Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
J'ai débarqué à Londres le : 24/10/2016 et j'ai déjà raconté : 518 mensonges. Je ressemble à : Alberto Rosende Sur le forum je suis aussi, : nop'
rides et tu dois savoir que je suis : un handicapé des relations amoureuses
Mes petits secrets bien gardés: : 21

MessageSujet: What's your fucking problem?! Feat Gary   Sam 31 Déc - 0:47

Cela faisait bien deux mois maintenant que Pipper ne me parlait plus. C'est pas que j'avais lâché l'affaire, mais tant qu'elle ne ferait pas d'efforts pour venir me parler de ce qu'il se passait dans sa tête, je n'en ferais pas de mon côté non plus. Elle voulait un break? TRÈS BIEN! J'en avais plus qu'assez des prises de tête. En tous cas j'étais bien décidé à profiter de cette journée. Nous étions samedi, il faisait curieusement beau pour ce mois de décembre qui tirait à sa fin. Alors j'étais plutôt souriant en descendant les marches de l'immeuble vêtu d'un peignoir en velour noir lorsque je trouvai dans ma boîte aux lettres une enveloppe rose bonbon... " Je veux te parler... j'ai un secret... rendez-vous au zoo devant la cage des singes à 12h précise... ne le dis à personne...  " au début je pensais à une menace, mais l'écriture enfantine était si peu crédible... Alors j'ai tourné le dos de l'enveloppe sous mon regard à la fois perplexe et aucunement intimidé et il n'y avait pas d'expéditeur... C'était tout de même assez louche. D'une nature curieuse et comme je n'avais rien de mieux à faire je comptais bien honorer ce rendez-vous. Habillé chaudement d'un manteau gris épais et d'une écharpe en laine de la même couleur qui remontait jusqu'à mon menton, les mains dans les poches, je me rendais au lieu indiqué. Seulement en chemin j'avais l'impression que quelqu'un me suivait. C'était super bizarre, alors j'accélérai un peu, faisant des détours. Cependant l'impression était toujours là... Enfin j'arrivais au zoo, je ne pouvais plus faire demi-tour. Alors d'un coup je me suis retourné et j'ai regardé qui se trouvait devant moi et là j'ai vu Gary. Et c'était sûrement à cause de la pression que cette paranoïa avait nourri en moi ces dix dernières minutes de sensation de " traque " mais j' ai éclaté de rire en le voyant. Sans hésité mon regard telle une lame se planta dans celui de mon très cher beau-frère " Bah alors mon Gary, tu me suis? Tu n'as rien de mieux à faire? " le provoquais-je dans un sourire que je ne me serai jamais permis de faire en présence de Pipper. Mais il fallait le dire, entre nous ce n'était pas l'amour fou. Quoique moi dans le fond, je m'en fichais un peu, j'aimais bien le provoquer. C'était mon petit plaisir secret dirons-nous. C'est horrible comme les habitudes peuvent nous coller à la peau. Depuis cette chose... que je lui ai faite, il y a près de dix ans, nous entretenions une relation des plus conflictuelles... et j'adorais cela. Je n'étais pas sans ignorer son amnésie, j'avais suffisamment réconforté sa soeur aînée pour tout savoir de son état de santé. " Alors quoi Gary? Ton état s'est détérioré? Tu veux que je te paye une place pour enfant mon petit chou? Allez c'est seulement 4£ je te la prends! " continuais-je en prenant une voix qu'on adopte tous en parlant à des enfants en bas âge, mais toujours dans ce sourire si affreux et provocateur à la fois. Qu'est-ce que je pouvais être mauvais... Mais il fallait le reconnaître je trouvais ce "jeu" amusant et délectable... Gary était plutôt grand, imposant, un ténébreux dans toute sa magnificence... Il était à 10 000km de la splendeur lumineuse de ses soeurs, mais il avait ce quelque chose qui le rendait mystérieux et intrigant. Si vous saviez ce que je lui avais fait ... toutes les rumeurs que j'avais balancé à son sujet, et cette crasse... ultime... un chef d'oeuvre...! C'était étrange, mais avec les autres, j'étais quelqu'un de vraiment bien, mais avec lui, je ne pouvais pas. C'était comme une force supérieur qui me forçait à me montrer sous mes pires aspects avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: What's your fucking problem?! Feat Gary   Mar 24 Jan - 18:22

Citation :
What's your fucking problem ?

feat. Gary && Zachary
 




Tout était parti en vrille depuis que j'avais découvert ce qui s'était passé entre Zachary et Eli'. Je n'avais pas voulu espionner Eli', j'avais pour habitude de respecter l'intimité de mes sœurs, son journal intime était tombé et la curiosité avait était dominatrice. Je n'avais pas parcouru tout son journal, à vrai dire il semblait qu'il s'était ouvert à la mauvaise page les quelques lignes que j'avais pu parcourir parlait de ce baiser entre ma sœur et mon beau frère. Depuis le lycée, je ne le portais pas dans mon cœur, s'était un fait. Au début, je n'avais clairement pas accepté sa relation avec ma sœur, j'étais certain qu'il n'était pas assez bien pour elle. Pipper ignorait certains détails mais moi je savais quelle genre de personne il était vraiment et je doutais fort qu'il est réellement changé depuis le lycée. Ce que j'avais pu lire dans le journal d'Eli' me le prouvait largement. J'étais déçu de la part d'Eli', nous étions tous les trois très soudés, très fusionnels depuis toujours. Je ne comprenais pas ce qui avait pu lui passer par la tête pour faire une chose pareille. Depuis que Pipper connaissait la vérité, il était vrai que j'évitais Eli' sous n'importe quel prétexte. Cela me peinait d'être en froid avec cette dernière car à l'accoutumée nous étions comme les deux doigts de la main, limite inséparable. Il faudrait que je songes à avoir une discussion sérieuse avec elle, tout de même. Quant à Pipper, j'avais eu l'occasion de mettre les choses à plats avec elle, en réalité elle ne m'en voulait pas pour cette histoire, elle ne comprenait pas que je ne puisses pas m'entendre avec l'homme qu'elle aime. Cette situation la peinait et elle cherchait à savoir pourquoi mais je ne voulais pas qu'elle saches, s'était inutile de lui faire d'avantage de peine. De plus, elle venait de m'apprendre qu'elle était enceinte de jumeaux. Visiblement elle avait pardonné à cet abruti de première classe, pour ma part j'avais la rancune trop dure pour oublier ce qui s'était passé. J'avais envoyé un texto à ma petite sœur, je voulais vraiment arrangé les choses avec Eli'. Elle proposa qu'on se retrouve au zoo afin de passer un moment tous les deux, cela serait l'occasion de mettre les choses au clair entre nous. Il était aux alentours de midi lorsque j'arrivais au zoo, je me dirigeais vers l'entrée lorsque je reconnu cette silhouette, même de dos j'avais deviné qu'il s'agissait de mon cher beau frère. Je pensais qu'il était plus sage de partir sans attirer son attention, Eli' comprendrait j'en suis certain. J'allais m'en aller en toute discrétion mais il se tourna et me remarqua. S'était raté, j'allais devoir supporter son infâme compagnie. Bah alors mon Gary, tu me suis? Tu n'as rien de mieux à faire?  Zach' me provoquait instantanément, j'en étais pas étonné. De toute façon s'il ne l'avait pas fait, je m'en serais chargé. S'était toujours comme ça entre nous, enfin depuis ce qu'il avait osé me faire. Certes, j'avais des soucis de mémoire depuis mon accident de voiture mais ça je m'en souvenais très bien. Sa questin était bien choisie car sans même qu'il le saches j'étais ici pour arranger les choses avec Eli'. Et puis son rire, son regard qui me donnait envie de l'étrangler. Un sourire qui sonnait entièrement faux se dessina sur mon visage. «  Mon cher Zachary ! Entre nous je suis venu ici pour rejoindre Eli'... tu sais ma sœur que tu as embrassé ? Enfin une erreur de ta part j'imagine » C'était ironique bien sûr ! Je lui en voulais à mort ! J'aurais sans doute du ne pas aborder ce sujet mais s'était trop tard, on jouais à armes égales, il me provoquait, j'en faisais autant, s'était aussi simple que cela. Je fixais mon cher beau frère, les bras croisés sur la poitrine alors qu'il s'accordait de nouveau la parole.Alors quoi Gary? Ton état s'est détérioré? Tu veux que je te paye une place pour enfant mon petit chou? Allez c'est seulement 4£ je te la prends! " Je fronçais les sourcils un instant, je n'aimais pas faire référence à ma perte de mémoire, à mon accident. Il me parlait comme s'il parlait à un enfant de cinq ans, s'était rageant. Mais... non ! Je n'allais pas céder à la colère ; je n'allais pas lui faire ce plaisir là. Je me mordis la lèvre dans un geste nerveux puis souriais, ne lâchant pas son regard. «  Comme t'es mignon ! Je te remercie mais je passes mon tour ok ? » Je lâcha un soupir, secouant doucement la tête de gauche à droite. «  Sérieux t'as vraiment un problème mais je te conseilles de ne plus faire un seul écart avec Pipper car père de ses enfants ou non je me charges de toi personnellement je suis clair ? » Je me tenais à côté de lui, une certaine dureté pouvait s'entendre dans ma façon de parler. Et oui, j'étais au courant, je savais qu'il allait être le père des enfants de ma sœur. Je ne pouvais pas aller contre l'amour que ma sœur avait pour lui mais je me méfiais de lui, s'était un réflexe..


made by guerlain for [url=http://ww
w.bazzart.org]bazzart[/url]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
What's your fucking problem?! Feat Gary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: And last night you were in my room :: Saison une. :: scènes-
Sauter vers: