Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
Le forum fête ses 8 MOIS.
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS
BAE rejoint twitter, pour nous suivre et tout savoir dans la minute des actualités du forum, c'est par ici coeur

Partagez|
avatar
Pineapple
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 14/01/2017
◈ Les mensonges que j'ai : 761
◈ Ressemblance avec : Lauren Conrad
◈ Schizophrénie : Plus maintenant par manque de temps
◈ Foule sentimentale : Je suis divorcée. Mais je vis une sorte de relation sexuelle avec mon meilleur ami. Il sait comment faire pour que je finisse toujours par lui céder. Son corps, ses gestes, et sa présence au quotidien sont devenus pour moi un échappatoire à mon passé et à mon addiction à l'alcool.
Secrets : 387
Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti
MessageSujet: Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti Dim 12 Fév - 18:32

La lecture est à l'esprit ce que l'esprit est au corpsNatasha et AndréasHier soir, Natasha avait profité du sommeil de ses filles pour lire un peu, comme souvent elle avait lu quelques pages d'un ouvrage d'un de ses auteurs préférés Danaé. Elle adorait sa plume et sa façon d'écrire plus généralement. Ses tournures de phrases étaient toujours bien formulées et très bien amenées. Une chose est sûre il sait maintenir ses lecteurs en haleine, Natasha s'endormait parfois très tard pour terminer un chapitre, ne parvenant pas à dormir sans savoir comment le personnage allait bien pouvoir se sortir de l'embarras qui le tourmentait. Natasha avait écrit à plusieurs reprises à Danaé et au fur et à mesure de leur conversation une sorte d'amitié s'était construite entre eux, bien qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés.© 2981 12289 0



A:
danae_ecrivain@gmail.com
De:
lydie.k@live.com
Objet:
Dernière lecture en date


Bonjour Danaé,

J'espère que tu vas bien. Je profite que mes petites princesses dorment encore pour t'écrire ces quelques lignes. J'ai lu l'ouvrage dont tu m'avais parlé. Je n'ai pas eu le temps de le finir, la fatigue était trop grande mais j'ai énormément adoré le caractère naïf et pourtant si attachant de ton personnage principal. Il m'a fait un peu pensé aux traits du jeune Candide. Puis cette femme, qui joue avec ses sentiments pour mieux le manipuler, elle est parfaitement représentative d'une société où le pouvoir a plus d'importance que les personnes en elle-même.

J'ai encore vu Liam il y a quelques jours, il est venu chez moi et cela a dérapé. Je sais que je ne devrais pas et pourtant j'ai l'impression de ne pas résister, c'est comme si mon corps était attiré par le sien. Je sais que je mets en danger notre amitié en acceptant ses avances. J'espère que de ton côté tu retrouves un peu l'inspiration.

Je te souhaite une très bonne journée

 
© Mad


La lecture est à l'esprit ce que l'esprit est au corpsNatasha et AndréasNatasha dans ses courriers ne signait pas non plus de son vrai nom, elle utilisait son deuxième prénom, ce prénom qu'elle adorait même si elle ne le portait pas et qu'elle utilisait quand elle voulait passer inaperçu ou que ses amis très proches aimaient la surnommer amicalement. Après avoir écrit ce mail elle referma l'ordinateur portable qu'elle avait posé à côté de son ordinateur puis, elle alla préparer ses filles pour partir à l'école puis partie travailler à son tour.© 2981 12289 0

_________________

Natasha
Kennedy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Strawberry
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 06/02/2017
◈ Les mensonges que j'ai : 311
◈ Ressemblance avec : Nicolas Simoes, sûrement parce qu'on est bruns tous les deux. ◊ Vava crédit : POLARIZE
◈ Schizophrénie : Pas encore, patience ça pousse.
◈ Foule sentimentale : Trop froussard pour s'engager et à la fois trop prude pour jouer le débauché à tout va.
Secrets : 353
Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti
MessageSujet: Re: Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti Lun 13 Fév - 2:37

Dernière lecture en date.
Rise. L'écrivain Danaë Cotins, grand mégalo ou grand timide ? C'était le titre du fameux article qu'il y avait eu sur toi, publié tôt ce matin par l'un des rares magasines littéraires à la mode. Rendant alors ton éditeur fou de rage, prenant crainte que ce torchon mais, aussi ton comportement fasse trembler ta carrière naissante. Tu soupirais à ses reproches, tu roulais des yeux face à ses conseils, tu buvais ton café avec indifférence alors qu'il essayait de te convaincre de venir à l'une des soirées que la maison d'édition organisée. Il se retient une nouvelle fois de hurler, il avait oublié à quel point tu pouvais être un petit con le matin. En même temps il fallait dire que tu n'étais pas du matin à la base, qu'il fallait un certain temps pour te sortir des limbes du sommeil et pour ça il fallait passer par ton traditionnel café. Alors se faire réveiller par un éditeur hystérique n'arrangeait pas la chose. Frappe-le mon gars, allez colle-lui une droite en pleine mâchoire histoire qu'il arrête d'aboyer. J'sais que tu en as envie boy mais, t'es trop lâche. Tss.

Il repart murmurant quelque chose sur le fait que si tu ne changeais pas c'est tes lecteurs qui seraient ta perte. Peut importe, rise, ce n'est pas comme s'il ignorait les raisons de ton anonymat. Trop timide, tu te braquais lorsqu'on parlait de tes lecteurs. Étonné et intimidé lorsque ceux-ci te contacter en clamant leurs amours pour tes œuvres. Ils n'étaient pas méchants, au fond ça te faisait plaisir mais, tu avais peur. Peur de la proportion que tout ceci avait pris, peur devoir affronter le fait que tu es plus doué pour écrire que pour tes thérapies, peur de vouloir après réaliser vouloir tout plaquer pour un métier incertain. Mais tu avais surtout peur que tes lecteurs soient déçus par la personne que tu étais. On t'idéalise souvent mon grand, notamment tes lecteurs qui ne savent rien de toi misent à part un nom d'auteur. Dans leurs têtes tu possèdes une certaine image, des rêves, des envies et une admiration que tu ne peux briser par la vérité. Rise.

Seul dans ton appartement, encore en pyjama, tu te poses devant ton café te demandant si vraiment un jour tes agissements aller tout faire écrouler. Sirotant ce qu'il reste de ton café, tu observes les mails que tu as reçus dernièrement, en lisant quelques-uns avant de recevoir une nouvelle notification. Nouveau mail non-lu. Sans attendre tu l'ouvres, apprenant qu'il s'agit de Lydie, sans plus attendre tu en lis son contenu laissant un sourire fleurir sur tes lèvres boudeuses. Aussi rapidement tu tapes déjà ta réponse, comme une lycéenne excitée qui aurait reçus un message de son crush.

Envoyé. En prenant du recul c'est assez drôle de te voir ainsi avec tes lecteurs, toi qui d'habitudes répond brièvement ou n'engages pas de longues conversations. La différence avec Lydie, c'est que dès le début vous avez tout de suite accroché, se liant d'une amitié virtuelle peu commune. Tu ne sais pas les réelles raisons de cette raison,ni pourquoi lorsque tu flanches entendre sa voix te réconforte. Peut-être parce que le côté anonyme te donnait plus d'assurance et de confiance ou bien que le fait qu'elle soit une inconnue te permît de penser qu'elle ne pourrait pas te juger. C'est ironique de ce dire qu'elle est un peu ton psy, bien que tu t'abstiens parfois de passer par le téléphone quand tu ne vas pas bien te laissant seul face à tes démons, elle est cette personne que tu ne connais pas et à qui tu te confies modérément sans craintes.

Finissant enfin ton café, malgré ton début de matinée mouvementé la bonne humeur éclaire enfin les nuages de ta mauvaise humeur. Regardant l'heure il est bien temps pour toi d'aller te préparer si tu ne veux pas arriver en retard. Prenant le chemin de la salle de bains, tu sifflotes cette chanson qui ne quitte pas tes pensées depuis hier soir.

But still, I rise.
(c) AMIANTE


Cliquer pour voir le mail.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pineapple
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 14/01/2017
◈ Les mensonges que j'ai : 761
◈ Ressemblance avec : Lauren Conrad
◈ Schizophrénie : Plus maintenant par manque de temps
◈ Foule sentimentale : Je suis divorcée. Mais je vis une sorte de relation sexuelle avec mon meilleur ami. Il sait comment faire pour que je finisse toujours par lui céder. Son corps, ses gestes, et sa présence au quotidien sont devenus pour moi un échappatoire à mon passé et à mon addiction à l'alcool.
Secrets : 387
Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti
MessageSujet: Re: Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti Mar 28 Fév - 18:05

La lecture est à l'esprit ce que l'esprit est au corpsNatasha et AndréasNatasha n’était pas le genre de femme qui croyait tout ce qu’elle pouvait lire dans les journaux, bien au contraire d’ailleurs elle aimait être maître de ses impressions, se forger son propre avis sur les personnes qui pouvaient l’entourer. C’est peut être pour cela, qu’elle a fini par devenir psychologue, il est vrai que ce n’est pas le métier dont elle avait rêvé petite, mais elle s’y épanouissait totalement. Ce métier, qui était à la fois si prenant et si intéressant. Il est vrai qu’elle n’en voyait pas toujours des très mures, mais elle aimait ce qu’elle faisait au moins comme cela elle se sentait vraiment utile. Elle avait l’impression d’avoir vraiment un rôle à jouer dans ce monde.

Natasha été un peu débordé ces derniers temps. Elle avait beaucoup de mal à tout gérer, ce n’était pas tout les jours simple d’élever deux enfants seules, de faire un métier prenant et surtout de tenter de concilier un minimum sa vie de femme. Il fallait toujours concilier vie professionnelle et vie personnelle. Natasha avait beaucoup de mal parfois, elle finissait souvent tard son travail et ne voyait pas assez ses filles. Lorsqu’elle rentrait, ces deux petites princesses étaient souvent déjà prêtes à aller dormir. Ce n’était pas toujours simple, il faut bien le reconnaître d’être mère célibataire. Natasha voulait tellement que ses filles soient fières de leur maman, de son parcours, de sa réussite, et qu’elles aient tout ce dont elles pourraient avoir besoin, qu’elle était obligée de délaisser parfois ces dernières.

Natasha ne travaillait pas aujourd’hui, c’était son premier jour de repos depuis bien longtemps. Enfin non comme tout le monde elle avait un jour de repos par semaine au moins, mais souvent elle bossait sur des affaires même lors de ses jours de repos. Elle était tellement consciencieuse que cela lui jouait parfois des tours. Aujourd’hui, elle profiterait de ses filles, pour une fois que son jour de congés tombait le même jour que celui de ses filles, elle n’allait pas laisser passer cette si belle opportunité, de pouvoir profiter de ses filles. Elle avait d’ailleurs prévu de les emmener au parc et pourquoi pas même de les accompagner au musée, cela faisait tellement longtemps que toutes les trois ne s’étaient pas fait une petite sortie culturelle.

Il est vrai que la relation qu’entretenait Danaé et Natasha n’était pas des plus habituelles. Ils ne connaissaient pas leur véritable identité respectives mais pourtant ils s’étaient rapidement liés d’une grande amitié. Natasha se confiait facilement à lui et inversement. Il s’était confié à elle sur ses soucis d’inspiration, sur son syndrome de la page blanche. Ils s’étaient parlé à plusieurs reprises par téléphones, mais ni l’un ni l’autre n’avaient jamais pour le moment ressenti le besoin de se rencontrer. C’était peut être plus simple ainsi de se confier à quelqu’un qu’on ne rencontrerai peut être jamais.
© 2981 12289 0



A:
danae_ecrivain@gmail.com
De:
lydie.k@live.com
Objet:
Dernière lecture en date


Je vais bien aussi merci beaucoup. Toujours très prise par le boulot, tu me connais je suis beaucoup trop consciencieuse, je n'arrive pas à lâcher l'affaire tant que j'ai pas réussi à aider les gens, j'ai du être une âme charitable dans une vie passée. Elles vont bien, j'ai l'impression que Gabriella nous couve un petit rhume. Je sais mais je trouve qu'à presque sept ans, elles pourraient exprimer leur âme d'artiste autrement. Je sais que c'est important à leur âge d'être créatives mais bon, il y a d'autres manières de le montrer que de détruire un mur en dessinant dessus.

Oui c'était le risque, mais j'ai trouvé que tu as apporté une telle douceur à ce personnage le rendant fragile et par conséquent si fragile. Et cette femme, j'ai eu envie de l'étrangler de mes propres mains. Je trouvais qu'elle était une caricature vraiment parfaite de la société, et que cela était faussement camouflée, comme une ouverture d'interprétation faite au lecteur. C'est très agréable, de pouvoir dans un ouvrage de faire sa propre opinion sur le personnage, sur ce qu'il peut représenter.

Oui c'est aussi ce que je me dis. C'est vraiment comme si nous étions deux aimants et que nos corps s'attiraient irrésistiblement. Je le crains, je crois que finalement c'est ce qu'il me fait le plus peur, que les choses aient irrémédiablement changé entre nous et que je le perde pour de bon. Il est l'homme le plus important dans ma vie, et il a une place essentielle dans celle des filles. Je n'imagine pas ce qu'i pourrait se passer si elle perdait ce dernier repère masculin. Oui je sais déjà tout cela, mais je sais que cela n'est pas bien, que cette relation est malsaine et cela me bloque beaucoup. Je ne sais pas comment les filles pourraient bien réagir si les choses changeaient vraiment entre Liam et moi.

Je trouve que le film est quand même beaucoup moins détaillé le livre, pour avoir lu l'ouvrage avant de le regarder, j'avoue que j'ai eu une certaine déception, je m'attendais à être beaucoup plus dans l'introspection du personnage. Mais je t'en pris c'était avec plaisir.

Je suis vraiment très heureuse de l'apprendre, j'espère pouvoir en avoir un petit avant gout en lisant quelques lignes de ton premier jet, cela serait un véritable honneur. Je te remercie beaucoup pour ce compliment, saches que cela me va droit au cœur. Oh tu sais, j'ai déjà du mal à concilier vie de famille et vie professionnelle, alors ce n'est clairement pas pour me lancer dans un nouveau projet. Puis j'avoue que la sécurité de l'emploi est essentielle pour moi, je ne pourrais pas tout lâcher alors que je dois survenir au besoin de mes deux petites princesses.

Oui je m'en souviens. C'est une très bonne chose qu'elle ait pu t'aider à retrouver l'inspiration, j'espère juste qu'elle ne te cause pas trop de soucis et que ceux qu'elle pourraient de créer se résolvent facilement.

Avec toute mon affection

Lydia  
© Mad

_________________

Natasha
Kennedy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Strawberry
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 06/02/2017
◈ Les mensonges que j'ai : 311
◈ Ressemblance avec : Nicolas Simoes, sûrement parce qu'on est bruns tous les deux. ◊ Vava crédit : POLARIZE
◈ Schizophrénie : Pas encore, patience ça pousse.
◈ Foule sentimentale : Trop froussard pour s'engager et à la fois trop prude pour jouer le débauché à tout va.
Secrets : 353
Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti
MessageSujet: Re: Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti Lun 5 Juin - 18:14

Dernière lecture en date.
Depuis quelques jours maintenant tu ne fais que de courir partout, entre tes rendez-vous avec tes patients, ton bénévolat auprès de la prison qui mine de rien te donner encore plus de boulot à gérer et ceux même pendant tes jours de repos. Généralement tu les passer à faire des rapports sur les prisonniers que tu avais, sans surprise ils se montraient mielleux avec toi, tu n’es pas dupe tu sais bien que ce comportement n’est pas hasardeux. Ils ne désirent tous qu’une chose : Un bon rapport qui les ferraient sortir de ce trou à rat. Malheureusement ça ne marcher pas avec toi, ils pouvaient même essayer de te proposer des faveurs sexuelles en échanges rien n’y faisait. Tu gardais  la tête froide avec comme unique but de les accompagner dans leurs améliorations psychologiques.

Ainsi depuis le dernier mail que tu avais envoyé à Lydie tu n’avais pas eu le temps de voir si elle t’avait répondue, préférant tout finir dans ta vie professionnelle avant de te consacrer uniquement à sa réponse sans avoir la tête ailleurs. Et mine de rien cette amitié virtuelle te manquait pendant ses quelques jours, à chaque fois que ton regard croiser le titre d’un des livres qu’elle t’avait conseillée, tu sentais ce sourire idiot agrandir tes lèvres. Le plus gros du boulot enfin mis de côté, tu récupérais du temps pour toi. Suffisamment pour que tu puisses enfin alors dormir quand tu sens la fatigue venir, tu n’es plus obligé de lutter pour finir un rapport, tu pouvais profiter des heures de battements entre tes rendez-vous. Comme aujourd’hui, encore une tasse de café à la main, c’était presque une routine, tu ouvres tes mails. Tu réponds à quelques mails de lectrices, restant néanmoins bref et courtois, dans la masse tu aperçois l’adresse de ta correspondante anonyme. Aussitôt tu cliques sur elle, lisant en sirotant ton café le contenu de son mail.

Tu lâches un petit rire alors que tu commences à taper ta réponse, tu te demandes bien comment ça se passerait si un jour vous viendrez à vous rencontrer. Auriez-vous cette même aisance dans la vie réelle ? Tu l’espères.
(c) AMIANTE


Cliquer pour voir le mail.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti
MessageSujet: Re: Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti

Revenir en haut Aller en bas

Dernière lecture en date feat Andréas M. Visconti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le tigre de Tasmanie a-t-il oui ou non disparu...» Enfin une date pour les élections en Haiti» La famine mondiale» 8061 participants recoivent leur certificat de lecture et d’écriture en créole» Hugo Chavez et le vice-president cubain en Haiti
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communication :: Every day discovering something brand new :: Internet.-