Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
LA SAISON DEUX DE BAE EST OUVERTE
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS

Partagez | 
 

 Il n’y a pas un jour qui passe sans que tu me manques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 328 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureux
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 245

Il n’y a pas un jour qui passe sans que tu me manques. | Mer 30 Aoû - 20:02
Victoria & Enzo

J’avais quitté le poste de police pour aller rejoindre Victoria qui après que j’ai insisté énormément pour qu’elle vienne dormir chez moi au moins pour ce soir avait accepter mon invitation, on devait se rejoindre tous les deux devant mon appartement. Après une vingtaine de minute de route j’étais arriver chez moi, je me gare à ma place habituelle, j’avais vu la voiture de Victoria au loin, la jeune femme était restée dans la voiture je me poser la question pourquoi elle n’était pas montée à m’attendre dans l’appartement après tout je n’avais pas récupéré la clé de chez moi qu’elle avait gardé. J’éteins le contact de ma voiture puis sortie de celle-ci sans oublier de la fermer correctement et me dirigea vers la voiture de la jeune femme qui avait ouvert sa portière lorsqu’elle m’avait vu venir vers elle. Tu sais que tu aurais pu m’attendre dans l’appartement au lieu dans ta voiture, surtout que tu à encore la clé de mon appart. Dis-je envers la jeune femme en l’aident la jeune femme à prendre ses affaires, mais je pense qu’elle n’avait pas n’osez montée dans l’appartement toute seule sa lui aurait fait bizarre probablement.

On se dirigeai tous les deux vers mon appartement, je sors les clés de chez moi de mon jeans puis ouvre la porte d’entrée, je laisse la jeune femme passer la première, il m’arrive d’être galant pas toujours pas mais oui il m’arrive de l’être bref ensuite je rentre à mon tour dans le hall de l’immeuble, je récupère le courrier du jour que j’avais reçu puis nous prenions tous les deux l’ascenseur pour aller à mon appartement. Un silence s’était installé dans l’ascenseur aucun n’osé lancer la conversation puis la porte de l’ascenseur s’ouvre ouf parce que j’avais commencé à me sentir mal à l’aise à cause de silence qui y avait eu entre nous.

Arriver devant ma porte j’ouvre la porte et laisse encore une fois la jeune femme passer la première puis entra à mon tour dans l’appartement en ferment la porte derrière moi puis dépose les affaires de la jeune femme et mes affaires par la même occasion à l’entré puis je me dirige dans le salon accompagné de la jeune femme qui était à mes coter. Fait comme chez toi, comme tu vois rien n’a changer ici. Dis-je en mettent mes mains dans les poche de mon jeans. Tu veux boire ou manger quelque chose ? Demandai-je aussitôt à la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Victoria E. Lawson
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 06/05/2016 et j'ai déjà raconté : 881 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Sophia Bush Sur le forum je suis aussi, : Charlotte de Cambridge & Chris Harrelson.
rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureuse
Mes petits secrets bien gardés: : 335

Re: Il n’y a pas un jour qui passe sans que tu me manques. | Jeu 7 Sep - 22:32


 
 
Il n'y a pas un jour qui passe sans que tu me manques

 
feat Enzo Lowell x Victoria Lawson

J'étais dans ma voiture devant l'appartement d'Enzo, quand je vis qu'il arrivait je descendis de ma voiture. Il me dit que j'aurais pu attendre chez lui vu aue j'avais encore les clefs. Je me mordis la lèvre, c'est vrai que j'aurais pu, mais je ne l'ai pas fait. Surement parce que je ne me sentais pas vraiment à l'aise de revenir ici. J'y avais passer tellement de temps, de nuits, que cela me faisait bizarre de me retrouver ici, surtout que nous n'étions plus ensemble. Je ne répondis pas, ne sachant pas quoi dire. Je prenais donc les devant mais une fois devant la porte, j'attendis qu'Enzo ouvre et rentrai quand il m'y invita. Il me dis de faire comme chez moi. Je souris, tout était encore à a même place, rien avait changer, je ne me sentirais pas dépaysée. Je rentrais dans le salon, et regarda autour de moi comme-ci c'était la première fois que je venais, mais non, en vrai un tas de souvenirs me revenais en mémoire.

Je sortis de mes pensées en entendant la voix d'Enzo, je le regardais et lui dis. Un verre d'eau suffira merci. Je m'installais sur la canapé en soufflant, je regardais mon téléphone toujours aucune nouvelle de Dawn, je commençais à m'inquiétée. Je pris le verre qu'Enzo me tendis. Je bus une gorgée. Je ne savais vraiment pas quoi dire, c'était tellement étrange de me retrouver ici, de passer la nuit ici. Avec Enzo on avait vécu tellement de chose ensemble que je ne me sentais pas vraiment à l'aise. J'étais donc là assise sur le canapé, mon verre d'eau entre mes mains ne sachant quoi dire, ni quoi faire.

Je me devais cependant de brisé le silence. Je regardais donc Enzo et lui dis. Merci de m'accueillir pour la nuit, c'est gentil de ta part. Et autant dire que c'était le cas surtout après tout ce que je lui avais fait subir. Il aurait pu ne pas agir comme ça, être un parfait petit con, me faire la vie dur au poste, mais non. Enzo restais Enzo, certes il avait été froid mais il restait gentil et attentionné, mais également serviable, même avec les personnes qui lui faisait du mal. Bon bien que je penses que si il était comme ça avec moi, c'était seulement par rapport avec notre histoire, et ses sentiments envers moi.

Mais maintenant je devais surtout pensée au bébé en priorité, de prendre soin de moi en laissant le passé derrière moi. Je regardais mon sac , la porte de chambre de mon ex petit ami et lui dis. Tu penses qu'il y aurait moyen que tu me prêtes un t-shirt. Car comme tu le sais j'ai rien pour la nuit. Ce n'étais pas du tout prévu. Je me mordis la lèvre et rajouta. A moins que tout comme moi, tu n'a pas jeter les affaires que j'ai laisser ici. Car certes j'étais plus avec Enzo, mais toutes ses affaires je l'ai avais laissées en place. Je ne voulais pas même dans cette mauvaise période tirée un trait sur notre histoire.

_________________



Récompense BAE Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Enzo Lowell
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 12/11/2016 et j'ai déjà raconté : 328 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Jesse Lee Soffer. rides et tu dois savoir que je suis : Célibataire mais amoureux
TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 245

Re: Il n’y a pas un jour qui passe sans que tu me manques. | Dim 10 Sep - 1:24


 
 
Il n'y a pas un jour qui passe sans que tu me manques

 
feat Enzo Lowell x Victoria Lawson

En arrivant chez moi, j’avais découvert Victoria entrain de m’attendre dans sa voiture alors qu’elle aurait pu m’attendre dans mon appartement surtout qu’elle avait toujours les clés que je lui avait donner et moi j’ai toujours les clés de chez elle, c’est étonnant aucun de nous après notre rupture avait eu le courage de redonner les affaires de l’un et de l’autre, c’est surement que on font de nous ont refusé de tiré un trait sur notre histoire même si elle s’est pas très bien terminée nous avons vécu de belle chose tous les deux, notre amour avait était ma plus belle histoire mais aussi celle qui m’a fait le plus souffrir. La jeune femme ne m’avait rien répondu lorsque je lui avais demandé pourquoi elle n’attendait pas l’appartement surement qu’elle se sentait mal à l’aise surtout que maintenant elle revenait ici en tant qu’une collègue et non plus comme ma petite amie, je me mets un peu à sa place moi aussi je serais mal à l’aise, d’ailleurs je le suis.

Nous étions tous les deux arriver dans mon appartement, je laisse la jeune femme passer la première certes elle n’était plus ma petite amie mais je ne perdais pas mes attitudes de gentleman enfin quand j’en ai vraiment sinon je suis pas un romantique dans l’âme j’étais un peu maladroit sur ça je dois dire. Bref je laisse donc la jeune femme prendre ses aises même si j’avais cette sensation qu’elle plutôt mal l’aise, sa dois lui faire bizarre de revenir ici depuis tout ce temps, comme elle pouvait le voir rien n’avait changer tout était à sa place ici. J’avais sorti la jeune femme de ses pensées lorsque lui avait demandé si elle voulait quelque chose soit à manger ou à boire ou bien les deux. La jeune femme ne voulait rien d’autre qu’un verre d’eau.

Je m’avance donc dans la cuisine, je sors un verre du placard du haut ensuite je sors une bouteille dans le frigo et verse dans le verre, je remets la bouteille à sa place, je prends le verre dans les mains et quitte la cuisine pour l’apporter à la jeune femme qui était assis sur le canapé, lorsque je m’approche de la jeune femme je m’aperçois qu’elle joue avec ses doigts quand elle fait ça c’est qu’elle est nerveuse je la connais que trop bien. Tien ton verre d’eau. Dis-je en lui tentent le verre. Puis à mon tour je m’installe sur le canapé à ses coter je frotter mes mains sur mon jeans en regardent autour de moi en n’osant regarder la jeune femme dans les yeux.

Finalement c’est elle qui met fin à ce silence qui devenais de plus en plus pèsent, elle m’avait remercié de l’avoir accueillie pour la nuit, je pense qu’elle n’aurait jamais pensées que je lui proposé de venir chez moi vu notre situation, oui je l’ai détester de toute mes forces, oui j’ai voulu lui faire du mal pour lui faire comprendre à quel point elle m’a fait du mal mais dans le fond je suis pas comme ça mes parents m’on apprit que sa servait à rien de se venger et qui fallait tout simplement ignoré ce qui nous ont fait du mal, je m’étais promis que j’ignorai la jeune femme que peut importe ce qui lui arriverais dans sa vie je m’en ficherai complétement que je ne serais plus là pour elle, que pour moi elle serait devenu une étrangère et ceux malgré ce que nous avons vécu tous les deux. Mais je ne pouvais clairement pas l’ignorer elle a fait partie de ma vie et elle en fera surement partie toute ma vie parce que on sera lié par l’enfant qu’elle attend enfin si c’est le mien. Tu n’as pas à me remercier, je vous protège tous les deux. Dis-je en posent finalement mon regard dans celui de la jeune femme. Puis la jeune femme m’avait demandé si j’avais un tee-shirt pour la nuit à moins tout comme elle j’avais gardé ses affaires. Ils sont toujours dans le tiroir de la commode ils sont pas bougés. Dis-je à la jeune femme , j’aurais pu foutre ses affaires à la poubelle et bien les donner à mon père qui lui rendre mais je n’avais jamais eu vraiment l’envie de faire ce fameux carton parce que je sais que si je l’aurai fait sa signerait vraiment la fin de notre histoire et au fond je n’ai jamais voulu que sa termine même si la colère m’avais envahie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Re: Il n’y a pas un jour qui passe sans que tu me manques. |
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: South London :: Les logements.-
Sauter vers: