Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
LA SAISON DEUX DE BAE EST OUVERTE
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS

Partagez | 
 

 Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Liam M. Watts
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 25/01/2017 et j'ai déjà raconté : 191 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Tyler Hoechlin Sur le forum je suis aussi, : No, pour le moment je suis seul dans ma tête.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire, mais amoureux.
Avatar: Faith

Mes petits secrets bien gardés: : 109

Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Dim 4 Juin - 22:32
Est-ce qu'on enterre la hache de guerre ?
Natasha & Liam
Je ne comprends plus rien en ce moment, surtout avec Natasha. Tout aller bien entre nous on était méga proche même beaucoup trop pour des simples meilleurs-amis, mais un soir  en dînant chez elle et bien on s'est beaucoup prit la tête, elle m'a accusé que je pensais qu'à moi et qu'au sexe c'était faux même si oui cela m'arrivait d'y penser en la voyant, mais elle a un corps tellement attirant. Enfin notre embrouille à commencé ce soir-là et la revoir en boîte de nuit avec un mec qui la drague c'était au dessus de mes forces. J'étais jaloux qu'un homme la drague, puisse la toucher et même peut-être couché avec elle, je ne voulais pas me l'imaginais. Sauf que Natasha n'avait pas aimé ma réaction et rebelote on s'est disputé sauf que j'en ai eu tellement marre qu'elle ne voit rien de mes sentiments que je lui ai tout balancé. Je n'aurais jamais du le faire, je ne voulais jamais lui dire de ma vie et j'ai été faible surtout qu'elle ne me veut plus me voir dans sa vie. Et sérieusement ces paroles n'arrêtent pas de raisonner dans ma tête, ce fut le pire jour de ma vie où mon coeur s'est brisé en mille morceaux et depuis je vais pas fort je suis limite de très mauvaise humeur. Il suffit de peu pour que je parle mal et que je m'emporte. J'ai l'impression qu'il me manque une partie de moi. Qu'est-ce qu'elle me manque, de voir son sourire, l'avoir dans mes bras et ses filles aussi me manquent mais je n'ai pas la force d'aller chez Natasha comme si de rien n'était c'était au dessus de mes forces. Le pire est au travail je la vois et c'était comme si c'était une inconnue ou simple collègue. Je vais la voir et demande des choses uniquement pour le boulot et je parle froidement. Mais quand je peux envoyer un autre collègue je le fais ça m'arrange et ne m'enfonce pas le couteau dans la plaie de la voir et en être à ce point là.

Pour le moment j'étais sur une enquête d'un adolescent apparemment très mal dans sa peau et on doit découvrir pourquoi. Alors avec un de mes collègues on avait était appeler parce que justement ils avaient volé de l'alcool dans un magasin et il était armée. J'interviens rapidement avec mes collègues essayant de calmer ce jeune mais il est nerveux et ça se voit il tremble. Je tente de m'approcher petit pas par petit pas pour le calmer. « Ne fait pas de connerie Dylan.» Cela peut lui coûter tellement cher. Alors que je m'approche délicatement il tire, j'entends encore le coup de feu retentir et le directeur et les clients crient et s’abaisse au sol. Je m'écarte un peu mais je suis effleurer à mon bras, je serre les dents je sens la douleur malgré tout. Mais je vois le gamin mal et trembler sûrement qu'il devait penser que l'arme n'avait pas de balle, mais si malheureusement pour moi. Mes collègues en profite pour sauter limite sur le gamin et lui retirer l'arme et le menotter. Je replace mon pistolet sur moi et je touche ma blessure, il y avait du sang. On discute avec le directeur du magasin et on laisse les bouteilles d'alcool dans ce sac. Mes collègues me déposes à l'hôpital et vont amener Dylan au poste.

J'étais pris en charge par une infirmière qui me soigne et me fait des points de sutures. Je la remercie et je pars rapidement en prenant un taxi. Je regarde les points de sutures qu'est-ce que ça fait moche et je le laisse à l'air pour le moment. Je retourne au commissariat où certains viennent me voir pour me demander de mes nouvelles, je souris intérieurement j'avais l'impression que c'était grave pour eux. « Je vais bien les gas, ne vous inquiéter pas ce n'est rien de grave.» J'avais un peu mal mais bon pas besoin de le savoir. Je vais en salle de pause avant j'ai besoin d'un café avec tous ses événements.

J'entre dans la salle de pause, je vois Natasha je baisse le regard ne voulant pas trop la regarder. Je prends une tasse et je me sert un café en mettant une dosette dans la machine et j'appuie sur le bouton. Je reste silencieux en entendant, je me doute qu'elle sait que une balle m'a effleurée, toute la brigade est au courant. Mais je ne dis rien ce n'est pas à moi de dire quelque chose...  

Nymeria. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t988-natasha-l-kennedy-lauren-c En ligne
Natasha L. Kennedy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 14/01/2017 et j'ai déjà raconté : 1083 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lauren Conrad. rides et tu dois savoir que je suis : divorcée. Je crois que je refuse de retomber amoureuse, j'ai peur de souffrir, de perdre encore un être cher. Mais est ce que c'est justement pas en repoussant celui qui m'aime que je risque de le perdre à tout jamais ?
◈ Citation

« Et oui, le passé c'est douloureux. Mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre. » - Rafiki dans Le Roi Lion

◈ Crédits

Avatar : @Laure (moi) ◈ Code de Signature : XynPapple (Codeuse) de PRD ◈ GIF de Profil : Cadeau pour les membres du mois de juillet ◈ GIF de Signature : Favim.com

◈ Histoire de Natasha

Natasha est née le 1 février 1988, dans l'un des hôpitaux de la ville de Londres. Natasha et une autre petite fille sont nées le même jour. C'était également le jour d'un grand drame. Un bus scolaire a eu un souci et n'a pas pu redémarrer au niveau d'un passage d'un train, et s'est fait percuter par ce dernier. Le jour de la naissance de la petite fille était aussi pour la ville le jour de l'un de ses plus grands drames, un drame qui reste gravé encore de nos jours. Dans la précipitation, les sages-femmes n'ont pas regardé et ont reposé les deux petites filles qui étaient nées avec peu de temps de différence. Malheureusement, les deux enfants ont été intervertis. ◈ En 1995, Natasha vivait dans une famille qui n'était pas la sienne depuis plus de sept ans maintenant. La petite fille avec qui elle a été échangée a eu un grave accident et s'est transpercé un rein. Elle avait donc besoin d'une greffe de toute urgence. C'est là que ses parents aidés par le médecin en charge de son cas, commencèrent à chercher la vérité. Ils regroupèrent les informations, de ces deux petites filles nées à peu de temps d'intervalle. Ils finirent par retrouver la trace des parents de Natasha et la femme qui avait toujours considéré Natasha comme sa fille donna l'un de ses reins pour sa fille biologique. ◈ Natasha a rencontré celui qui allait devenir son mari alors qu'elle était encore une lycéenne. Ils se sont rapidement mariés peut être trop d'ailleurs.Alors que Natasha était tout juste en première année de licence de psychologie, elle tomba enceinte. À la naissance de ses jumelles, quand elle venait tout juste d'avoir 22 ans, son mari commença à se montrer très distant. Au fil des mois, c'était de pire en pire. Mais tout ne s'arrêta pas ici, son mari commença à se montrer violent envers elle. La première fois, c'était une gifle, mais cela s’accéléra et rapidement, il la rua de coup. C'est ainsi qu'elle comprit, qu'elle devait fuir pour protéger ses filles. Une longue procédure de divorce commença alors qu'elle n'avait pas encore 24 ans. ◈ Natasha habite depuis plusieurs années dans un appartement avec ses deux filles. Natasha a fait des petits boulots avant de trouver il y a quelques mois une vraie place de psychologue, une place dans la brigade des mineurs de Londres.


Mes petits secrets bien gardés: : 1035

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Lun 26 Juin - 9:05
Est ce que l'on enterre
la hache de guerre ?
Liam et Natasha

Natasha allait très mal  depuis plusieurs semaines. Bien sur, elle n’en parlait pas elle ne voulait pas reconnaître qu’elle était responsable de la situation dans laquelle elle se trouvait. En effet, avec Liam son meilleur ami, ils étaient très proches, très fusionnels. Au début tout était simple, puisque tout était clair. Puis un soir, Natasha a demandé à Liam de venir elle n’allait vraiment pas bien. Elle était à deux doigts de replonger dans l’alcool, après un énième souvenir trop douleur avec Derek, son ex-mari. Il était si doux si attentionné, puis sans savoir vraiment pourquoi, il l’a embrassait. Oh, Natasha ne l’a pas repoussé, bien au contraire, elle a même prolongé son baiser. Puis une chose en emmenant une autre, ils ont fini par passer la nuit ensemble. Natasha n’aurait sûrement jamais du faire cela, car ce fut le début d’une longue série. Sauf, qu’elle trouvait cette relation de plus en plus malsaine, elle ne devait pas coucher avec son meilleur ami, avec celui avec qui elle avait grandi. Un soir, alors qu’il devait dîné avec elle après leur travail à la brigade des mineurs, il s’est montré trop pressant. Natasha a prit peur, et s’est braquée. Elle voulait tout arrêter, elle pensait que les choses allaient revenir à la normale mais non. Ils sont devenus de plus en plus distants, jusqu’à cette soirée à la boite de nuit. Natasha était venue là pour décompresser, pour passer une bonne soirée, et oublier un peu Liam, qui revenait un peu trop souvent à son goût dans ses pensées. Sauf que la encore, la jeune trentenaire, pourtant titulaire de deux diplômes de psychologie, n’a guère fait preuve de jugote, et a balancé des horreurs à son meilleur ami. Elle lui a dit qu’elle voulait plus le voir, qu’elle voulait même qu’il sorte de sa vie. Sauf que durant cette même soirée, Liam lui a avoué avoir des sentiments pour elle, elle n’avait pas su quoi lui répondre et avait préféré partir tout simplement de la boite de nuit. Depuis, ils ne s’adressent presque plus la parole, ci ce n’est au travail, quand ils n’en ont vraiment pas le choix. Natasha regrette sincèrement d’en être arrivée là, elle pense tout le temps à Liam. Il lui manque sincèrement. Puis les filles, sa filleule, et celle qui le considère comme un oncle, le réclame également. Elles ne comprennent pas pourquoi, ils ne vient plus les voir, pourquoi il ne joue plus avec elles, pourquoi il ne vient plus les chercher à l’école quand il est de repos et que Natasha travaille sur ses dossiers. Sauf que la trentenaire, n’arrive pas à leur expliquer que plus jamais, il ne sera là pour elles, c’est ce qu’elle imagine tout du moins après ce qu’il s’est passé.

Natasha était à la brigade ce matin, elle avait été informée du départ d’une partie de la brigade sur un vol à l’étalage, qui avait mal tourné, c’était limite une prise d’otage. Elle savait que Liam était partie, au début, elle pensait que c’était une bonne chose, comme cela ils n’allaient pas avoir une fois de plus à s’éviter comme deux étrangers. C’est ce qu’elle pensait. Elle se rendit devant les portes, pour fumer une cigarette, depuis la fameuse soirée en boite de nuit, elle s’était remise à fumer quelques cigarettes par jour, c’était cela ou se remettre à boire, alors des deux maux, elle avait choisi le moindre. C’est là qu’elle appris, que tout ne s’était pas passé comme elle aurait pu l’imaginer, lors de l’intervention. Liam, son meilleur ami, l’Homme qui a sûrement une des places les plus importantes dans sa vie, venait de se prendre une balle. Une balle, il aurait pu mourir et rien que de penser à cette éventualité, elle sentait les larmes montaient le long de ses joues. C’est probablement à cet instant qu’elle compris, elle devait lui parler. Elle ne pourrait supporter qu’il disparaisse avant de lui dire qu’elle regrettait tout ce qu’elle avait pu lui, qu’il lui manquait, que ce n’était plus comme avant sans lui. Elle rentra et alla s’installer dans la salle de pause, elle savait que trop bien, que dans tous les cas, elle n’aurait pas le courage de bosser sur ses dossiers après une telle nouvelle. Elle entendit la porte s’ouvrir, elle pensait que c’était sûrement un de ses collègues qui la cherchait pour parler avec elle d’une des personnes dont elle s’occupait. Mais non, elle vu apparaître Liam dans l’encadrement de la porte, quand il rentra, et qu’il baissa les yeux en la voyant, elle ne put s’empêcher d’avoir un pincement au cœur. C’était impressionnant de voir à quel point les choses avaient pu changer en l’espace de quelques semaines. Natasha ne pouvait détourner les yeux de son bandage au bras, on devinait quelques gouttes de sang. Ca aurait pu être tellement pire, il aurait pu mourir, qu’est ce qu’il lui avait pris de vouloir jouer au héros. Elle le regarda et prit une grande respiration, elle pensait que les mots qui étaient dans sa tête allaient tout simplement sortir mais ce ne fut pas exactement ce qui arriva.

    Liam, je... Elle fixait toujours ce bandage. Ton bras... C’est elle qui cette fois ci baissa le regard. Je suis désolée tellement désolée… Si tu savais… Bon ce n’était clairement pas comme cela qu’elle avait imaginé les choses, mais au moins c’était dit.

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icône provenant de tumblr


_________________

Natasha
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Liam M. Watts
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 25/01/2017 et j'ai déjà raconté : 191 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Tyler Hoechlin Sur le forum je suis aussi, : No, pour le moment je suis seul dans ma tête.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire, mais amoureux.
Avatar: Faith

Mes petits secrets bien gardés: : 109

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Mer 28 Juin - 21:21
Est-ce qu'on enterre la hache de guerre ?
Natasha & Liam
Venir travailler n'est pas évident surtout depuis qu'entre Natasha et moi s'est très tendu. On se parle uniquement pour le travail quand nous avons pas le choix. Mais je préfère parfois éviter sinon j'ai les souvenir de cette soirée qui me revient en pleine figure et ces paroles qu'elle veuille que je sorte de sa vie. Les fameuses paroles qui m'ont brisé le cœur et blesser au plus profond de moi. Personnellement j'avais qu'une envie c'est de prendre des vacances et partir un peu au loin me ressourcer et tenter de remettre mes idées en place. Mais dans mon métier les congés ce n'est pas simple. Alors je me force à aller travailler et éviter un maximum Natasha. Je sais que les collègues se doute de quelque chose car ça se voit que entre Natasha et moi c'est tendu, mais par chance personne n'est venu nous en parler et tant mieux parce que la personne risque de se faire envoyé balader.

Enfin après une intervention compliqué où mon bras à était effleuré par une balle et j'ai du aller à l'hôpital. Tout ce qui me mets de mauvaise humeur sur le coup et avec une légère douleur au bras ça n'arrange pas les choses. La chose qu'il me fallait un café pour tenir le coup et me calmer. Par contre voir Natasha dans la pièce c'était pas prévu à croire que ma journée est maudite, j'aurais mieux fait de rester couché. Enfin je l'ignore et je fais comme si elle n'est pas là et je m'occupe que de moi et mon petit café. Enfin jusqu'à ce que j'entends la voix de Natasha et mon prénom raisonner dans la pièce. Je la regarde rapidement et je touille mon café en regardant le liquide noir à l'intérieur de ma tasse. Par contre quand elle me parle de mon bras, je sens bouillir en moi et je ne sais pas réellement pourquoi elle prend juste de mes nouvelles. Mais je lui en veux alors comme je peux être un véritable con et peut être très froid voir méchant, je lui réponds en la regardant d'un air froid et d'un ton sec. « Ne fait pas semblant de t’inquiéter pour ma santé, après tout maintenant tu en a plus rien à foutre de moi.» Elle avait demandé à sortir de sa vie et pour cela à ses yeux c'est qu'elle en a plus rien a faire de lui et c'était une chose dure à encaisser. Et il ne compte pas pardonner aussi facilement que d'habitude où il fait la tête quelques jours et ça passe, la non ça va être plus compliqué et elle va devoir faire beaucoup pour se faire pardonner. Et je ne sais pas si les choses seront comme avant après une telle dispute et de telle paroles. Je ne sais pas si j'arriverais à lui faire confiance de nouveau. Je vais avoir trop peur de l'ennuyait dans sa vie et d'être de trop maintenant. Je sais que le pire est pour Alicia et Gabriella de ne pas me voir elles sont si petites et on ne peut pas leur expliquer le problème. Même à moi elles me manque, je l'ai adore tellement ces petites princesse. Entendre Natasha parler me fait sortir de mes pensées, mais l'entendre s'excuser je la regarde en haussant mes sourcils. « A ouais mais désolé de quoi sincèrement ? Et tu sais quoi que tu sois désolé j'en ai rien à foutre. Même si tu t'excuserais j'en refuserais tes excuses, ça serait bien trop facile.» J'étais méchant et je déteste être ainsi et lui parler comme cela surtout qu'au fond de moi je l'aime encore, mais je ne peux pas faire comme si rien ne c'était passer et lui sauter dans les bras. De toute manière je lui en veux et vu que je suis du genre bornée, et rancunier ça va être dur. Je bois mon café doucement et je tente de me calmer, bon ce n'est pas à Natasha à prendre tout dans la gueule parce que je suis énervé à cause de ma blessure. Je m'installe sur la chaise et je pose ma tasse de café sur la table. Après tout elle veut discuter on va parler, même si je ne sais pas comment cela va terminer...

Nymeria. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t988-natasha-l-kennedy-lauren-c En ligne
Natasha L. Kennedy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 14/01/2017 et j'ai déjà raconté : 1083 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lauren Conrad. rides et tu dois savoir que je suis : divorcée. Je crois que je refuse de retomber amoureuse, j'ai peur de souffrir, de perdre encore un être cher. Mais est ce que c'est justement pas en repoussant celui qui m'aime que je risque de le perdre à tout jamais ?
◈ Citation

« Et oui, le passé c'est douloureux. Mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre. » - Rafiki dans Le Roi Lion

◈ Crédits

Avatar : @Laure (moi) ◈ Code de Signature : XynPapple (Codeuse) de PRD ◈ GIF de Profil : Cadeau pour les membres du mois de juillet ◈ GIF de Signature : Favim.com

◈ Histoire de Natasha

Natasha est née le 1 février 1988, dans l'un des hôpitaux de la ville de Londres. Natasha et une autre petite fille sont nées le même jour. C'était également le jour d'un grand drame. Un bus scolaire a eu un souci et n'a pas pu redémarrer au niveau d'un passage d'un train, et s'est fait percuter par ce dernier. Le jour de la naissance de la petite fille était aussi pour la ville le jour de l'un de ses plus grands drames, un drame qui reste gravé encore de nos jours. Dans la précipitation, les sages-femmes n'ont pas regardé et ont reposé les deux petites filles qui étaient nées avec peu de temps de différence. Malheureusement, les deux enfants ont été intervertis. ◈ En 1995, Natasha vivait dans une famille qui n'était pas la sienne depuis plus de sept ans maintenant. La petite fille avec qui elle a été échangée a eu un grave accident et s'est transpercé un rein. Elle avait donc besoin d'une greffe de toute urgence. C'est là que ses parents aidés par le médecin en charge de son cas, commencèrent à chercher la vérité. Ils regroupèrent les informations, de ces deux petites filles nées à peu de temps d'intervalle. Ils finirent par retrouver la trace des parents de Natasha et la femme qui avait toujours considéré Natasha comme sa fille donna l'un de ses reins pour sa fille biologique. ◈ Natasha a rencontré celui qui allait devenir son mari alors qu'elle était encore une lycéenne. Ils se sont rapidement mariés peut être trop d'ailleurs.Alors que Natasha était tout juste en première année de licence de psychologie, elle tomba enceinte. À la naissance de ses jumelles, quand elle venait tout juste d'avoir 22 ans, son mari commença à se montrer très distant. Au fil des mois, c'était de pire en pire. Mais tout ne s'arrêta pas ici, son mari commença à se montrer violent envers elle. La première fois, c'était une gifle, mais cela s’accéléra et rapidement, il la rua de coup. C'est ainsi qu'elle comprit, qu'elle devait fuir pour protéger ses filles. Une longue procédure de divorce commença alors qu'elle n'avait pas encore 24 ans. ◈ Natasha habite depuis plusieurs années dans un appartement avec ses deux filles. Natasha a fait des petits boulots avant de trouver il y a quelques mois une vraie place de psychologue, une place dans la brigade des mineurs de Londres.


Mes petits secrets bien gardés: : 1035

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Mer 5 Juil - 22:42
Est ce que l'on enterre
la hache de guerre ?
Liam et Natasha

Rien n'était évident pour Natasha depuis quelques semaines, depuis cette fameuse altercation qu'elle avait eu avec Liam en boîte de nuit. Elle regrettait amèrement ce qu'il s'était passé. Ses mots avaient largement dépassés sa pensée, sauf que le mal était fait et même bien fait. C'est comme si quelque chose s'était brisé entre eux depuis cette fameuse soirée. Natasha n'aurait jamais pensé que Liam puisse lui manquer autant. Ils avaient été séparés plus d'une fois, mais se donnaient toujours des nouvelles, et surtout c'était cordiale, fusionnel, tactile même entre eux. Et là, il n'y avait plus rien, ils étaient devenus de parfaits inconnus, un peu comme avec Derek, l'ex mari de Natasha. Peut être, que le problème venait d'elle, peut être bien qu'elle ne méritait pas d'être heureuse, d'avoir une vie simple et posée. Elle n'avait jamais vraiment crue à la réincarnation, elle était beaucoup trop cartésienne pour cela, mais elle devait bien avoir fait quelque chose de mal dans cette vie ou dans une vie antérieure pour être autant maudite en amour. Il faut bien reconnaître que la jeune trentenaire, ne s'était jamais vraiment posée la question, de si elle ressentait quelque chose envers son meilleur ami, mais une chose est sûre, elle ressentait bien plus que de l'amitié envers lui, elle le désirait, il lui manquait, elle se languissait de lui. Elle a beau être psychologue, elle manque clairement de jugements quant à sa propre expérience.

Natasha avait eu comme un électrochoc quand elle avait entendu par le chef de la brigade l'accident de Liam durant son intervention. Elle avait cru défaillir, il aurait pu mourir, aujourd'hui. Elle aurait pu le perdre pour de bon, elle ne voulait pas et ne pouvait pas l'imaginer. Natasha avait compris à cet instant, que Liam faisait partie de sa vie, et qu'il en avait toujours fait partie et qu'elle ne voulait absolument pas que cela change. Elle devait lui parler, il fallait qu'elle s'explique, qu'il sache à quel point il lui manquait terriblement à elle et aux filles. Ca faisait tellement mal à Natasha de voir à quel point elle avait envenimer les choses, elle qui était tellement perdue et qui avait paniquée, avait tout perdue, elle était devenue une étrangère pour Liam. Il ne la calculait plus du tout, jamais, elle n'aurait pu imaginer encore il y a quelques mois de cela, quand ils étaient si proches l'un de l'autre, qu'ils couchaient ensemble mais surtout partager ou presque l'un avec l'autre, qu'ils pourraient un jour en arriver là.

Natasha ne s'attendait clairement pas à une telle réaction de la part de celui qu'elle avait considéré pendant si longtemps comme son meilleur ami mais dans le fond il avait raison. Elle était responsable de tout cela. C'était elle, après tout, qui lui avait expressément demandé de sortir de sa vie. Natasha était consciente qu'il allait en falloir bien plus pour que Liam, de nature assez rancunier, la pardonne cette fois ci, un simple pardon ne suffirait pas. Elle le savait, elle espérait malgré tout qu'un jour tout pourrait redevenir comme avant, on dit toujours faute avouée à moitié pardonné. Elle comptait donc s'expliquer avec lui pour tenter de mettre un peu les choses à plat. Les paroles suivantes de Liam étaient tout aussi virulente, mais bon elle le méritait bien après tout. Mais il fallait vraiment qu'elle prenne son courage à deux mains et qu'elle lui parle, c'était la seule solution. Ne rien dire, ne pouvait à présent qu'aggraver sa propre situation

    Je suis désolée Liam. Je sais que mes excuses ne valent rien, que tu ne pourras pas me pardonner si facilement. Mais saches que je regrette énormément ce que j'ai pu te dire. C'était sous le coup de la colère, mais tu me manques tellement. Les filles arrêtent pas de demander après toi, je ne sais plus quoi leur répondre. J'ai eu si peur de te perdre.


Natasha avait insisté sur le fait que Liam manquait à ses filles, c'était vrai mais c'était plus simple à dire que de dire qu'elle allait si mal depuis qu'il n'était plus avec elle. Elle ne pourrait pas lui dire, c'était trop récent, trop sensible. Elle même, ne savait pas vraiment ce qu'elle ressentait. Elle avait fini par comprendre qu'elle ressentait plus que de l'amitié, mais elle avait tellement peur, peur de lui faire du mal, peur de souffrir, peur de le perdre, si cela ne fonctionnait pas. Il lui faudra du temps, et surtout avant toute chose, il faudra que Liam lui pardonne et lui fasse à nouveau confiance. Elle espérai sincèrement que sa terrible erreur ne sonne pas le glas de cette relation qu'elle avait tant aimé et qui pourtant lui avait toujours paru simple.

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icône provenant de tumblr


_________________

Natasha
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Liam M. Watts
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 25/01/2017 et j'ai déjà raconté : 191 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Tyler Hoechlin Sur le forum je suis aussi, : No, pour le moment je suis seul dans ma tête.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire, mais amoureux.
Avatar: Faith

Mes petits secrets bien gardés: : 109

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Ven 7 Juil - 0:01
Est ce que l'on enterre
la hache de guerre ?
Liam et Natasha

C'était dur d'être aussi froid avec Natasha, celle qui fait partie de ma vie depuis toujours mais en même temps je ne me force pas à être si froid avec elle, ça sort tout seul. Je lui en veux tellement de ces paroles, j'ai l'impression d'avoir était de trop durant ses années, je me demande si nos moments passer ensemble elle le voulait vraiment ? Je me pose tellement de questions c'est fou comme parfois ça me rend malade et peut parfois m'empêcher de dormir. Je ne sais plus où j'en suis, ma vie est un enfer et sans gaieté. Natasha me manque tellement et la voir là au fond inquiète pour moi, je n'ai qu'une envie la prendre dans mes bras et dire que je vais bien etc, mais non je ne le ferais pas car les choses ne sont plus comme avant. Quelque chose est brisé et ça va être compliqué à réparer. Mais déjà avec une bonne discussion ça va énormément m'aider enfin je crois.

Pour le moment j'étais assis face à elle et je la regarde si sérieusement ce qui n'est pas toujours mon habitude, je l'écoute peut-être l'air pas intéressé mais je l'écoute au fond de moi. « Je confirme tes excuses ne valent rien et c'est pas avec un pardon que je vais te pardonner.» Si je lui pardonne ce que j'espère mais je vais avoir tellement de mal à la croire, j'ai plus confiance en elle, j'ai juste l'impression d'être prit pour un con depuis des années. « On dit souvent que c'est souvent sous le coup de la colère que la vérité sort. Personnellement j'arrive pas à te croire que je te manque. Même en colère tu as je veux que tu sortes de ma vie. Tu ne sais pas ce que j'ai ressenti à tes paroles.» Je fais une courte pause j'avais l'impression que c'était encore hier. « Pour moi je suis rien à tes yeux, depuis des années tu t'es peut-être forcé à me supporter. Je ne sais plus quoi croire sincèrement.» J'étais tellement perdu, dit-elle vrai ou non ? Pourquoi une femme c'est compliquée ? Pourquoi je n'ai pas de chance en amour et que je suis maudit, enfin c'est depuis que je suis petit j'ai pas de chance en famille, maintenant en amour. Je dois être nait sur une mauvaise étoile c'est pas possible.

Je dois avouer que les filles me manquent aussi, ses petits rayons de soleil. Pour elles ça ne doit pas être simple de ne plus me voir du jour au lendemain. « Je n'ai jamais empêché de voir tes filles. Tu peux me les amener quand je suis en repos. Je dirais que j'étais en interventions au loin depuis quelques semaines. Après tout elle n'ont pas à payer pour tes... Pour nos conneries.» Faut avouer qu'on est à deux dans le coup, enfin c'était tellement compliqué. Je la regarde finalement dans les yeux en m'appuyant mes coudes sur la table et je dis franchement. « Tu m'as un peu perdu pourtant. Mais malgré tout faut froler la mort pour te réveiller et que tu bouges tes fesses pour me parler ?» Je soupire, je m'étais de nouveau emporté, un coup je parle calmement et après voilà que je m'énerve. C'est peut-être l'effet de l'incident qui vient de se produire, j'étais bonne pour voir un psychologue justement. Pourvu que le boss ne me colle pas Natasha. Je peux toujours tenter de refuser mais pas certains que j'ai le choix.

Je frotte ma petite barbe et je ne sais pas pourquoi je remets ça sur le tapis, peut-être parce que je veux des réponses malgré que je la connais déjà. « Franchement plus rien ne sera comme avant entre nous, même si admettons un jour je réussi à te pardonner. Tu es heureuse c'est top et moi dans l'histoire tu y penses ? Parce que je ne sais pas si tu te souviens ce que j'ai dis ce soir là. Mais moi jouer les meilleurs-amis ça va être difficile alors que tu vas savoir que je veux plus qu'une amitié. Même si pour le moment je ne sais si je t'aime ou te déteste.» C'est vrai mes sentiments ont en parle ? Comment je peux faire comme avant maintenant que j'ai tout sorti et malgré tout je l'aime encore au fond de moi, si je m'écouterais je l'embrasserais et lui ferais l'amour sur la table en pleine salle de pause. Mais bon je sais que cela ne sera jamais possible c'est dans ma tête et mon corps. «Enfin t'emmerde pas j'ai compris que ce n'est pas possible, ni réciproque. Cela fait des semaines que j'accepte.» Je me ronge les ongles, preuve que je suis terriblement stressé, en même temps on parle d'un sujet pas évident pour moi et qui me brise tellement le coeur. « En faîte je vais peut-être paraître connard, mais l'autre soir tu as fait la connasse avec moi alors je peux me permettre de le faire et dire ce que je pense ?» Façon quelle le veuille ou non j'allais le faire, on a besoin de parler de dire des choses bien et d'autres qui blessent mais en même temps on a besoin de vider notre sac tous les deux. « Je ne dois pas être assez bien à ton goût et à tes yeux. Je ne sais pas ce que tu cherches d'un homme finalement. Où je ne suis assez connard et méchant tu préfères des ordures comme Derek pour t'excité et être attiré. C'est vrai que je suis l'opposé de ce genre d'homme...» Je me mords la lèvre inférieure parce qu'on au fond de moi une petite voix me dit Liam ne dit pas ça. « En faite tu resteras seule toute ta vie, à souffrir comme une pauvre conne à pleurer un mari de merde qui mérite même pas que tu penses à lui. Car Derek t'a déjà oublié depuis si longtemps. Mais toi tu es encore bloqué dans cette relation, tu n'as plus confiance aux hommes car pour toi on est tous des DEREK!» Dis-je en haussant la voix. Faut que je me calme et je n'aurais pas du dire de telles choses en remuer le couteau dans la plaie. « Tu sais quoi reste célibataire, soit malheureuse car au fond de toi tu l'es. Mais tu rates de belles histoires et quand tu tant rendra compte il sera trop tard.» C'était peut-être méchant, mais en même temps c'est fait pour quelle ouvre les yeux, quelle réalise la vie quelle gâche et que parfois dans la vie faut se lancer même si cela est risqué. « Désolé de te blesser, j'en ai conscience tu ressent ce que j'ai ressenti l'autre soir. Sauf que moi je te claque tout ce que je pense pour que tu ouvres les yeux et que tu railles Derek de ta vie et que tu vois les hommes autour de toi. Et je ne te parle pas que de moi, beaucoup d'homme te voudraient certainement.» Je soupire  pour reprendre ma respiration et boire mon café puis me servir un grand verre d'eau car j'ai drôlement soif à autant parler. Maintenant elle peut me claquer ce quelle pense, malgré que j'ai déjà des idées entre je suis un obsédé qui pense qu'à baiser les femmes et que je suis égoïste aussi, je ne sais pas ce quelle peut encore me dire mais elle peut mon coeur est habitué à présent et devient dur comme de la pierre à force. Puis autant mettre carte sur table pour tenter de pardonner et repartir du bon pied...

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icône provenant de tumblr


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t988-natasha-l-kennedy-lauren-c En ligne
Natasha L. Kennedy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 14/01/2017 et j'ai déjà raconté : 1083 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lauren Conrad. rides et tu dois savoir que je suis : divorcée. Je crois que je refuse de retomber amoureuse, j'ai peur de souffrir, de perdre encore un être cher. Mais est ce que c'est justement pas en repoussant celui qui m'aime que je risque de le perdre à tout jamais ?
◈ Citation

« Et oui, le passé c'est douloureux. Mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre. » - Rafiki dans Le Roi Lion

◈ Crédits

Avatar : @Laure (moi) ◈ Code de Signature : XynPapple (Codeuse) de PRD ◈ GIF de Profil : Cadeau pour les membres du mois de juillet ◈ GIF de Signature : Favim.com

◈ Histoire de Natasha

Natasha est née le 1 février 1988, dans l'un des hôpitaux de la ville de Londres. Natasha et une autre petite fille sont nées le même jour. C'était également le jour d'un grand drame. Un bus scolaire a eu un souci et n'a pas pu redémarrer au niveau d'un passage d'un train, et s'est fait percuter par ce dernier. Le jour de la naissance de la petite fille était aussi pour la ville le jour de l'un de ses plus grands drames, un drame qui reste gravé encore de nos jours. Dans la précipitation, les sages-femmes n'ont pas regardé et ont reposé les deux petites filles qui étaient nées avec peu de temps de différence. Malheureusement, les deux enfants ont été intervertis. ◈ En 1995, Natasha vivait dans une famille qui n'était pas la sienne depuis plus de sept ans maintenant. La petite fille avec qui elle a été échangée a eu un grave accident et s'est transpercé un rein. Elle avait donc besoin d'une greffe de toute urgence. C'est là que ses parents aidés par le médecin en charge de son cas, commencèrent à chercher la vérité. Ils regroupèrent les informations, de ces deux petites filles nées à peu de temps d'intervalle. Ils finirent par retrouver la trace des parents de Natasha et la femme qui avait toujours considéré Natasha comme sa fille donna l'un de ses reins pour sa fille biologique. ◈ Natasha a rencontré celui qui allait devenir son mari alors qu'elle était encore une lycéenne. Ils se sont rapidement mariés peut être trop d'ailleurs.Alors que Natasha était tout juste en première année de licence de psychologie, elle tomba enceinte. À la naissance de ses jumelles, quand elle venait tout juste d'avoir 22 ans, son mari commença à se montrer très distant. Au fil des mois, c'était de pire en pire. Mais tout ne s'arrêta pas ici, son mari commença à se montrer violent envers elle. La première fois, c'était une gifle, mais cela s’accéléra et rapidement, il la rua de coup. C'est ainsi qu'elle comprit, qu'elle devait fuir pour protéger ses filles. Une longue procédure de divorce commença alors qu'elle n'avait pas encore 24 ans. ◈ Natasha habite depuis plusieurs années dans un appartement avec ses deux filles. Natasha a fait des petits boulots avant de trouver il y a quelques mois une vraie place de psychologue, une place dans la brigade des mineurs de Londres.


Mes petits secrets bien gardés: : 1035

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Ven 14 Juil - 11:55
Est ce que l'on enterre
la hache de guerre ?
Liam et Natasha

C'était dur pour Natasha d'entendre de telles paroles de la part de celui qui avait toujours été là pour elle, dans les bons comme dans les mauvais moments. Il avait été tout ce que peut être un homme pour une femme, pour Natasha, un confident, un ami, un recours, un amant, un frère aussi. Il avait toujours fait parti de sa vie, et elle n'aurait probablement pas imaginé que cela puisse un jour changer à ce point ils étaient tellement fusionnels avant. Elle n'avait pas besoin de parler quand cela n'allait pas, il le voyait tout de suite, l'inverse était également vraie. Mais maintenant, c'était comme s'ils étaient de vulgaires inconnus. C'était tellement douloureux, c'était exactement ce que la jolie blonde voulait éviter en arrêtant de coucher avec lui. Mais, cette fameuse soirée en boite de nuit avait tout remis en question. Elle était tellement en colère après lui, qu'elle lui avait demandé de sortir de sa vie, c'était bien évidemment faux, elle avait juste dit cela parce qu'elle lui en voulait d'avoir foiré son « rendez-vous », « rendez-vous » qui n'avait d'ailleurs eu lieu uniquement pour oublier un peu Liam bien trop présent dans sa tête. Mais maintenant, elle regrette amèrement ses paroles dites à la légère et qui ne représentaient strictement rien pour la jeune trentenaire.

    Natasha n'avait clairement pas l'habitude de voir Liam aussi froid aussi sérieux, complètement détaché de ce qu'elle peut bien lui dire. Il y a quelques mois, il lui aurait fait un coup pareil, elle l'aurait probablement secoué pour le faire réagir. Je sais que je t'ai fais du mal Liam. Mais ca voulait rien dire pour moi. J'ai juste parlé sous le coup de la colère parce que je t'en voulais d'avoir foiré mon « rendez vous », et ce que tu m'as dis que j'étais stupide, que je comprenais rien, je l'ai mal vécu. Je voulais juste que tu me fiches la paix. J'avais besoin de...


Elle ne pouvait pas dire la suite, elle ne pouvait pas lui dire, que cette fameuse soirée elle était aller en boîte de nuit pour l'oublier car il était au centre de ses pensées, elle se réveillait la nuit en pensant à lui. Mais tout cela elle ne pouvait l'exprimer, elle ne savait pas ce qu'elle ressentait, elle était consciente que c'était plus que de l'amitié, mais elle ne savait pas si c'était simplement de l'orgueil mal placé, ou si c'était un sentiment bien plus profond, si elle aussi partagé ses sentiments, comme lui avait dit Andréas. Elle avait pris cela, comme une lame tranchante qui perforé son corps, c'était si cru, si dur à entendre.

    Mais M***E Liam, tu me connais, tu me connais surement même plus que moi je me connais, tu sais très bien que quand je suis en colère, je dis n'importe quoi, que je veux juste faire du mal à la personne qui m'en a fais, et ce soir là je peux t'assurer que tu m'as mise hors de moi, comme je l'ai rarement été. Cela n'excuse pas tout je le sais, je sais que je l'ai dis et je n'ose pas imaginé ce que j'aurais pu ressentir si tu m'avais demandé de sortir de ta vie, si tu m'avais dis que tu ne voulais plus jamais me voir. Je crois que je ne l'aurais pas supporté, car tu as toujours fais parti de ma vie. Je sais que je ne l'ai jamais dis, mais j'espère que tu le savais déjà, tu es l'une des personnes qui a la plus grand importance dans ma vie, tu es l'un des trois hommes pour qui je donnerai ma vie sans hésiter avec mon père et mon cousin. Tu es celui que j'ai choisi pour être mon témoin, pour être l'homme qui serait présent, pour être le témoin du jour qui devait être le plus beau jour de ma vie. Je t'ai choisi pour être le parrain de ma fille, la première née, avant même ma propre famille. Je t'ai toujours considéré comme une personne importante. Alors dis moi sincèrement pourquoi je voudrais que tu quittes ma vie, alors que tu en as toujours fais parti, que tout les grands événements qui me sont arrivés, il y a un souvenir avec toi bien encré en moi.


Natasha parlait à cœur ouvert à Liam, elle lui disait probablement des choses qu'elle ne lui avait jamais dites avant. Mais elle était bien consciente que c'était maintenant ou jamais qu'elle devait lui dire. Elle était sur le point de le perdre définitivement, il aurait pu mourir ce matin, sans jamais qu'elle ne puisse lui dire tout cela. C'était dur à dire, alors elle avait dit tout cela d'une traite, on ne peut pas dire cela à quelqu'un qui ne représente pas énormément pour nous. Natasha a beaucoup de mal avec la dernière phrase de Liam. Comment pouvait-il croire qu'il ne représentait rien pour elle, après tout ce qu'elle venait de dire ? Elle venait de le mettre sur un pied d'estale. Natasha était bien consciente que tout cela n'était que des mots, mais après tout le fait qu'elle lui demande de sortir de sa vie, n'était aussi que des mots. Sauf qu'elle a prouvé à plusieurs reprises que Liam était une personne importante à ses yeux. Il a souvent été l'une des toutes premières personnes à être au courant des événements important de la vie de Natasha. Elle se souvient encore quand elle lui a annoncé qu'elle était amoureuse, qu'elle sortait avec quelqu'un. A ce souvenir elle eu un sourire triste, beaucoup de choses s'étaient passées depuis cette annonce, un mariage complètement raté, des filles qui ne connaissent presque pas leur père. Elle chassa rapidement cette image de son esprit, ce n'était clairement pas le moment qu'elle repense à Derek, pas maintenant, pas après que Liam lui ai annoncé être tombé amoureux d'elle.

    Je sais que tu ne refuses pas de les voir. Mais on se parle plus depuis des semaines, j'allais pas venir te voir, comme si de rien n'était et te demander de garder les filles.


Il est vrai que Natasha a fait une énorme erreur, c'était de sa faute, mais pas uniquement, elle se dédouanait pas de ce qu'elle avait fait, mais si Liam ne l'avait pas poussé à bout ce soir là, s'il ne lui avait pas dit tout cela, elle n'aurait jamais dit qu'elle voulait qu'il sorte de sa bouche. Natasha se détestait quand elle était en colère, elle se détestait de vouloir faire du mal aux gens. Elle ressemblait tellement à Derek quand elle était en colère, elle avait tellement subit ses foudres, ses changements de comportements, ses mots si blessants, plus tranchants que des lames de rasoirs, qu'elle avait fini par devenir comme lui. Elle savait que trop bien que les mots pouvaient faire bien plus de mal que des actes. Oh oui, les coups, on finit par les encaisser, au final on a même plus mal, on sent plus les points qui viennent se fracasser comme la peau charnue du visage, le sang qui se met à couler, on apprend à cacher les marques, le fond de teint devient un allier dont on ne peut se passer, mais les mots restent encore aujourd'hui, elle n'a jamais oublié. Elle n'a jamais oublié ce qu'il lui a dit, alors qu'elle ne se souvient plus forcément là où il portait les coups.

    Je suis parfaitement consciente que je t'ai perdu, que plus rien ne sera comme avant, même si j'espère qu'avec le temps, nous serons capable de retrouver un peu de complicité comme nous avons pu en avoir, que tu me feras à nouveau confiance.


Natasha ne répondit pas à sa dernière phrase, elle ne voulait pas mettre de l'huile sur le feu, puis elle ne voulait pas s'énerver à nouveau et dire des choses qu'elle regrettera forcément. Elle encaissa difficilement et serra les dents, si elle n'avait pas fait cela, elle aurait forcément fini par dire quelque chose. Si leur supérieur demandait à Natasha de faire une thérapie avec Liam, elle le refusera et elle aurait bien raison de le faire. Elle était bien trop impliquée, elle ne pouvait pas faire preuve de l'impartialité qu'il fallait dans ce genre de situation. Tout le monde savait dans la brigade qu'il était proche, que Liam était « l'oncle » de ses jumelles, ce ne serait donc pas difficile de justifier ce refus. Le moins que l'on puisse dire c'est que Natasha ne s'attendait pas à ce que Liam reparle des sentiments qu'il ressentait pour elle. Là dans cette salle de pause où toute la brigade pouvait rentrer, où il y avait des allers et venues toute la journée pour prendre un verre d'eau ou une boisson chaude. C'est vrai qu'elle ne s'était jamais vraiment posé la question. Comment allait-elle pouvoir réagir ? Elle devrait toujours devoir faire attention à ne pas lui donner de faux espoirs, elle ne pourrait plus le prendre dans ses bras, l'embrasser dans le cou ou même sur le bout du nez comme elle aimait le faire pour le chatouiller. Elle ne pourra pas non plus lui parler des hommes qu'elle rencontre. Elle n'aimait déjà pas quand lui parlait de ses aventures d'une nuit avec des femmes toutes plus belles les unes que les autres, mais elle comment pourrait elle lui dire sachant pertinemment que lui aussi l'aime. Et elle ? Est ce que l'on parle de ce qu'elle ressent ? Elle était perdue totalement perdue. Elle aimerait tellement que tout soit plus simple, que rien de tout cela ne se soit jamais passé. Sur ce coup il venait de clouer le bec à la jeune psychologue. Il avait raison, elle n'avait pas pensé une seconde à lui, à ce qu'il ressentait au plus profond de lui. Elle le détestait parfois de lui avoir avoué ses sentiments, elle aurait tellement préféré qu'il garde le silence sur ses sentiments. Si seulement Liam savait le trouble qu'il causait dans le cœur de sa meilleure amie, il ne réagirait sûrement pas comme cela. Si seulement il savait qu'elle pense tout le temps à lui, qu'il hante ses nuits et ses journées, que le voir si loin d'elle lui arrache le cœur. Si seulement elle savait vraiment ce qu'elle ressentait, tout ce qu'elle peut dire pour l'instant, c'est qu'il lui manque, qu'il lui manque terriblement et qu'elle ne se serait probablement pas remise de sa mort, et qu'elle aurait sombrer dans l'alcool, comme elle avait failli le faire il y a quelques semaines de cela. Elle secoua sa tête, ce n'était pas le moment de penser à cette hypothèse. Liam était là, bien vivant, de mauvaise humeur, avec une rancœur envers elle qu'elle ne pouvait même pas définir, mais il était vivant, et c'était le plus important.

    Je ne peux que te dire oui, dans tous les cas que je te dise oui ou non, tu finiras par le dire, alors je préfère que tu me le dise maintenant, que la prochaine fois que tu seras en colère après moi, et que tu me claqueras cela en pleine face. Alors fais toi plaisir.


Natasha connaissait parfaitement Liam, il était comme elle, dès qu'il avait quelque chose à lui reprocher, il lui claquer en pleine face quand ils se déchiraient. A les regarder parfois, on diraient encore des enfants qui se chamaillent. Par contre elle ne s'attendait clairement pas à la suite. Il remettait Derek sur le tapis il osait faire cela. Oh à cet instant, elle le détestait. Il savait à quel point parlé de son ex mari était difficile pour la jeune femme. Elle avait beau avoir passé une pommade sur son cœur les souvenirs eux n'avaient pas été lessivé. Il était et restera toujours son premier amour, le père ses filles. Elle ne pouvait pas l'oublier, elle l'avait tellement aimé, elle serait morte pour lui s'il avait fallu. Elle aurait sûrement fat comme Soprano dans cette chanson avec Lea Castel, ou il avait préféré se suicider pour lui offrir son cœur. Natasha tellement amoureuse n'aurait pas hésiter à faire un tel geste. A le dire maintenant, c'est tristement risible, mais à l'époque cela lui semblait parfaitement normal. En y repensant, Natasha avait toujours plus aimé Derek que lui l'avait aimé. Liam était si dur si froid, elle ne l'avait jamais connu comme cela. Cette image lui glaçait le sang, il se comparait à Derek, mais finalement les coups que ce dernier lui avait porté, lui faisait moins mal que les paroles de Liam à cet instant précis. Comment pouvait-il dire tout cela ? Le regard de Natasha changea mais ce n'est pas de la colère qui s'y installa mais une peine immense, il lui faisait du mal, tellement de mal. Elle n'avait même pas la force de répondre. Elle avait l'impression que tout le monde lui disait la même chose Andréas aussi avait dit à Natasha qu'elle comparait toutes ses histoires à celle qu'elle avait vécue avec Derek, qu'elle s'empêchait d'être heureuse par peur de souffrir à nouveau. Ils avaient peut être raison dans le fond. Mais Natasha a eu tellement de mal à s'en remettre qu'elle ne voulait pas revivre cela encore une fois, pourtant en mettant tout le temps ce frein, elle s'empêchait aussi d'être heureuse.

    Oh oui tu as raison, tu me fais du mal, je sais que tu m'en veux, que tu veux que je souffre comme toi tu as souffert. Mais tu joues, avec ce que je t'ai confié. P****N j'ai rayé Derek de ma vie depuis des années, et à chaque fois tu me claques mon histoire avec lui. Je sais que tu n'es pas lui, que tu ne le seras jamais, que tous les hommes que je ne rencontre ne sont pas comme lui.


Natasha ne s'était pas énervée en disant cela. Elle était calme beaucoup trop calme d'ailleurs, alors que dans son cerveau, tout était en ébullition. Elle lui en voulait de claquer cela, elle savait qu'il savait à quel point c'était douloureux pour elle d'en parler mais non fallait qu'il remette cela sur le tapis. Fallait vraiment qu'il se venge, et qu'il ressorte ce fichu argument de « nous ne sommes pas tous des Derek ». Elle le savait, elle le savait parfaitement même, tous les hommes n'étaient pas des c*****s finis comme son ex mari. Elle n'avait pas besoin qu'on lui dise, elle le savait déjà. Heureusement d'ailleurs que ce n'était pas le cas, qu'il y avait encore des hommes bien dans ce monde de brutes. Natasha avait les mains toutes tremblantes, parler de Derek réveillait toujours des souvenirs douloureux en elle. C'était comme lui infliger une deuxième fois de souffrir, et il fallait que ce soit Liam qui fasse cela. Dans le fond elle savait que Liam et Andréas avaient raison qu'elle s'empêchait d'être heureuse par peur de souffrir une fois de plus. Mais c'était sa façons de se protéger. Une larme finit malgré tout par rompre son calme apparent révélant la tornade intérieur qui la tourmentait. Elle aurait à cet instant aimé que Liam soit toujours son meilleur ami, qu'il la prenne dans ses bras et la serre si fort, qu'elle sente son parfum chatouiller ses narines.

    *Non Natasha arrêtes cela tout de suite, tu ne peux pas penser à cela. Tu le repousses alors que lui tout ce qu'il veut c'est que tu l'aimes comme lui il t'aime, mais là tu es entrain de le désirer, tu ne devrais pas penser à cela. Tu ne dois pas le faire, il attend plus de toi qu'être un simple sex friend. A un moment ou l'autre va falloir que tu te positionnes, soit il est juste un ami pour toi, ton  meilleur ami si tu veux. Mais par amitié, pour ne pas le faire souffrir, tu vas devoir t'éloigner. Soit tu l'aimes, comme lui il t'aime et faut que tu te lances que tu acceptes la possibilité de souffrir, par amour. Mais à un moment où l'autre va falloir arrêter de faire l'autruche*


Natasha détestait quand son subconscient venait se mêler de ses histoires d'amour. Mais dans le fond c'était vrai, elle ne pouvait pas le désirait comme cela, avoir envie d'être contre lui, dans ses bras, d'avoir envie de sentir son cœur battre fort pour elle, si elle ne le voyait que comme un ami. Elle n'avait pas le droit de lui faire cela, ni de le faire espérait.

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icône provenant de tumblr


_________________

Natasha
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Liam M. Watts
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 25/01/2017 et j'ai déjà raconté : 191 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Tyler Hoechlin Sur le forum je suis aussi, : No, pour le moment je suis seul dans ma tête.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire, mais amoureux.
Avatar: Faith

Mes petits secrets bien gardés: : 109

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Dim 23 Juil - 16:47
Est-ce qu'on enterre la hache de guerre ?
Natasha & Liam
J'étais froid et dur avec Natasha et en même temps c'est normal vu la situation. Je lui en veux tellement que je peux me montrer sans soucis, la prochaine fois elle fera attention. Evidemment elle n'est pas la seule fautive j'ai ma part de responsabilité aussi j'en ai conscience. Mais j'arrive pas à passer au dessus quelle veuille que je sorte de sa vie, je vous jure ses paroles j'y pense chaque jours. « On dit souvent que la vérité sort quand on est hors de soit. Foiré ton rendez-vous laisse moi rire. J'appelle pas ça un rendez-vous, il voulais juste te sauter dans les toilettes j'en aurais mis ma main à couper. Sur le coup tu l'étais, tu t'aurais fait avoir mais excuse moi d'avoir voulu ne pas te voir triste. Prochaine fois fait ce que tu veux et soit malheureuse si ça t'excite. Besoin de quoi ?» Demandais-je curieusement, autant être franc, on met carte sur table et moi je ne me gêne pas de dire ce que je pense quelle fasse de même. Après tout depuis des semaines tous les deux on à l'habitude dans prendre pleins la figure. J'écoute ses longues paroles et faisant craquer mes doigts, je ne savais plus quoi croire. Dit-elle vrai ou non ? Si c'est pour m'envoyer boulet dans quelques semaines. « Oui je le savais ou croyais avant l'autre soir. J'ai du mal à te faire confiance et à te croire et pourtant j'aimerais tellement. Pour moi j'ai l'impression d'être un des trois hommes le plus important c'était avant il y a quelques années et avant qu'on couche ensemble.» C'est vrai que ce soir là où on s'est embrassés et couché on aurait jamais du, sur le coup on ne sait pas rendu compte mais à partir de ce moment notre amitié en a prit un coup.  « Franchement je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que justement notre amitié à prit un autre tournant, on était comme des sexfriends et tout à changé.» Enfin surtout pour moi, pour Natasha pas sur vu qu'elle ne ressent rien à part de l'amitié fort pour moi. Je soupire et m'affale sur ma chaise c'était tellement compliqué notre relation. J'aimerais que tout cela ne soit qu'un rêve et que je vais me réveiller. Je l'écoute me parler de ses filles, c'est vrai elle me manque leur petit rire, sourire quand je leur offre un cadeau, leur petit bisou sur ma joue et nos petits moment ensemble où parfois elles jouent à la poupée et je me retrouve avec des barrettes toutes les couleurs dans les cheveux et parfois des petits élastiques, j'ai vraiment un beau look et les filles peuvent faire ce quelle veulent de moi parce que je me laisse faire. Une fois elles ont voulu prendre le maquillage de leur mère et me maquiller, mais je refusé. Natasha aurait crié si elles prenaient son maquillage, mais en même temps j'aurais ressemblé à rien elle aurait sûrement éclater de rire après. Peut-être qu'un jour je tenterais l'expérience, enfin c'est pas demain la veille vu la situation du moment. « En tout cas sache que même dans les pires moments même quand on est en froid en cas de besoin, de galère tu me le demande j'accepterais toujours de garder tes filles je l'ai adore.» Pour les aimer c'est le cas à chaque fois j'ai un cadeau pour elles.

Je finis par la regarder c'est vrai quelle m'a perdu mais bon on se retrouve toujours même si la c'est compliqué en ce moment et il va falloir beaucoup de temps pour cicatriser nos erreurs. Etre complice avec Natasha me manque mais je ne sais pas si on le pourra de nouveau un jour et ça me rend triste cette situation. Pourquoi moi j'ai couché et tombé amoureux d'elle franchement ? Des femmes il y en a pleins la ville et moi non je prends ma meilleure-amie, quel crétin quand je vois maintenant où on en est entre nous. « En même temps cela ne peut plus être comme avant, des choses ont changés enfin surtout en moi.» Evidemment je parle de mes sentiments, comment on peut être des meilleurs-amis alors que je suis fou amoureux d'elle ? C'est impossible. « Il me faudra du temps pour retrouver ta confiance, mais comme dit le diction, la confiance ça se gagne. Par contre contre notre complicité je ne sais pas ça risque d'être compliqué du mois pour le moment. Je ne me voit pas rigoler avec toi te taquiner, te confier pleins de petites choses etc.» Et pourtant elle me connais très bien et elle sait quand je vais pas bien etc. Maintenant je ne sais pas à qui je vais pouvoir me confier.

Je sais que j'étais blessant dans mes paroles, mais c'était surtout pour la faire réagir quelle ouvre les yeux. Je ne veux pas quelle souffre comme j'ai souffert, justement ça fait trop mal et mon amour pour elle veut la protéger et la voir heureuse. Je suis trop bon trop con, mais elle reste Natasha et au fond je suis près à tout pour elle et son bonheur. Elle à raison quelle donne son accord ou non je vais dire ce que je pense, les amis proche ça sert à cela aussi. Je sais que parler de Derek n'est pas une des meilleures idées mais il le faut et même si elle m'en veux je m'en tape, un peu plus ou un peu moins au niveaux où on en est ça changera rien. « Non tu te plante, je ne veux pas te faire souffrir parce que je n'aime pas cela et qu'on souffre déjà assez comme ça donc pas besoin dans rajouter une couche. Je te dis cela pour que tu ouvres les yeux. Arrête de dire que tu l'as oublié c'est faux. Dans ce cas dit moi clairement pourquoi depuis ton divorce tu n'as eu aucune relation amoureuse ? Au début je comprends mais depuis le temps tu serais passé à autre chose tu auras retrouvé l'amour..» Je reprends mon souffle. « Tu es une femme sublime, tu peux avoir tous les hommes que tu veux et toi non ça fait des années célibataire. Sache que si je te la claque ton histoire c'est pour toi, tu ne vas pas rester seule avec tes filles toute ta vie. Tu es jeune alors profite refais ta vie. On est pas tous comme lui je confirme et pourtant il en a aussi des comme lui, faut être méfiante. Mais en amour il y a toujours un risque de souffrir, façon une relation sans souffrance ça n’existe pas. Il suffit d'une dispute et on souffre mais faut arrêter de te voiler la face, ouvre les yeux et lance toi. Sinon dans des années tu vas le regretter et il sera trop tard, tu seras seule comme une pauvre conne.» C 'est sur que moi je ne vais pas l'attendre toute ma vie et rester célibataire, je ne ferais pas comme elle.  Mais même d'autres hommes elle peut passe à côté, même si ce genre de chose limite d'horreur pour moi je ne veux pas y penser. Parce que cette fois je n'arriverais pas à être présent si elle en aime un autre, enfin à moi que moi je trouve une autre femme. Mais pour le moment c'est impossible, malgré la situation j'aime Natasha et je veux qu'elle en ce moment. Et j'espère que quand elle va ouvrir les yeux et sauter le pas en amour ça sera pour moi, j'en rêve chaque nuit pour tout avouer, mais j'ai vu que les sentiments ne sont pas réciproque ça restera que dans mes rêves et ça me bouffe de l'intérieur parce que je ne sais pas ce que va devenir notre avenir, notre amitié etc...

Nymeria. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t988-natasha-l-kennedy-lauren-c En ligne
Natasha L. Kennedy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 14/01/2017 et j'ai déjà raconté : 1083 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lauren Conrad. rides et tu dois savoir que je suis : divorcée. Je crois que je refuse de retomber amoureuse, j'ai peur de souffrir, de perdre encore un être cher. Mais est ce que c'est justement pas en repoussant celui qui m'aime que je risque de le perdre à tout jamais ?
◈ Citation

« Et oui, le passé c'est douloureux. Mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre. » - Rafiki dans Le Roi Lion

◈ Crédits

Avatar : @Laure (moi) ◈ Code de Signature : XynPapple (Codeuse) de PRD ◈ GIF de Profil : Cadeau pour les membres du mois de juillet ◈ GIF de Signature : Favim.com

◈ Histoire de Natasha

Natasha est née le 1 février 1988, dans l'un des hôpitaux de la ville de Londres. Natasha et une autre petite fille sont nées le même jour. C'était également le jour d'un grand drame. Un bus scolaire a eu un souci et n'a pas pu redémarrer au niveau d'un passage d'un train, et s'est fait percuter par ce dernier. Le jour de la naissance de la petite fille était aussi pour la ville le jour de l'un de ses plus grands drames, un drame qui reste gravé encore de nos jours. Dans la précipitation, les sages-femmes n'ont pas regardé et ont reposé les deux petites filles qui étaient nées avec peu de temps de différence. Malheureusement, les deux enfants ont été intervertis. ◈ En 1995, Natasha vivait dans une famille qui n'était pas la sienne depuis plus de sept ans maintenant. La petite fille avec qui elle a été échangée a eu un grave accident et s'est transpercé un rein. Elle avait donc besoin d'une greffe de toute urgence. C'est là que ses parents aidés par le médecin en charge de son cas, commencèrent à chercher la vérité. Ils regroupèrent les informations, de ces deux petites filles nées à peu de temps d'intervalle. Ils finirent par retrouver la trace des parents de Natasha et la femme qui avait toujours considéré Natasha comme sa fille donna l'un de ses reins pour sa fille biologique. ◈ Natasha a rencontré celui qui allait devenir son mari alors qu'elle était encore une lycéenne. Ils se sont rapidement mariés peut être trop d'ailleurs.Alors que Natasha était tout juste en première année de licence de psychologie, elle tomba enceinte. À la naissance de ses jumelles, quand elle venait tout juste d'avoir 22 ans, son mari commença à se montrer très distant. Au fil des mois, c'était de pire en pire. Mais tout ne s'arrêta pas ici, son mari commença à se montrer violent envers elle. La première fois, c'était une gifle, mais cela s’accéléra et rapidement, il la rua de coup. C'est ainsi qu'elle comprit, qu'elle devait fuir pour protéger ses filles. Une longue procédure de divorce commença alors qu'elle n'avait pas encore 24 ans. ◈ Natasha habite depuis plusieurs années dans un appartement avec ses deux filles. Natasha a fait des petits boulots avant de trouver il y a quelques mois une vraie place de psychologue, une place dans la brigade des mineurs de Londres.


Mes petits secrets bien gardés: : 1035

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Dim 23 Juil - 20:42
Est ce que l'on enterre
la hache de guerre ?
Liam et Natasha

Natasha comprenait parfaitement que Liam se montre froid et distant envers elle. Après tout ce qu'elle lui avait dit entre leur soirée chez elle et l'épisode de la boite de nuit, il avait clairement de quoi lui en vouloir. C'était bien normal qu'il ne l'accueille pas à bras ouverts. Mais ils avaient besoin d'aller de l'avant. Elle n'en était pas sure pour Liam, au vu de ses sentiments, mais pour elle, elle savait qu'elle ne voulait pas passer toute sa vie loin de celui qui en savait tant sur elle. Alors ils allaient avoir cette discussion aussi difficile soit-elle.

    Mais tu me connais, tu sais pertinemment que je dis que des conneries quand je suis en colère, que je finis toujours par regretter des paroles dites à la hâte. Tu sais qu'il faut attendre que l'orage passe, que je me calme toute seule. Je ne suis pas une enfant Liam. Je sais ce que je fais. Je voulais juste passée une bonne soirée, et s'il voulait en passer une bonne avec moi. C'était avec grand plaisir.


Natasha tentait de ne pas s'énerver, ils avaient déjà eu cette discussion plus que houleuse à la boite de nuit. Natasha savait bien ce qu'elle  faisait, et elle était en colère à l'époque que Liam, la pense trop crédule pour ne pas savoir ce qu'un homme désire en général en boite de nuit. Puis, Natasha voulait simplement passée une bonne soirée en boîte de nuit. Elle voulait juste danser, danser pour oublier. Jamais elle n'aurait pu imaginer que Liam puisse se montrer aussi blessant ce soir là en boîte de nuit. Il l'avait limite insulté de « blonde », qu'elle était stupide. Comment aurait-elle pu ne pas s'énerver. Natasha ne pouvait pas dire qu'il lui manquait trop, que c'était trop compliqué de les avoir vu autant s'éloigner l'un de l'autre en si peu de temps. Mais il était là à la regarder droit dans les yeux et il attendait clairement une réponse. Elle leva à son tour la tête de sa tasse après avoir pris une grande inspiration et répondit.

    J'avais besoin de décompresser, ça me faisait du mal de voir à quel point on s'étaient éloignés malgré les promesses que l'on s'était faites. Natasha n'avait pas dit tout à fait toute la vérité mais elle n'avait pas non plus complètement menti. Comme l'on dit toujours pour bien mentir il faut toujours gardé une grande part de vérité. Je sais que j'ai fais une erreur, que les paroles que j'ai prononcé étaient graves, que cela ne s'efface pas comme la buée sur un miroir, mais je t'en supplie, si je compte encore un peu dans ton cœur, crois moi quand je te dis que je regrette, crois moi, quand je te dis que tout cela n'était que des mots.


Beaucoup de choses avaient changées en quelques mois, et clairement pas dans le bon sens. C'était sûrement une erreur d'avoir couché ensemble la première fois, et d'avoir continué à plusieurs reprises. Mais en voulant arrêter, parce que c'était malsain, parce que deux amis ne devaient pas se désirer comme cela, Natasha avait encore aggravée les choses. Natasha ne savait pas vraiment ce qu'elle ressentait. Elle repensait si souvent à ce qu'Andréas lui avait dit quand elle l'avait revu, en voulant rencontré Danaé son auteur préféré, qu'elle était folle amoureuse de Liam mais qu'elle refusait toute relation par peur de souffrir, comme elle a souffert avec Derek. C'était normal d'un côté, elle avait eu tellement mal, physiquement, psychologiquement, mais aussi sentimentalement. Elle était au fond du trou après leur divorce, si elle n'avait pas été très entourée et qu'elle n'avait pas eu ses filles, elle se serait surement laissé mourir. Elle ne voulait pas revivre ce genre de situation, elle savait que cette fois, elle ne pourrait s'en sortir. Mais d'un autre côté, en refusant toute histoire par peur de souffrir, elle s'interdit également d'être heureuse. C'est assez contradictoire, mais c'est un dilemme auquel la jeune femme devra un jour ou l'autre faire face. Natasha savait qu'elle avait beaucoup de chance d'avoir un homme comme Liam dans sa vie. Il avait souvent joué le rôle de papa de substitution auprès des filles. Il les avait gardé quand c'était trop compliqué de tout gérer, notamment quand la blondinette passait des examens. Il avait toujours été présent pour les filles, il n'avait jamais manqué un seul de leurs anniversaires, il pensait toujours à leurs fêtes. Il avait essuyait si souvent leurs larmes, quand elles tombaient. Il avait rit tant de fois avec elles. En repensant à tout cela, Natasha était encore plus peinée. Elle se sentait coupable, elle les avait privé d'un père, et par ses erreurs, elle était entrain de les priver de celui qui avait toujours joué ce rôle.

    Je te remercie sincèrement LiamRien ne forçait Liam a faire cela. C'était vraiment gentil à lui de se proposer, surtout après tout ce qu'il venait de se passer depuis quelques mois.


C'est vrai que beaucoup de choses avaient changées depuis ces dernières semaines. Mais il ne faut pas oublié que ce n'est clairement pas la première fois que les jeunes gens s'éloignent. Petit, ils se sont totalement perdu de vue après que Liam ait été adopté. Plus récemment, quand Natasha a divorcé, Liam l'a soutenu mais n'acceptait pas de la voir autant se laisser aller, se faire autant de mal, boire autant pour un homme qui ne l'avait selon lui jamais mérité. Natasha aussi regrettait sa proximité avec son meilleur ami. Elle donnerait beaucoup pour simplement pouvoir aller dans les bras de Liam, pour simplement être proche de lui, pour parler comme avant, pour rire comme des enfants, comme avant. Natasha aimerait tellement que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve, que rien de tout cela ne se soit jamais passé, qu'ils ne se soient jamais disputé quand ils étaient chez elle, qu'elle ne lui ai jamais dis qu'elle voulait qu'il sorte de sa vie. Sauf que tout cela s'était passé. Puis Liam l'aimait, rien ne pourrait plus être comme avant. S'ils parvenaient à retrouver leur complicité, ce que Natasha souhaite plus que tout au monde, elle devra toujours faire attention. Elle devra surveiller ses propres gestes, pour ne pas lui donner de faux espoirs. Mais, elle ne savait pas si elle allait y parvenir, il lui manquait tellement, son corps lui manquer, le contact de sa peau contre la sienne, ses petits messages le matin en se levant ou le soir, leur moment de complicité, leurs moments si intimes au travail.

    Natasha ne répondit pas, quand il lui parla que malheureusement plus rien ne serait comme avant. Natasha savait que trop bien qu'il parlait de ses sentiments. Elle lui en voulait, elle lui en voulait d'avoir avoué ses sentiments, elle lui en voulait de lui avoir dit comme cela. Elle lui en voulait de ne pas avoir su se taire. Je sais qu'il faut du temps Liam, mais ca fait des années, des années que tu me fais confiance, des années que l'on partage toi, et toi à cause d'une erreur, d'une phrase que j'ai dite, tu remets tout en question. Toi aussi, tu as fais des erreurs. Je suis pas la seule coupable dans toute cette histoire, et tu le sais aussi bien que moi. Natasha commençait non pas à s'énerver, mais à manquer d'arguments. C'était une situation tellement injuste. Elle avait fait une erreur ou du moins des erreurs et aujourd'hui elle en payait un prix bien trop élevé à son goût. Elle n'était pas non plus la seule responsable dans toute ces histoires. Liam ne l'aurait pas poussé à bout ce soir là, jamais au grand jamais elle ne lui aurait demandé de sortir de sa vie.


    Pourtant les paroles que tu emplois sont douloureuses, tu joues sur la corde sensible. Mais si je l'ai oublié je suis passé à autre chose. Tu sais pourquoi je n'ai jamais refais ma vie ? Simplement parce que je n'ai jamais rencontré un homme avec qui j'ai envie de partager ma vie et l'éducation de mes filles. J'ai pas envie d'être ce genre de femme qui change d'homme que de chemise, si je sors avec quelqu'un c'est que c'est sérieux pour moi, que je me projette avec cette personne.


Dans le fond, Liam a raison, Natasha n'a pas vraiment tourné la page. Quand elle rencontre un homme, elle ne cesse de le comparer à Derek. Parfois même dans certaines situations, elle se demande ce que lui aurait fait. Mais comme l'on dit toujours, on ne voit jamais ce qui est juste sous notre nez. Liam est un homme qui connaît par cœur Natasha, qui connait son histoire et sa famille et qui pourrait sans nul doute lui faire rapidement oublié  Derek et surtout la rassurer. Natasha regardait Liam un peu incrédule, il lui faisait de tels compliments. Elle avait du mal à se dire qu'il pouvait lui dire aussi facilement tout cela après tout ce qu'il s'était passé entre eux.

    Tu ne comprends pas Liam que j'attends tout simplement la bonne personne, celle qui saura faire à nouveau battre mon cœur, celle qui me donnera envie de refaire vraiment ma vie, de construire quelque chose de profond, d'avoir des projets d'avenir. Tu dis que je suis jeune, mais j'approche doucement de la trentaine dans quelques mois. Dans moins de dix ans, je ne pourrais plus avoir d'enfant, je serais trop agée pour cela, ca serait trop risqué de mener une grossesse. Je n'ai pas vraiment le droit à l'erreur. Je suis consciente, qu'en amour tout n'est jamais tout rose, qu'une phrase ou qu'un événement peut nous faire souffrir. J'ai juste pas envie de précipiter les choses.


Natasha elle voulait se préserver, elle voulait construire une histoire sérieuse plutôt que de cumuler, les amourettes et les déceptions amoureuses. D'un côté, c'était une bonne chose, elle arrivait à se projeter avec un autre homme. Elle désirait une relation sérieuse. Natasha n'a jamais rien dit à Liam sur ses doutes et sur le manque qu'elle ressent pour lui, sur le trouble qu'il provoque en elle. Elle ne lui dira probablement jamais, elle n'en avait pas le droit. Elle n'avait pas le droit de l'empêcher de tourner la page parce qu'elle ne savait pas où se positionner vis à vis de lui.

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icône provenant de tumblr


_________________

Natasha
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Liam M. Watts
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 25/01/2017 et j'ai déjà raconté : 191 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Tyler Hoechlin Sur le forum je suis aussi, : No, pour le moment je suis seul dans ma tête.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire, mais amoureux.
Avatar: Faith

Mes petits secrets bien gardés: : 109

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Jeu 27 Juil - 17:45
Est-ce qu'on enterre la hache de guerre ?
Natasha & Liam
J'étais un homme têtu et rancunier et là je ne veux pas pardonner si facilement c'est hors de question, je veux quelle sache à quel point elle m'a fait du mal. C'est vrai que je la connais et au fond de moi je sais quelle ne pensais pas ce quelle disait, mais d'un autre j'arrive pas à lui pardonner c'est étrange mais c'est comme ça. « Prochaine fois avant de parler réfléchit ou tourne ta langue 10 fois dans ta bouche, ça t'évitera sûrement de dire des conneries juste pour avoir la paix.» On est pareil j'ai besoin souvent de me calmer seul et quand je reviens c'est que ça va mieux. Je la regarde un peu froidement et en colère quand elle me parle de cet homme quelle aurait voulu coucher avec lui avec grand plaisir. Je serre les dents un peu énervé à croire quelle le fait exprès de me dire cela alors quelle sait que je l'aime alors l'imaginait avec un autre me rend fou de jalousie. « Enfonce bien où ça fait mal tu as raison. Sérieux je préfère pas savoir tes envies avec qui que ce soit.» Les petites confidences de ce genre elle peut oublier ça sera trop pour moi. Déjà que imaginer ça me met hors de moi. Avant dès qu'on avait envie on venait voir l'un l'autre et maintenant plus jamais cela sera possible. Et pourtant on l'a fait de nombreuses fois ici sur notre lieu de boulot le soir, entre nos bureau, ici dans la salle de pause, les vestiaires, même une fois dans la voiture. C'était plus fort que nous et quand j'y pense j'ai l'impression que c'était dans un autre monde. J'écoute de quoi elle avait besoin en boîte de nuit, je peux comprendre quelle avait besoin de décompresser, on souffrait tout les deux. « Les promesses c'est de la merde, on se promets des millions de chose et la vie décide autrement alors maintenant plus jamais je promets quoi que ce soit.» Je ne crois plus au promesses, je ne veux plus entendre jure le ou autre. Evidemment elle compte pour moi et je ne sais même pas pourquoi elle ose le dire, étant amoureux elle doit bien se douter quelle compte énormément à mes yeux. « Ok, façon on verra avec le temps. Même si je te crois je ne peux pas oublier et tout effacer.» C'est impossible, c'était encore trop récent et il me faut du temps. C'était compliqué, je sais que je lui manque et quelle m'aime mais comme un amis et je crois que je vais devoir vivre ainsi et il va falloir que je tourne la page, mais j'en ai aucune envie parce que je l'aime tellement. Il suffit que je la vois pour que j'aille mieux, que je vois son sourire pour me redonner aussi le sourire et mon corps à envie du sien c'est horrible, je ne couche pas avec d'autres femmes depuis, je suis là comme un con à attendre une chose qui n'arrivera sûrement jamais. Je me fais du mal moi même et je ne veux pas changer d'idée. S'il faut rester amis et souffrir le martyr je le ferais pour son bien et son bonheur.

Pour ce qui est des filles je trouve cela normal, elles me manque ces princesses, leur rire et leur sourire quand elle me voit, même leur chamaille me manque quand je suis obligé d'intervenir parce qe les filles se dispute et se parlent plus. Parfois j'aimerais avoir leur âge où leur soucis n'est pas grave, faut vraiment profiter quand on est enfant parce que étant grand les soucis sont autre chose et on nous apprend pas à vivre avec etc. « De rien, les filles n'ont pas à payer pour nos conneries. On les fait souffrir aussi alors quelle ne savent pas ce qu'il se passe vraiment.» En même temps elles ne savent pas que je suis amoureux de sa mère et qu'on coucher avant ensemble. A leur âge c'est innocent et tellement mignon. Je regarde Natasha je sais que j'ai fais des erreurs aussi, mais moins grave quelle. Je ne lui ai pas dit de disparaître de ma vie après des années d'amitié même depuis toujours qu'on est amis. « C'est peut-être qu'une phrase comme tu dis, mais c'était la pire justement. Mais toi à ma place trente secondes, imagine toi que je t'aurais dit "Natasha tu me casse les couille, je veux plus te voir et que tu dégages de ma vie." tu l'aurais pris comment ? Et tu crois qu'avec des excuses tu pardonnerais ? Je connais déjà la réponse ça serais non, tu m'en voudrais comme jamais.» Elle serait peut-être encore pire que moi. « Je n'ai jamais dit que tu étais la seule fautive, mais moi j'ai rien fait de grave à côté de toi. Chez toi j'ai juste eu envie de toi et tu as pété un câble où j'en ai pris pleins la gueule et en boîte de nuit j'ai juste était jaloux qu'un mec te drague et veuille te mettre dans son lit. Mais dans tout cela il y a rien de grave.» Un mec si elle désire temps en avoir un, elle peut en avoir pleins d'autres, je ne m'inquiète pas pour cela vu sa beauté. J'écoute la suite de Natasha en faisant un non de la tête, elle ne me ferra pas croire quelle a oublié Derek, je la connais et elle a tendance des fois à l'oublier. Quand elle parle de ne pas rencontrer l'homme de sa vie, je ris nerveusement. « Tu ne cherche pas à rencontrer un homme, tu ne sors pas vraiment et tu passes parfois ton temps avec tes filles où au boulot. Tu crois que le mec va venir sonner chez toi en disant qu'il est l''homme de ta vie ?» Sinon faut le dire j'étais capable de le faire. Mais façon je ne suis pas assez bien pour elle, je ne sais pas ce quelle recherche chez un homme. Où elle est attirée par des connards qui veulent la faire souffrir. Plus j'écoute ses paroles plus j'ai l'impression de sentir mon coeur se fissuré et se briser doucement en morceaux. Dans ma tête j'étais devant elle a sauter et faire de grand geste de la main et crier hey ho je suis là, je suis la bonne personne qui ne te fera pas de mal. Je veux te rendre heureuse et t'aimer comme jamais un homme n'a pu t'aimer. « Même si tu avais des personnes bien devant toi et peut-être l'homme de ta vie tu prendrais pas l'occasion que tu peux avoir.» Je parlais surtout pour moi qui l'aimait mais Natasha ne bouge pas et ne me dit rien, elle évite toujours le sujet sentiments et ne me dit pas clairement ce quelle ressent. «  Whaou la trentaine c'est vieux. Arrête c'est quoi trente ans ? Tu as encore dix ans et en dix années il peut se passer beaucoup de chose. Puis tu as déjà deux petites filles tu n'es pas sans rien. Moi aussi j'approche trente ans et je n'ai aucun enfants, en même temps je ne sais pas si j'en veux vu mon passé je serais un père tellement nul.» C'était au fond une grande peur que j'ai d'avoir des enfants et au fond en ayant pas de relation super sérieuse je n'ai pas de soucis de femme qui veut un bébé, je risque de paniquer et prendre peur. Au fond les paroles de Natasha sont si dur à avaler, pour moi ça veut dire vraiment quelle ne pense pas à une éventuelle relation entre nous. Je ne fais pas partie des hommes qui peuvent la faire tombée amoureuse et ça m'énerve. Je finis par me lever en disant que je reviens. Je vais dans les vestiaires et je prends mon paquets de clope et je reviens dans la salle de pause. C'était interdit de fumer mais je m'en fou là tout de suite. J'ouvre la fenêtre et je me prends une clope et je l'allume et je fume doucement et ensuite je laisse mon bras vers la fenêtre et je la regarde. C'est vrai que je n'ai jamais fumé, mais depuis quelques semaines ça m'arrive dans fumée quand j'en ai besoin, cela m’apaise et je sais que je viens de commencer une erreur car arrêter sera plus compliqué. « Je sais que tu n'aimes pas en parler et tu évites le sujet. Je sais aussi que j'ai aucune chance, mais je ne sais pas l'espoir fait vivre je dois m'accrocher à cela. Sache que je vais t'attendre quelques temps, mais à un moment je tournerais la page et je rencontrerais sûrement une autre femme et il ne faudra pas venir en disant que je suis l'homme que tu attendais depuis toujours.» C'était sorti tout seul, mais au moins elle le sait. « J'aimerais savoir ce que tu attends chez un homme ? Parce que un mec bien pour toi c'est quoi ? Personnellement je ne suis pas violent pas comme Derek, je ne bois pas, je ne fume p....» Je regarde ma clope, si maintenant je fume du con. « En plus tu sais que en amour je suis un mec bien, j'ai déjà eu des copines et tu savais qu'elles étaient heureuse, je prends soins des filles je suis parfois intentionné même si parfois je galère en amour j'avoue. Les filles et moi ça peut faire deux, parce que parfois je fais des erreurs mais qui n'en fais pas. Enfin bref je ne sais pas ce que tu recherches chez un homme pour que tu tombes amoureuse.» J'ai beau réfléchir je n'arrive pas à trouver et en plus on passe de bons moments ensemble et je ne parle pas que sexuellement. Puis je m'entends super bien avec ses filles elles m'adorent tellement. Je ne sais pas où est le problème, enfin si elle a peur de souffrir de nouveau  et ça la bloque complètement dans toute relation. « Enfin si tu veux, pour qu'on retrouve un minimum de confiance, on pourra sortir parfois entre AMIS. Comme une nouvelle chance et apprendre de nouveau à se connaître, retrouver une petite complicité etc.» C'était je trouve la chose à faire, car ce n'est pas en se voyant au boulot que ça s'arrangera. Et j'avais bien insisté sur le mot "amis" pour pas quelle croit autre chose de ma part...

Nymeria. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t988-natasha-l-kennedy-lauren-c En ligne
Natasha L. Kennedy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 14/01/2017 et j'ai déjà raconté : 1083 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lauren Conrad. rides et tu dois savoir que je suis : divorcée. Je crois que je refuse de retomber amoureuse, j'ai peur de souffrir, de perdre encore un être cher. Mais est ce que c'est justement pas en repoussant celui qui m'aime que je risque de le perdre à tout jamais ?
◈ Citation

« Et oui, le passé c'est douloureux. Mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre. » - Rafiki dans Le Roi Lion

◈ Crédits

Avatar : @Laure (moi) ◈ Code de Signature : XynPapple (Codeuse) de PRD ◈ GIF de Profil : Cadeau pour les membres du mois de juillet ◈ GIF de Signature : Favim.com

◈ Histoire de Natasha

Natasha est née le 1 février 1988, dans l'un des hôpitaux de la ville de Londres. Natasha et une autre petite fille sont nées le même jour. C'était également le jour d'un grand drame. Un bus scolaire a eu un souci et n'a pas pu redémarrer au niveau d'un passage d'un train, et s'est fait percuter par ce dernier. Le jour de la naissance de la petite fille était aussi pour la ville le jour de l'un de ses plus grands drames, un drame qui reste gravé encore de nos jours. Dans la précipitation, les sages-femmes n'ont pas regardé et ont reposé les deux petites filles qui étaient nées avec peu de temps de différence. Malheureusement, les deux enfants ont été intervertis. ◈ En 1995, Natasha vivait dans une famille qui n'était pas la sienne depuis plus de sept ans maintenant. La petite fille avec qui elle a été échangée a eu un grave accident et s'est transpercé un rein. Elle avait donc besoin d'une greffe de toute urgence. C'est là que ses parents aidés par le médecin en charge de son cas, commencèrent à chercher la vérité. Ils regroupèrent les informations, de ces deux petites filles nées à peu de temps d'intervalle. Ils finirent par retrouver la trace des parents de Natasha et la femme qui avait toujours considéré Natasha comme sa fille donna l'un de ses reins pour sa fille biologique. ◈ Natasha a rencontré celui qui allait devenir son mari alors qu'elle était encore une lycéenne. Ils se sont rapidement mariés peut être trop d'ailleurs.Alors que Natasha était tout juste en première année de licence de psychologie, elle tomba enceinte. À la naissance de ses jumelles, quand elle venait tout juste d'avoir 22 ans, son mari commença à se montrer très distant. Au fil des mois, c'était de pire en pire. Mais tout ne s'arrêta pas ici, son mari commença à se montrer violent envers elle. La première fois, c'était une gifle, mais cela s’accéléra et rapidement, il la rua de coup. C'est ainsi qu'elle comprit, qu'elle devait fuir pour protéger ses filles. Une longue procédure de divorce commença alors qu'elle n'avait pas encore 24 ans. ◈ Natasha habite depuis plusieurs années dans un appartement avec ses deux filles. Natasha a fait des petits boulots avant de trouver il y a quelques mois une vraie place de psychologue, une place dans la brigade des mineurs de Londres.


Mes petits secrets bien gardés: : 1035

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Jeu 27 Juil - 22:31
Est ce que l'on enterre
la hache de guerre ?
Liam et Natasha

Natasha connaissait par cœur Liam. Ils étaient pareils finalement tous les deux, deux têtus. Ce n'est pas la première fois, qu'ils se font du mal ces deux là. Mais c'est bien la première fois que cela va aussi loin, que cela est aussi violent. Natasha regrettait tellement ce qu'elle lui avait dit. C'était sorti tout seul, c'était juste de la colère, rien de vrai. Mais ca avait détruit quelque chose entre eux. Elle espérait juste qu'un jour cela puisse s'arranger et qu'elle retrouve son Liam. Liam savait pourtant que Natasha avait juste besoin de sortir, de prendre un peu l'air de se calmer dans son coin et de revenir. Natasha avait dit cela tout naturellement. Avant ils auraient parlé de cela en rigolant. Mais ca c'était avant, tout était plus simple avant. Pourquoi les sentiments avaient du se mêler à tout cela.

    Je suis désolée Liam je n'avais pas pensé à mal. Avant nous aurions rit de tout cela.


Sa voix était tremblante. Elle était sincèrement triste. Elle avait parfois du mal à imaginer comment leur relation avait pu changer à ce point, en si peu de temps. Elle avait jamais douté du pouvoir des mots. Elle était bien placée pour savoir que les coups font parfois moins mal que les paroles. Qu'avec le temps, aussi difficile soit-il ont fini par oublier les douleurs physiques, par contre les douleurs morales, elles restent. Comme on dit, ce sont les douleurs que l'on ne voit pas qui font les plus mal. Elle regrettait d'avoir dit qu'elle voulait qu'il sorte de sa vie, elle s'en voulait de les avoir conduit à la « fin » de leur amitié. Comment après tout cela, tous ces mots, ces coups bats, pourraient-ils vraiment retrouver cette relation qui était avant si chère à leurs yeux ? Natasha tentait de ne pas trop pensée au désir qu'elle continuait de ressentir pour son meilleur ami. Elle avait dit qu'elle voulait arrêter même prononcer qu'elle ne voulait plus jamais le voir, pourtant la seule chose qu'elle avait envie à cet instant c'est qu'il la prenne dans ses bras et la serre si fort qu'elle croirait s'étouffer. Elle voulait être contre lui, être sur qu'il allait bien. Finalement que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve. Mais elle ne pouvait pas avoir cela, elle l'avait repoussé, elle ne pouvait pas jouer avec ce que lui ressentait pour elle.

    C'est peut être de la merde pour toi, mais ce n'est pas de la merde pour moi. Les promesses sont importantes. Si je ne croyais pas que ce que l'on peut se jurer à de la valeur, je ne me serais jamais marié, je t'aurais jamais d'être le parrain de Gabie. Pour Natasha les promesses qu'ils s'étaient faites comptaient toujours énormément à ses yeux. Ils semblaient plus séparés que jamais, pourtant s'il lui arrivait quelque chose elle espérait sincèrement que Liam soit présent pour ses filles comme il lui a promis par le passé.Je sais qu'il ne suffit pas que je te demande pardon pour effacer tout cela. Mais j'ai besoin que tu saches que pour moi tout cela n'était que des mots, que ca voulait rien dire, que tu as toujours compté énormément pour moi et que cela n'est pas près de changer.


Oh oui Natasha aime Liam, elle l'aime tellement. Il est tout pour elle, c'est son plus grand ami. Il a toujours fais parti de sa vie, et elle ne peut pas accepter qu'une erreur qu'une phrase qu'elle a dit sans le penser puisse changer tout cela. Comment pouvait-elle vraiment vivre sans lui ? On ne lui avait jamais appris. Liam avait toujours été un bâton de berger, son phare dans l'obscurité. Le soucis c'est qu'elle ne savait pas comment l'aimer. Elle savait qu'elle l'aimait bien plus que comme un simple ami. Mais est ce qu'elle l'aimait en amour comme lui ? Elle ne le savait pas, c'est pour cela qu'elle ne lui avait jamais parlé de rien et qu'elle éludait le sujet avec lui. Elle ne voulait pas lui donner de faux espoirs, lui faire encore plus mal qu'elle ne lui avait déjà fait. Natasha ne savait pas quoi répondre de plus. Elle l'avait déjà remercié d'accepter de revoir les filles même si c'était très tendue entre eux deux. Il avait raison, elles ne devaient pas subir cette dispute entre adulte. Elle hocha simplement la tête en signe d'approbation.

    Je l'aurais mal pris, c'est sur. Je me serais sentie trahie. Je t'aurais très probablement giflée, tu l'aurais bien méritée d'ailleurs. Sauf que moi, je ne t'aurais jamais poussé à bout, comme tu l'as fais avec moi. Et donc tu n'aurais jamais fais cela. Natasha connaît très bien les limites de Liam, elle les a testait plus jeune. Mais apparemment il ne connaissait pas encore assez bien les siennes.Mais merde tu comprends pas que si tu m'avais pas poussé à bout, si tu avais pas joué sur ma couleur de cheveux, que j'aurais pas réagit comme cela. Je voulais juste que tu te taises. J'ai voulu te cloue le bec. Ca a réussit, un peu trop bien d'ailleurs. Natasha avait commencé à s'énervait, mais elle s'était vite ressaisit cela ne servait à rien de s'énerver. Elle avait ensuite dit la fin avec une profonde tristesse. Elle n'avait clairement jamais voulu cela. Il est vrai que Natasha avait tendance à oublier que Liam la connaissait par cœur aussi bien qu'elle pouvait le connaître. Il connaissait par cœur ses tics et savait facilement dire quand elle mentait. Je suis désolée si j'ai un boulot prenant et que j'élève seule mes deux filles.


Natasha savait que c'était de fausses raisons. Elle était malgré tout très bien entourée et ses parents tout comme sa petite sœur, Zoé, Kenzie, Steven ou bien encore Liam se ferait un plaisir de garder les filles ne serait-ce qu'une soirée par semaine pour permettre à la jeune trentenaire d'avoir un peu plus de vie sociale. Dans le fond, Natasha ne recherchait absolument pas à retrouver quelqu'un dans sa vie. Peut être étais-ce tout simplement parce que la vie qu'elle avait lui convenait parfaitement ? Après tout, elle avait des amis, une famille très présente, deux petites filles qui faisaient son bonheur chaque jour et surtout Liam, qui donnerait sa vie pour elle.

    Vas y te moques pas de moi, vous les hommes vous avez pas de problème d'horloge biologique. Oui tu as raison, il peut se passer beaucoup de choses, je n'ai pas eu besoin de dix ans pour passer de la femme la plus heureuse possible à une personne au fond du trou, qui ne trouvait du refuge qu'en se soulant dans son coin. Nous ne partagerons peut être plus rien à l'avenir mais je t'interdis de dire et ne serait-ce que de penser que tu serais un mauvais père.


Natasha était en colère qu'il puisse penser cela de lui même. Si il y avait bien quelqu'un qui ferait un père extra-ordinaire c'était bien lui. Il avait toujours été très présent pour les filles de Natasha. Il a vraiment prit le rôle de leur père et jamais elle n'aurait espérait qu'un homme aime autant ses filles que Liam pouvait les aimer. C'était une sorte de protection qu'avait mis en place Natasha pour se protéger. En rejetant Liam, ou toute personne qui pourrait tentée d'ouvrir sa coquille, elle espérait ne pas souffrir, ne pas mettre son cœur à nu une fois de plus. Mais c'est en refusant d'avoir mal, en refusant l'amour qu'on lui donne qu'elle se prive de belles histoires. Natasha sur le coup ne comprend pas pourquoi, il part comme cela. Elle ne réalisait pas à quel point sa façon de parler si détachée lui faisait du mal. Elle profita pour se prendre un nouveau thé à la machine, heureusement qu'elle avait un passe sinon ca lui coûterait une bonne partie de son salaire au vue de sa consommation. Natasha vue Liam revenir, il tenait une cigarette à la main. Elle le regardait encore plus étonnée. Elle avait déjà fumée par le passé, elle refumait d'ailleurs depuis leur altercation à la boite de nuit. Mais elle n'avait jamais vu Liam fumait quoique ce soit. Elle devait à cet instant précis le regarder avec de gros yeux.

    Depuis quand tu fumes Liam?

    Natasha savait qu'elle n'avait rien à dire sur le comportement de Liam après tout, il faisait ce qu'il voulait mais elle comprenait pas pourquoi il avait cette cigarette dans la bouche. De un c'était interdit et il le savait aussi bien qu'elle mais surtout pourquoi il avait commencé. C'était tellement difficile d'arrêter ensuite. Natasha ne l'avait clairement pas vu venir celle là. Il venait de lui clouer le bec. Elle ne savait plus quoi dire. Elle l'aimait probablement plus qu'elle voulait bien le reconnaître. Mais elle n'était clairement pas douée pour parler de ses sentiments. Elle se contenta de baisser les yeux et de triturait nerveusement son alliance qui recouvrait son tatouage en forme d'oiseau. Le jour où elle parviendrait à retirer ce dernier souvenir de son mariage, c'est qu'elle aurait enfin réussi à tourner la page. Elle ne savait pas quoi lui répondre. Elle ne savait même pas ce qu'elle recherchait chez un homme. Elle recherchait sûrement quelqu'un qui l'aiderait à oublier Derek, à aller de l'avant, à s'abandonner dans ses bras.

      Je sais déjà tout cela Liam. J'ai connu toutes tes petites amies. Je sais que tu es un mec droit que tu es sérieux quand tu sors avec quelqu'un. Natasha savait très bien que Liam était quelqu'un de bien, qu'il était tout le contraire. Elle aimerait lui dire tout simplement que les sentiments ça se commande, mais ca serait se mentir à elle même. Elle n'aurait pas été aussi jalouse de toutes ces petites amies, si elle ne ressentait rien pour lui. Elle ne le désirerait pas non plus comme elle peut le faire.Oh oui Liam, j'aimerai tellement qu'on reprenne un peu de temps rien que pour nous. Qu'on se revoit comme avant, qu'on partage à nouveau des moments tous les deux entre amis comme tu dis. Natasha était tellement heureuse de la proposition que venait de lui faire Liam, c'était déjà une bonne chose pour parvenir à aller de l'avant et pourquoi pas retrouver leur complicité passée.

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icône provenant de tumblr


_________________

Natasha
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Liam M. Watts
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 25/01/2017 et j'ai déjà raconté : 191 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Tyler Hoechlin Sur le forum je suis aussi, : No, pour le moment je suis seul dans ma tête.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire, mais amoureux.
Avatar: Faith

Mes petits secrets bien gardés: : 109

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Dim 30 Juil - 18:57
Est-ce qu'on enterre la hache de guerre ?
Natasha & Liam
Notre relation est passée du jour à la nuit, tout était différent enfin peut-être que j'en faisais trop mais ses paroles ont étaient trop dur à encaisser surtout de sa part. Cela aurait était une simple amie, je m'en serais foutu complètement, mais pas Natasha celle que je connais depuis toujours et qui a toujours était présente dans ma vie, celle qui connaît mon histoire sur mon enfance et pourtant je déteste en parler tellement cela ma marqué. Enfin bref je sais aussi que vivre sans elle cela serait impossible et je peux remercier quelle bosse ici ça me permet de la voir de loin, savoir si elle va bien malgré que nous avons pas besoin de nous parler pour savoir. On se connait par coeur alors juste des regards peuvent suffire. Je la regarde en haussant un sourcil d'un air sérieux, c'est fou comme elle ne pense jamais à mal mais blesse les gens. « C'était avant, maintenant beaucoup de chose ont changé et pour le moment c'est ainsi. On en rigolera peut-être dans des années de cette situation.» Je l'espère qu'on se marre et qu'on se dit qu'on était con de ce faire une telle guerre pour si peu. Je l'écoute ensuite me parler de son avis sur les promesses qu'on puisse se faire. Je frotte ma barbe et je hausse un peu les épaules. « Disons que certaines promesses sont importantes, mais que certaines sont de la merde. Je promettrais donc que des choses importante dans la vie.» Evidemment je garde promesse de prendre soins de ses filles s'il lui arrive malheur, jamais je laisse Gabie et Aly dans les mains de Derek, cela ferais le malheurs des filles et cela est impossible à mes yeux. J'écoute ses paroles, je compte énormément à ses yeux mais pas de la même façon que pour moi elle peut compter dans mon coeur. « Sache une chose Natasha, les mots ça fait aussi mal que les coups, même pire parce que les mots, tes phrases je m'en souviendrais toujours. Alors que des coups ça fait mal sur le coup après tu as une trace et ça disparaît c'est comme oublié, mais pas les mots.» Après je me doute quand même que je compte pour elle, mais je ne peux pas effacer ses paroles en un claquement de doigt, puis cela permet de me venger et lui faire comprendre que la prochaine fois elle fera attention à ses paroles énervée ou non. Je la regarde et je l'écoute attentivement quand elle me parle de comment elle l'aurait prit si elle serait à ma place. On est d'accord elle n'aurait pas apprécié et me le ferais comprendre aussi. « Je t'ai poussé à bout, il te faut pas grand chose. J'ai juste cassé ton coup d'un soir surtout que tu n'es pas du genre à t'envoyer en l'air avec un inconnu et pour un soir. Et je ne voulais pas te regarder foncer droit dans le mur et le regretter après. Tu voulais que je te laisse faire et j'applaudisse et je te ramasse à te mordant les doigts et me dire c'était nul en plus.»  C'était pas faux, je ne voulais pas quelle fasse de bêtises et quelle regrette, j'en aurais entendu parler pendant des mois. Mais c'était surtout ma jalousie aussi qui avait agit et prise le dessus dans l'histoire. « Tu m'en veux parce que j'ai dis que ce soir la tu étais conne et ça aller avec ta couleur ? C'est n'importe quoi de m'en vouloir pour cela. Je te redis tes paroles ce n'étais que des mots, après tout tu sais que je te trouve intelligente et courageuse etc... Prochaine fois si tu veux me faire taire fait le autrement, parce que oui la tu m'as cloué le bec mais pour un bon moment quand on voit dans la situation qu'on en est aujourd'hui.»  En gros leur guerre n'est qu'une histoire de mots un peu trop déplacés et douloureux. Une chose est sur ils vont en rire plus tard quand cela ira mieux. J'avais quand même sourit quand je l'entends parler de son horloge biologique, pour moi elle avait encore le temps, une dizaine d'années c'est long et il s'en passe déjà pas mal en un année alors en dix ans je n'ose pas imaginer. « C'est des paroles, ok on peut faire des gamins jusqu'à la fin, mais tu me vois faire un gamin a soixante ans ? Non dans ce cas autant pas en avoir... Voilà, mais déjà pour faire un bébé, faut un père et faut que tu oublies Derek et que tu regardes autour de toi les hommes qui te désire. Et je ne parle pas que de moi.» Je préfère préciser, mais quand je vois certains collègue qui la regarde ça veut tout dire, entre homme on se comprend. Je la regarde pas très satisfait. « Tu me vois avec un bébé ? Quand tu vois mon enfance je peux être que nul. Je ne sais pas m'occuper d'un bébé ça va me paniquer et il va le ressentir. Façon je ne veux pas d'enfant pour le moment, je les préfère chez les autres.» Je me mets des barrières quand il s'agit de bébé, ça me panique cette idée d'avoir des gosses. Quand ils sont grand ça va je m'en sort bien avec eux, mais des bébés ça m'angoisse. Je sais qu'avec les filles de Natasha je m'en sort bien, mais elles sont grande et elles parlent quand ça ne va etc alors c'est assez simple. Enfin quand une pleure parce quelle a mal au ventre je panique ne savant pas quoi faire. Je me souviens de la fois où je gardais les filles et Alicia avait trop mal au ventre je ne savais pas quoi faire et j'ai appelé Natasha d'urgence tout paniqué alors qui ne fallait pas. J'étais partie quelques minutes chercher une clope parce que j'avais été énervé au fond par ses paroles quand elle parle d'amour quelle ne trouve pas etc, moi je suis là et me repousse donc ça m'énerve. Son regard était marrant, on dirait quelle vient de voir une chose horrible. « Depuis le soir de la boîte de nuit, étrangement j'en avais besoin et depuis j'ai besoin de nicotine.» Je ne me suis pas mis dans l'alcool, j'avais vu et sauver déjà Natasha et ça ne ma pas donner envie d'être ainsi. Au moins la cigarette on reste soit même. Ensuite je vois Natasha éviter la question de ce quelle cherche chez un homme, comme bien souvent elle évite les questions qui m'intéresse le plus, je commence à avoir l'habitude. « Justement je dois être trop bien quand je vois ma vie amoureuse désastreuse. Je vais devenir un connard et jeter les filles après avoir coucher, ou les faire souffrir j'aurais peut-être plus de chance.» J'avais beau être un mec bien je n'ai pas de filles à mes pieds et celle que je veux me repousse alors il y a un problème, ou le problème est tout simplement moi. En même temps avec les femmes je ne suis pas doué ni romantique, n'ayant pas eu de repère féminin de ma vie c'est surement pour cela. J'avais finis par proposer de passer parfois un peu de temps avec Natasha, faut bien essayer de retrouver un semblant d'amitié et ça ne se fera pas si on reste chacun dans son coin. J'écoute sa réponse et sa première partie de phrase me fait penser à nos moment intime je ne sais pas pourquoi. Enfin déjà ses trois premier mots c'est ambiguë mais la suite prendre du temps pour nous, ça me fait penser à nos moments sexuel. Enfin je sors de mes pensées. « D'accord on fera cela, même avec les filles ont peut sortir, les amener au cinéma, au parc, a Disneyland etc. Puis on pourra se faire à deux des soirées restaurant, aller boire un verre, aller à la plage.» Enfin la plage et voir son corps en maillot de bain, j'ai peur que cela m'attire encore plus. Mais façon des idées de sorties il y en a pleins et on verra au moment venu...

Nymeria. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t988-natasha-l-kennedy-lauren-c En ligne
Natasha L. Kennedy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 14/01/2017 et j'ai déjà raconté : 1083 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lauren Conrad. rides et tu dois savoir que je suis : divorcée. Je crois que je refuse de retomber amoureuse, j'ai peur de souffrir, de perdre encore un être cher. Mais est ce que c'est justement pas en repoussant celui qui m'aime que je risque de le perdre à tout jamais ?
◈ Citation

« Et oui, le passé c'est douloureux. Mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre. » - Rafiki dans Le Roi Lion

◈ Crédits

Avatar : @Laure (moi) ◈ Code de Signature : XynPapple (Codeuse) de PRD ◈ GIF de Profil : Cadeau pour les membres du mois de juillet ◈ GIF de Signature : Favim.com

◈ Histoire de Natasha

Natasha est née le 1 février 1988, dans l'un des hôpitaux de la ville de Londres. Natasha et une autre petite fille sont nées le même jour. C'était également le jour d'un grand drame. Un bus scolaire a eu un souci et n'a pas pu redémarrer au niveau d'un passage d'un train, et s'est fait percuter par ce dernier. Le jour de la naissance de la petite fille était aussi pour la ville le jour de l'un de ses plus grands drames, un drame qui reste gravé encore de nos jours. Dans la précipitation, les sages-femmes n'ont pas regardé et ont reposé les deux petites filles qui étaient nées avec peu de temps de différence. Malheureusement, les deux enfants ont été intervertis. ◈ En 1995, Natasha vivait dans une famille qui n'était pas la sienne depuis plus de sept ans maintenant. La petite fille avec qui elle a été échangée a eu un grave accident et s'est transpercé un rein. Elle avait donc besoin d'une greffe de toute urgence. C'est là que ses parents aidés par le médecin en charge de son cas, commencèrent à chercher la vérité. Ils regroupèrent les informations, de ces deux petites filles nées à peu de temps d'intervalle. Ils finirent par retrouver la trace des parents de Natasha et la femme qui avait toujours considéré Natasha comme sa fille donna l'un de ses reins pour sa fille biologique. ◈ Natasha a rencontré celui qui allait devenir son mari alors qu'elle était encore une lycéenne. Ils se sont rapidement mariés peut être trop d'ailleurs.Alors que Natasha était tout juste en première année de licence de psychologie, elle tomba enceinte. À la naissance de ses jumelles, quand elle venait tout juste d'avoir 22 ans, son mari commença à se montrer très distant. Au fil des mois, c'était de pire en pire. Mais tout ne s'arrêta pas ici, son mari commença à se montrer violent envers elle. La première fois, c'était une gifle, mais cela s’accéléra et rapidement, il la rua de coup. C'est ainsi qu'elle comprit, qu'elle devait fuir pour protéger ses filles. Une longue procédure de divorce commença alors qu'elle n'avait pas encore 24 ans. ◈ Natasha habite depuis plusieurs années dans un appartement avec ses deux filles. Natasha a fait des petits boulots avant de trouver il y a quelques mois une vraie place de psychologue, une place dans la brigade des mineurs de Londres.


Mes petits secrets bien gardés: : 1035

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Jeu 3 Aoû - 17:32
Est ce que l'on enterre
la hache de guerre ?
Liam et Natasha

Il est vrai qu'énormément de choses avaient changées entre Liam et Natasha durant ces derniers mois. Ils se sont d'abord énormément rapprochés physiquement, étant déjà très proche moralement. Puis tout s'est écroulé, tellement vite, tel un château de carte. C'est étrange comme les choses peuvent changer rapidement passer d'une facilité déconcertante à un tumulte assourdissant. Natasha n'aurait jamais pu imaginer il y a encore quelques années que la relation qu'elle entretenait avec Liam prenne un tel tournure. Bien sur elle considérait toujours que ses petites amies n'étaient pas assez bien pour lui, qu'il méritait mieux, qu'il les aimait bien plus qu'elles ne l'aimeraient jamais. Mais jamais elle n'aurait pu croire que leur relation deviendrait sexuel, que leur lieu de travail deviendrait un exutoire au désir qu'ils ressentaient mutuellement l'un pour l'autre. Ni même que cette relation aussi intime soit-elle, précipiterait les choses et risquait de détruire définitivement leur amitié, qui existait pourtant depuis des années.

    Je l'espère sincèrement Liam, j'espère juste que les choses pourront redevenir comme avant, que nous retrouverons cette complicité qu'il y avait avant, que les choses redeviennent comme avant entre nous. Natasha espérait sincèrement que les choses puissent s'arranger, depuis son accident, depuis que cette balle, avait frôlait son bras, elle avait compris qu'elle ne pourrait pas faire sa vie loin de lui, qu'elle ne supporterait pas de le perdre lui aussi. Elle avait déjà perdu bien assez de gens comme cela, le perdre lui la ferait plonger dans un gouffre, dont elle sait qu'elle ne pourra pas se relever. Je sais que trop bien cela Liam. Ce n'est pas à moi que tu l'apprendra.


Cette remarque avait eu l'effet d'un coup de poing envers Natasha. Il lui en voulait, parce qu'elle lui avait fait du mal, mais il lui en faisait énormément également à ce moment précis. Comment pouvait-il vraiment lui dire que les paroles font plus de mal que les coups ? Comment pouvait-il lui dire cela à elle ? C'était comme renié tout ce qu'elle avait déjà vécu avec Derek. Il l'avait traité comme une moins que rien, elle avait fini par y croire à force. Elle avait sombré à cause des coups qu'il lui avait porté mais surtout à cause de tout ce qu'il lui avait dit. Certains mots résonnaient encore dans sa tête malgré toutes ces années. Elle était nerveuse, elle triturait nerveusement son alliance alors qu'elle se sentait prise au piège comme un oiseau en cage, comme cette oiseau tatoué sur son doigt qui ne peut s'envoler pris au piège dans cette alliance aussi malsaine pour lui que pour Natasha.

    Quoi ? Attends je crois avoir mal compris ? Tu te souviens de tout ce que tu m'as dis ce soir là ? Tu veux que je te le répète, tu m'as dis que j'étais conne, que je comprenais rien à rien, que les mecs que je rencontrais en avait rien à foutre de moi, que tout ce qu'ils voulaient c'était se vider en moi. Tu te souviens de tout cela ? Après tu viens me faire la morale comme quoi je devrais rencontrer de nouvelles personnes. Après tout ce que tu m'as dis ce soir là, je ne suis même pas sûre que tu me connaisses aussi bien que tu le prétends. Et pour te répondre, si c'est mon genre, puisque tu n'arrêtes pas de dire que je fuis l'engagement, c'est parfaitement mon genre de me faire s****r dans des toilettes. C'est cela que tu voulais entendre n'est ce pas ? Natasha s'était pourtant promis de ne pas s'énerver. Mais il lui reprochait tant de choses, elle aussi avait des choses sur le cœur qu'elle pouvait également lui reprocher. Elle n'oublie pas tout ce qu'il lui a dit cette nuit là.Et bien au moins, tu sais ce que ca fait d'en vouloir à quelqu'un pour strictement aucune raison, pour un mot qui a été dis sous le coup de la colère. Puis comme tu l'as dis tout à l'heure c'est souvent sous la colère que l'on dit vraiment ce que l'on ressent. Donc maintenant je saurais que je suis qu'une pauvre conne, qui mérite de finir seule. C'est bien cela ?


Natasha se releva de son tabouret. Il fallait qu'elle se calme, peut être justement que c'est en se mettant en colère, en lui renvoyant tout ce qu'il lui avait dit qu'il allait comprendre, que lui aussi avait fait du mal, qu'il lui demandait tout et son contraire. Il lui demandait de rencontrer des gens, d'oublier Derek, mais d'un autre côté, quand elle avait le malheur de rencontrer quelqu'un, il lui en voulait, il considérait que cette personne ne pouvait pas vouloir de sérieux avec la jeune femme. Il y avait de quoi être perdu aussi. Elle se rendit à la machine à café et inséra son badge pour faire couler un thé mais rien ne sortit de la machine. Elle frappa la machine si violemment.

    Et M***E


C'était juste nerveux pour la jeune femme. Mais cette conversation lui faisait mal. Elle savait que tout était de sa faute et elle s'en voulait terriblement, elle espérait tant que les choses puissent s'arranger entre eux, qu'ils puissent retrouver leur relation d'avant. Natasha était à bout de nerfs, elle était passé par tous les sentiments depuis ce début de matinée. Elle avait eu peur, perdre de perdre Liam pour toujours, peur de ne jamais le revoir autrement que dans un cercueil. Elle avait été heureuse, heureuse de revoir Liam en bonne santé, bien évidemment il était blessé mais c'était juste superficiel, puis elle avait été triste, triste de voir qu'elle était devenue une inconnue pour lui et en colère, tellement en colère, contre lui, mais surtout contre elle, elle était en colère à cause de tout ce qu'elle avait fait et dit. Alors lorsque Liam a commencé à parler de faire des enfants à soixante ans, Natasha n'avait pas pu se retenir de rire à gorge déployée. C'était pas pour se moquer, c'était juste un moyen pour elle de décompresser, de libérer un peu de toute cette pression qu'elle gardait en elle. Par contre quand Liam lui parla que pour faire des enfants il fallait qu'elle oublie Derek et qu'elle regarde autour d'elle, elle se contenta d'hocher la tête. Il avait raison, les enfants ne se faisaient pas par magie, mais il fallait qu'elle trouve quelqu'un de bien pour cela, puisqu'il semblait que les hommes que  Natasha rencontrait voulait juste une histoire de fesses mais rien de sérieux. Alors, que Natasha du sérieux c'est tout ce qu'elle recherche. Elle veut d'un père, d'un mari et non de spermatozoïdes.

    Oui je te vois parfaitement avec un enfant et je suis sure et certaine que tu serais un papa formidable. Tu sais je me suis retrouvée mère très jeune, et je peux t'assurer que ce n'était clairement pas facile au début, mais on ne naît pas parent on le devient. On apprend les choses doucement, on fait des erreurs souvent, mais on apprend de ses erreurs. Natasha est convaincue que Liam ferait un père formidable. Il avait toujours été présent pour Natasha et ses filles. Si elles le considèrent naturellement comme un second papa, c'est bien qu'il y a une raison. Je ne te jugerais pas là dessus. Je ne suis pas fière de le reconnaître mais moi aussi je me suis mise à fumer. C'était cela ou me remettre à boire, alors à deux maux j'ai pris le moindre. Natasha aurait pu après une telle dispute aurait pu se remettre à boire. Mais cela aurait été trop facile, ça aurait simplement été de la faiblesse. Elle s'était battue si longtemps face à ses vieux démons, elle ne pouvait pas replonger maintenant, pas après tous ces efforts, pas après tout ce qu'elle avait vécu. Elle ne pouvait pas faire cela à ses filles, ni même à Liam qui s'était tant battu pour la faire sortir de là. Tu peux dire cela, mais tu ne peux pas aller contre ta nature profonde.


Natasha savait que trop bien que Liam était un homme bien, que c'était tout le contraire de Derek que lui était doux et attentionné. Derek aussi était ainsi au début, il était doux à l'écoute de Natasha, elle a fait sa première fois avec lui et Natasha a décidé de faire sa vie avec lui, de prendre son nom, de devenir son épouse pour le meilleur et le pire, pour lui donner des enfants. Mais ce fut le pire qu'elle vécu durant de longues années. Mais comme on dit toujours, on ne voit jamais ce qui se trouve juste sous nos yeux, c'est comme le nez au milieu de notre visage, il est toujours là, pourtant on ne le voit jamais. Peut être qu'avec le temps, elle comprendrait ce qu'elle ressent véritablement vis à vis de Liam, pourquoi, elle est si jalouse, quand une autre femme l'approche de trop près, pourquoi elle le désire encore autant maintenant après tout le mal qu'ils se sont fait.

    C'est une très bonne idée Liam, c'est compliqué en ce moment avec le travail, je suis sure que les filles seraient très heureuses de se rendre à Disneyland. Elles sont encore si petites, mais elles grandissent bien trop vite à mon goût, j'ai l'impression que de jours en jour, elle deviennent des petites femmes et qu'elles ne voudront bientôt plus sortir avec leur vieille mère. Pour le reste c'est aussi une très bonne idée. Nous sommes c'est vrai pas très loin de la mer, nous sommes à quoi deux trois heures de Brighton, puis il faut bien dire que c'est également une très jolie cité balnéaire.

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icône provenant de tumblr


_________________

Natasha
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Liam M. Watts
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 25/01/2017 et j'ai déjà raconté : 191 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Tyler Hoechlin Sur le forum je suis aussi, : No, pour le moment je suis seul dans ma tête.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire, mais amoureux.
Avatar: Faith

Mes petits secrets bien gardés: : 109

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. | Dim 13 Aoû - 21:14
Est-ce qu'on enterre la hache de guerre ?
Natasha & Liam
Que tout redevienne comme avant j'ai un doute, j'ai l'impression que c'est impossible. Puis elle parle de quel moment en disant que tout redevienne comme avant ? En temps que simple meilleurs-amis ou meilleurs-amis et sex-friends en même temps. Je pense que c'est la première solution il faut que je j'oublie à tout jamais son corps collé au mien, sa peau chaude effleuré la mienne, ses lèvres contre les miennes etc... « On verra ce que le temps nous dit, on verra des efforts.» C'est certains on devra en faire elle comme moi, car on a fauté tout les deux. Je vois ensuite Natasha s'énerver un peu de nouveau, je la regarde un peu et finit par baisser les yeux tel qu'un enfant qui a fait une grosse connerie et qu'il se fait disputer. Je fais craquer mes doigts nerveusement, évidemment que je me rappel de cette soirée, comment oublier c'est impossible. « Oui je m'en souviens et personnellement à propos des mecs je le pense toujours, en boîte de nuit ils veulent juste coucher avec toi et passer une nuit et basta. Je suis un mec je sais de quoi je parle, combien de fois j'ai dragué une femme juste pour coucher et rien de plus.» Rencontrer l'amour en boite de nuit ce n'est plus possible, à l'époque oui mais aujourd'hui non surtout que maintenant c'est remplis de gamins. « Non ce n'est pas cela que je voulais entendre, et si je te connais je sais que tu n'es pas le genre de fille à te faire prendre dans les toilettes, moi j'appelle ça des sa***es et tu en es pas une. Si je te connais je sais que pour toi l'amour et quelque chose d'important et fort  et que tu t'engages pour une vraie relation et non une histoire d'un soir.» Même si pour nous c'était à la base qu'une histoire de fesses, mais j'étais son meilleur-ami c'est plus simple elle me connait que trop bien d'ailleurs. Je la regarde et je soupire nerveusement, je prends sur moi pour ne pas m'énerver aussi, mais c'est compliqué je serre discrètement mon poing comme pour essayer de me calmer. Je finis par dire un peu sur un ton énervé. « Tu me casses les couilles... Tu sais que c'est faux ça je ne le pense pas, je veux que ton bonheur alors stop ne retourne pas sur un terrain glissant Natasha ça risque de mal terminé de nouveau.» Dis-je en la regardant et je la préviens, je ne veux pas me disputer violemment alors faut mieux stopper.  « Puis si tu serais qu'une pauvre conne qui mérite de finir seule, je ne serais pas tombé amoureux de toi. Alors arrête de dire des choses stupide s'il te plait.» Dans ce cas je ne serais pas fou d'elle et j'aurais était voir une autre femme. J'étais dans mes pensées complètement, je ne sais pas comment je vais pouvoir reprendre ma vie à ses côtés avec ces putains de sentiments pour elle, je vais me faire tellement souffrir et me détruire petit à petit au fond de moi. Quand j'entends un coup dans la machine et Natasha insulter je fais un bon et sort de mes pensées. Elle m'a fait peur et je la regarde surpris c'est rare de la voir ainsi, elle qui n'aime pas tellement les insultes. Je me lève approchant Natasha et la machine et j'appuie fortement sur le bouton qui indique le thé, avec l'énervement elle avait pas appuyer assez fort et la preuve le gobelet descend et se remplit doucement de thé. Après je l'écoute me parler de moi et en futur père et je fais une moue pas satisfait, je n'ai pas confiance en moi quand il concerne de bébé. « Un père minable. Puis je serais un père absent avec mon boulot alors autant pas en avoir.» Toutes excuses sont bonnes pour fuir une paternité future. « Toi t'es une femme ce n'est pas pareil les femmes rêvent toutes d'être maman puis tu es une battante comme femme et rien que ça tu m'épates. Mais justement faire des erreurs ça fait peur et je veux pas en faire  j'aurais trop peur qu'il m'en veut mon enfant.» J'étais parano aussi et je sais que avoir des enfants parfois on les rend triste etc, c'est pour ça qu'avec les filles je l'ai gâte de cadeaux et accepte tous ce quelle veulent pour pas les rendre malheureuse et ne pas les décevoir. Ensuite j'apprends que Natasha fume aussi et j'étais surpris mais d'un côté rassuré. « Tu as bien fait, tu as retouché l'alcool je t'aurais tué sur place. Tu as assez souffert alors je préfère que tu fumes. On pourra fumer ensemble comme cela.» Dis-je en souriant, pour l'apaiser et la calmer. Ensuite Natasha avait raison je ne peux pas aller contre ma nature, je ne peux pas faire vraiment faire souffrir une femme, coucher quelques fois et la jeter après. Je suis comme Natasha en amour je suis sérieux et en ce moment je suis fou amoureux de Natasha et même si elle ne veut pas de moi, je ne couche pas ailleurs... J'étais prêt à faire un effort avec Natasha et tenter de pardonner doucement en faisant des sorties, même si ça ne va pas arriver dès la première sortie il faudra beaucoup de temps pour que ma confiance revienne. « Je peux nous prévoir cela un coup un week-end. Tes filles grandissent mais tous le monde aime Disneyland. Puis tu n'es pas vieille en plus tu l'es as eu jeune. T'es filles t'aiment plus que tout au monde.» Je souris et termine ma clope que je lance dehors semblant de rien et je referme la fenêtre. « Oui une journée qui fait beau faudra aller à la mer, les filles seront heureuse.» Il s'occupera des filles pour pas avoir de mauvaise idées en tête, même si derrière ses lunettes de soleil il l'a matera discrètement. Il regarde la porte de la salle de pause s'ouvrir et une collège qui les regarde. « Liam, tu dois aller dans le bureau du boss, il faut que tu racontes ce qu'il vient de se passer etc et il veut te parler.» Je la regarde et je soupire, il voulait pas m'oublier le commissaire. « Ok j'arrive.» Bon pas le choix je ne peux pas faire attendre le boss. Je regarde Natasha. « Désolé je dois y aller, notre boss m'appelle. En tout cas merci de cette conversation et on s'appelle.» Dis-je simplement, évidemment je parlais appelais en dehors du boulot pour prévoir des sorties. J'aurais bien eu envie de l'embrasser sur sa joue, mais non mauvaise idée alors je sors simplement de la salle de pause et je vais direction le bureau du boss...

Nymeria. ♕ avatar de ICI & ICI ♕ 0000 mots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Re: Est-ce qu'on enterre la hache de guerre? Feat Natasha & Liam. |
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Flash-Back-
Sauter vers: