Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Dim 19 Fév - 19:09

Il est temps de s'expliquer... calmement ok ?
Zachary & Elizabeth



Pipper avait disparu depuis plusieurs semaines et Eli n'en pouvais plus. Il fallait qu'elle en sache plus et être ainsi dans l'ignorance la faisait clairement paniqué. Gary ne lui adressait toujours pas la parole et Amélia était trop occupée depuis son retour de voyage pour qu'elle ne se voit encore. Mais il fallait dire qu'elle n'osait plus parler à Zachary depuis ce qu'il s'était passé. Comment pourrait-elle ? Comment pourrait-elle encore le regarder en face après ce qu'il s'était passé ?! Il l'avait embrassée. Il lui avait prit son premier baiser et elle s'était prise la tête avec sa famille à cause de lui alors qu'elle n'était pas responsable ! C'était lui qui l'avait embrasser. Profitant de sa belle-gueule et de son charme pour séduire la jeune fille fragile et vierge qu'elle était. Mais aujourd'hui, elle avait besoin de réponse. Donc elle allait arriver chez lui et lui gueuler dessus. Car bien entendu, il ne pouvait être que le seul responsable de la disparition de Pipper. Et même si ce n'était pas le cas, il fallait bien un responsable. C'était sa fiancée, donc c'était lui le responsable. Point final.

La jeune rousse arriva en face de la porte de son appartement et frappa à celle-ci. Pas de réponse. Elizabeth soupira et par curiosité elle tenta d'ouvrir la porte.. Ce n'était pas fermé. Elle poussa la porte et grimaça.. Était-ce bien ce qu'elle était en train de faire ? Bon, c'était son beau-frère il n'allait pas porter plaine pour infraction.. Mais tout de même. Elle suivit le bruit d'une musique et arriva dans un salon.. Et tomba nez à nez sur lui. Il était en train de faire son sport, transpirant avec des écouteur dans les oreilles. Il ne l'avait pas encore vu. Elle bugua totalement.. C'était la première fois qu'elle le voyait depuis la dernière fois. Il était en train de faire des pompes... et transpirait. Elle se racla la gorge, gênée tout de même de le voir ainsi en jogging et plein de sueur et voulu témoigner de sa présence. Mais il n'entendait rien. Elle l'appela par son nom une première fois mais rien. Puis alors, elle s'exclama :

"ZACHA...ry.." Finit-elle d'une voix normal alors qu'il tourna un visage surpris vers elle.

Il se redressa, retirant ses écouteurs et l'a regarda comme s'il se demandait ce qu'elle faisait là. Il semblait perturbé.. Un peu énervé peut-être. Était-ce sa présence où le fait que sa sœur l'est une nouvelle fois lacher sans donner suite qui le mettait dans cet état. Elizabeth détourna les yeux, regardant un instant le sol et se ressaisit lorsqu'il lui demanda ce qu'elle faisait là. Non, elle ne devait pas montrer sa gêne ni prêter attention au faite que maintenant elle ne voyait que son physique horriblement chameur et attrayant. Elle se racla la gorge et croisa les bras, prenant un air strict et sévère et dit alors :

"Ce que je fais là ? Et toi alors ? Tu ne devrais pas être à la recherche de ta FIANCE ! Qu'est-ce que tu as encore fait ? Tu as embrassé Gary c'est ça ? Cela ne m'étonnerait pas de toi"

Wouaw... c'était nouveau ce genre d'attitude chez elle. Était-ce le fait de vivre seul ces derniers temps (étant donné qu'elle ne faisait que croiser Gary) où le fait qu'elle avait un nouveau traitement qui lui provoquait moins de crise d'asthme ? Elle l'ignorait.. Mais l'adrénaline et le fait de vouloir contrôler ce truc qu'elle avait en elle en le voyant qui lui donnait cette contenance qu'elle s'ignorait avoir jusqu'alors. Mais si elle ne mettait pas de bouclier.. Elle allait se mettre à rougir et bégayer. Rougir, c'était trop tard, mais elle devait maintenant se rattraper et ne pas se laisser impressionner par son physique de rêve.  

par cobain. pour BAE
Revenir en haut Aller en bas
J'ai débarqué à Londres le : 24/10/2016 et j'ai déjà raconté : 518 mensonges. Je ressemble à : Alberto Rosende Sur le forum je suis aussi, : nop'
rides et tu dois savoir que je suis : un handicapé des relations amoureuses
Mes petits secrets bien gardés: : 21

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Dim 26 Fév - 11:17

Complètement plongé dans mes pensées je repensais à la façon dont Pipper m'avait quitté. Je n'avais osé le dire à personne... Parce que concrètement je savais que j'étais complètement responsable de ce fiasco. Ce soir-là, au bal masqué, j'avais fait la connerie de trop. Et au fond de moi je savais que m'excuser ne servirait à rien. Pipper ne me croirait jamais après ce qu'elle avait vu. J'avais si honte de moi... Du coup je restais terré chez-moi, comme un pestiféré. La colère que j'éprouvais contre moi était passée... Pour m'aider à passer à autre chose j'avais fait la fête avec une nouvelle amie : Amélia. J'avais aussi couché avec un garçon et tout le monde était au courant à cause de cette fouine! Mais maintenant j'avais besoin de reprendre mes esprits. C'est pourquoi je faisais mon sport dans la salle prévue à cet effet chez-moi. Cela m'aidait à réfléchir et à me sentir mieux. Lévi avait découché, une fois de plus. J'étais donc seul. Torse nu pour être plus à la l'aise, je suais abondamment. C'est comme si j'essayais d'expier mes fautes en allant au bout de mes limites physiques. D'où le fait qu'après avoir donné des coups de poing furieusement dans le sac de frappe, je faisais mes pompes avec une vitesse croissante. A bout de souffle et de force, j'écoutais toutes les musiques préférés de Pipper, comme pour me faire du mal. J'étais tellement concentré sur cette douleur intérieur que je mis du temps à remarquer que je n'étais plus seul. Mon regard croisant celui de la personne survenue à l' improviste " Eli? " questionnais-je surpris et tout en perdant ma concentration, j'ai perdu l'équilibre et je me suis ramassé sur le sol. Pas de bien haut, mais tout de même. Assez pour que je me mette à grimacer une demi-seconde à cause de la honte. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ici aussi? Elle pu lire soigneusement cette question dans mon regard énervé tendis que je me relevais sur mes jambes en époussetant mes mains doucement l'une contre l'autre. Cependant elle avait les yeux baissés, j'arquai un sourcil interrogateur. " Eli? Qu'est-ce que tu fais ici? " repris-je alors sans me rendre compte de la rudesse de mon ton et de la dureté de mon body langage. Les bras croisés, les abdo contractés. Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vue... A vrai dire nous nous étions pas reparlés depuis ce fameux jour... Encore une chose que je regrettais. Comment je pouvais me demander pourquoi Pipper m'avait plaqué? Tout ce que j'avais fait c'était lui faire du mal. Rien qu'en embrassant sa soeur cela aurait du mettre fin immédiatement à notre relation. Mais non, elle avait trouvé la force de me pardonner. C'était peut-être cela l'amour finalement. Peut-être qu'elle arriverait à revenir... Non... Je ne devais pas avoir d'espoir. Il n'y en avait plus. Puis Eli se mis alors à me crier dessus... on aurait dit un chaton qui tentait d'être menaçant en sortant ses petites griffes... Alors un sourire s'est dessiné imperceptiblement sur mes lèvres . " Oh oui Gary tiens! C'est le dernier sur ma liste! Après j'aurais accompli ENFIN le but ULTIME de ma vie: embrasser tous les Hermann! " répliquais-je avec sarcasme, en m'énervant de plus en plus. Depuis le temps que je connaissais Eli, je ne m'étais jamais emporté contre elle. Mais avec toutes ces histoires de ces derniers mois, j'avais tout gâché. Toutes les relations qui me tenaient à coeur s'envolaient dans un tas de cendre. Et cela me foutait les nerfs. " Rentre chez-toi Eli. Pipper ne veut plus me voir. Et tu ne devrais plus non plus. Je suis un poison pour votre famille. " déclarais-je avec une rage amer que je ne pouvais pas dissimuler dans le son de ma voix en remettant mes écouteurs qui étaient tombé parterre, enclenchant le tapis de course pour courir. Oui j'avais décidé de baisser les bras, ce n'était pas dans mon tempérament, mais je savais reconnaître quand la partie du jeu était terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Dim 26 Fév - 12:19

