Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
LA SAISON DEUX DE BAE EST OUVERTE
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS

Partagez | 
 

 Interrogatoire de Everest Lawson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 328 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureux
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 245

Interrogatoire de Everest Lawson | Dim 22 Jan - 21:40
Interrgatoire
Everest Lawson & Enzo Lowell

Toute a police de Londres devait travaillé dès que possible sur la disparition de Marie Clinton. Ayant du temps devant moi. Je m'étais chargé de convoquée, Everest Lawson pour l'interrogée sur la disparition de la jeune héritière, et de divers événements qui ce sont produits à Londres ces derniers temps. En tout cas, le professionnel prenait le dessus, il n'y avait pas de lien d'amitié ou de famille qui tenait dans la sale dans laquelle j'allais rentré, seulement le lieutenant de police que je suis.

Mademoiselle Lawson était arrivée, et avait été installée dans la salle d'interrogatoire. Je rentrais avec un sourire, mais juste par politesse car il se pouvait que je fasses face au suspect de notre enquête. Bonjour Mademoiselle Lawson, je suis le lieutenant Lowell, c'est moi-même qui dirigera votre interrogatoire. Pour ne pas que vous puisez vous retournez, cette conversation sera enregistrer. Vous pouvez faire appelle à votre avocat à n'importe quel moment. Avez-vous bien compris.

L'interrogatoire, pourrais être long comme court. Mon chef savait ce que je faisais, je ne risquais donc pas d'être déranger. Et ayant l'habitude de faire ça, je serais rapidement reconnaître qui cache quelque chose.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Eva J. Lawson
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 27/10/2016 et j'ai déjà raconté : 942 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lily Collins. Sur le forum je suis aussi, : Annabella Grimaldi, Sevan Vanderbilt, Roméo Johnson et Babylone Hamilton.
rides et tu dois savoir que je suis : assez libre niveau partenaire sexuelle tant que ce sont des hommes




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 433

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Ven 27 Jan - 2:31
Je comprenais kedal du pourquoi du comment j’étais convoqué pour un interrogatoire. Enfin, convoqué est un grand mot puisque je n’y avais pas répondue après maintes rappels jusqu’à ce qu’on vienne m’embarquer. Je n’avais rien fait depuis un moment donc ils avaient rien contre moi, du moins, rien de nouveau. Bon après je savais que c’était pour me poser des questions sur Marie Clinton, mais j’en avais rien à  faire, je ne voulais pas être mêlé à cette affaire.

J’étais au poste de police, dans cette salle. J’avais les bras croisé et je regardai la personne qui me parlait, m’énonçant mes droits. Je levai les yeux en l’air, je le connaissais par cœur ce genre de propos. J’étais une habituée « C’est vous qui m’interroger car ma sœur ne peut pas le faire, c’est ça ? » Dis-je juste simplement. C’était une question purement rhétorique, cela va de soi. Je me doutai bien que ma sœur ne pouvait pas, conflit d’intérêt c’est clair.

Je me levai et me postai devant la vitre teintée de noire. Je savais qu’on me voyait, que ce n’était pas un miroir « Toutefois, je suis certaine qu’elle est derrière à écouter ce que je peux dire ou faire » Répliquais-je les bras toujours croisé.  Je souriais à la vitre de manière provocatrice « Pourquoi avez-vous acceptez de vous charger de moi ? » Repris-je alors « Généralement vos collègues ne sont pas très motivé à être en ma compagnie » Dis-je en rigolant.

J’avais vraiment le don de faire péter un câble à n’importe qui, ça c’est clair donc évidemment, les flics n’étaient pas spécialement motivés pour être avec moi. Ce n’est qu’après un moment que je décidai de me réinstaller sur mon siège et je fixant mon interlocuteur. La moindre parcelle de lui, je l’analysais que ce soit mimique ou autre.

_________________
❝I don't wanna let go❞ Drivin' a nightmare I can't escape from. Helplessly praying, the light isn't fadin' hiding the shock and the chill in my bones


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 328 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureux
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 245

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Sam 28 Jan - 18:33
Interrgatoire
Everest Lawson & Enzo Lowell

J'avais convoquer l'une des soeurs de Victoria et bien évidement elle ne pouvais pas l'interroger elle même donc c'était moi qui allait m'y coller et vu le comportement que Vic m'avais décrit de sa soeur je savais d'avance que sa n'allait pas être facile avec elle mais je m'en ficher elle me poussera pas about comme elle avait bien pu faire avec d'autres collègues qui l'avais déjà interroger sur d'autres affaires sur les quels elle avait était mêler.

Je rentre dans la salle en la regardent avec mon air de professionnel, elle ne m’impressionner pas le moindre du monde. Je lui explique rapidement pourquoi elle était la et lui disais ses droits avant que je commence l’interrogatoire mais la jeune femme me coupe la parole en me demandent pourquoi ce n'était pas sa soeur  qui l'interroger. Elle n'en à pas le droit vu que vous cet sa soeur . Répondais je rapidement avant de m'avance vers la caméra pour l'allumer et commencer l'interrogatoire mais la jeune femme avait décider à n'en faire cas sa tête.

La jeune femme c'était lever de sa chaise en se dirigent devant le miroir ou elle voyait son reflet puis commence à provoquer sa soeur qui était derrière ce miroir et je doit avouer que ce comportement m'agacer au plus haut point mais je garder mon calme puis attendais qu'elle vienne s'asseoir en ignorant la question qu'elle m'avait poser.

Une fois qu'elle avait repris sa place j'avais enfin allumer la caméra qui était installer dans le coin de la pièce puis prend place devant elle qui me fixer. Miss Lawson, si nous vous avons convoqué ici, c'est pour parler de la disparition de mademoiselle Clinton, et de d'autres disparitions suspectes. À son regard, je compris toute suite qu'elle se demandait ce qu'elle faisait là. Je rajoutais donc simplement. Toute la ville de Londres sera convoquée pour cette enquête, vous n'êtes pas la seule à venir ici depuis le début de la journée. Je regardais donc le dossier de la disparition de Marie Clinton et repris. Miss Lawson, connaissez-vous Marie Clinton ? Nous devions convoquer tous les habitants de la ville de Londres, car la famille Clinton avait le bras long et exerçait une pression sur la police. Je ne pouvais pas me permettre d'enchaîner, car si je posais plusieurs questions d'un coup, cela risquerait de fausser l'enquête.

Je devais rester prudent et être rester assez calme et être plus malin qu'elle je ne devais en aucun cas laissez échapper le moindre indice qui pourrait nous aider dans cette disparition.      

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Eva J. Lawson
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 27/10/2016 et j'ai déjà raconté : 942 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lily Collins. Sur le forum je suis aussi, : Annabella Grimaldi, Sevan Vanderbilt, Roméo Johnson et Babylone Hamilton.
rides et tu dois savoir que je suis : assez libre niveau partenaire sexuelle tant que ce sont des hommes




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 433

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Sam 28 Jan - 19:38
J’étais au poste de police, interrogé par un keuf. Pour une fois, je n’avais rien fait en plus. Bien entendu, j’avais été embarqué puisque j’avais refusé toute les convocations. A peine arrivée, je faisais comme chez moi, pour dire vrai… C’était un peu comme une deuxième maison pour moi. Toute de suite je lui posais des questions, bon j’inversais les rôles… Je m’en battais les couilles à vrai dire. Je lui parlais directement de ma sœur, examinant son visage.

Je me promenai alors dans la pièce, j’étais certaine que ma sœur devait me regarder. C’est après que je retournai à ma place. Je levai les yeux en l’air suite à ses questions. Pourquoi devais-je y répondre, s’il me répondait pas aux miennes « Vous connaissez bien ma sœur ? » Lui demandais-je en croisant toujours les bras et le défiant du regard « Je suppose que oui » Répondis-je automatiquement « Vous l’aimez bien ? » Demandais-je « Je suppose que oui » Répondis-je de nouveau.

Je jouai avec mes ongles « Personnellement, je ne peux pas la supporter… Ses airs supérieur et ses allures qui se la pètent… » Dis-je alors avec un sourire « Je ne supporte pas les gens qui pète plus haut que leur cul sous prétexte que » Continuais-je « Sa cache souvent leur vraie nature… Elle est pas mal égoïste et assez lâche en réalité… Bien entendu elle ne montre pas cette facette, car elle est fausse et veut se faire aimer » Finis-je en levant les yeux vers le policier avec un sourire mauvais toujours en continuant à jouer avec mes doigts.

Je me relevai à nouveau. Je tournai autour de lui, l’observant à la moindre minutie « Vous devez avoir la pression n’est-ce pas » Lui dis-je doucement et calmement. Tellement de sorte que ça en faisait froid dans le dos. Je me réinstallais « Arrivez-vous à dormir la nuit ? » Demandais-je « Je vois des cernes, pas mal de fatigué » Constatais-je « pathologiquement, les instincts de flic… Vous empêches d’avoir le cerveau et l’esprit libre lors des enquêtes du genre » Repris-je alors.

Je le regardai, penchant la tête sur le côté « Quel genre êtes-vous ? A savoir définir la limite du privée et du professionnel… Ou être un acharner qui pense à cette enquête, jour et nuit… A en devenir fou et paranoïaque » Lui demandais-je « La quête de savoir, de résoudre cette énigme, inconsciemment, on adore tous cela… Les jeux de pistes, comme quand nous sommes enfants » Dis-je en souriant « Puis l’influence des Clinton doit vous rendre encore plus performant, cela vous stress ? » Repris-je toujours en l’observant.

_________________
❝I don't wanna let go❞ Drivin' a nightmare I can't escape from. Helplessly praying, the light isn't fadin' hiding the shock and the chill in my bones


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 328 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureux
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 245

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Sam 4 Fév - 19:21
Interrgatoire
Everest Lawson & Enzo Lowell

Deuxième personne qui allait me taper sur le systèmes entre Mademoiselle Murphy et Mamoiselle Lawson j'avais toucher le gros lot dans ces interrogatoires je me demandais si elles n'étais pas meilleurs amis ces deux la tellement qu'elles avait des même manières. J'avais cet impression que c'est la jeune femme qui avait pris ma place en tant que interrogateur sur l’affaire de la disparition de la jeune femme disparue Marie Clinton. Mais ce n'était pas du sur cette affaire qu'elle m’interrogea mais sur sa soeur, en quoi sa la concerne que je connaisse ou pas que je l'aime bien ou pas. puis elle commence alors à lui caser du sucres sur le dos en essayent de me manipuler pour que je puisse voir ma petite amie différemment mais sa marche pas parce que je connais ce genre de personne manipulateurs et fausse par la même occasions.Sa vous regarde pas quel rapport que j'ai avec Victoria, vous savait Mademoiselle Lawson c'est pas Victoria que vous décrivais la mais vous parce que contrairement à vous Victoria est aimer apprécier, vous personnes vous aime et vous apprécie vous cet la mal aimé vos parents vous on rejeter depuis que vous cet enfant alors pour qu'on vous remarque vous faite des conneries qui rend pas votre soeur super fier de vous. Répondit je à la jeune femme elle était mal tomber avec moi si elle croyais pourvoir me manipuler comme une marionnette.

Mais la jeune femme en avait rien à faire de ce que je venais de dire puisqu'elle continuer son interrogatoire et cette fois ce n'était pas sur sa soeur et moi mais que sur moi et cette enquête, elle m'avais demandais comment je me sentais face à cet enquête j'avais cette sensation que j'étais face à une psy qu'une suspecte et que encore une fois elle essayer de me manipuler. Mademoiselle Lawson ce n'est pas de moi qu'ont parle mais sur la disparition de Marie Clinton alors répondait à ma question à moins que vous avait quelque chose à voir avec cette disparition, c'est peut être vous qui avait tout organiser, vous avait tout préparer avec des complices qui c'est que peut être vous allez pas tarder a demander une rançon a la famille Clinton contre cette pauvre jeune femme que vous retenez quelque part. Dit je en regardent la jeune femme elle voulais jouer à ça et bien ont allez jouer je lâcherais pas prise tant qu'elle crachera pas le morceaux pour moi c'est évident qu'elle fessait partie de l'une des premières suspects dans cette affaire.      

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Eva J. Lawson
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 27/10/2016 et j'ai déjà raconté : 942 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lily Collins. Sur le forum je suis aussi, : Annabella Grimaldi, Sevan Vanderbilt, Roméo Johnson et Babylone Hamilton.
rides et tu dois savoir que je suis : assez libre niveau partenaire sexuelle tant que ce sont des hommes




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 433

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Sam 11 Fév - 20:04
Je voyais que j’avais touché un point sensible, il devait être très proche de ma sœur et cela, était bon à savoir « Vous ne connaissez rien d’elle, vous ne savez pas ce qui elle est » Répliquais-je « Dans une histoire, il y a toujours deux points de vues, deux versions que je sache » Répliquais-je « Vous vous êtes cramé tout seul Lowell » Répliquais-je « Vous ne seriez pas proche d’elle, vous n’auriez pas agis si brutalement et vous n’auriez pas tout de suite pris sa défense, vous auriez du être neutre, impassible et sans préjugés » Répliquais-je « Je suis certaine qu’elle vous a rien dit de notre enfance, notre famille, ses sœurs, ses parents…. Je me trompe ? » Répliquais-je.

Bien entendu la colère était monté car bien entendu, il parlait de quelque de très sensible. Je me levé et balancé la chaise à travers la pièce « Ferme ta gueule un peu espèce de connard » Répliquais-je « Tu connais rien de notre famille, je ne suis pas aimée de mes parents ??? » Répliquais-je « Mais qu’est-ce que vous en savez, vous n’avez jamais vu ma mère et Victoria ne la connait à peine donc elle ne sait pas non plus, vous êtes un minable, vous êtes pathétique, tel un clébard miséreux » Répliquais-je. Bon je savais que cet énervement allait me couter beaucoup.

Toutefois, il continuait à répliquer et je me mis à le regarder en éclatant de rire, j’en avais marre de cet interview, j’étais lassé et je voulais changée de jeu, il était donc temps que je réponde. « Cette pauvre jeune fille ? » Lui dis-je amusée « Connaissiez-vous au moins Marie Clinton… Elle était aussi innocente que moi celle-là, avec un casier pas mal remplie aussi » Lui dis-je en roulant les yeux « Je ne sais pas qui a fait ça, mais au final… Connaissant notre milieu, elle l’a peut-être mérité » Répliquais-je « Je ne connaissais pas spécialement cette meuf, mais elle était loin d’être une sainte » Répliquais-je alors en croisant les bras. On pouvait clairement voir que je n’avais aucune pitié pour cette fille et ce qui lui arrivait, ouais, je m’en foutais de ce qu’elle était devenue, je ne l’aimais pas spécialement.

Je balançai ma chaise d’en avant puis d’en arrière « Et je comprends pourquoi vous avez toujours aucune piste avec votre disparue… Vous faîtes un travail pathétique, vous êtes pathétiques » Lui dis-je en le regardant droit dans les yeux « En tant que connue des services de police, récidivistes et fréquentant le même milieu qu’elle… Forcément, je peux être suspect, je le conçois, mais vous avez oublié un détail » Répliquais-je en me levant. D’une main rapide, je pris mon dossier, mon casier avant qu’il n’est le temps de réagir « Bougez pas, ou je déchire tout » Répliquais-je « ça doit être chiant de faire des heures en plus pour refaire un casier numérique en papier juste parce que vous n’avez pas voulu laisser les choses faire » Répliquais-je donc.

Oui, je lui faisais du chantage, mais je n’en avais rien à foutre. Je parcourais plus au moins mon dossier, je cherchai quelque chose de bien précis. En très peu de temps, je trouvais ce que je voulais et je balançais le dossier sur la table en face du flic sur les pages qui étaient intéressantes « Si vous feriez votre travail comme il le fallait, vous auriez directement regardé dedans avant de m’accuser » Lui dis-je « Ce soir-là, j’étais du début de soirée jusqu’au lendemain en cellule en la compagnie de Liam Watts » Lui dis-je avec un sourire mauvais « Alors au lieu de me faire perdre mon temps, faîte votre job au lieu de faire semblant » Repris-je en croisant les bras.

_________________
❝I don't wanna let go❞ Drivin' a nightmare I can't escape from. Helplessly praying, the light isn't fadin' hiding the shock and the chill in my bones


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 328 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureux
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 245

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Lun 20 Fév - 1:06
Interrgatoire
Everest Lawson & Enzo Lowell

C'est officiel je déteste cette fille pour qui elle ce prend celle la et de quoi elle ce mêle et dire qu'elle était ma belle soeur et bien Victoria ne m'a jamais dit que l'une de ses sœurs était le diable incarner comment elle pouvais être une personne aussi mauvaise et haineuse à la fois cette pauvre fille fessait pitié. Au lieu de répondre à mes questions elle avait commencer à me poser des questions sur sa soeur sr mes relations avec elle. Mademoiselle Lawson nous somme pas la pour parler de votre soeur mai de Marie Clinton votre haine pour votre soeur vous la garder pour vous c'est clair. Dit je en refusent de répondre à sa dernier question comme je lui est dit nous étions pas entrain de parler de Victoria mais d'une disparue.

J'avais apparemment toucher un point sensible vue son agressivité qu'elle venait de faire preuve juste un instant en balancent sa chaise dans la pièce deux collègues a moi vienne faire irruption dans la pièce prêt à l'embarquer dans une cellule. C'est bon je m'en occupe. Répondais je à mes collègues qui sortait aussitôt de la salle puis je me retourne à nouveau vers la jeune femme qui m’insulte de connard en me balancent que je savais rien d'elle et de sa famille et avait fini par une autre insulte je regarder la jeune femme avec un rire amuser quelque chose me dit que après l’interrogatoire j'allais pas la louper et qu'elle verrais pas son bout de son nez dehors pour un certain temps.

Sans faire attention a son comportement je continuer la suite de l’interrogatoire en restent le plus zen possible ce qui avait agacer la jeune femme qui n'avais pas apprécier que je rendre pas dans son petit jeu en m’énervent contre elle et que sa me retombe dessus elle était peut être maline mais je pouvais me montrais plus malin qu'elle. C'est donc avec ironie qu'elle commence à me parler de Marie Clinton et vu comment elle en parler j'avais conclue qu'elle ne l'aimais pas et elle me fessais clairement comprendre dans ses paroles qu'elle était bien contente que la jeune femme soit porter disparue mais elle n'avais pas tord sur une chose que Marie Clinton n'étais pas une sainte j'avais jeter un œil dans son casier et je peux dire que son cassier était bien remplie pour une fille de riche.

Mais qu'es qu'ils sont tous à ce balancer avec leur chaise c'est la deuxième personne qui me fait le coup et à force sa en devient pesant j'étais prêt à la remettre à sa place en lui bloquant sa chaise lorsque sas je puisse être plus rapide qu'elle, elle prend le dossier des mains en fouillant dedans et lorsque j'ai voulu lui reprendre des mains elle me fait une menace de tout déchirer de ce qui avait dans le dossier, je vais vraiment finir par tuer cette fille elle me sort clairement par les yeux à ce croire tout permis.Vous connaissait en rien au boulot de flic surtout ma méthode de travailler j'ai lu votre dossier j'ai su que vous étier en prison mais sa n’empêche que vous rester l'une des suspects dans cette affaire je vois clairement dans votre jeu Mademoiselle je me permet tout ici, je sais que vous avait des complices et que vous avait tout manigancer mais manque de bol vous vous faite arrêter et c'est vos complices qui ont fini le boulot à votre place mais soyer en sur je prendrais un plaisir de vous coffrer Mademoiselle Lawson. Dit je en la regardent c'était à mon tour de lui faire une menace qui était bien réel pour moi.

Puis je continuer la suite de mon interrogatoire. Mademoiselle Lawson, connaissez-vous Clea et Mavie Oxburry, Gemma Fergusson, Aden West, Rebecca Brava, Slavinka Jeken, Arianna Carlton, William Carlton, Dylan Anderson, Žarko Adzovic et Erika Denvers? Bon oui ça faisait beaucoup de nom d'un coup. Mais bon, je me devais de lui poser la question.
La liste était longues, toutes ses personnes disparues restaient un mystère pour la police et maintenant les habitants de la ville/ Car même si avant ils ignoraient tout cela, ils seront désormais au courant.

     

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Eva J. Lawson
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 27/10/2016 et j'ai déjà raconté : 942 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lily Collins. Sur le forum je suis aussi, : Annabella Grimaldi, Sevan Vanderbilt, Roméo Johnson et Babylone Hamilton.
rides et tu dois savoir que je suis : assez libre niveau partenaire sexuelle tant que ce sont des hommes




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 433

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Jeu 2 Mar - 15:52
Je levai les yeux en l’air quand il me parlait, mais dans le fond j’exaltai de joie, je le voyais en train de bouillir, d’être énervé tout en essayant de garder les apparences. C’était un véritable petit jeu pour moi et j’en étais ravie. Bien entendu, j’avais des petits pétages de plomb surtout quand on parlait de ma famille, mais bon, c’était bien connue que je m’énervais pour un oui ou pour un non. Que j’étais violente pour un oui ou pour un non. Que j’exagérais toujours pour un oui ou pour un non. Ce flic ne me connaissait pas encore très bien, mais il allait vivre apprendre à danser au même rythme que moi.

La discussion se porta sur Marie Clinton encore une fois, je n’aimais pas parler d’elle et pourquoi cela ? Peut-être parce que je ne pouvais pas la voir cette fille, elle faisait partie de la première génération comme on disait dans le quartier… Je faisais partie de la deuxième avec Keira, Matthew, Jason et Jeffrey. A croire que la première génération était vraiment tragique, Marie qui avait disparu, Andrew qui était mort, je crois même qu’il y en a un qui était en prison. En gros, ce n’était pas la meilleure des générations, je n’aimais pas parler d’eux, cela en était tout douloureux tout comme parler de Marie puisque cela me rappelait tellement Andrew.

Je ne répondis rien, je n’avais plus rien à dire sur elle et je commençai à me lasser de cette petite entrevue c’est donc pour cela que j’avais décidé de prendre les devants en prenant mon dossier et lui montrait A + B que j’étais en prison ce soir-là. Je me mis à éclater de rire en entendant les propos du poulet « Arrête, tu vas me vexer » Répliquais-je « Tu crois vraiment que si je voulais éliminer une personne, je prendrais des sbires, des complices… Voyons, c’est clairement plus satisfaisant de le faire soi-même, puis après tout, on est jamais mieux servis que par soi-même » Répliquais-je don d’un ton sombre et sadique avec un sourire au coin sans pour autant le lâcher des yeux.

Il me dit alors une liste de prénoms, des personnes qui ont aussi disparus je levai les yeux en l’air tout en répondant à chaque prénoms énoncés « Non, non, non, non, non, oui, non, non, oui, oui et non » Répliquais-je alors simplement. Bien entendu je savais qu’il allait me poser des questions sur les trois personnes que je connaissais, et voilà j’étais persuader qu’il allait encore gâcher de mon temps, mais si d’un côté je pouvais en gâcher de son temps de son enquête, ce n’était que justice après tout, j’en avais rien à faire de cette enquête.

_________________
❝I don't wanna let go❞ Drivin' a nightmare I can't escape from. Helplessly praying, the light isn't fadin' hiding the shock and the chill in my bones


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 328 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureux
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 245

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Ven 3 Mar - 17:34
Interrgatoire
Everest Lawson & Enzo Lowell

Jamais j'avais autant hâte qu'un interrogatoire ce finis au plus vite parce que je sens que j'allais faire un meurtre envers cette petit garce qui ce croient tout permis je m'en foutais totalement qu'elle soient la soeur de Victoria cette fille n'était qu"une cause perdu et qui n'en valait pas la peine moi aussi je pouvais me montrais méchant quand on me pousse a bout mais malheureusement je devais rester courtois et subir ce qu'elle est entrain de me faire subir c'est mon job je devais rester correct et pas déraper sinon j'aurais affaire à mon supérieur autrement dit mon père et sa serais pas une partie de plaisir.

Je tenter de poser des questions sur la disparition de la jeune Marie Clinton mais la jeune femme n'avais rien affaire ce que je lui disais à croire que sa la dérange qu'ont parle justement de la jeune femme  et au vu de ses paroles mauvis envers la jeune femme disparue j'en conclue qu'elles n'était pas meilleurs amis ces deux la bien au contraire je dirais même qu'elles était ennemis ce qui me réconforte sur l'idée que la jeune femme que j'avais en face de moi était suspecte dans la disparition de Marie Clinton mais le faite qu'il était écrit dans son dossier qu'elle avait était arrêter le soir de la disparition de Marie Clinton me bloquer pour que je puisse officiellement la considérer comme suspecte dans cette affaire.

La jeune femme m'avais ris au nez lorsque je lui balancer mon mes propos la jeune femme aimer sa de ce foutre de ma tronche ma main me démanger une paire de claque lui aurait remit les neurones en place mais je ne tape pas les femmes jamais je ne taperais les femmes je les respecte trop pour ça même si certaines d'entre elles ne me respecter pas.

En ignorant l'arrogance de la jeune femme je poursuivais dans mon interrogatoire en lui indiquant toute une liste des gens disparue dans cette ville ces derniers temps, elle me répondis par des oui ou des non et j'avais obtenue trois oui sur cette liste.Donc vous connaissais Slavinka Jeken, Dylan Anderson et Zarko Adzovic et savait vous pourquoi ils sont disparue ? Demandai je même si je sais que je obtiendrais rien de plus de sa part.

           

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Eva J. Lawson
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 27/10/2016 et j'ai déjà raconté : 942 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Lily Collins. Sur le forum je suis aussi, : Annabella Grimaldi, Sevan Vanderbilt, Roméo Johnson et Babylone Hamilton.
rides et tu dois savoir que je suis : assez libre niveau partenaire sexuelle tant que ce sont des hommes




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 433

Re: Interrogatoire de Everest Lawson | Mer 15 Mar - 22:15
Je levais les yeux en l’air, j’en avais marre de rester ici. Je m’étais assez amusée pour le moment, maintenant j’avais d’autre chose à faire et pour cela, je devais partir donc je participer un peu à répondre aux questions comme il le demandait, mais bon, il se mit à me sortir un tas de nom. Non mais faut pas abuser non plus, je veux dire, les gens se sont juste barré et il y a rien de surprenant à cela, on était dans une ville de merde, tout le monde aimerait se barrer ça c’est clair et net.

Je le regardai et je souriais narquoisement « Oui, la nana avait un bar d’apparence normal, mais ouuuuh à l’arrière-boutique c’était torride » Répliquais-je en levant un sourcil de manière suggestive « Vous connaissez le BDSM ? » Repris-je alors un regard toujours aussi moqueur. Bien entendu c’était un bar très particulier et je devais avouer qu’il nous est déjà arrivé avec Matthew d’y aller et de participer, tout dépend de nos humeurs tous les deux colériques et volcanique.

Il fallait alors parler de Dylan Anderson « C’était un ami très proche de ma sœur, un de ces meilleurs amis d’ailleurs… Je voulais me le faire pour la faire chier d’ailleurs » Repris-je donc en haussant les épaules. Cela était intéressant que ma sœur connaisse une des victimes et autant je ne suis pas fan de participer à l’aide d’une enquête, si c’était pour mettre ma sœur dans la merde, il n’y avait pas à hésiter une seule seconde « Quant à l’autre, il a voulu sortir avec moi… Mais comme ma colocataire est une prostitué et qu’il était un de ces clients, je n’étais pas très motivé » Répliquais-je « Mais pour répondre à vos questions, non je ne sais pas ce qu’ils sont devenus ou autre » Finis-je donc.

_________________
❝I don't wanna let go❞ Drivin' a nightmare I can't escape from. Helplessly praying, the light isn't fadin' hiding the shock and the chill in my bones


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Re: Interrogatoire de Everest Lawson |
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communication :: And last night you were in my room :: Saison une. :: scènes-
Sauter vers: