Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
LA SAISON DEUX DE BAE EST OUVERTE
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS

Partagez | 
 

 Petite dinette entres amis (Andreas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Lacey Coalman
Drame.
J'ai débarqué à Londres le : 19/02/2017 et j'ai déjà raconté : 162 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Dakota Johnson. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire mais amoureuse.
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 151

Petite dinette entres amis (Andreas) | Dim 17 Sep - 9:40
Andréas, je le connais depuis quelques années maintenant. A dire vrai, avant d’être un très bon ami, il était mon correspondant. Au temps du lycée. Avant ma tentative de suicide. On a longtemps correspondu de façon épistolaire. Je ne suis pas une littéraire pour rien, j’ai plus de facilité à m’exprimer par écrit que par oral. Ce n’est pas que je sois timide, disons plutôt que je n’arrive pas à trouver les mots justes lorsque je parle, alors que sur une feuille de papier, je n’ai aucun mal à le faire. Je fais partie de ces personnes qui ne liront jamais un livre sur une tablette ou sur une liseuse, j’ai besoin de sentir le papier, de le toucher. Pour moi, un livre, c’est vivant. Enfin bref, avec Andreas, on correspondait par écrit et attention, j’écrivais mes lettres à la main, jamais à l’ordinateur, j’y mettais un point d’honneur, parce que, de cette façon-là, c’est un peu plus de moi que je lui transmettais. On s’est beaucoup soutenu l’un l’autre et il s’en est voulu de ne pas avoir été là lorsque j’allais mal. Mais c’est le passé désormais et comme maintenant, il vit à Londres, je sais que je peux compter sur lui en cas de coup dur et inversement. Si deux de mes amies les plus proches ont laissé un vide immense en partant, lui ne m’a pas laissé tomber. Bon, je ne suis pas à lui faire des confidences sur ce que je ressens pour mon patron, parce que je trouve ça trop bizarre mais on se dit énormément de choses. Et justement, ce jour-là, nous avons décidé de nous pauser autour d’un déjeuner en ville. L’automne sera bientôt là et avec lui, le mauvais temps et la pluie si chère à notre beau pays, mais il fait encore chaud. Trop frais pour se poser en terrasse, mais encore beau. De toute manière, la pluie ne me dérange aucunement, car j’adore ça. Je quitte la boîte légèrement en retard, mais lorsque j’arrive au lieu de rendez-vous, mon ami n’est pas encore arrivé. Un bon point pour moi, car j’ai horreur d’être en retard.

_________________

Lacey Coalman
she just ran away ⊹ I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andréas M. Visconti
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 06/02/2017 et j'ai déjà raconté : 395 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Nicolas Simoes, sûrement parce qu'on est bruns tous les deux. Sur le forum je suis aussi, : Wolfgang, le connard sur pattes.
rides et tu dois savoir que je suis : Trop froussard pour s'engager et à la fois trop prude pour jouer le débauché à tout va.

DANAË COTINS


A N D R É A S


❝ GUARDIANS OF YOUR DEMONS❞

« - J'ai vu la mer et son écume
se perdre dans ta chevelure,
et nos fleurs sentent l'amertume
de ton absence et sa fêlure. »




◊ Vava crédit : MORPHINE. ◊ Citation crédit : @Bleulivide from twitter


Mes petits secrets bien gardés: : 524

Re: Petite dinette entres amis (Andreas) | Jeu 21 Sep - 18:55

   
     

   

Petit weekend camping.

— L'anglaise &  l'italien.
Pendant de longues minutes tes yeux passent en revue l’écriture manuscrite allongée sur le papier blanc, tu hausses un sourcil suspicieux avant de retourner le papier afin de lire l’arrière. Tu comprends qu’à moitié les raisons qui ont poussé la direction de ce lycée à t’envoyer cette invitation dédiée à la retrouvaille des anciens élèves. Techniquement tu n’avais pas fait des années de lycée dans la fraîche capitale qui était au jour d’aujourd’hui ton refuge, comme tes origines le prouve c’est dans un établissement italien que tu as évolués jusqu’à avoir ton diplôme. Hors, apparemment le fait d’avoir était un correspondant avec l’une des étudiantes de jadis avait suffi pour que toi aussi tu y sois convié. Pourtant, tu n’étais pas dupe, tu doutais fortement que ta tendre Lacey choisisse de remettre les pieds dans ce lieu qui lui avait fallu tant de misères, notamment avec un certain petit con que si tu croisés, tu étais sûr de lui foutre ton poing dans le visage. Au départ rien ne destiner à ce que votre correspondance ne tienne la route, tu te sentais un peu obligé vis-à-vis de tes professeurs à entretenir un dialogue papier avec la jeune femme. Puis étonnamment celle-ci s’est révélé être une personne intéressante, d’une douceur incroyable et d’un sens logique remarquable. Mélangeant le devoir au travail ce n’est pas surprenant qu’au fil des années vos missives ont continué jusqu’à une fois dans la même ville les liens tissés englobent les personnes réelles que vous êtes.

Bien sûr qui n’est tout rose, tu n’as pas été parfait dans votre amitié puisque lorsque la jeune femme a fait sa tentative de suicide et s’est retrouver à l’hôpital psychiatrique, tu n’as pas été là. Ce n’est pas parce que tu ne voulais pas mais, parce que tu ne pouvais pas. C’est arrivé au même moment où tu as appris la vérité au sujet de tes origines, au même moment où tu as su que ta génitrice était elle-même interner en institut psychiatrique à cause de son trouble comportemental. C’était trop dur à digérer, trop difficile à faire comme si de rien n’était, trop dur de voir le même schéma se répéter. Évidemment tu t’es excusé un milliard de fois, tu as expliqué à la jolie brune les raisons de ton absence, et elle a compris. Dieu merci. Vous avez tiré un trait sur cette histoire mais tu t’es juré de ne plus jamais recommencer. Qu’à présent tu seras là pour elle à chaque fois.

Cette histoire a servi à une chose en plus de renforcer votre lien, ça a également servi à ce que tu puisses parler du sujet délicat de ta mère avec une personne. Toi qui gardes tout pour toi-même généralement, tu sentais un poids en moins sur tes épaules. Comme à chaque fois que tu la voyais en somme. C’était reposant, libérateur. C’est pour ça lorsque qu’aujourd’hui elle t’a proposé que vous vous retrouviez autour d’un déjeune, tu n’as pas hésité une seule seconde, en plus ça faisait un moment que vous n’aviez pas fait ça. Hors, ce que tu n’avais pas prévu c’est ton dernier patient prenant un peu plus de temps que ce que tu avais imaginé. Finalement c’est après une bonne dizaine minutes de retard que tu arrives au lieu de rendez-vous, tu aperçois ton amie de dos et tu n’hésites pas à t’avancer vers elle. Posant ta main sur son épaule tu l’interpelles légèrement.

« - Lacey ? Excuse-moi du retard, j’ai eu un patient assez difficile. Comment vas-tu ? Demandes-tu en embrassant sa joue rosée, Tu ne m’attends pas depuis longtemps j’espère ? Et au faîte... Cette traduction tu en es où ? »

Questionnes-tu attentif à ses réponses, tu jettes un œil dans la salle du restaurant avant de t’avancer en faisant signe à ton amie vers une place de libre. Prenant place tu attends quelques secondes avant de retirer ta veste longue en coton, pièce parfaite pour l’automne qui approche doucement.
   MAY


     

_________________
J'ai trouvé du charme dans les battements effrénés de son coeur balafré.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Center of London-
Sauter vers: