AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La Colère.
avatar
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 1021 mensonges. Je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : /
rides et tu dois savoir que je suis : Célibatairement seul.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gifs : Tumblr


Mes points : 1138

MessageL'homme qui disparait.... [With Andrew] + Lun 12 Fév - 12:10
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood

Andrew & Clément

L'homme qui disparait....

Des jours, des semaines… L’espace temps pour Clément n’existait plus réellement. Il était totalement déconnecté de la réalité par moment, quitte à ne pas savoir quel jour on était et quel mois. De toute manière a quoi cela lui serverait-il ? Il n’avait plus d’obligation actuellement. Le boulot il en avait plus … L’amour … il n’avait plus rien… Des amis ? Ca il en avait… Mais c’était difficile, si bien qu’il avait dû emménager chez Andrew après sa sortie d’hôpital parce qu’il n’avait plus de logement… Andrew… Qu’est ce qu’il serait sans lui ? Clément se le demandait souvent en journée, la nuit, quand il le voyait cuisiner ou que le blond lui parlait… Dans son triste malheur, il était considéré comme chanceux… Chanceux d’être encore en vie, de pouvoir respirer et voir ceux qu’il aime encore une fois… Mais lui ? Il ne se considérait pas chanceux pour le moins du monde. Avoir vécu ce qu’il avait vécu… Entre ces derniers mois où tout avait volé en éclat, et son kidnapping… Qui méritait ca ? Il se le demandait réellement.

Mais les choses étaient ainsi, et pour palier à sa souffrance intense autant intérieur qu’extérieur les pillules et l’alcool était un bon remède. Heureusement Andrew n’était pas un surveillant et travaillait ce qui permettait à Clément de sortir et d’érer là où il voulait. Généralement c’était toujours les mêmes endroits, le parc, le long du pont, le bar, et parfois devant son ancien immeuble où il vivait… Mais le plus troublant dans tous ca était ses épisodes de somnambulisme. Ces derniers étaient apparu il y a deux semaines où il se levait de son lit, sortait carrement de l’appartement pour marcher dans la jolie ville de Londres. Il marchait jusqu’à un endroit précis où ensuite il se posait puis se réveillait quelques heures plus tard confus, perdu… Les passants l’aidaient souvent à retrouver son chemin ou à faire qu’il rentre chez lui… De plus Andrew était mort d’inquiétude… Bien évidemment il avait vu un spécialiste aussitôt et on lui avait donné des médicaments encore… Ca avait atténué les effets durants quelques jours, mais là… ca avait recommencé.

Clément ouvrit les yeux et les refermaient aussitôt quand une lumière vive le surpris et l’éblouit. Il prit conscience au final qu’il était allongé sur l’herbe verte et humide, mais il ne savait pas encore où il était. Punaise… Cela avait-il recommencé ? Rouvrant les yeux, de ses mains il tatait le terrain et essayait de se redresser avec du mal, ses membres étant endoloris, pour regarder autours de lui...Il se trouvait au London east park… Il n’avait même pas été jusqu’au bout pour se trouver un banc et se trouvait au pied d’une structure de jeu pour enfant… Grognant doucement, il s’assit, il sentit directement sa tête lui tourné et il était mal… Regardant ensuite comment il était habillé car il avait froid… Il vit qu’il avait un t-shirt et était en boxer. Sérieusement ?

A droite, a gauche, devant lui et derrière lui… Personne à l’horizon. Clément se rendait compte qu’il n’avait même pas de portable sur lui, mais heureusement pour lui un joggeur qui passait par là fut intrigué et vint vers lui en lui demandant si ca allait.

« Je… je ne sais pas. Est ce que… Vous avez un téléphone ? Je dois appeler un ami... »

La voix rauque et enrouée, Clément avait soif et le joggeur fut assez aimable de lui tendre sa gourde et même lui mettre sa veste sur ses épaules en s’asseyant à côté de lui. Clément composait le numéro d’Andrew maladroitement sur le téléphone, tremblant et finalement la sonnerie retentit…

« Andrew ?... C'est Clément.... »

e&a

_________________
Forgive me...
Revenir en haut Aller en bas
L'Envie.
avatar
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 686 mensonges. Je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : entrain de construire mon couple doucement mais surement!

Infos:
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


Mes points : 644

MessageL'homme qui disparait.... [With Andrew] + Mer 14 Fév - 9:29
Voir le profil de l'utilisateur
Je gémis dans un demi-sommeil. Malheureusement pas de plaisir. Qui avait l’idée de m’appeler si tôt ? Moi grognon le matin ? Toujours ! Au moins jusqu’à ce que j’ai mangé. Eh oui je faisais partie de ces anglais qui ne se réveillaient pas après une tasse de thé matinal mais bin après avoir ingurgité un petit déjeuné. Avant inutile de me parler. Enfin bon… Là faudra bien. Je tendis le bras et décrochais en essayant de me préparer à sortir un « allo ? » plus ou moins réveillé. Je n’eus pas le temps d’ouvrir la bouche, j’étais vraiment lent le matin, que j’entendis la voix de Clément au téléphone. Instantanément j’étais réveillé et en alerte. Je bougeais le téléphone de mon oreille : numéro inconnu. Merde, il s’était passé quoi ?

« Clément ? Tu es où ? Je viens te chercher ? »

J’avais parlé d’une voix calme et douce. Bien sûr que je me doutais de la chose : crise de somnambulisme. Je notais l’endroit qu’il m’indiquait dans le London east park et me dépêchais ensuite pour me lever. Ca faisait trois mois qu’on vivait ensemble et je ne regrettais pas de lui avoir proposé cette solution. Je le voyais mal vivre seul après tout ce qui lui était arrivé. Et depuis je m’occupais de lui. Je ne m’en plaignais pas, trouvant ça normal de m’occuper de lui et de faire au mieux pour qu’il aille mieux. Vêtements mis, j’hésitais avant de prendre un survet à Clément me disant que s’il avait fait sa crise il ne serait certainement pas habillé et au final me décidais à prendre une paire de chaussures en plus. Je descendis les marches de mon immeuble quatre à quatre avec un sac sur les épaules contenant ses vêtements et courait jusqu’au parc qui heureusement n’était pas trop loin. Enfin quand même une petite trotte ! J’arrivais dans le parc et fis le trajet que m’avait indiqué mon meilleur ami au téléphone. Je finis par apercevoir Clément sur un banc en compagnie d’un coureur.

« Hy ! Ca va ? »

J’observais Clément, qui ne semblait pas avoir de blessures physiques apparentes. Bon au moins il n’avait pas fait des bêtises durant sa crise c’était déjà ça. Je lui tendis alors le sac à dos en souriant doucement :

« Je t’ai pris des affaires au cas où ! »


Je me tournais alors vers le coureur qui m’expliqua vite fait la situation et le remerciais avant d’indiquer que je prenais la relève. Je laissais Clément s’habiller tranquillement et pris le temps de regarder autour de moi. Il avait de la chance d’avoir atterrit dans le parc pas encore trop mal fréquenté. Et surtout on avait eu de la chance qu’il n’ait pas l’idée d’aller faire un plongeon dans le lac ! En laissant le côté géographique de côté je pensais à ses médicaments. Sa première crise avait eu lieux il y a des semaines et on avait directement été voir un spécialiste. J’étais soulagé d’un côté que Clément se confiait à moi quand un truc pareil arrivait et qu’il n’essaye pas de cacher la chose. En contrepartie je m’efforçais de ne pas devenir une mère poule obsessive et paranoïaque. En attendant il faudra que je pense à fermer la porte de l’appart à clef le soir. Si ses médicaments ne fonctionnaient plus… Enfin d’un côté c’était prévisible que les effets ne durent pas éternellement. Le corps finit par s’habituer et s’adapter au produit. Je revins au présent quand on put se remettre en route vers l’appartement.

« Tu veux reprendre un rendez-vous chez ton médecin ? »

J’avais demandé ça avec précaution et un peu de réticence aussi. Je ferais tout pour qu’il aille mieux, mais même moi je trouvais le nombre de médicaments qui s’accumulaient dans l’armoire de la salle de bain et le comptoir de la cuisine alarmant. Fallait-il vraiment qu’il en prenne encore plus ?

« Peut-être qu’on peut regarder après des alternatives si jamais… l’hypnose t’y crois ? »

_________________

♫ Tout est différent
Et pourtant pareil
Quand le coeur s'éveille ♫
Revenir en haut Aller en bas
La Colère.
avatar
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 1021 mensonges. Je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : /
rides et tu dois savoir que je suis : Célibatairement seul.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gifs : Tumblr


Mes points : 1138

MessageL'homme qui disparait.... [With Andrew] + Jeu 15 Fév - 11:18
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood

Andrew & Clément

L'homme qui disparait....

Le temps semblait une éternité jusqu’à l’arrivé d’Andrew, mais heureusement Clément n’était pas seul et le joggeur ne semblait pas vouloir le laissé tant qu’il ne serait pas en de bonne main. Il avait même voulu appeler les urgences, mais Clément avait fortement repousser cette idée. Il était recroquevillé sur lui même et enfin le joggeur avertit qu’un homme arrivait dans leur direction. Le brun relevait la tête et confirmait que c’était la petite bouille d’Andrew. Clément s’en voulait de lui faire subir ca d’un côté, mais il n’avait que lui… il ne pouvait compter sur personne d’autre. Alors qu’Andrew venait d’arriver et demandait si ca allait, Clément hochait juste en silence la tête.

Andrew en bon sauveur qu’il était avait pris des affaires et heureusement, à présent il était paré pour les états somnanbulique de Clément. Le brun tendit le bars pour prendre le sac, tandis que le joggeur parlait avec Andrew. Pendant ce temps l’ancien inspecteur de police d’habillait, enfilant pantalon de jogging et veste, ainsi que des chaussures. Clément se relevait, redonnant la veste au joggeur.

« Merci beaucoup... »

Le joggeur finit par s’en aller en étant sur qu’il était entre de bonne main, à présent il se retrouvait seul avec son ami. Clément refermait bien la veste jusqu’en haut du menton et mit ses mains dans les poches, car il était congelé en réalité. Finalement ils se mirent en route, il avait mal aux jambes, mais n’allait rien dire, il semblait éteins de plus car la question d’Andrew ne le percutait pas réellement.

« Hm… si tu veux ... »

Il n’avait pas la force de se battre, même s’il ne voulait pas au fond de lui. Mais bon, Andrew voulait l’aider il le savait que trop bien. Clément regardait un instant devant lui, la route allait être longue, il espérait que son ami ait pris la voiture, puis il regardait de nouveau par terre pour voir où il mettait les pieds, tandis qu’Andrew reprenait la parole, parlant de charlatan..

« Ca va Andrew… ce n’est rien… J’ai les médicaments… Tu as pris ta voiture ? »


Clément avait la voix cassée et comme lointaine, il ne s’entendait même pas lui même parler. Il relevait la tête pour regarder le blond, il avait honte en réalité de montrer cette face de lui à Andrew… Clément qui avait toujours été fort et bon depuis sa naissance… Alors que sa famille l’avait brisé, puis il avait réussi à trouver un équilibre à Londres, avec ses amis et Zoé… Maintenant tout était parti en fumé aussi, il était brisé… et on se demandait bien si c’était recollabe...
e&a

_________________
Forgive me...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageL'homme qui disparait.... [With Andrew] +
Revenir en haut Aller en bas

L'homme qui disparait.... [With Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: East London :: London's East Park.-