Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
J'ai débarqué à Londres le : 24/10/2016 et j'ai déjà raconté : 518 mensonges. Je ressemble à : Alberto Rosende Sur le forum je suis aussi, : nop'
rides et tu dois savoir que je suis : un handicapé des relations amoureuses
Mes petits secrets bien gardés: : 21

MessageSujet: Pretending. Feat. Naya   Lun 9 Oct - 21:59

Respire un bon coup, tu peux le faire Freddy. C'est rien. Juste une soirée entre amis. Dans un bar. Avec tout un tas de filles que celle dont t'es amoureux veut absolument t'aider à séduire. Rhaaa. Je veux pas, je veux pas, je veux pas. Tu trembles comme une feuille, c'est fou, pourquoi tu te mets dans cet état-là? Tu l'ignores. Tu te trouves ridicule dans ce costume noir dans lequel tu te sens alors trop à l'étroit que vous avez acheté ensemble dans le but de cette soirée justement. C'est la situation la plus embarrassante dans laquelle tu pouvais te trouver. Une de tes mains douces comme celle du musicien que tu es passe dans tes cheveux bruns. Quelque part ce geste te détend autant qu'il prouve ta nervosité. En plus, tu étais sûre que Naya se ferait belle et irait bien s'amuser, juste sous tes yeux. Tu la sens mal cette soirée. Tu ne veux pas souffrir, tu ne veux pas voir cela. Mais bon, tu es un bon ami, fidèle, loyal alors tu ferais à peu près tout. Surtout pour elle. Tu ne peux rien lui refuser. Et la brune qui tient bien fermement ton coeur entre ses doigts de fée a l'air d'y tenir alors tu as accepté. Comme toujours. Et puis peut-être que ce serait bénéfique. Peut-être que tu t'amuserais toi aussi. Que tu te ferais de nouveaux amis. Parce que toi tu es sûr que la jolie brune ne réussira pas son coup. Finir dans le lit d'une fille ne t'était jamais arrivé. A l'âge de 25 ans le plus loin où tu es allé c'est un baiser au coin des lèvres d'une amie au lycée. Et c'était franchement exceptionnel. Tu te souviens encore le tremblement de ton corps à cet act pourtant innocent. Enfin l'heure n'était plus à la cogitation car ta tendre voisine n'allait pas tarder à sortir de sa chambre. Toi tu l'attendais sagement dans le salon de son appartement. Pour passer le temps ton regard arpentait les meubles, sa décoration que tu avais toujours sût apprécier. Tu aimais tout chez-elle, jusqu'à ses goûts pour l'ornementation. C'était ridicule. Mais qu'est-ce que t'y pouvais? L'amour ne se contrôle pas. Ce serait trop facile sinon. Enfin, elle sort. Ton regard mordoré se pose naturellement dans le sien et ta mâchoire traîtresse se décroche légèrement. Signe de ta surprise. Ton coeur cogne fort et tu mets un peu trop de temps temps à détacher tes yeux de sa silhouette si parfaite. Tu regardes le tapis au sol pour te donner le temps de reprendre confiance et affronter de nouveau ce sourire qui te fait chavirer à la moindre esquisse ... Pourquoi? Pourquoi l'aimer? C'était du masochisme... Tu déglutis et enfin tu réussis à l'ouvrir. " Tu vas tous les faire tomber sous ton charme ce soir. " tu lances enfin dans un sourire de ta voix rocailleuse lorsqu'elle est marquée par l'émotion, c'était la vérité bien que cela pouvait faire mal. Tu mets de côté ton coeur blessé à cette idée. C'est ton amie, seulement ton amie Freddy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Pretending. Feat. Naya   Mar 10 Oct - 14:32

Tu te regardes dans le miroir en souriant, ajustant avec délicatesse le rouge sur tes lèvres. Tu rebouches le tube doré et tires un peu sur le bas de ta jupe pour lui redonner une longueur décente. Un dernier regard dans le miroir et un réajustement de mèche plus tard, tu sors de la salle de bain tout sourire. Ton regard croise celui de Freddie et ta bonne humeur redouble. Ce soir, c’est vendredi et tu t’es mis en tête de lui faire rencontrer des gens, des filles plus particulièrement. Comme tous les week-end, c’est ton objectif, tu voudrais bien qu’il rencontre quelqu’un. Une jolie fille, intelligente et sympa. Quelqu’un pour lui. " Tu vas tous les faire tomber sous ton charme ce soir. " Assis sur le canapé, le jeune homme a prit une teinte de rouge que tu n’avais pas encore vu. Tu fais un tour sur toi-même en rigolant en lui lâchant un clin d’œil à la fin de ta pirouette. Sa mâchoire s’ouvre sur toi et tu te retiens de rigoler. Le visage plein d’amour pour toi de ton voisin te fera toujours rire. Mais tu te retiens, par pudeur, pas gentillesse, par amitié. Tu ne voudrais pas te fâcher avec lui.

Tu ne caches pas que tu as remarqué cette affection qu’il a pour toi. Cette affection supérieure à de l’amitié depuis ces trois années où vous partagez un pas-de-porte. Tu n’en joue pas, ce serait trop cruel. Il est ton meilleur ami. “Merci. Ça te plait?” Un haut décolleté rouge et une jupe en cuire noire. Evidemment que oui, pourquoi tu poses la question Naya ? Mais tu veux essayer de broyer ce malaise qui plane tranquillement entre vous deux. Mais vous êtes trop différents, il est la douceur, l’innocence, la gentillesse. Toi qui as toujours préféré les mauvais garçons. Tu te mords la lèvre et reprends tes esprits pour ne pas te laisser dévorer par tes pensées. “Ton costume te va très bien. Tu vois, j’avais encore raison.”

Costume acheté pour cette soirée. Fred avait fait la tête toute la journée quand tu l'avais traîné dans les magasins. Il ne l’avait pas montré, parce que comme toujours, il souhaitait te faire plaisir, mais tu l’avais senti. Il t’avait suivi docilement, la main dans la tienne pendant que tu le trainais sur oxford street en lui montrant tout ce que tu trouvais parfait pour lui.

Tu attrapes la main du brun et le tires pour qu’il se lève du canapé. “Allez viens ! On va te trouver quelqu’un.” Ton dévolu s'était porté sur un bar que tu aimais bien. Il avait l’avantage d’être toujours peut importer le jour, et bondé le vendredi soir. Tu passes la porte en souriant, la main de Frédéric toujours planté dans la tienne. Ce n’est peut-être pas bien de faire ça. Mais c’est une habitude que tu as prise, tu es tactile avec lui comme tu le serais avec ton frère. “Tu es prêt à t’amuser ?” Tu t’appuies au bar et commande deux bières histoire de donner un peu de courage à ton ami. Tu sirotes du bout des lèvres la boisson ambré en regardant le flot de jeunes femmes dans le bar bondé. Il y en a pour tous les goûts. Brunes, blondes, rondes ou fines. Asiatique ou bien occidentales.. Il devrait trouver quelqu’un parmi toutes ces demoiselles. Puis tu dois bien admettre que ton compagnon est loin d’être repoussant. Il a un petit charme avec sa tête de premier de la classe, ses lunettes et la façon qu’il a de perdre ses moyens face à des inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
J'ai débarqué à Londres le : 24/10/2016 et j'ai déjà raconté : 518 mensonges. Je ressemble à : Alberto Rosende Sur le forum je suis aussi, : nop'
rides et tu dois savoir que je suis : un handicapé des relations amoureuses
Mes petits secrets bien gardés: : 21

MessageSujet: Re: Pretending. Feat. Naya   Mar 10 Oct - 21:31

Tu ne sais franchement plus quoi dire quand tu la vois tourner sur elle-même en riant. Tant de perfection en une même personne te paraît impossible, elle te coupe bel et bien le souffle, il n'y a rien de plus à ajouter. Cependant, tu sais bien que tu dois te reprendre sinon elle va découvrir ton petit secret que tu crois si bien caché et à l'abris. Tu l'aimes, pas comme une soeur, ni comme une amie. Mais comme une déesse surréelle qui envahi ton espace de sa chaleur orientale. Elle t'accapare de ses yeux noirs. Hypnotisé, voilà ce que tu es quand ton regard se porte dans le sien. Tu aimes son rire léger, ses charmes exotiques, et surtout sa gentillesse altruiste. Tu n'as pas beaucoup d'amis, ils se comptent à peine sur les doigts d'une main. Mais de tous ces êtres proches c'est elle qui t'accorde le plus de bienveillance, qui te couve de sa tendresse. C'est difficile à expliquer. Mais entre elle et toi il y a un lien inébranlable que personne ne pourra jamais comprendre. Vous êtes le jour et la nuit, si différents l'un de l'autre et pourtant vous avez sût vous trouver. Nouer une complicité si rare que pour rien au monde tu ne souhaiterais la voir t'échapper un jour. Alors tu fais face, tu fais comme si ton amour était à la mesure du sien. Et non pas clandestin. Du moins, tu essayes. La question qu'elle te pose te fait rougir jusqu'aux oreilles malgré toi. Mais tu occultes cette sensation pour profiter de l'instant présent que vous partagez. " Je pense que tu ne pouvais pas faire mieux. On dirait un ange tombé du ciel, juste pour moi. " tu réponds alors dans un rire assez doux. Tu as beau être timide, tu as un peu d'humour en réserve. Tes yeux pétillent quand tu la regardes, signe de l'amour ou de l'amusement? Pour le coup, tu n'en sais rien. Et pour l'instant, tu ne te poses guère la question. Maintenant qu'elle est là, tu n'as plus envie de réfléchir. Tu veux juste profiter, profiter, et profiter encore. D'elle. De vous. De ces instants suspendus dans l'empire de ta tendresse. Sagement, tu préfères te laisser guider par elle. Quand Naya t'affirme que le costume te va bien, tu ne peux pas t'empêcher de grimacer, même si ton sourire se manifeste sur ton visage. Tu n'es pas vraiment de cet avis. Cependant tu sais bien qu'elle n'aime pas quand tu te dévalorises alors tu préfère ne rien dire là-dessus. " Encore raison... " tu reprends ces paroles en souriant plus remarquablement, cessant de te gratter l'arrière de la tête, elle t'amuse Naya. Et cela se voit dans tes yeux caramels ravagés par la malice à cet instant. " Tu vas voir que ce soir, je vais encore être le pauvre garçon tout seul oui. " tu ajoutes, sûr de toi sur ce sujet. Tu ne t'en plaignais pas vraiment. Tu sais que toi t'es pas le mec à sortir faire la fête, à boire des litres d'alcool, à fumer des drogues en tous genre... Toi t'es tout le contraire. Toi tu adores passer tes nuits à lire des romans entiers d'aventures, composer de nouvelles mélodies avec ta guitare, écrire des chansons tard le soir. C'est ainsi que tu es, ainsi que tu vis. Loin de la cohue, au plus près de cette chaleur intérieur qui es la tienne. C'est pas que tu as peur de sortir, c'est juste que tu n'y trouves pas ton confort. Et surtout pas dans le domaine de la  séduction. Dans les jeux de regards d'une soirée folle en boîte de nuit. Tout cela tu n'y es pas initié. Puis ta douce amie t'a emmené dans un bar dansant. Sa main dans la tienne. Ton coeur te faisait payer ton silence. Il tapait fort pour que tu enlèves ta main. Comme une règle en fer sur des doigts insolents. Mais tu n'y arrivais pas. Elle allait trouver cela bizarre. Et tu ne voulais pas que Naya te trouve étrange. C'était la seule personne qui te pensait à peu près comme le commun des mortels, et toi tu aimais qu'elle te voit ainsi, tu appréciais cette normalité. Enfin, vous arrivez au comptoir et elle te lâche la main, tu respires beaucoup mieux. Ton sourire fleurit sur tes lèvres, signe de ta libération. Elle te demande si tu es prêt à t'amuser et l'esquisse de ton sourire s'étend alors aussi du deuxième côté de tes lèvres avec une habitude que tu tiens en sa présence. " Ai-je encore le choix? " tu sais que tu ne peux plus reculer. Alors tu vas essayer. Elle commande des élixirs dorée qui attirent ton regard intrigué. La bière est l' alcool que tu supportes le mieux. Tu es content. Tu trinques avec elle " A cette soirée que j'espère on ne souhaitera pas oublier! " tu le dis dans un rire, un peu nerveux, en portant la boisson à tes lèvres. Tu imagines déjà les multiples rejets que tu vas encourir ce soir. Au moins tu as les pieds sur terre, tu ne te fais pas de faux espoirs sur la finitude de cette soirée. Puis comme elle, tu regardes autour et toutes ses filles autour de toi te font ridiculement peur. Elles ont toutes l'air sûre d'elle, prêtes à s'amuser. Et toi, tu es là, comme un petit garçon pas à sa place. Tu regardes Naya et respires un bon coup. Tu vas réussir. Tu peux le faire. " Sinon, tu veux pas qu'on aille manger tous les deux chez-moi, je te ferai mes spaghetti au pesto. Il y aura personne autour, juste toi et moi ... et ... ma guitare pour t'apprendre à jouer? " tu espères qu'elle dira oui pour que tu puisses sortir de cet endroit dans lequel tu es aussi à l'aise que dans ton costume, mais tu sais bien qu'elle ne te laissera pas la convaincre aussi facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Pretending. Feat. Naya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pretending. Feat. Naya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Center of London :: The Bar of Debauchery-
Sauter vers: