cole-sprou
Milo S. Grimaldi
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 10/01/2017 et j'ai déjà raconté : 728 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Cole Sprouse. Sur le forum je suis aussi, : Mackenzie Moore, Aberdeen Cloverfield et Maarten Van Diemen
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la princesse Adina de Norvege, mais bien trop accro à la jolie Holly.
qui est quoi ?:
 


Mes petits secrets bien gardés: : 86

Re: L'art, l'art, l"art... | Ven 1 Sep - 15:42

Je bouillonnait intérieurement. Il m'était devenu de plus en plus difficile de tenir le coup ici, à Londres. Devoir assister à des événements comme celui de ce soir, de façon officiel et enfiler un costume que je ne supportais pas de porter était clairement une torture. Ma sœur avait pris ses distances avec moi et ça m'était insupportable, Bella était mon seul repère ici, la seule chose qui me faisait être le plus stable et calme possible. Je m'étais calmer depuis mon arrivée mais jamais je n'aurais cru que ma soeur puisse devenir aussi froide et royale qu'elle ne l'était devenue. Je ne saurais dire quel moment nos chemins s'étaient séparés, mais il était certain que nous n'étions plus vraiment sur la même longueur d'onde. Je l'observe, là, fière aux bras de son fiancé, froid comme le marbre. Tout comme elle, inexpressif. Pourtant, si j'ai accepté de ne pas faire d'histoire ce soir, c'est uniquement parce que je sais qu'elle, elle sera là. Encore une chose que je suis incapable de m'expliquer. Cette obsession naissante qui m'avait envahit depuis ma rencontre avec la jeune femme de l'hôpital. L'infirmière Pierce qui s'était occupé de moi après la dernière de mes bagarres en dates et qui répondait au doux nom de Holly.

Bella n'avait pas approuvé cette sensation que je ressentais envers la jolie blonde, bien que je ne puisse pas dire que j'en sois amoureux, ne soyons pas fou, je ne la connais pas assez pour ça, mais je ne pourrais nier que j'aimerais apprendre à la connaitre. Et tandis que je la cherche du regard, sachant pertinemment qu'elle serait présente, quelque part ici, mais je sens le regard de ma sœur sur moi et quand je tourne la tête vers elle, je découvre son expression réprobatrice. Bien entendu, elle n'apprécie pas. Rien n'allait plus de toute façon, je n'étais plus libre de mes choix depuis que mes parents avaient décidé que je serais l'héritier du trône en souhaitant marier ma soeur au futur roi d'Angleterre. Je ne pouvais plus compter que sur moi même et ma détresse. J'avais peur et je ne devais pas le montrer.

Installé auprès des membres de la famille royale d'Angleterre et de ma soeur, je me concentre sur mes pieds, à défaut de pouvoir chercher du regard la jolie blonde qui m’obsède tant, au risque de me prendre une soufflante par ma soeur quand plus personne ne sera là pour nous observer. Je ne sentais pas cette soirée, je ne la voyais clairement pas d'un bon oeil. Rien ne pouvais se passer correctement de toute façon, puisque je devais rester assis des heures pour regarder une pièce de théâtre et que j'avais beau adorer lire, le théâtre n'était pas réellement une de mes passions. Peut-être aurais-je pu trouver un peu de soutien auprès de quelqu'un, si seulement je n'avais pas cette constante impression d'être de trop.

_________________
Elle m'a dit "Si tu me quittes, je pars avec toi"
J'ai côtoyé des gens qui parlaient d'amitié, mais qui n'avaient pas du tout les mêmes valeurs que moi. Ceux qui te font rigoler quand tout va bien, mais qui ne seront jamais là quand le malheur te noie. La mort avant le déshonneur, la mort avant le déshonneur, pour mes mauvaises graines.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t991-alix-sixtine-blake-marie-a
Alix S. Blake
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 02/04/2017 et j'ai déjà raconté : 187 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Marie Avgeropoulos. Sur le forum je suis aussi, : Adina de Norvège.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire.
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 14

Re: L'art, l'art, l"art... | Ven 1 Sep - 21:32
Pièce de Théâtre 
Alix membre de la sécurité

Alix travaillait se soir non pas pour la famille royale elle même mais pour la sécurité du théatre aussi, cela restait de la sécurité et donc elle maitrisait le sujet à la perfection. Cependant des données changeait on agissait pas pareil quand on devait surveiller une seule personne et plusieurs centaine de personnes elle devait avoir les yeux partout et faire confiance aux autres membres de la sécurité pour pouvoir faire le travail correctement et la confiance c'était ce qui bloquait le plus pour Alix elle ne faisait confiance qu'à une seule personne dans sa vie et il n'était pas là se soir donc elle allait devoir prendre sur elle et ne pas avoir de soucis avant la fin de la soirée. Le curriculum de la brune était parfait pour le moment et elle ne voulait pas avoir à y ajouté un échec car même si elle avait quittée de son plein gré l'armé cela n'était pas suite à une faute ou autre.


Alix avait suivit le briefing avec concentration avant de s'occuper d'enfiler sa tenue et de prendre ce qui lui était nécessaire pour prendre son post en toute sécurité. Elle avait repérer des visages connu comme le jeune Milo Grimaldi qui adorait la taquiner dans les couloirs du palais et qui se soir était en famille installé dans les plus belles place du théatre la jeune femme était entre la porte et les rangs pour surveiller les entrées et sorties elle voulait voir tout les visages pour analyser chaque personne qui serait dans son secteur c'était sa manière de faire et elle ne changerait pas c'était un fait qu'elle acceptait. " Monsieur Milo assis à une place de théâtre je n'aurais pas parier sur ce genre de situation" Elle c'était un peu rapprochée pour être entendue seulement de lui gardant un oeil sur la famille royale en générale elle n'oubliait pas qui était ses premiers patron et elle était ici pour que tout le monde profite du spectacle.


Pour une fois que les rôles étaient inversé et que le garçon était obligé de resté sérieux pour ne pas se faire réprimander elle ne louperait pas l'occasion de l'embêté un peu le temps que la pièce commence et que tout le monde soit sagement installer sur son petit siége tout mou.

Made by Neon Demon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Lacey Coalman
Drame.

J'ai débarqué à Londres le : 19/02/2017 et j'ai déjà raconté : 189 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : la jolie Dakota Johnson. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire mais amoureuse de mon patron.


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 44

Re: L'art, l'art, l"art... | Sam 2 Sep - 8:49
Cette pièce de théâtre, je l’avais attendue avec impatience. Initialement, je devais m’y rendre avec une amie à moi, mais cette dernière ayant quitté la ville sans m’en informer, je me retrouvais avec un billet en trop que j‘avais vendu sur Ebay. Le soir venu, je portais ma plus belle robe ; ce qui était plutôt rapide étant donné que je n’avais d’autres robes. Je n’ai jamais été une fille très féminine, mais là, je n’avais pas tellement d’autres choix, donc je m’y suis plier. Je suis arrivée parmi les premiers et je me suis installée à ma place attitré, regardant d’un œil triste, le siège vide à côté du mien. Laurel aurait dû s’assoir ici. Si j’ai réussi à encaisser le départ de ma meilleure amie, le sien, j’ai beaucoup de mal. Tout simplement, parce qu’elle est partie sans rien me dire. Je me demande ce que j’ai fait qui puisse justifier son attitude. Mais j’ai beau me creuser la tête, je ne vois rien. Enfin, inutile de ressasser tout ça, en attendant, j‘attends ; justement ; le début de la pièce. La salle se remplie petit à petit quand soudain, j’aperçois un visage connu et mon sang ne fais qu’un tour. Bella. Moi qui ne me suis jamais intéressée à la presse people et encore moins à la famille royale d’Angleterre, je suis tout de même capable de reconnaitre le futur roi lorsque je le vois. Qu’elle n’est pas ma surprise de la voir à son bras. Je la dévisage, surprise, mais aussi peinée de ne pas avoir reçu ce genre de confidence, alors que je lui ai avouer sans rien caché, que j’en pinçais pour mon patron. 0 la peine se succède la colère, mais je suis bien trop timide et maladroite pour aller lui dire ma façon de penser. De toute manière, au vu de la bande de gorilles qui l’accompagnent, je ne parviendrais pas à l’approcher. Dire que je n’ai rien vu … Je me sens stupide et trahie. C’est bête à dire, mais c’est ce que je ressens subitement. Mais, je n’ai pas le temps de m’appesantir sur tout ça car des éclats de voix me sortent de ma torpeur. Avec tout ça, je ne me suis pas aperçue que les deux sièges à ma droite n’étaient plus libres. Sauf que les deux utilisateurs sont en train de s’engueuler et en viennent même aux mains. « Hey ! Mais ça ne va pas la tête ! » dis-je soudain. Si je suis timide quand il s’agit d’aller dire aux gens que j’ai de la peine, quand il s’agit d’incivilité, je ne suis plus la même personne et je m’en mêle. Sauf que là, je n’aurais sans doute pas du. Alors, que je tente de séparer les deux hommes, je me prends un grand coup de coude dans le nez et le résultat ne se fait pas attendre, je me met à saigner, et je suis bonne pour l'infirmerie, j'espère que je ne louperais pas la pièce, ça serait moche.

@"Elyott Delacroix"

_________________

Lacey Coalman
she just ran away ⊹ I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. (by anaëlle)

Happy Birthday Beafore Anyone Else !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 423 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 146

Re: L'art, l'art, l"art... | Sam 2 Sep - 18:55
C’est tout en noir que j’avais fait les dernières vérifications pour la soirée. Un opéra, et tous le gratin était invité. Donc aussi la famille royale. Donc moi aussi. Alors que certains de nos agents de la sécurité s’étaient inscrits pour veiller au bon déroulement général de la soirée, comme @Alix S. Blake, j’avais gardé mon poste fidèle au côté de la famille. Du coup j’avais dû m’assurer que la loge était conforme aux normes de sécurité et participer à l’accordement des équipes. Ce fut agréable de travailler avec @Clément LeRoy et @Enzo Lowell. Même si je ne passerais pas la soirée avec eu, notre amitié rendait les choses plus simples: coopération et compréhension étaient des maître mots. je savais que je pouvais compter sur eux, comme eux pouvaient compter sur moi en cas de soucis. L’arrivée avait été toute une histoire. D’abord la voiture avec @Alexander de Cambridge et @Annabella Grimaldi, accompagné du frère de celle-ci. J’avais eu un bref échange de regard avec la première dame de la soirée. Nous n’avions toujours pas discuté du baiser échangé entre Raphaël et moi. J’avais repris mon poste après ma soi-disant gastro, mais n’avais pas eu le temps de la croiser. Raphaël quant à lui était resté au palais, sa chute étant encore récente il avait préféré ne pas participer à la soirée. Je ne pus m’empêcher de trouver ça dommage étant donné que le costume lui allait bien, mais pour rien au monde je n’avouerais cela.

J’avais vu @Zoé Monteith aussi au passage alors qu’elle était chargé des préparatifs de la soirée. Je n'avais pas oser poser des questions sur sa situation avec Clément étant donné que ce n'était ni le moment, ni le lieux et qu'elle avait certainement d'autres pensées pour l'instant! Quelques compliments sur son travail plus tard que je me retrouvais déjà dans les couloirs pour précéder la famille dans la loge. Dernière vérification et ils purent entrer pour prendre place. Je m’inclinais au passage du futur roi, prenant bien soin de rester aussi professionnel que possible et donc discret. Chemise, blazer, cravate et pantalon noir aidaient pour le coup. J’avais mon arme de service dans mon dos, cachée sous ma veste. Un couteau à la jambe. Pas de talkie-walkie et juste une oreillette pour me communiquer les informations essentielles, histoire de ne pas déranger la famille royale pendant la représentation. Je fis un hochement de tête en direction d’Alix alors qu’elle s’approchait du jeune @Milo S. Grimaldi. Je ne savais pas qu’ils se connaissaient. Je m’étonnais moi-même en me rendant compte qu’au final j’avais très peu de relations avec le frère d’Annabella. En même temps ces derniers temps j’avais eu la tête un peu ailleurs.

Je me focalisais à nouveau sur la famille, lançant des regards furtifs autour de moi. Les agents étaient bien en place de ce que je voyais, tout paraissait calme et on me le confirmait dans l’oreillette. J’espérais qu’il n’y aurait pas de grand incident histoire de pouvoir profiter un peu du spectacle. Et puis ce n’était pas comme si j’avais beaucoup de gens là pour me distraire ou à qui parler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Zoé Monteith
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 161 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : la belle Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : moi & seulement moi.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple, amoureuse mais en phase compliqué.
- copyright -
avatar ©️ dreamy
sign ©️ bat'phanie
gifs ©️ tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 0

Re: L'art, l'art, l"art... | Lun 4 Sep - 21:06
Mais qu’est-ce qui m’avait pris de dire oui ?? Quelques mois plus tôt, un de mes clients m’avait dit chercher du monde pour participer à l’organisation de la soirée de ce soir : la représentation théâtrale de Roméo & Juliette au Royal Opéra House. Sur le coup, je m’étais tout de suite proposé parce qu’à cette période de ma vie, j’avais un réel besoin de me sentir utile. Aujourd’hui c’était le grand jour et après des semaines, des mois à tout organiser, il fallait que tout roule, que tout ce passe bien… Pourtant ce n’était clairement pas le cas !! Pour je ne sais quel raison, ce soir les londoniens étaient déchaîné et la soirée n’avait pas encore commencé que de nombreux incidents avaient eu lieux : une boisson sortie de je ne sais où, renversé sur le sol et qui avait nécessité un coup de serpillière, une des organisateurs qui avait attrapé une grosse migraine depuis le milieu de l’après-midi et qui avait du rentrer chez lui et quelques minutes plus tôt un début de bagarre qui avait eu pour incidence d’emmener une pauvre jeune femme à l’infirmerie avec un nez en sang. Sans oublier l’arrivée royale du clan Cambridge-Grimaldi qui m'avait encore davantage foutu la pression : je ne pouvais pas me planter devant la famille la plus importante du pays.

Ceux-ci était arrivée depuis un court moment accompagné de toute leur escorte dont faisait partie @Andrew O'Connel. Celui-ci avait d’ailleurs procédé à quelques vérification dans la loge royale avant de pouvoir faire entrer tout ce beau monde. Nous avions échangé des banalités mais je n’avais pas eu le temps de m’attarder davantage pour faire la conversation avec lui alors après m’être assuré que la famille royale de manquait de rien, j’avais salué Andrew et avait déguerpi pour revenir près de l’entrée. La foule se pressait à l’entrée et l’effervescence se faisait sentir. De loin, j’aperçu Clément qui comme moi travaillait ce soir. Un sourire apparu sur mon visage, c’était la seule chose rassurante de cette soirée : savoir qu’il n’était pas loin de moi.

Rapidement je fis le tour de la salle pour voir si tout se passait bien et mon cœur s’accéléra lorsque je détectais une énième dispute. Rapidement je me dirigeais vers deux femmes d’âge mure qui commençait à haussais le temps l’une contre l’autre. « Mesdames, est-ce que je peux vous aider ? » Encore une histoire de vol de place. La panique commençait à m’envahir mais du mieux que je pu, je réglais cette énième histoire. Une enfant qui pleure, un téléphone portable perdu, une vieille dame qui avait eu la très mauvaise idée d’amener son chien à l’intérieur, autant de situations incontrôlable qui me faisait devenir dingue. J’avais besoin de calme au moins 5 minutes.

Alors je me rendais en coulisse où j’aperçu Marteen. J’accourais vers lui. « C’est une catastrophe, une vraie catastrophe !! La pièce commence bientôt ? » Au même titre que moi, il faisait partie de l’organisation de la soirée et même si je ne le connaissais pas vraiment mise à part dans le cadre de l’organisation de cette soirée, j’espérais pouvoir compter sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Re: L'art, l'art, l"art... | Mar 5 Sep - 15:49

Coincé dans un costume bien trop classe pour moi et bien trop étroit, je me suis rendu dès le début de la journée au royal opera house afin de finaliser l'organisation de la représentation de ce soir. Je ne savais pas ce que j'avais eu en tête le jour où j'avais proposer mon aide pour tout organiser mais je me retrouvais bel et bien là et au vue de la panique qui se ressentait dans les coulisses, rien n'allait comme ça le devrait. La tension était palpable et stressé comme je l'étais, je commençais à avoir tellement chaud que je finirais pas suffoquer si je ne trouvais pas un moyen de me détendre. Retirant la veste de costume pour la poser bien proprement dans un coin, je déboutonne également les premiers boutons de ma chemise blanche et respire un grand coup. Je n'ai pas encore eu l'occasion de jeter un oeil à la salle qui à commencé à se remplir, mais je sais, grâces aux murmures que j'entends, que les familles royales d'Angleterre et de Monaco sont arrivés. Ils étaient l’événement même de la soirée, les invités de marques qu'ils nous fallait impressionner. Les De Cambridge et les Grimaldi étaient donc installés et de notre côté tout était encore bien trop en pagaille.

Je vois arrivé Zoé en vitesse et elle est tout autant en panique que moi. Je ne connaissais pas vraiment la blonde qui était désormais à mes côtés, mais j'avais pu partager quelques discutions avec elle durant toutes l'organisation de l'événement. @Zoé Monteith était une jeune femme qui à premières vues savaient garder son calme et son sang froid dans toutes les situations, j'avais eu l'occasion de l'observer assez souvent dans sa façon d'être et j'en étais venu à cette conclusion. Pourtant, ce soir elle semblait surtout surpassée. « Dans une quinzaine de minutes. Tout au plus. » dis-je essayant de me calmer tout en jetant un coup d'oeil à ma montre rapidement. «  C'est la folie ici, j'espère que ça se passe mieux en salle. » finis-je par dire, me parlant plus à moi-même qu'à la demoiselle qui m'accompagnait. « Je ne sais même plus où on en est, tout le monde court partout... » c'était la panique à bord et aucun moyen de calmer qui que ce soit. Je n'avais même pas eu l'occasion de voir si je connaissais du monde ici. Andrew serait certainement présent,il garderait sûrement un oeil sur nos invités de marques, je n'avais pas eu l'occasion de le demander à mon colocataire, puisque avec la folie qui avait précédé la représentation je n'avais eu l'occasion de rien. Entre mes cours, les réunions d'organisations et mes recherches sur l'incendie, je ne prenait même plus la peine de faire quoi que ce soit pour avoir une vie sociale en dehors de mes occupations.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Keira S. Murphy
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 15/10/2016 et j'ai déjà raconté : 564 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Kaya scodelario. Sur le forum je suis aussi, : Pas encore.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.. dans une relation.. j'ai encore du mal avec toutes ces choses là.
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 27

Re: L'art, l'art, l"art... | Jeu 7 Sep - 15:52




Roméo & Juliette

Je ne m'en sens pas capable. Pourquoi et comment ma mère m'a-t-elle convaincu de participé aux auditions pour cette pièce de théâtre hein ? Je l'ignore.. j'ignore aussi comment on a pu me trouver assez bonne pour me donner le rôle de Juliette. Je ne me trouve ni assez jolie, ni assez innocente pour la jouer. Mais je ne sais pourquoi je me suis retrouver prise dans l'engrenage des répétitions. Et me voilà maintenant dans les coulisses, portant une robe rose poudrée (ici) qui ne me correspond absolument pas. Je me regarde dans un miroir et ne me reconnaît même pas. Mes cheveux sont complètement lâcher dans mon dos, ondulant joliment et on a réuni deux tresses qu'on m'a faite de chaque côté de mon front pour donner l'air de la Juliette de la pièce. Je pose une main sur ma poitrine. Mon cœur bat à une vitesse folle. Je dois me détendre sinon je sens que je vais m'évanouir sur scène. Mes parents seront là et qui d'autre encore.. j'ai vaguement parler de cette pièce à Arthur et Andréas mais putain j'espère qu'ils ne viendront pas... je vais me ridiculiser.. Je le sens. Je sors de ma loge et passe parmi les décors, parmi les gens.. artiste, décorateur, maquilleur et membre de la sécurité. Mes talons bas claque sur le parquet et accélère alors que je me sens de moins en moins à l'aise et de plus en plus paniqué. J'ai besoin de respirer.

J'arrive au niveau du côté jardin, derrière le rideau.. Je m'arrête alors et lève les yeux vers ce magnifique rideau d'un rouge carmin. Je lève ma main et viens glisser mes doigts sur le tissus. Je me fais interpeller soudainement pour un jeune homme.. celui qui va jouer Tybalt, mon cousin. Je le toise de haut en bas et n'entend même pas ce qu'il me dit. C'est comme si ma tête était sous l'eau.. sa voix est sourde et mes yeux sont voilé. Je suis ailleurs. Il s'en va sans que je ne sache ce qu'il voulait dire. Je bas des paupières lentement et me retourne vers le rideau. Je l'ouvre doucement alors, juste pour pouvoir regarder d'un œil. La lumière de la salle forme un rond lumineux sur ma pupille qui se rétracte. Je vois les gens rentrer, j'entends le bruit chaotique de leur conversation.. l'organisation à l'air d'être déborder. J'ai le souffle coupé alors en croisant le regard de ma mère.. je recule d'un pas. Ho mon dieu je vais vomir!Je me met à courir en direction des toilettes, et au passage, je ne me rend pas compte que je croise @Victoria E. Lawson, que je manque de bousculer. J'arrive dans les toilettes et me met à tousser, manquant de vomir. Je sors après quelques minutes, et viens m'appuyer au mur en passant une main sur mon front.

Quand je vois Victoria, enfin. Elle avance vers moi. Je ne l'ai pas vu depuis une éternité, cela me fait bizarre : « Victoria ? Qu'est-ce que tu fais là ? » dis-je alors, un peu plier en deux, une main sur le vendre. Puis je comprend rapidement qu'elle fait partie de la sécurité pour ce soir et je lui souris doucement alors qu'elle semble s'inquiéter pour moi : « Ne t'en fais pas enfin.. c'est le trac il paraît.. enfin.. » je montre ma robe en prenant un air ridicule et pour dire vrai je ne sais pas vraiment où me mette : « qui l'aurait cru hein ? Moi dans une robe rose et dans une pièce aussi.. romantique » Je hausse les épaules avec un sourire quand un essai de lumière et de son se fait entendre.. je deviens blanche alors en regardant vers le rideau rouge et me penche en avant en prenant de grande respiration. J'ai envie de vomir : « ça va aller.. .. ça va aller... pfff nonça va pas aller.. Jvais vomir sur scène, j'vais oublier mon texte et puis et puis... j'vais être nulle !! Tout le monde se rappelle de la pute que j'étais et ils vont me lancer des tomates !! Oh lala j'vais tomber dans les vappes. » je me laisse glisser contre le mur et reste assise. Je soupire et relève les yeux vers Victoria. La dernière fois qu'elle m'a vu, j'étais encore une épave, une pute et une droguée.. je suis sûr qu'elle doit avoir un choc. Mais bon.. en faite, dans un sens, ça me fait plaisir de la voir.

 


by tris

_________________


IL Y A TOI A QUI JE NE CESSE DE PENSER. IL Y A TOI QUI A SU ME SAUVER. IL Y
A TOI QUE JE PEUX EMBRASSER. IL Y A TOI QUI SAIT M'ENLACER. IL Y A VOUS MES HOMMES QUE JE SAIS AIMER.— Clarice Lispector.


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
En ligne
Victoria E. Lawson
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 06/05/2016 et j'ai déjà raconté : 934 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Sophia Bush Sur le forum je suis aussi, : Charlotte de Cambridge & Chris Harrelson.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureuse
Mes petits secrets bien gardés: : 83

Re: L'art, l'art, l"art... | Jeu 7 Sep - 23:53


 
 
Roméo et Juliette

 
feat tout le monde

Une pièce de théatre, en plus de cela Roméo et Juliette. Je soupirais, bon cela m'importait peut je travallais ce soir, je devais m'occuper de la sécurité, et pas des moindres de la sécurité dans les coulisses donc autant dire que je n'aurais pas trop de travail je penses, vu que normalement les acteurs sont triés sur la sélect et loin d'être des racailles. J'avais pris malgré tout mon arme et mes menottes, on ne sait jamais. Arrivé sur place,je donnais mon nom au portier tout en montrant mon insigne, il y avait peut de monde pour le moment, j'en profitais donc pour salué des collègues et me dirigeais donc vers les coulisses.

C'était un peu l’anarchie, il faut se l'avouer tout le monde cours partout, se fait coiffer, maquillée, voir même habillés pour les retardataires. Je ne voyais rien de suspects pour le moment, je me dirigeais vers le metteur en scène pou me présentée et lui dire que j’assurais la sécurité de ce côté du rideau. On échangea quelques mots et ce dernier s'excusa en partant devant régler un problème de décor. Je m'apprêtais à faire une ronde quand je fus bousculée par une jeune femme. Elle ne s'excusa pas, elle ressemblait beaucoup à Keira, la meilleure amie d'Everest. Je décidais donc de la suivre me demandant bien ce qu'elle faisait ici, et pourquoi toute cette précipitation.

Quand je la vis sortir des toilettes, je lui tapotais l'épaule et la regarda un peu étonnée, Juliette c'était donc elle. Elle me demanda se que je faisais ici, je souris et lui dis. Je suis de service ce soir, du moins de ce côté du rideau. Je me mis à sa hauteur et la laissa parler, apparemment elle en avait gros sur le coeur. Je souris lui caressa les épaule et lui dit une fois qu'elle est finie sa tirade. Keira ne te fais aucun soucis, je suis sûr que tout va bien se passer. Et puis dis toi que si le metteur en scène t'a pris pour jouée Juliette c'est vraiment parce que tu le mérite.

Cependant elle me parla de son passer que les gens allaient lui jeter des tomates. Je me mis à rire et lui dit. Tu crois vraiment que le peuple d'Angleterre va agir ainsi devant la famille Royale. Tu peux toujours rêver et puis les gens changent. Regarde j'en suis la preuve et cela plus que deux fois qu'une. Je continuais de lui caresser les bras pour la calmer, je voyais bien qu'elle était en panique totale. Je pouvais la comprendre, ce soir elle pouvait y jouer sa réputation, mais j'étais sur qu'elle y arriverait n'importe qui pourrait le faire et ça j'en était certaine.

Je me levais donc, lui tendis la main et dis. Il te reste une bonne demi heure avant que cela ne commence. Est-ce que tu veux venir avec moi, boire quelque chose. Je pris un air sérieux et dis. Sans alcool bien évidemment, Juliette n'a pas le droit de boire, elle est mineur. Je lui fis un clin d'oeil. Je devais faire la sécurité pour que tout se passe bien, mais je penses que pour le moment il n'y avait pas de danger, le seul danger était que le rôle féminin principal allait péter un plomb si je n'agissais pas.

_________________



Récompense BAE Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Chris L. Harrelson
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 05/03/2017 et j'ai déjà raconté : 66 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Shemar Moore Sur le forum je suis aussi, : Victoria Lawson & La princesse Charlotte
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire
Mes petits secrets bien gardés: : 0

Re: L'art, l'art, l"art... | Ven 8 Sep - 0:51


 
 
Roméo et Juliette

 
feat tout le monde

Bien que je fasses parti du FBI, on avait reçu un dossier demandant si on voulait participer ou non à la sécurité de cette grande soirée. Bien évidemment j'avais accepter, étant à fond dans mon travail et toujours en recherche de mes futurs collègues pour la nouvelle unité que je prévois de créer. Du coup je m'étais habillé simplement, mais en ayant mon arme, et mon insigne à ma ceinture. J'étais arrivé bien avant l'ouverture des portes. J'étais dans le hall dans un coin à attendre l'arrivé de tout le monde. Il y avait bien évidemment ce soir la famille Royale et toute ces familles de riches. Mais cela j'en avais que faire, car après tout j'étais là pour le travail.

Je ne savais pas trop qui faisait partit de la sécurité, mais je verrais bien avaec le temps car de toute façon on devait tous avoir nos insignes pour être reconnue en cas de soucis, et surtout se reconnaitre entre nous. J'avais croisé mes bras, pour le moment il ne se passait rien de passionnant. les gens arrivaient tanquillement, dès que certains avait un peu plus d'argent on les remarquait car ils était tous venue avec leur garde du corps personnels, à croire que ses derniers n'avaient pas confiance en la sécurité. Encore les membres de la famille Royale, je pouvais le comprendre, mais ceux qui se trouvais un peu plus bas, je ne trouvais pas cela très logique. Mais bon c'est leur choix, je n'irais pas contre.

Je vis arrivé certains policier, certains que j'avais déjà vu pour certaines raisons, d'autres que je reconnu tout simplement grâce à leur insigne. Je remarquais avec le temps que nous étions assez nombreux et cela était très bien. Tout comme l'équipe médicale. Je regardais autour de moi, me demandant si des membres de ma famille allaient venir à la représentation. Je ne les avaient pas encore revus étant toujours en train de chercher où ils pouvaient bien habités. D'ailleurs si seul, je n'y arrive pas il faudrait que j'envisage de demander de l'aide à certains collègues. qui était former pour ça, et qui avaient surtout le matériel nécessaire. Car avouons le moi, et les logiciels informatiques du gouvernement ça faisait deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Re: L'art, l'art, l"art... | Sam 9 Sep - 21:13

L'art, L'art, l'art
sujet commun
C’était réellement l’événement du moment. Bien que ce ne soit pas la pièce en elle-même qui soit si spectaculaire, mais surtout ses invités d’honneur. Il y avait quand même la famille royale d’Angleterre ainsi que les Grimaldi et tout le beau gratin de la ville. Donc forcément, c’est quelque chose de gigantesque et je me doutais que la plupart ne venait pas, ne payait pas pour regarder la pièce, mais pour voir cette famille qui fascine tellement d’anglais et de touristes. Je me doutais bien que certains devaient attendre que ça de serrer la main de tel ou de tel.

Pour ce soir, j’avais été conviée par les organisations pour que je prenne des photos. J’étais passionnée de photographie et une petite entreprise avait mon book qui avait beaucoup plus aux organisateurs de la soirée. Je n’avais pas spécialement besoin de cet argent, mais je faisais ça pour l’art et aussi peut-être pour un peu de reconnaissance. Bien sûr, je ne devais pas trop en faire, je n’avais pas le droit de me faire voir, je devais rester tapis dans l’ombre et que personne ne me voit réellement. Discrétion. D’un côté je me dis qu’au final, quoi de mieux que d’être derrière l’objectif pour ne pas être vue ?

J’étais donc dans l’entrée au début de soirée pour prendre des photos des arrivants et quand pratiquement tout le monde pour ensuite entrer dans ce grand opéra. J’étais positionné de sorte à pouvoir voir la pièce, la famille royale et la plupart des spectateurs. Je prenais des clichés, si et là. Je ne regardai pas les personnes avec mes yeux directement, mais plus par mon écran de photo. Et c’est d’ailleurs à cet instant que je me retrouvai bloqué.

Quand je vis cet homme, que j’avais déjà vu maintes fois, que je croisais souvent par hasard, arriva dans la pièce. Je pris une capture de lui, comme je le faisais souvent à vrai dire. Je baissai mon objectif et au même moment cet homme que je connaissais ni d’Adam ni d’Eve, se tourna vers moi, son regard croisant le mien. Je me mis à rougir instantanément et lui souris timidement. Avant de froncée les sourcils et de me rendre compte à quel point j’étais stupide, je me retournai pour partir quand je bousculai un homme avec un costard trois pièces et qu’il se renversa un verre dessus « Oh pardon, je suis désolée » M’excusais-je donc.

Je pris le premier truc qui me venait sous la main pour essayer d’arranger ma bêtise, mais cela étala encore plus la tâche. Je me retournai vers l’homme qui me regardait, amusée par la situation. Je m’excusai auprès de l’homme que j’avais bousculée pour ensuite partir à la recherche d’Alayna.
fiche by coula


@Wolfgang Rosenwald
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood
Clément LeRoy
Tragi-comédie.

J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 554 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : Tristan Ford le tueur à gage aux multiples facettes.
rides et tu dois savoir que je suis : totalement amoureux, même si mon couple traverse une dure période.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gif : Tumblr - Cadeau du staff de BAE (2/3)




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 210

Re: L'art, l'art, l"art... | Sam 9 Sep - 22:57

Roméo & Juliette

31 juillet à 21h au Royal Opéra House - Job's security

Les gens continuaient à affluer et la sécurité s’était déployer, Clément remarquait ses collègues ici et là, qui allait et venait, et certains restaient comme lui à un poste fixe à vérifier les billets et regarder à l’intérieur des sacs à mains des personnes. Il fallait être prudent après tout, de grandes familles royales étaient présente ce soir pour assister à la représentation et donc on ne savait jamais si un fou débarquait armés pour commettre le crime du siècle. De nos jours on voyaient de tout, mais les histoires d’attentats étaient plus à craindre.

Clément redonnait le billet un jeune homme qui était non accompagné, il avait fouillé en surface le gars, mais le brun avait un léger doute son instinct lui criant gare de faire attention, alors du coin de l’oeil il guettait les pas du jeune homme pour voir quel direction il allait prendre, tandis que d’autres spectateurs lui étaient envoyés pour qu’il continue le suivis.

Inspectant les billets, il relevait la tête ensuite en même pas quelques secondes et vit le gars non prendre la porte qu’il devait prendre pour entrer dans la salle, mais tourner dans l’angle au passage des VIP. Merde… il se devait de réagir quand même, actionnant l’oreillette, alors qu’il indiquait la porte aux demoiselles face à lui, il dit.

« Ici l’agent LeRoy. Je signale un jeune homme de race blanche, les cheveux brun, un mètre soixante quinze portant un manteau kaki mi-long qui a pris la direction VIP alors qu’il n’y est pas conviés. »

Il n’avait plus qu’à attendre un éventuel retour à présent, en espérant que l’individu ne soit pas une menace ou autre. Regardant vers les portes, il restait encore pas mal de monde, Clément ce demandait du coup combien le théâtre pouvait contenir de monde. Alors on lui envoyait de nouvelles personnes, mais son attention était plus cernés vers cet individu. Clément portait son regard sur ces collègues dont Chris, Enzo, Alix qui avait surement entendu l’appel.
e&a

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Re: L'art, l'art, l"art... |
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: And last night you were in my room :: Saison deux :: Scènes-
Sauter vers: