Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
Le forum fête ses 8 MOIS.
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS
BAE rejoint twitter, pour nous suivre et tout savoir dans la minute des actualités du forum, c'est par ici coeur

Partagez|
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 24/10/2016
◈ Les mensonges que j'ai : 455
◈ Ressemblance avec : Ryan Gosling
◈ Schizophrénie : nop'
◈ Foule sentimentale : Si l'amour est à gauche, priorité à droite...
Secrets : 49
Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate
MessageSujet: Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate Ven 28 Oct - 1:31

*21 octobre 2007*

Putain! Est-ce que c'était ma faute à moi  si elle partait en couille! Je donnais un violent coup de pied dans ma porte qui se referma dans un bruit de tonnerre. " ZAC ON CLAAAQUE PAS LES POOORTES! " me lança ma mère du bas de l'escalier, " JE FAIS CE QUE JE VEUX MAMAN! " rétorquais-je avec emportement. J'allais sur mes 18 ans, MERDE! Je mettais la musique à fond pour extérioriser mes démons, sortant ma guitare électrique, je me défoulais, en rythme, pendant une bonne heure. J'avais beau être un excellent élève, j'adorais autant la musique que la littérature.

Puis je reçu un énième message de haine de mon meilleur ami " Ma soeur s'est barrée en boite à cause de toi, merci! " lu-je, j'en avais marre, je m'écroulais sur le dos sur mon lit double, fatigué. Kate ne faisait rien pour arranger les choses. Elle partait complètement en vrille et c'est son frère qui me foutait tout dans la gueule. J'en avais ras-le-bol!

Grognant, hésitant, je sautais de mon lit pour descendre l'escalier à fond de train. Attrapant les clefs de ma mobilette sur la table du salon. " Zac tu vas où il est 23h, demain tu as tes inscriptions à la fac! " je n'écoutais rien, j'adorais ma mère, mais j'étais bien trop fulminant et préoccupé pour répondre. Enfourchant mon engin qui faisait un bruit d'enfer, je roulais jusqu'à la boite dans laquelle Kate aimait apparemment se rendre.

Laissant mon moyen de transport à l'abandon je doublais toute la file jusqu'à ce que le videur s'interpose quand je m'apprêtais à entrer. Je lui fis mon plus beau sourire sarcastique avant de lui tendre deux billets de 50£ qui le firent vite changer d'avis.

" A nous deux Richardson... " déclarais-je en entrant dans la boite éclairée par des néons et des lumières clignotantes. Je dû plisser les yeux pour m'habituer à cette obscurité. En plus avec tout ces corps qui ondulaient c'était difficile de la retrouver. Puis je finis par la voir. Malgré ses 16 ans on pouvait lui reconnaître une chose: elle était sacrément sexy. De longs cheveux bruns ondulés, une tenue qui la mettait bien en valeur, un sourire s'esquissa sur mes lèvres. Par nostalgie. Puis je remarquais qu'elle était encadrée de deux hommes qui avait au moins le double de son âge et qui semblaient bien profiter du moment. Même un peu trop. Je comprenais mieux pourquoi son frère voulait ma peau maintenant. Puis elle finit par me voir. Cela ne la fit pas pour autant bouger de là. Alors je dû recourir à la force. " Bon les gars barrez-vous, elle est avec moi. " déclarais-je avec autorité en leur faisant face. L'un d'eux, plus grand, ricanna. Touché dans mon amour propre je lui collai mon poing dans la figure. Plus fort que je ne l'aurais cru. " On fait moins le fier hein! " lançais-je, méchamment satisfait. L'autre n'osa rien faire sur le coup. " Allez viens ton frère s'inquiète pour toi. " déclarais-je en la tirant par le bras. Evidemment c'était sans compter sur le fait que le gars que j'avais mis parterre se relève et vienne me sauter dessus...

_________________
Timeless dream
I love you always forever. Near and far closer together. Everywhere I will be with you, everything I will do for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Blueberry
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 13/12/2014
◈ Les mensonges que j'ai : 1212
◈ Ressemblance avec : Nina Dobrev.
◈ Schizophrénie : Everest Julia Lawson.
◈ Foule sentimentale : Célibataire, son ex petit ami dont elle était amoureuse est mort.
Secrets : 353
Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate
MessageSujet: Re: Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate Ven 28 Oct - 3:09

Arrête de faire n'importe quoi!

ft. Kate Richardson et Zachary Fuller


« 21 guns »
Comme à mon habitude, j'étais enfermé dans ma chambre et dans le noir. J'étais allongé dans mon lit et j'écoutais des musiques tristes, j'avais des larmes aux coins des yeux et je me forçais de ne pas pleurer... Mais je pouvais faire quoi d'autres ? Je ne savais pas comment je pouvais reprendre ma vie, moi ? C'était bien trop dur, chaque respiration, chaque pensée était difficile. J'étais en colère aussi.. Contre les deux, contre moi.

Mais c'est un fait, j'étais follement amoureuse de ce mec, deux ans de mon aîné, le meilleur ami de mon frère... Mon premier amour. Je ne savais pas quoi faire pour le récupérer et lui dire que je l'aimais comme j'avais, je savais que c'était lui l'homme de ma vie. Je voulais vraiment encore du temps avec lui, et même plus. Je ne comprenais pas pourquoi il ne voulait plus de moi, qu'avais-je fait de mal ? Je n'étais peut-être pas à la hauteur... Bien sûr que non, je ne l'étais pas...

Alors je restai au lit, mon petit cœur en miette. Je m'étais fait larguer, à cause de mon frère. Mais pourquoi ? Pourquoi étais-je tombé amoureuse de lui ? Pourquoi ? Je lui avais tout donné, mon cœur, mon corps... Je lui avais donné la chose la plus précieuse pour moi et voilà qu'il en avait rien à foutre de moi. Alors je restai là, je ne mangeai plus. Je n'avais plus faim. Je n'avais plus envie de rien, il faut dire.

Je ressue un message d'une copine, elle voulait sortir dans la nouvelle boite branchée. Je ne répondis rien, je me mis à réfléchir. Puis j'acceptais. Sortir, boire et fumée était une bonne idée pour chasser les douleurs de mon cœur. Je demandais également à ma pote si son ami, Andrew, que je connaissais vaguement avait de la morphine, comme la dernière fois. Cela m'avait fait du bien. C'est comme si, la morphine m'apaiser. Je ne souffrais plus, après tout, c'est ce qu'on désire avec la morphine, ne plus avoir mal.

Malheureusement, il n'était pas là... Du moins, pas encore. Elle ne savait jamais quand Andrew décidait de venir ou pas. C'était toujours la surprise. Je l'aimais bien moi, j'avais beaucoup traîné avec lui ces derniers temps surtout depuis que je m'étais fait larguer. Il me changeait les esprits et je m'ennuyais jamais avec, je ne voyais pas le temps passé. Il m'avait fait connaître un univers dont j'avais du mal à ne plus y être désormais. Il m'avait ouvert les yeux.

Bref, je me préparais comme il se devait. Petite robe, talon aiguille. Je laissais mes cheveux ondulés et sauvage à l'air libre, je savais que cela plaisait aux garçons. Avec cela, je m'étais du noir charbonneux à mes yeux, faisant ressortir mon marron chocolat et mit du rouge à lèvre bien rouge pour ressortir mes lèvres. Un peu de parfaits et j'étais prête. Je sortis de ma chambre. J'informais que je sortais en boite avec mes amis.

Mes parents étaient contre ? Et alors ? Donc forcément, je me pris la tête avec et j'entendis des « T'as les yeux rouges, tu vas encore te défoncer » ou des « On va te mettre en pension » des punitions à tout vas et mes parents s'engueulaient entre eux pour finir. Je me barrais. Ma sœur était discrète et mon frère avait le regard noir. Je le regardai de haut en bas, sans aucun respect. C'était de sa faute si Zac m'avait quitté.

Je partis avec ma copine et enfin, la soirée pouvait démarrer. Nous avions beaucoup de bouteilles et de quoi fumer. Les heures passées et je ne pensais plus à ce blond à yeux bleus. Enfaîte, je ne pensais plus du tout à vrai dire. Je dansais avec des garçons que je savais que je me rappelais plus. Je me laissais envahir par la musique, mon corps se balançant langoureusement, deux corps contre moi. Je sentais bien que les deux garçons étaient plus qu'excité. Je souriais intérieurement. Je plaisais encore.

Je me déhanchais au rythme de la musique, ma tête tournant parfois, perdant quelques perceptions, mais j'en avais que faire. J'étais empreint d'adrénaline. C'était le pied. Je ne ressentais plus rien, je n'avais plus mal. Je m'amusais. Seulement voilà, les bonnes choses ont une fin. Je tournais la tête et je croisais une paire de yeux. C'était lui. J'en avais rien à faire, je voulais m'amuser. Je n'étais même certaine que ce soit vraiment lui, parfois avec une grosse consommation, on pouvait avoir certaine illusion. Je me persuadais donc que s'en était une.

Sauf que là, une bagarre éclata. Je suis avec lui ? Et puis quoi encore ? Et je ne comprenais plus. Tout autour de moi se mit au ralenti, spectatrice de cinéma. Je voyais l'homme que j'aimais et qui venait de me briser le cœur se battre avec cet inconnu qui se frottait à moi. Je ne comprenais pas. C'est après un moment que je me réveillais, j'essayais de m'interposer « Stop, arrêtez » Criais-je. Et voilà que je me retrouvais par terre, la lèvre fendue. J'avais reçu un coup, je ne savais pas de qui. Je voyais par le visage horrifié de Zac que le coup venait de lui.

code by ORICYA.


_________________
I was feeling epic
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 24/10/2016
◈ Les mensonges que j'ai : 455
◈ Ressemblance avec : Ryan Gosling
◈ Schizophrénie : nop'
◈ Foule sentimentale : Si l'amour est à gauche, priorité à droite...
Secrets : 49
Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate
MessageSujet: Re: Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate Ven 28 Oct - 19:02

Dans quelle merde je m'étais fourré? Le gars que j'avais mis à terre se releva et me fonça dessus tel un rugbyman professionnel pour me foutre dos au sol en me balançant un poing aussi fort que le mien dans la figure. Evidemment, cela m'enrageait d'autant plus. Je n'étais qu'un adolescent, pas vraiment l'homme calme que je serais plus tard. Alors c'est à coeur joie que je répondis à ses attaques, l'enchaînant de coups à mon tour. On prenait tout l'espace du bar. Je l'ai alors poussé sur le comptoir, l'agrippant au col avant d' attraper une bouteille pour la casser sur sa tête quand Kate s'est interposée. Dans mon mouvement je lui ai mis un coup de coude dans la figure. Je restais figé, horrifié, en la voyant parterre la lèvre en sang. Mais qu'est-ce que j'étais entrain de faire? Je lâchais la bouteille de mes mains. Celle-ci s'éclatant en milles morceaux tendis que les videurs intervinrent, me faisant notamment une clef pour me maîtriser. " Lâchez-moi! Je suis calme, ça va. " déclarais-je, en essayant de me détendre, le regard furieux. Pourquoi j'étais si en colère? C'était sûrement les hormones. Les videurs échangèrent un regard et emportèrent l'autre gars dehors, il semblait plus agité que moi. Je m'approchais donc de Kate. " Je suis désolé. " déclarais-je, en la regardant, en lui tendant la main. " Mais je devais te ramener chez-toi. " ajoutais-je en sachant pertinemment qu'avec sa lèvre fendue son frère allait encore plus me détester. " Mais d'abord, on va aller essayer de soigner ça. " ajoutais-je en désignant sa blessure du bout du doigt, l'effleurant. Je ne souriais pas, je n'étais pas rassurant. Je lui en voulais. Si elle n'était pas partie dans tous les sens avec ses conneries c'est avec mon meilleur ami que je serais et je serais heureux à cet instant. Là ma vie n'était que de la merde. Je l'emmenais donc dans les toilettes des hommes. Contrairement à celle des femmes, il n'y avait personne. J'enlevais un de mes serres poignets noirs tout en avançant vers les robinets. Ouais j'avais un style grunge et rock au lycée. Surprenant, hein? Puis je me mis face au miroir, éclairé faiblement par les néons. J'étais fatigué de toute cette rancoeur, mon regard n'avait jamais paru aussi sombre. Il fallait vraiment que je me calme. J'ouvris le robinet pour y faire imbiber la laine noire sous l'eau glaciale. Puis je regardais Kate avec une certaine noirceure. Mais je devais me dire que ce n'était pas sa faute. Que c'était la mienne. Mais c'était encore pire de me juger responsable. " Viens. " murmurais-je alors en la regardant tout en essayant de ne rien laisser transparaître de mes pensées.

_________________
Timeless dream
I love you always forever. Near and far closer together. Everywhere I will be with you, everything I will do for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Blueberry
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 13/12/2014
◈ Les mensonges que j'ai : 1212
◈ Ressemblance avec : Nina Dobrev.
◈ Schizophrénie : Everest Julia Lawson.
◈ Foule sentimentale : Célibataire, son ex petit ami dont elle était amoureuse est mort.
Secrets : 353
Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate
MessageSujet: Re: Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate Ven 18 Nov - 0:10

Arrête de faire n'importe quoi!

ft. Kate Richardson et Zachary Fuller


« 21 guns »
Oui, je faisais n'importe quoi, oui je partais dans tous les sens et oui j'étais souvent hors de contrôle, mais je n'y pouvais rien. J'avais bien trop mal et j'essayais d'échapper à cette douleur par n'importe quel moyen. Je ne savais pas qu'un cœur pouvait faire si mal et pourtant c'était le cas. Je passais mes journées dans le noir, dans la détresse et les seules moment où je me sentais bien c'était en sortant, faisant la fête, en fumant et buvant à en perdre la tête.

Oui, j'étais consciente du chemin que je prenais, mais c'était ce qui me faisait sentir mieux, c'est ce qui m'aidait à tenir. Et c'est pourquoi, j'étais en train de danser entre deux mecs, me vidant la tête sur la musique et en laissant le temps défilé à vive allure. C'était bien mieux que de fermer les yeux et de revoir ce regard bleu, ses cheveux blonds, ses baisers, ses caresses, son attention qui m'avait donner des ailes, sa gentillesse et sa tendresse.

Et encore, même ce souvenir me poursuivait ; était présent à me regarder. Ses yeux bleus d'ordinaire malicieux étaient devenus sombre et pleins de rage. Que faisait-il ici ? Pourquoi était-il là ? Il m'avait quitté après tout. Je lui avais donner ce qu'il avait le plus cher à mon cœur et il était encore là. Sans que je ne comprenne quoique ce soit, je le voyais en train de se battre avec un des gars avec qui j'étais. Mais que se passait-ils ?

Ce n'est qu'après un moment que j'essayais de m'interposer, mais je fus écarter en plus de recevoir un coup de la part de l'homme que j'aimais. J'eus un mouvement de recul quand Zachary arriva près de moi. J'acceptai son aide en ne disant rien, j'avais tellement de chose à lui dire, mais je ne savais pas comment réagir avec lui. Devais-je lui montrer à quel point j'étais en colère contre lui, le supplier de revenir auprès de moi, je ne savais pas du tout quoi faire. C'était tellement difficile, je voulais remonter le temps, je voulais ne plus avoir mal.

C'est toujours silence que je le suivais dans les toilettes. Je n'avais toujours pas parler avec ce qu'il disait, je n'avais pas la force et j'avais bien trop peur que ma voix me trahisse. Ce n'est qu'après un moment alors que nous étions dans les toilettes et qu'il entreprenait de soigner ma blessure que je pris mon courage « Tu devrais partir » Dis-je alors faiblement. Il pouvait le faire, il l'avait déjà fait une fois de me laisser seule, une seconde fois ne devrai pas le déranger.

code by ORICYA.


_________________
I was feeling epic
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 24/10/2016
◈ Les mensonges que j'ai : 455
◈ Ressemblance avec : Ryan Gosling
◈ Schizophrénie : nop'
◈ Foule sentimentale : Si l'amour est à gauche, priorité à droite...
Secrets : 49
Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate
MessageSujet: Re: Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate Sam 3 Déc - 17:22

Bien sûr que j'étais en colère, je n'étais qu'un adolescent. Tout ce à quoi je pensais c'était à ma petite personne et à ce qui avait de plus précieux à mes yeux. Et sans mentir, c'était mon meilleur ami, le frère de mon ex. Alors le fait qu'il m'en foute plein la gueule jour après jour à cause de sa soeur qui partait en vrille et bien cela me faisait du mal. Plus que tout, je voulais récupérer mon bro, peu importe les dommages collatéraux. Mais je le reconnais, Kate n'avait rien demandé. Et je ne savais plus comment réagir, comment faire pour tout arranger, j'étais complètement paumé. Alors tout ce à quoi mon instinct me guidait c'était la colère, et stupidement je la suivais. Lorsque nous nous retrouvâmes dans les toilettes pour homme de ce bar, je constatais à quel point je l'avais blessée, et pas seulement au figuré. Je voyais dans ses yeux à quel point elle souffrait. Et sur le coup, la culpabilité remplaça la haine. Kate m'avait offert son intimité, sa première fois, sa confiance. Et moi j'avais tout envoyé valser parce que son frère me l'avait demandé, alors que dans sa tête de gamine de 16 ans, elle devait penser qu'on allait vivre ensemble heureux pour toute la vie. " Je ne vais pas te laisser toute seule ici. " rétorquais-je, d'une voix que j'essayais neutre. J'étais sérieusement bipolaire, je l'avais plaquée, mais je voulais pas qu'elle couche avec tout un tas de gars. Je l'avais connue pure et je crois que je voulais qu'elle le reste. Mais ce n'était pas possible une telle chose. " Tu t'es fait combien de gars depuis qu'on s'est séparés? " la questionnais-je sans la quitter des yeux, ne résistant pas à lui demander comme si cette question me brûlait les lèvres, comme si j'éprouvais encore de l'intérêt... Quelque part, je devais avoir envie de me faire du mal aussi. Peut-être pour compenser la souffrance que je lui faisais subir. Ou alors était-ce pour évaluer son état de dépravation, je l'ignorais. Je n'étais pas un gars méchant, au contraire, je passais mon temps à m'amuser, à rigoler. Et j'avais des souvenirs encore très frais de quand je m'amusais à la séduire, même lorsque nous étions ensemble. Mais je ne pouvais plus lui tourner autour, elle était la chasse gardée de son frère. Le seul gardien contre lequel je ne pouvais pas me battre... Puis sans comprendre, sans même réaliser ce que je faisais, je l'ai embrassé. C'était arrivé comme une surprise, une envie, une pulsion impossible à contrôler.

_________________
Timeless dream
I love you always forever. Near and far closer together. Everywhere I will be with you, everything I will do for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Blueberry
Voir le profil de l'utilisateur

◈ A Londres depuis : 13/12/2014
◈ Les mensonges que j'ai : 1212
◈ Ressemblance avec : Nina Dobrev.
◈ Schizophrénie : Everest Julia Lawson.
◈ Foule sentimentale : Célibataire, son ex petit ami dont elle était amoureuse est mort.
Secrets : 353
Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate
MessageSujet: Re: Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate Dim 15 Jan - 4:22

rp annulé du coup x)

_________________
I was feeling epic
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate
MessageSujet: Re: Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate

Revenir en haut Aller en bas

Arrête de faire n'importe quoi! feat. Kate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Parce que l'amour vous fait faire n'importe quoi... [PV : Andrew Clensen / Alistair M. Fitzbern]» Je ferais n'importe quoi pour toi. [Kyoko]» Un brin de n'importe quoi ?» La quoi...? [Feat Yuka]» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communication :: And last night you were in my room :: Saison une. :: scènes-