Il est temps de s'expliquer... calmement ok ?
Zachary & Elizabeth



Liz ne s'attendait pas à le voir torse nu.. Clairement pas. Elle fut d'abord un peu gênée et lorsqu'il lui demanda ce qu'elle faisait là, elle ne put s'empêcher de le regarder avec un air ahurie et elle sentit son sang bouillonner. Il était si froid, si dur et si sévère. Pourquoi lui parlait-il ainsi.. Il y avait une tension entre eux. Une tension qu'il n'y avait pas autrefois et elle n'aimait pas ça. Avant toute cette histoire, il n'était que le beau-frère qui passait son temps à la faire rire sans cesse. Maintenant, elle le voyait là, avec un regard si dur et ses muscles contractés et elle était mal à l'aise. Il lui avait fallut 22 ans pour voir un homme de cette façon et il fallait que ce soit lui. Mauvais sort quand tu nous tiens. Elle devait malgré tout garder une contenance, elle était ici pour sa sœur et pas pour reparler de ce qu'il s'était passé entre eux. Si elle était partie c'était sûrement sa faute. Il lui fit une remarque cinglante et bien sûr elle énuméra Gary comme elle était parfaitement au courant de ce qu'il avait fait avec un garçon..

Il réagit d'une façon inattendu. Il sourit et la jeune fille ouvrit de grands yeux.. Il ne l'a prenait pas au sérieux comme toujours. Elle ne savait pas s'énerver, elle n'était jamais crédible. Et la réaction de Zach en était la preuve. Le sarcasme qu'il fit toucha la jeune femme qui se crispa.. Elle détourna le regard ne voulant pas repenser à ce baiser. Elle se sentait toujours responsable. Elle aurait dû le repousser et le giffler et au lieu de cela elle n'avait pas su se contrôler tant elle n'avait jamais ressenti cela. C'était puissant et jouissif.. Mais elle ne devait plus jamais y repenser. Du plus, l'homme ne s'était jamais emporter de cette façon sur la demoiselle.. Elle rentra sa tête dans ses épaules et faisait son possible pour ne pas se mettre à pleurer. Il fallait qu'elle arrête de se comporte comme une enfant.. Sinon, comment réussirait-elle maintenant qu'elle était seule. Car oui, elle était toute seule.. Son frère ne lui parlait presque plus et sa sœur s'était volatilisée dans la nature.. Elle se sentait peut-être aussi seule que lui en cet instant.

Ce qu'il finit par dire en disait long sur son état d'esprit et le visage d'Elizabeth prit une tout autre teinte. Elle devint soudain plus compatissante et le regarda se mettre à courir sur son tapis d'un regard triste. Mais en même temps, elle était toujours en colère mais cette fois-ci pour des raisons différente.. Même si le fait qu'il n'ai pas songé à mettre un tee-shirt la perturbait encore un peu elle passa outre et décida à rester. Hors de question de partir comme ça sans rien dire.. C'était trop facile. Elle inspira profondément et reprit son air sérieux, gardant sa compassion de côté. Elle lui fit face et appuya sur le bouton pour éteindre le tapis et lui lança un regard stricte en croisant les bras :

"Tu abandonnes si facilement alors que tu l'aimes non ? C'est pitoyable Zach, et lâche. Et fais pas le martyre comme ça tu veux. Je te signale.."

Elle hésita en détournant le regard et revint le poser sur lui :

"J'ai plus personne non plus.. Gary refuse de me parler et.. Je suis toute seule maintenant que Pipper est parti. J'ai pas ta force, j'ai pas ton âge.."

Elle se mordit la lèvre et avança un peu, lui tournant le dos en faisant quelques pas en attendant qu'il descende de sa machine et lui fasse face. Elle se retourna vers lui et croisa son regard. Ils étaient on pouvait dire dans le même bateau. OK il avait fait des conneries avec pas mal de filles.. Et un mec.. Et Liz aussi. Mais elle n'avait pas été mieux.. Elle qui avait toujours été droite, juste et qui n'avait jamais fait d'erreur en avait fait une. Mais pas avec n'importe qui. Avec lui, et oui elle le regrettais :

"J'aurais dû te repousser Zach.. Cela n'aurait jamais dû arriver. Je sais que tu as fait des erreurs... mais.. 'fin.. J'sais pas j'suis pas juste venu pour t'engueuler. Je suis complètement perdue et j'ai personne à qui parler." Dit-elle en baissant la tête vers le sol, le regard troublé.

par cobain. pour BAE
Revenir en haut Aller en bas
J'ai débarqué à Londres le : 24/10/2016 et j'ai déjà raconté : 518 mensonges. Je ressemble à : Alberto Rosende Sur le forum je suis aussi, : nop'
rides et tu dois savoir que je suis : un handicapé des relations amoureuses
Mes petits secrets bien gardés: : 21

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Dim 26 Fév - 15:44

Alors que je pensais qu'Eli allait suivre mon conseil et partir, elle resta dans la pièce. Eteignant même mon tapis de course sur lequel je me trouvais pour pouvoir me parler. Sur le coup, je levais les yeux au ciel. Ne pouvais-je donc pas ruminer en paix? Mais Eli croisa ses bras et me demanda alors si j'aimais toujours Pipper. Je ne voulais pas répondre mais les mots m'ont échappé, c'était tellement évident comme question! "  Bien sûr que je l'aime! Mais c'est compliqué. Je n'arrive pas à l'aimer correctement... sans lui faire de mal.. Avant on était heureux, y a six mois tout allait bien et maintenant ... tout est parti en fumée. " déclarais-je dans un constat qui ne me ravissait pas tout en grattant ma barbe doucement du bout des doigts, le regard fixé sur un point invisible. Eli me dit alors de ne pas faire le martyr, ouais bah j'aimerais bien la voir à ma place! Puis elle ajouta alors qu'elle aussi était toute seule... Mes sourcils se froncèrent ... Et Gary alors? Il n'habitait pas avec Eli? Il n'avait pas pu arrêter de parler à sa petite soeur juste sous prétexte qu'elle avait commis une erreur? Mais c'est vrai qu'Eli était jeune, surtout dans sa tête. Elle avait besoin d'être entourée. Je n'allais pas la laisser toute seule livrée à elle-même. C'est pourquoi lorsqu'elle me dit qu'elle n'avait pas mon âge, je profitais de ce moment pour détendre l'atmosphère. " " Mon âge "? Tu me prends pour un vieux croûton? Tu veux me vexer? " la questionnais-je sur le ton de l'humour avec un léger sourire, faible, certes, mais c'était déjà cela.


Elle me tournait le dos alors je du descendre de ma machine pour la rejoindre. Et au moment où j'arrivais à sa hauteur pour la retourner face à moi, elle le fit d'elle-même. Comme dans les films, une lumière traversa les grandes fenêtres de la salle, nous inondant de lumière par des rayons inégaux et éblouissants. Et je pouvais voir la pureté de ses sentiments dans son regard bleu clair. Et cela me touchait de la voir ainsi. Elle m'avoua alors ce qui la troublait et j'oubliais toute ma colère, je voyais juste cet être fragile qui avait besoin d'aide et qui se sentait seule. C'était sûrement mon côté avocat, mais j'avais envie de régler ses problèmes. " Tu ne peux pas changer le passé. Cela ne sert à rien de regretter. " énonçais-je dans un premier temps en la regardant avec attention, un sourire au coin des lèvres. Je voulais la voir sourire, comme avant. Elle était si mignonne quand elle souriait. C'était ma petite Eli.



" Et puis il n'y a rien entre nous. C'était juste l'histoire d'un instant. Faut pas se prendre la tête pour cette connerie. " déclarais-je détendu et rieur, sans quitter mon regard du sien, espérant voir une lueur de joie dans son regard. " Je peux t'embrasser une nouvelle fois, comme ça tu verras qu'il n'y a rien. " la provoquais-je alors avec ce sourire et cette complicité qui nous caractérisait vraiment en commençant à toucher ses côtes successivement de mes index pour l'embêter. Bien sûr, je n'étais pas sérieux, la preuve je rigolais à présent. Mais j'étais prêt à tout pour chasser la peine dans son regard . Alors comme lorsqu'elle avait 15 ans ( et qu'elle en faisait 13 ) je me suis mis à la chatouiller, comme ça sans raisons. Sauf qu'à force de reculer, elle a finit par tomber dans le canapé en cuir qui se trouvait là quand j'avais envie de faire des pauses. Allongé ainsi sur elle, la situation se transforma de nouveau comme la dernière fois. Et je compris alors que je n'avais pas envie de résister. C'était comme si Pipper n'avait rien à voir avec ce que je ressentais, c'était entre Eli et moi. Même si j'avais encore du mal à l'admettre, Eli me plaisait.


C'était quelque chose de nouveau qui sonnait comme une pure évidence. Je me rendais compte que j'avais tenté d'occulter que je n'étais pas indifférent à la petite soeur de ma fiancée pendant des mois, peut-être des années... qui sait? Alors elle pourrait me repousser cette fois-ci, si elle regrettait tant de s'être laissé faire la dernière fois, elle pourrait me rejeter cette fois-ci. En attendant, je laissais mon regard envelopper le sien avec toujours cet espèce d'amusement tout en approchant mes lèvres des siennes. A quelques centimètres. " Ce serait une très mauvaise idée de t'embrasser non? " murmurais-je à son oreille, avec une espèce de ton séducteur et amusé. Mon regard se fit joueur dans le sien, mais il y avait certainement quelque chose d'autre teinté tout au fond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Mer 1 Mar - 15:51

Il est temps de s'expliquer... calmement ok ?
Zachary & Elizabeth



Je préfère ce Zach là.. Celui qui en voyant que je vais mal essai de me faire rire et qui prend un ton léger en sortant une petite vanne. Je le regarde alors et je lui explique.. Je le dis que je suis seule moi aussi.. Après tout, Gary est absent.. Il ne me parle pas de ce qui le tourmente et j'ai l'impression d'être totalement impuissante. Je ne peux rien faire... il refuse de m'adresser la parole, disant qu'il a besoin de temps pour avaler le fait que je me sois comporter ainsi et je lui donne raison.. Mais c'est tellement dur. Nous n'avons jamais eu de conflit dans la famille. Jamais. Aujourd'hui tout tombe par terre. Je ne veux pas que Zachary se sente seul responsable de tout ça.. J'ai aussi mes part de responsabilité et j'avoue ne pas aimer cela.. Depuis mon anniversaire, depuis que j'ai 22 ans j'ai l'impression que tout part en vrille. Je voudrais rester une adolescente et ne pas avoir de problème. Pas ce genre de problème qui montre que je ne suis plus une jeune fille mais que je commence à être une femme.

Je marche un peu lui tournant le dos, malgré tout tourmenté même si sa petite blague m'a fait sourire. Je soupire et me retourne alors et il est déjà en face de moi. Le soleil orangé témoigne de la fin de la journée et fait briller mes cheveux de feu et mes yeux cristallin. Il est grand et n'a pas remit de tee-shirt. Je baisse les yeux en me confiant à lui.. Ce baiser était une erreur et j'aurais dû le repousser. Maintenant je n'arrive plus à le regarder comme avant... le simple fait qu'il soit ainsi en face de moi, torse nu.. Je sais que cela me fait un effet que je ne devrais pas ressentir. Je pense à Pipper... pourquoi a-t-elle fui ? Zachary est un homme bien non ? Je suis sûrement trop naïve. Mais je ne peux nier le fait qu'aujourd'hui, je vois cet homme d'un œil différent. Avant, les garçons ne m'intéressaient pas.. Pas comme ça en tout cas. Maintenant je ressens des choses nouvelles, là dans mon corps.. Des choses que je ne peux pas contrôler mais que je dois cacher pour le bien de tous. Zachary me rassure et je relève mon regard vers le sien. Je souris un peu, mal à l'aise et je me dis qu'il a raison.

Lorsqu'il me dit qu'il peut m'embrasser de nouveau j'ouvre de grand yeux et lui tape l'épaule, prenant cela en rigolant étant donné qu'il rigole clairement. Du moins je l'espère. Oui il rigole c'est sûr.. Zach ne prend que très rarement les choses au sérieux. Il me regarde avec complicité en touchant mes côtes d'un air amuser et je m'exclame :

"Non. Zach n'y pense même pas !!"

Mais il est trop tard. Il commence à me chatouiller et je cris en reculant en essayant de lui échapper. Je suis morte de rire quand tout d'un coup le canapé se tape dans l'arrière de mes genoux et je me retrouve à basculer en arrière avec Zachary. Je me retrouve allongé et cette scène me donne une impression de déjà-vu. Sauf que là, je suis complètement habiller.. D'ailleurs, je porte un jean slim noir simple avec une chemise en jean et un gilet en laine couleur crème assez ample. Mes cheveux ne sont pas attaché et je suis très peu maquillée comme toujours. Tous les boutons de ma chemise ne sont pas attaché, laissant apparaître très discrètement un soutif bleu ciel très joli.. J'ai tout d'un coup du mal à respirer et mes joues virent au rouge, dévoilant mes tâches de rousseur naturelles. J'en ai beaucoup moins que ma sœur. La voix de Zach me fait frissonnée et mes paupières battent lentement. J'essaie de mettre de l'ordre dans mes pensées mais son corps est si proche du mien.. Je peux sentir la chaleur de peau nu et je n'ai pas la force de le repousser :

"Oui.. Une.. Mauvaise idée.. Très.." Dis-je difficilement dans un souffle.

Je croise son regard, mes yeux passant des siens à sa bouche. Mes yeux brillent d'un éclat de désir que je ne peux cacher. Serais-ce mal que d'avouer qu'il me plait? Que le fiancé de ma sœur me plaît ? Je ne dois penser à ça.. Je devrais le repousser.. Mais je commence à ressentir se picotement.. Cette chaleur exquise qui commence à s'emparer du bas de mon ventre.. Elle remonte le long de ma colonne vertébrale. J'en veux plus.. Je veux savoir jusqu'où ça peut aller mais.. Mais pas avec lui. Mais pourrais-je ressentir la même chose avec quelqu'un d'autre. Je suis inexpérimenté.. Je ne m'y connais pas. Et c'est si dangereux, si interdit.. C'est divin. Je ne veux pas être ce genre de fille.. Mais je ne me contrôle pas. Mes doigts viennent glisser le long de son torse alors que je suis mon mouvement du regard. Je sens sa peau frissonner sous ce contact et je relève mes yeux vers lui.. J'ai le souffle court.. Je veux serrer mes jambes, mais il est sur moi, je suis prisonnière. Je suis prisonnière et c'est comme si j'aimais ça. J'ai l'impression de devenir une autre personne.

J'ai envie de l'embrasser.. Mais des images différentes m'envahissent, le scénario d'un tout autre acte s'impose à moi. Mes doigts continue de glisser sur ma peau et je m'arrête, juste là, sur ses reins. Je ne dois pas continuer, c'est mal. Mon regard remonte vers lui.. Son regard est charmeur et lui aussi semble ne plus être connecté à la réalité. Nos lèvres sont si proche.. Je peux sentir son souffle contre le mien. Je n'en peux plus, je craque. J'agrippe subitement son cou passant une main dans ses cheveux et plaque mes lèvres sur les siennes dans un baiser haletant et langoureux. Je le tire vers moi, fermant les yeux et soupirant entre ses lèvres comme si la tension qui venait de se contracter en moi se libérait dans ces soupires de satisfaction. J'oublie tout.. J'oublie que ce baiser et ce que je fais risquent de ruiner ma relation familiale... je m'en fiche. Je m'en fiche.. Je ne suis plus un enfant. Et j'en ai envie.. J'en meurs d'envie.
par cobain. pour BAE
Revenir en haut Aller en bas
J'ai débarqué à Londres le : 24/10/2016 et j'ai déjà raconté : 518 mensonges. Je ressemble à : Alberto Rosende Sur le forum je suis aussi, : nop'
rides et tu dois savoir que je suis : un handicapé des relations amoureuses
Mes petits secrets bien gardés: : 21

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Sam 11 Mar - 1:52

Et voilà la situation avait complètement dégénéré. Eli m'avait embrassé si fort, si passionnément que j'ai mis quelques secondes à réagir à son appel. Mais je ne perdis pas tant de temps et mes lèvres se plaquèrent sur les siennes avec une puissance similaire si ce n'est plus forte en retour. Mon corps ardent de désirs cherchant le sien sur ce canapé en cuir. Je pouvais sentir son souffle court contre ma peau brûlante, à quelques centimètres. La chaleur que nos deux corps dégageait et ce feu exaltant qui m'incendiait me poussait à me positionner sur elle d'une manière toujours plus sensuelle en l'embrassant. Et me laissant porter par nos envie sauvages mutuelles je fis monter et descendre mes mains le long de ses courbes graciles et bien pleine par endroit, tout en la regardant de temps en temps avec une lueur amusée et brûlante dans les yeux. Puis tout en embrassant sa nuque avec une volupté dangereuse, je chassais ses vêtements les uns après les autres avec expérience. " Tu permets? Je te débarrasse... " murmurais-je à son oreille, toujours mi-amusé, mi-séducteur. Les minutes défilaient toujours plus chaudes et excitantes et elle se retrouva bien vite en sous-vêtement devant moi. " Mmh ... " murmurais-je en retenant la blague qui me venait à l'esprit... Le regard perçant et séducteur dans le sien. De nous deux j'étais certainement le plus charmé. Puis finalement, je ne résistais pas alors je me penchais de nouveau sur elle pour atteindre le creux de son oreille " Encore mieux que mon souvenir sous la douche... " riais-je doucement, caressant sa hanche, toujours en opérant un léger frottement sensuel entre nous, avec la barrière de nos derniers vêtements. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Mer 15 Mar - 17:38

Il est temps de s'expliquer... calmement ok ?
Zachary & Elizabeth



Je craque.. Je cède à la tentation et mes lèvres rencontre les siennes. Je soupire, je gémis comme si ce baiser suffisait à me libérer de cette tension qui emplissait tout mon corps. Je sens son corps contre le mien, la chaleur de ses muscles sous mes doigts fin et inexpérimenté. Mon souffle se perd, mon esprit se perd, je ne suis plus décente et plus conscience de rien. Je ne suis guidé par le désir qui empli chaque parcelle de mon anatomie. Zachary a toujours été à mes yeux un homme charmant... mais il était avant tout mon beau-frère qui savait me faire rire. Je n'aurais jamais imaginer vivre une telle expérience avec lui.. Depuis le départ de ma sœur, l'accident de mon frère, je ne suis plus la même.. Je me perd complètement et je sais parfaitement que je regretterais mes actes.. Mais je sens ce picotement dans le creux de mes reins, ce chatouillement dans mon ventre qui me donne envie d'aller plus loin, encore plus loin. Je me cambre sous ses caresses, je frissonne et soupire en battant des paupières, regardant le plafond un court instant alors qu'il passe mon haut par-dessus ma tête pour me l'enlever.

Je me retrouve rapidement en sous vêtement. Il se recule et nos regards se croisent.. Je rougis, dévoilant davantage mes tâches de rousseur. Nous sommes si proche et presque nu et je sens parfaitement son excitation contre moi, entre mes cuisses. Je n'ai jamais été si proche d'un homme et la façon dont il me regarde comme s'il allait me dévorer.. Je n'en peux plus. Ma tête tourne et sa voix au creux de mon oreille me fait frissonner alors que ses mains appuient contre mes hanches, me caressant des ses mains, me possédant complètement. J'ondule contre lui, sans m'en rendre compte, sans me contrôler, comme si mon corps l'appelait. Je le désir, là en cet instant. Des flashs indécent s'emparant de mon esprit. Il embrasse mon cou, descendant sur mes clavicules et je me mords la lèvre en fermant les paupières, inspirant profondément en sentant la chaleur m'envahir. Je me cambre, passant une de mes mains dans ses cheveux, tirant légèrement. Puis alors, j'ouvre les yeux, et sur un memble, juste là.. Je vois une photo de PIpper et lui.. Et je me bloque aussi. Qu'est-ce qu'on fait? Qu'est-ce que je fais:

"Zach.. Zach ! Arrête... Hm.. Arrête !!"

Il se recule aussitôt et je croisa son regard, une main toujours derrière sa nuque. Nos respirations sont courte, chaude et lourde et nos yeux sont humide de désir. Mais mon regard et déformé par le remord.. Je vois dans son regard qu'il comprend ce que je veux dire. C'est la seconde fois que nous faisons cette erreur. Je sais que quand je sortirais de cette pièce, nous ne pourrons plus jamais nous parler. Je sais qu'il aime ma sœur... depuis toutes ces années.. Il l'aime. Mais aujourd'hui, je sais aussi qu'il a pu éprouvé du désir pour moi et que dans un sens... j'en aurais toujours. Je me dis alors que j'ai totalement détruit ma famille. J'inspire profondément. Je commence à manquer d'air. Je manque clairement d'air. Mais je ne suis pas encore en crise. Je suis surprise par mon self-control. Je n'arrive pas à parler. Je ne peux pas. Je préfère le pousser subitement et me lève, attrapant mes vêtements que je place devant mon corps pour cacher ma nudité. Les larmes me montent aux yeux :

"J... Je suis désolée..... Je.. Je peux pas.."  
par cobain. pour BAE
Revenir en haut Aller en bas
J'ai débarqué à Londres le : 24/10/2016 et j'ai déjà raconté : 518 mensonges. Je ressemble à : Alberto Rosende Sur le forum je suis aussi, : nop'
rides et tu dois savoir que je suis : un handicapé des relations amoureuses
Mes petits secrets bien gardés: : 21

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   Dim 19 Mar - 13:55

A ce moment-là, j'ignorais où j'étais, mais je ne ne me trouvais plus sur Terre. C'était si chaud, si ardent comme moment. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti un tel désir, et pourtant je ne m'étais pas privé d'actes charnelles ces dernières semaines. Mais là, tout de suite, c'était différent. Peut-être parce que c'était la petite soeur de ma fiancée? Peut-être que je voulais balayer l'éthique une bonne fois pour toute et me soumettre à mes envies les plus pernicieuses? J'ignorais bien d'où venait ce désir et j'ignorais pourquoi je voulais continuer à partager ce moment avec Eli. C'était comme si c'était ce qu'il fallait faire. Mais il fallait le reconnaître qu'à ce moment je ne pensais plus avec ma tête. Et tendis que nos corps ondulaient sensuellement l'un contre l'autre et que j'embrassais la naissance de sa gorge, elle m'arrêta. Au début, je mis du temps à émerger, mon regard était toujours luisant de désir, de même que le sourire débile qui traînait sur mes lèvres. Puis j'ai vu son regard... et j'ai alors compris qu'une fois de plus on a dépassé les bornes. Même si Pipper semblait m'avoir plaqué pour de bon, ce n'était pas une raison pour faire ce genre de choses ensemble. Il était à parier que cela pourrait lui faire du mal... Mais peut-être que j'avais envie que Pipper souffre? Non.. non! Je ne pouvais pas lui souhaiter du mal, même inconsciemment... Et je regardais toujours mon ex-belle-soeur mais cette fois-ci il y avait un peu d'humour dans mes prunelles. " T'es sûre de toi? Tu sais qu'on aura peut-être plus jamais cette chance? " la questionnais-je alors en commençant à rire, je sais pas pourquoi, mais cela m'amusait. J'en avais marre de me lamenter, cela durait depuis trop longtemps. J'étais un homme, je devais apprendre à rebondir. 



Puis, Eli me poussa sur le côté avant de se lever. Et retrouvé adossé à mon canapé, mon regard un brin inquiet la suivie. Elle était en larmes. Je ne pouvais pas laisser cela arriver, alors je me levais avec souplesse du divan. " Hey... " entamais-je doucement pour capter son regard, plongeant le mien dans le sien, tout en m'approchant avec douceur. " C'est pas grave, ce sont des choses qui arrivent. " énonçais-je dans un sourire, j'étais d'un naturel si calme et rassurant, même moi cela m'étonnait vu la situation. Innocemment, je disposais une main sur son épaule frêle, pour mieux obtenir son attention. " Ta soeur m'a plaqué. On a rien fait de mal. Moi je vais de l'avant si tu te posais la question... je ne regrette pas ce qu'il s'est passé. " avouais-je alors, sur le coup convaincu de ce que je disais. Puis alors je me dirigeais vers le cadre, sur le meuble, qu'elle avait regardé où se trouvait une photo de Pipper et moi. On riait sur la photo. Et c'est vrai que cela me faisait mal de voir une telle photo quand on voyait où la situation avait aboutie, mais il fallait avancer, on ne peut pas vivre dans des souvenirs. Alors je pris le cadre dans mes mains puis tout en faisant un sourire à Eli j'appuyais sur la pédale de la poubelle, à proximité, afin d'ouvrir le couvercle en grand, laissant tomber l'objet de mes souvenirs dans le fond du trou, entendant distinctement le verre se briser en tapant contre le socle intérieur dans sa chute... " Moi, je tire un trait. Toi c'est ta soeur, alors je comprends que tu te battes pour elle." je relâchais la pédale, tout en retournant auprès d'Eli, toujours torse nu. Mes bras s'étaient croisés sur mon torse, je pensais sérieusement me tenir à cette résolution. Je n'étais pas une poupée de son qu'on pouvait s'amuser à malmener dans tous les sens sans états d'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est temps de s'expliquer... calmement ok ? feat Zachary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: And last night you were in my room :: Saison une. :: scènes-
Sauter vers: