Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
LA SAISON DEUX DE BAE EST OUVERTE
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS

Partagez | 
 

 à mes risques et périls // Elisabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarVoir le profil de l'utilisateur
http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t993-milo-s-grimaldi-cole-sprou
Milo S. Grimaldi
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 10/01/2017 et j'ai déjà raconté : 639 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Cole Sprouse. Sur le forum je suis aussi, : Mackenzie Moore, Aberdeen Cloverfield et Maarten Van Diemen
rides et tu dois savoir que je suis : fiancé à la princesse Adina de Norvege, mais bien trop accro à la jolie Holly.
qui est quoi ?:
 


Mes petits secrets bien gardés: : 598

à mes risques et périls // Elisabeth | Lun 11 Sep - 14:54

Moi qui pensait ne jamais avoir à faire ce genre de chose, je me retrouvais aujourd'hui dans un restaurant à multiples étoiles pour un dîné d'affaire avec les représentants du royaume de Norvège. J'allais bientôt rencontré la jeune femme à laquelle j'avais été promis et je n'avais pas même eu le courage de parler de la lettre que j'avais reçu à ma soeur. Personne à part mon garde du corps ne savait que j'allais devoir épouser la princesse de Norvège et je ne savais absolument pas comment gérer les choses. Je n'avais jamais rêvé d'un mariage d'amour, pas même de mariage, mais me retrouver dans la même situation que ma soeur était... effrayant.

Le dîner s'était terminé dans de bons termes et j'avais préféré rester au bar du restaurant pour boire un coup et me remettre des dernières informations qui m'avaient été données. Si mon garde du corps n'était pas très loin, je me sentais étrangement vulnérable ce soir et pour une raison que j'ignorais, je n'avais clairement pas la tête festive et une certaine pression s'était installée sur mes épaules. Alors que je m'apprêtais à boire le verre qu'on avait mis un petit bout de temps à m'apporter, mon garde du corps s'interpose et me murmure quelques mots à l'oreille qui me font blêmir presque instantanément. J'avais été informé quelques heures plus tôt qu'un contrat avait été mis sur ma tête avec une tueuse à gage et il avait été décidé dans la plus grande discrétion que je devrais la rencontrer pour négocier avec elle. Mes parents seuls avaient été mis au courant et m'avait demandé de ne pas parlé de cette histoire à Annabella. Tout devait rester le plus secret possible.

« Monsieur, la jeune femme que vous devais rencontrer est là. Dois-je lui dire de vous rejoindre ? »

Il avait été prévu que nous nous retrouvions ici après le dîner de la famille royale, elle avait été convié rapidement et avec une proposition qui lui avait été faite. En échange de me laisser la vie sauve, une somme d'argent bien plus que conséquente lui était proposé ainsi qu'un contrat permanent avec la famille royale de Monaco. Je devais moi même voir avec elle les détails de ce deal. J'étais évidemment stressé, je n'avais jamais eu à faire ce genre de chose et savoir que cette femme avait été payé pour me tuer ne m'aidait absolument pas.

« Faites là venir dans le salon privé qui a été réservé. Je suppose que c'est ainsi que ça fonctionne non ? »

Je me lève, prend mon verre et me dirige vers la salle qui m'a été présenté plus tôt dans la journée. Mes parents avaient tout organisé à distance et je devais me conformé au code de conduite qu'on m'avait imposé. M'installant à la table qui centre dans la pièce, laissant un serveur remplir les verres qui sont posés sur la table, d'un liquide violâtre que je devine être du vin. Je déteste ça, mais je ferais avec. La porte s'ouvre finalement sur mon garde du corps qui laisse entrer une femme dans la pièce. Il est sur ses gardes et ça me rassure de le savoir à mes côtés. Je n'ai jamais autant stressé. Je me lève précipitamment et me dirige vers elle, d'un pas peu confiant et qui trahis mon malaise.

« Mademoiselle Silverton je suppose. Milo Grimaldi, prince de Monaco. » je me présente avec une certaine appréhension. Je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre.

Citation :
@Elisabeth Silverton

_________________
Elle m'a dit "Si tu me quittes, je pars avec toi"
J'ai côtoyé des gens qui parlaient d'amitié, mais qui n'avaient pas du tout les mêmes valeurs que moi. Ceux qui te font rigoler quand tout va bien, mais qui ne seront jamais là quand le malheur te noie. La mort avant le déshonneur, la mort avant le déshonneur, pour mes mauvaises graines.

mise à jour des rps le mercredi
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Silverton
Romance.
J'ai débarqué à Londres le : 04/09/2017 et j'ai déjà raconté : 78 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Hilarie Burton Sur le forum je suis aussi, : Andrew O'Connel
rides et tu dois savoir que je suis : fiancée
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 158

Re: à mes risques et périls // Elisabeth | Lun 11 Sep - 19:38
Un contrat sur la tête du prince de Monaco. Rien que ça. Mon futur beau-frère avait conseillé mes services à un associé à lui qui traitait avec quelqu’un de Monaco. Ce quelqu’un ne voulait pas voir le prince vivant. Avec la grande sœur qui allait épouser le futur roi d’Angleterre s’occuper du prétendant au trône dégageait la famille royale de trône et laissais place à quelqu’un de plus acceptable et d’intéressant pour ce quelqu’un. L’annonce était tombée la veille et j’avais accepté le contrat. J’avais déjà tué pas mal de monde. Bon je n’étais pas non plus première dans la liste ou la catégorie mais j’étais dans le pays où se trouvait le prince et j’avais cette particularité de m’y connaître en poison. Du coup j’avais déjà commencé à échafauder un plan jusqu’à ce qu’un gars se pointe à ma boulangerie. Un civil, mais avec un mot intéressant et un chiffre tout aussi intéressant.

Je savais que si je refusais mon futur beau-frère n’aurait pas d’ennuis. Il n’avait que proposé un nom. J’avais le droit de refuser. Dans le milieu le business primait ! Du coup j’avais accepté le rendez-vous avec curiosité. Enfilant une robe noire fuseau je m’apprêtais pour coller au décor de restaurant cinq étoiles dans lequel on devait se voir. Une fois fini je sortis de chez moi. Tristan était absent, il devait voir une élève il me semble pour un cours de rattrapage. Du coup j’avais champ libre. Le trajet jusqu’au restaurant se passa sans encombre et j’arrivais même en avance, m’installant au bar un instant. Je le vis alors du coin de l’œil. Le prince de Monaco. Naturellement j’avais vu sa photo en acceptant le contrat. Du coup je le reconnu de suite. Je tournais la tête pour ne pas le regarder. Je notais que le barman galérait pour faire sa commande. Je souriais amusée pour moi-même. J’avais compté au moins quatre manières d’empoisonner son drink. Enfin je n’avais pas pris en compte sn garde du corps donc peut-être que ce drink n’aurais jamais atteint les lèvres du prince.

Au final je décidais de me lever de mon siège et de me présenter à l’accueil. L’hôtesse me fit attendre un moment, allant certainement prévenir le garde du corps. Et en effet un gars en costard vint me cueillir et je le suivais docilement. Il m’évita la gêne de me faire fouiller à l’accueil et me fouilla simplement à l’abri des regards devant la porte menant à un salon privé. Enfin on me laisse entrer à la suite du garde du corps et je vois le prince attablé à la table principale. Je suis détendue, curieuse alors que les gardes son stoïque, sur le qui-vive. Tant mieux, on ne me sous estimes pas. Je comprends dans sa manière de bouger qu’il est mal à l’aise et ça me fait sourire, amusée de la situation. Il s’avance vers moi et me salue. Je baisse légèrement la tête comme pour une courbette alors qu’il se présente.

« Difficile à deviner. »

Je le charriais. Me redressant je l’observais. Plus jeune que moi mais pas tant que ça, on voyait qu’il était nerveux. En même temps le pauvre, on ne se retrouve pas tous les jours devant un tueur à gage.

« Je pense qu’on peut s’installer pour que vous m’exposiez votre offre non ? »

Je fais un signe vers la table. Autant prendre les choses légèrement en main et ne pas trop trainer. Surtout que si je refusais j’avais ses gorilles sur le dos donc… Ça fera de l’action pour le weekend au moins. Une fois installé à table je croisais les jambes et mes bras sur ces dernières, le regardant, toujours en souriant amusée. J’avais eu à faire à des balances, des lâches, des gros dur, des barons, des gens sans scrupules ou qui me suppliaient. Mais jamais de prince. Je suppose que c’était en quelque sorte nouveau pour moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: West London-
Sauter vers: