Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 227 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 130

MessageSujet: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   Sam 4 Nov - 21:54

J’adorais pâtisser !! A la maison je pouvais faire ça pendant des heures et ce n’était pas pour déplaire à Clément ou à quiconque d’autres parmi mes proches. Mes deux nièces par exemple ne cessaient de me réclamer des gâteaux ou biscuits en tout genre et moi je me faisais un plaisir de les satisfaire. Avec Lily, nous avions ouvert notre café 3 ans plus tôt dans le centre de Londres et même si au début ce n’était pas vraiment prévu, j’avais vite ressenti le besoin de proposer à nos clients mes propres pâtisseries maisons. Alors j’avais travaillé encore davantage pour pouvoir proposer muffin, cookie, tarte et autres pâtisseries faites maisons à nos clients. Cela avait été une grande réussite et avait apporté une petite touche en plus à notre café. Depuis je continuais donc à le faire en cherchant toujours davantage à trouver de nouvelles recette en fonction la plupart du temps de la saison. Mes dernières créations ? Des muffins potiron/chocolat.

Ce matin je ne travaillais pas et en me levant j’avais eu envie de pâtisser … et de papoter par la même occasion. J’avais donc envoyé un petit texto à Zaza pour l’inviter à venir chez moi papoter … et pâtisser évidemment. J’avais rencontré la jolie blonde quelques mois plus tôt au salon de la pâtisserie qui était organisé à Londres chaque année. J’y allais pour rencontrer des gens, apprendre de nouvelles techniques et faire ma gourmande et cette année j’y avais rencontré Elisabeth, pâtissière de profession avec qui j’avais instantanément sympathisé. Depuis, nous étions resté en contact et j’avais fait plusieurs tour dans sa pâtisserie et elle était venue quelques fois au café également. Nous étions en contact régulier et j’avais appris à l’apprécier telle une amie. Je n’avais pas encore eu l’occasion de l’inviter chez moi mais ce matin elle avait répondu positivement à mon invitation. Clément était partie tôt au travail, comme bien souvent en ce moment et la venue d’Elisabeth allait me faire du bien.

Je ne pouvais pas dire que mon petit ami me délaissait mais en ce moment son travail lui prenait tout son temps et même lorsqu’il était à la maison, son téléphone pro n’était jamais très loin et ses dossiers non plus. En fait, il n’arrêtait jamais vraiment de travailler même à la maison. Evidement cela n’arrangeait pas mon couple mais je ne disais rien. Pour lui son travail était important et je le comprenais, je le soutenais d’ailleurs dans ça. C’était mon rôle et il me tenait à cœur. Alors comme souvent le weekend je l’avais laissé partir bosser en sachant qu’il ne rentrerait que très tard le soir. Etre flic à Londres était loin d’être de tout repos mais je l’avais accepté comme ça.

Après avoir pris une douche rapide et m’être habillé confortablement, j’avais filé dans le salon pour mettre de la musique. Trop de silence chez moi était impossible, il fallait que ça bouge. Après avoir activité le mode aléatoire d’une playlist sur youtube j’avais filé vers ma cuisine. Farine, œufs, sucre et chocolat était éparpillé sur le plan de travail et quelqu’un toqua à la porte au moment où j’enfournais ma deuxième plaque de cookie. Fermant à la hâte le four tout en vérifiant le thermostat, je me retournais et me dirigeais vers la porte d’entrée que j’ouvris en grand.

_________________
'cause love is everything
Everywhere i'm looking now, i'm surrounded by your embrace. Baby i can see you halo, you know you're my saving grace ▬ it's written all over your face, baby i can feel your halo, pray it won't fade away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   Lun 6 Nov - 16:14

Je souriais paresseusement, savourant les rayons de soleils qi passaient par la fenêtre. Les yeux fermés je m’étirais doucement dans mon lit, mon sourire s’agrandissant encore plus quand je sentis un bras passer sur ma taille et une bouche se poser près de mon oreille. Une douce voix me murmurer un « bonjour » doux et tendre. Tristan. Je me laissais aller contre lui savourant le moment paisible. La disputée d’il y a quelques jours n’était pas oublié mais elle était passée. On travaillait pour mieux s’entendre et ça marchait. En même temps cette dispute avait explosée d’un coup avant que tout retombe et qu’on mette les choses à plats. Du coup mon matin se déroulais très bien. Ayant une matinée de libre tous les deux on fit le déjeuner et alors que je lui servis son café alors qu’il déposait une gaufre sur mon assiette mon téléphone vibra.

Mon sourire s’agrandit : aujourd’hui allait être une excellente journée ! Dans le métier c’était toujours bien de garder certains flics à l’œil. Autant j’étais devenue l’indic de Victoria, autant d’autres je préférais les surveiller de loin. Notamment l’agent LeRoy. Sa petite amie, Zoé, adorait la pâtisserie du coup ça n’avait pas été difficile de trouver un terrain ou l’aborder et me lier d’elle. D’un naturel joyeux en plus la jeune femme était plus simple à manipuler que quelqu’un de renfermé. Et plus agréable aussi car elle était sympathique. Je savais que dernièrement ça n’avait pas été dans son couple mais elle m’avait assuré que ça irait mieux. Du coup j’avais évité de peu de rater un bon moyen de pression sur un agent de police. Je fis part à Tristan de mes plans de la journée du coup. Vu qu’il avait cours il serait partit de toute façon, mais on travaillait sur notre communication alors autant communiquer. J’informais aussi mon fiancé que je me tâtais à parler avec Zoé d’un éventuel gâteau de mariage que je comptais faire. M’encourageant je me laissais alors convaincre. C’est vrai que ce serrais sympa de pouvoir parler à quelqu’un qu’il s’y connaissait.

Du coup une fois déjeuné, habillée et mis en route je finis par arriver chez elle. Prenant une farde avec mes recettes sous le bras j’apportais aussi deux bouteilles de jus de fruits acheté à un fournisseur qui vendait des produits locaux. Une fois pomme cerise et une fois orange poire. Une fois devant son habitat je finis par toquer à la porte attendant qu’elle m’ouvre. J’entendais de la musique et un sourire amusé naquit sur mes lèvres. Elle était assez active comme personnalité. Une fois que la porte s’ouvrit je souris d’une oreille à l’autre.

« Coucou ! Ca va je ne suis pas trop tard ? »

Je demandais car une odeur de biscuits s’échappait de l’ouverture. Enfin elle ne m’avait pas donné d’heures et j’avais dit que je viendrais dès que j’étais prête. Le tout était de ne pas la faire attendre. Levant alors les bouteilles devant moi je rajoutais :

« Tiens j’ai pris de quoi boire ! Je ne savais pas ce que tu aimais donc j’espère que ça ira ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 227 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 130

MessageSujet: Re: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   Mar 7 Nov - 11:34

Il faisait beau ce matin mais je savais que le soleil que j’apercevais de chez moi cachait un froid sec à l’extérieur. J’aimais bien ce temps finalement, je le préférais en tout cas à un temps grisâtre accompagné de pluie. Mon salon et ma cuisine étaient éblouis par les rayons du soleil et moi j’adorais ce moment de la journée. Evidement ma vie était loin d’être parfaite en ce moment mais il était tout simplement hors de question de se laisser abattre. Quelques mois plus tôt c’est ce que j’avais fait, je m’étais laissé abattre, j’avais laissé une déprime prendre beaucoup trop d’importance dans ma vie et résultat j’avais failli perdre Clément, j’avais failli briser mon couple. Alors maintenant il fallait positiver et c’est bien ce que je comptais faire chaque jour du reste de ma vie. Alors que j’ouvrais le four pour en sortir une plaque de cookie et en mettre une seconde, j’entendis quelqu’un toquer à la porte. Mon sourire s’agrandit et alors que je refermais la porte du four après y avoir mis une plaque, je m’empressais de retirais ma manique et de me diriger vers la porte. Une jolie blonde se trouvait derrière et je l’accueilli avec le sourire. « Tu es pile à l’heure, je viens de sortir des cookies du four » fis-je avec un clin d’œil. « Entre » l’invitais-je alors qu’elle me disait qu’elle avait ramené de quoi boire. Alors qu’elle entrait dans l’appartement, je la débarrassais des deux bouteilles de jus puis de son manteau que je déposais sur le porte manteau près de la porte d’entrée. « Merci, ça a l’air super bon !! Tu les achètes où ces jus ? » Fis-je en m’intéressant un peu plus aux deux bouteilles que j’avais dans les mains. J’avais tout de suite remarqué que le packaging ne provenait pas d’une grande surface et j’imaginais donc qu’il s’agissait d’un petit producteur anglais. Généralement c’était ce genre de jus qui était les meilleurs.

Elisabeth entra donc et je refermais la porte derrière elle. D’où nous étions, nous pouvions voir au fond mon salon avec l’immense baie vitrée qui donnait à mon appartement toute sa luminosité et sur la gauche ma cuisine ouverte dans laquelle j’avais fait installer quelques années plus tôt un grand plan de travail central avec comptoir et chaises hautes : c’était tout simplement mon endroit préféré de l’appartement, l’endroit où je passais le plus clair de mon temps. Même lorsque je lisais un bouquin, je préférais être accoudé au comptoir ou au plan de travail de la cuisine plutôt que d’être calé dans mon canapé. Me dirigeant vers la cuisine, j’y déposais les deux bouteilles et proposais à mon invitée de faire comme chez elle. « Vas-y installes toi, fais comme chez toi surtout » L’inviter chez moi me faisait plaisir. J’adorais papoter avec elle et je savais d’avance que j’allais passer un bon moment avec cette jolie blonde. Evidemment nous avions la pâtisserie en commun et cela ne faisait pas si longtemps que ça que nous nous connaissions mais je savais que je pouvais parler de tout avec elle. Elle n’hésitait d’ailleurs jamais à prendre des nouvelles de mon couple par exemple même si elle ne connaissait absolument pas Clément. Jetant un coup d’œil à mon four, je m’occupais rapidement d’aller baisser un peu le son de la musique afin de pouvoir s’entendre. Autant quand j’étais seule je pouvais mettre la musique à fond, autant qu’il y avait du monde il fallait pouvoir s’entendre parler. « Tu veux un cookie ? » Ceux-ci étaient encore tout chaud sur une plaque de cuisson que j’avais déposée sur le plan de travail. Attrapant une assiette, je déversais les quelques cookies de la plaque dessus avant de pousser l’assiette sur le comptoir.

_________________
'cause love is everything
Everywhere i'm looking now, i'm surrounded by your embrace. Baby i can see you halo, you know you're my saving grace ▬ it's written all over your face, baby i can feel your halo, pray it won't fade away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   Jeu 9 Nov - 19:24

Je rentrais finalement chez Zoé alors qu’elle venait de me saluer et de me rassurer quant à l’heure de mon arrive. J’eu un grand sourire alors qu’elle me demandait d’où venaient mes jus et répondis ne enlevant ma veste.

« Un petit producteur local. Il en vend dans plusieurs cafés privés comme ma boulangerie. Il n’est pas aux normes pour pouvoir vendre dans les grandes surfaces. Tu vas rire : pas assez de colorants et de vitamines synthétiques ! »


Je roulais des yeux. Oui je tuais régulièrement des gens, ou volait, ou couvrait un meurtre ou un trafic de drogues. Mais au moins j’assumais. Ici c’était les grands industriels qui vendaient de la merde aux gens et empêchaient à d’autres gens proposant des produits sans d’en faire de même de peur qu’on remarque que leurs produits ne soient pas bons. Grand n’importe quoi. Du coup j’étais chez Zoé. Je la suivais alors qu’elle s’avançait dans la pièce, regardant autour de moi. Ohh la belle baie vitrée, j’adorais ! Ca illuminait bien la pièce. Je notais encore une fois la bonne humeur et tournais la tête vers le côté cuisine, posant ma veste sur un des tabourets devant le plan de travail, posantma farde sur ce dernier. Regardant autour de moi curieuse mais avec un sourire bienveillant je la laissais baisser la musique avant de me tourner vers elle alors qu’elle me proposait un cookie.

« Oh, oui merci ! »

Souriant je pris un biscuit qu’elle me proposait et mordit dedans.

« Hmm super bon ! »

Je hochais la tête affirmative. Ses biscuits étaient vraiment bons. Et puis encore un peu tiède. Juste parfait ! Avalant ma bouchée je lançais alors la conversation :

« Et du coup tu travailles pas aujourd’hui ? Ton Clément n’est pas là pour te tenir compagnie ? Pas que ça me dérange, bien au contraire ! »

Je la regardais avec le sourire. Bien sur ma phrase avait été dite avec bonne humeur, comme si je n’avais aucune arrière-pensée. Enfin c’était l’image qu’elle devait avoir de moi. Bon ce n’était pas non plus que j’étais 24h sur 24 sur le dos de l’agent LeRoy mais l’avoir dans le champ de vision était pas mal ! Après avoir pris une autre bouchée de cookies je demandais alors :

« Du coup tu veux faire quoi aujourd’hui ? Tu avais une idée en tête ? »

Parce que oui i y avait l’agent LeRoy mais y avait aussi la pâtisserie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 227 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 130

MessageSujet: Re: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   Sam 11 Nov - 14:13

Elisabeth enleva sa veste tout en me répondant. Ces deux jus devaient être très bon et je me notais de garder le nom du producteur en tête. Cela faisait un petit moment qu’avec Lily nous cherchions un fournisseur de jus de fruit pour le café. Ceux que nous utilisions actuellement étaient très bon mais provenaient de la grande distribution et j’avais envie de favoriser d’autres producteur. Elisabeth déposa donc sa veste sur un des tabourets du plan de travail et accepta mon cookie. « Ça ne m’étonne même pas. Mais je suis interessé, avec Lily on cherchait justement un fournisseur de jus de fruit » lançais-je en prenant moi aussi un cookie dans lequel je croquais.

Je remerciais du compliment d’Elisabeth avec un sourire mais restait critique. Ils n’étaient effectivement pas mauvais mais j’en avais fait des meilleurs, il manquait surement un truc. Je croquais un autre morceau avant de répondre à Elisabeth. « Mmh Non je ne travaille pas ce matin, j’ai eu une semaine de dingue donc mon associé à pris le relais ce matin. Mais je vais passer au café en milieu d’après-midi pour faire la fermeture ». C’était notre façon de fonctionner à Lily & moi. Le café ouvrait à 7h00 le matin et fermais à 20h30 le soir et il en fallait une pour faire l’ouverture et l’autre la fermeture. Alors nous avions trouvé ce moyen : je m’occupais du matin et en profiter pour pâtisser ; elle s’occupait de la fermeture et faisais les comptes. Chacune ses attributions et ça marchait très bien. « Quant à Clément … il bosse beaucoup en ce moment donc comme souvent, il est au travail » répondis-je avec le sourire. En ce moment, notre couple était clairement dans le creux de la vague et Clément travaillait presque toujours. Nous ne faisions que nous croiser et j’espérais que ce n’était qu’une passade « Du coup je suis ravie que tu sois venue » terminais-je avec un clin d’œil avant de terminer mon cookie. Mmh j’adorais les cookies.

« Et toi alors tu ne travailles pas non plus ? J’avoue que j’ai envoyé ce texto au hasard, je n’étais même pas certaines que tu sois libre ». Dis-je avec un sourire. J’appréciais énormément Elisabeth. Elle avait toujours le mot sympathique et elle prenait toujours de mes nouvelles où même celle de Clément. Les deux ne se connaissaient pas mais je lui en avais déjà parlé à quelques reprises. « Hum comme tu veux, je n’ai pas d’idée particulière. Tu en as toi ? » Répondis-je en montrant du doigt sa farde. Je me doutais que c’était et j’avais même hâte d’y jeter un coup d’œil. J’adorais la pâtisserie et j’en faisais depuis toujours ou presque mais j’étais loin d’être une vraie pâtissière.

_________________
'cause love is everything
Everywhere i'm looking now, i'm surrounded by your embrace. Baby i can see you halo, you know you're my saving grace ▬ it's written all over your face, baby i can feel your halo, pray it won't fade away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 266 mensonges. Je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée


*Possède une pâtisserie
*Tueuse spécialisée dans les poisons
*Fiancée à Tristan

Mes petits secrets bien gardés: : 364

MessageSujet: Re: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   Lun 13 Nov - 10:43

Je souriais à Zoé alors qu’elle me disait qu’elle cherchait justement un fournisseur de jus plus local.

« Je t’enverrais les coordonnées par message alors comme ça tu pourras directement voir avec lui. »

Du coup nous commentions à croquer dans ses cookies avec appétit. Ils étaient vraiment bons. J’étais moins biscuits, j’étais plus gâteaux et crèmes en fait. Du coup je demandais innocemment ce qui l’avait amené à m’inviter. Pas que ça me déplaise mais j’étais curieuse. Je hochais la tête alors qu’elle me racontait pourquoi elle ne travaillait pas ce matin. Souriant je comprenais leur dynamique. C’était pratique et plus agréable de faire ça de la sorte. C’était bin qu’elles soient synchronisées de la sorte pour leur café. Reprenant une bouchée du cookie je l’écoutais alors me répondre vis-à-vis de Clément. Hm monsieur est absent… Ah lala le travail, ça les tueras un jour. Je fis un sourire à Zoé alors qu’elle me disait être heureuse que je sois là pour le coup.

« Au moins il ne prend pas votre appart pour son bureau de travail ! Tristan quand il rentre après avoir donné ses cours et se plonge dans son roman quasi directement ces dernières semaines. Enfin il s’est un peu calmé depuis quelques jours donc ça va, on se revoit. En plus que je rate déjà ses réveils devant me lever tôt pour la boulangerie je ne te dis pas ! »

Je souris à Zoé, montrant que je comprenais que ça puisse peser. Du moins c’est comme ça que j’interprétais sa remarque. En même temps ce n’était jamais agréable de se sentir un peu délaissé par son compagnon ou de ne pas le voir. Rien que ça c’était déjà parfois à foutre le cafard : ne pas voir l’autre. N’empêche, je me demandais sur quoi travaillais le fameux agent LeRoy. Mais ce n’était pas le moment de poser la question. Je finissais mon cookie alors qu’elle me retournait la question, secouant la tête négativement.

« Non, hier j’ai dû préparer une commande pour une fête donc j’ai pris ma journée. Trois grands gâteaux à la crème, à peu près 200 macarons, et puis 200 petits gâteaux de sortes variées… Je n’ai jamais vu ma cuisine aussi vie d’ingrédients. Je dois d’ailleurs me faire livrer ce soir exceptionnellement tellement mes placards son vides ! »

Je souriais en racontant l’histoire. En effet mes placards étaient assez vides. Journée de congé pour le coup. Je demandais alors si elle avait des idées pour ce qu’elle voulait faire, ne voulant pas imposer mes plans. Oui j’étais une tueuse à gage. Mais j’avais eu une bonne éducation quand même et avait un certain savoir vivre ! Cependant mon amie n’avais pas de plans précis du coup je hochais doucement la tête alors qu’elle montrait ma farde.

« En fait je cherche toujours à savoir quel gâteau faire pour notre mariage avec Tristan. J’hésites entre plusieurs sortes »


Ouvrant alors la farde je lui exposais les recettes ayant retenues mon attention :

« Une fois un gâteau tout en chocolat, une fois une charlotte aux fraises mais en plus sophistiquée. Sinon un mille feuil changé en gâteau ça me tentais aussi. Du coup je m’étais dit qu’on pourrait en essayer une aujourd’hui. Tu as une préférence ? »

Je souriais à Zoé. Moi j’étais perdue, tous les gâteaux me tentaient diablement. Et Tristan était gourmand alors ça n’aidais pas non plus pour faire un choix, sachant qu’il aimera tout En espérant que mon amie m’aidera à faire un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 227 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 130

MessageSujet: Re: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   Dim 19 Nov - 22:49

Je remerciais Elizabeth d’un grand sourire avant de lui expliquer les raisons de ma matinée seule chez moi. J’aimais bien me confier à elle et je savais qu’elle faisait de même de son côté. Elle m’expliqua que son compagnon ne se dérangait pas pour bosser lorsqu’il était à la maison et je rigolais nerveusement avant de lui répondre. « Oh que si, il fait pareil. La journée il bosse au bureau ou il est en intervention et le soir lorsqu’il rentre il continue à bosser. Surtout en ce moment… » Je terminais mon cookie et me levais pour aller chercher deux verres. Nous allions gouter ce fameux jus de fruit. « Donc je te comprends à 1000 %. Au moins toi & moi, on est pas prête de ramener du boulot à la maison » fais-je avec un clin d’œil. « Ou si c’est le cas, la nourriture reste plus sympa que des dossiers où des lignes d’écriture ». J’adorais pâtissais et comme ce matin d’ailleurs je ne me privais pas de faire de la pâtisserie lorsque l’envie m’en prenait.

La jolie blonde en face de moi m’expliqua qu’hier avait été une très longue et éprouvante journée pour elle et en effet, vu le nombre de pâtisserie qu’elle énuméra, ça n’avait pas dû être de tout repos. « Ma pauvre !! Heureusement que tu es comme moi : passionnée par ton métier » Lorsque l’on faisait ce que l’on aimait, c’était évidemment plus simple de se réveiller le matin et j’en étais la preuve vivante puisque j’avais quitté un job qui ne me faisait pas vibrer pour un job que j’adorais. Aujourd’hui, j’avais invité Elizabeth un peu au hasard sans vraiment savoir ce que nous allions pouvoir faire. J’avais envie de passer un bon moment en compagnie de mon amie et de pourquoi pas pâtisser avec elle. Alors Que je lui demandais, elle m’expliqua qu’elle ne savait toujours pas quel gâteau elle allait choisir pour son mariage avec Tristan. Mon sourire s’agrandit. Les mariages, l’amour et les gâteaux c’étaient réellement tout ce que j’aimais. « Oh super !! » Elle attrapa alors sa farde qu’elle ouvrit tout en m’expliquant vers quel gateau elle voulait se tournait. « Je n’ai pas de préférence, ils ont l’air vraiment tous super bon mais qu’est-ce que tu préfères toi ? Et Tristan, j’imagine que tu connais ses gouts » commençais-je en réfléchissant à ce que nous pouvions faire. « Mais le mille-feuille revisité serait sympa à faire et en plus je suis curieuse de tes idées » dis-je en souriant tout en regardant la recette par-dessus son épaule. « En plus j’ai tous les ingrédients chez moi donc si tu veux on tente celui-là ». Terminais-je en souriant.

Coutournant le plan de travail j’attrapais une des bouteilles de jus de fruit et l’ouvrit avant d’en verser le contenu à part égale dans les deux verres que j’avais sortis quelques minutes plus tôt. « Enfin comme tu veux, on peut aussi faire le gâteau tout chocolat, j’en raffole moi » rigolais-je. J’étais une vraie gourmande et j’adorais le chocolat depuis toujours. Evidemment j’essayais de ne pas en abuser mais lorsqu’une tablette se trouvait sous mes yeux j’étais telle une gamine, incapable d’y résister. Heureusement, j’avais une vie saine et équilibré et malgré ma gourmandise je prenais soin de moi et de mon corps. Une à deux fois par semaine j’avais pris pour habitude d’aller courir et j’étais inscrire dans une salle de sport que je visitais régulièrement. Cela équilibrait ma gourmandise et mes folies culinaires. Tandis que je tendais à Elizabeth un verre, je goutais le jus de fruit. « Mmmh, il est délicieux j’adore ! Il faut vraiment que tu me donnes le nom de ce fournisseur ».

_________________
'cause love is everything
Everywhere i'm looking now, i'm surrounded by your embrace. Baby i can see you halo, you know you're my saving grace ▬ it's written all over your face, baby i can feel your halo, pray it won't fade away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre farine, spatule et confidences - Ft. Elisabeth Silverton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Center of London :: Les logements.-
Sauter vers: