Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Jeu 17 Aoû - 3:42

Forever and ever a love or a friend ?
I know you, I walked with you once upon a dream but it's just a dream, it's not real !
Dans la belle ville de Londres, je commençais enfin à m'y plaire en tant que décoratrice, bien entendu mon enseigne n'était pas encore connue le temps que la publicité se fasse, c'est normal.
Sinon, mis à part mon travail, je commençais à fréquenter les lieux comme les bars, mais aussi les lieux publics comme la bibliothèque, mais j'ai découvert un lieu comme je les aime : le bookstore coffee. J'aime beaucoup le concept de ce café, tu prends une pause chez eux tout en lisant le livre que tu veux qui laisse à notre disposition.

Je m'y rends quasiment tous les jours pendant ma pause déjeuné, c'est toujours agréable de lire « La romance des Océans » tout en mangeant mon cupcake au cassis, une tuerie ! Ce livre, je le dévorerai comme la pâtisserie que j'ai commandée. Mais j'ai remarqué une chose dans ce café, c'est que je n'étais pas la seule à venir au quotidien dans ce lieu si calme. Un beau jeune homme venait également tous les midis pour prendre une petite pause. Il est si charmant cet homme, un regard océan, comme mon livre, je m'y croyais noyé quand le regarder dans les yeux.

Un jour, j'ai voulu prendre mon courage à deux mains et aller l'aborder, mais je suis tellement timide dans ce genre de situation, généralement, je veux être une petite souris et me cacher.
Bon Anaïs, il est temps que t'y ailles ! Je me parle trop souvent a moi-même , je pense qu'il faut que je perde cette habitude ça me jouera des tours. En arrivant à la porte du café, je vois le jeune homme assis en face du fauteuil où je m mets d'habitude, l'occasion était trop belle, comme si c'était fait exprès, et toujours aussi bel homme avec son sourire, je fonds comme neige au soleil.

Je rentre dans le café tout en gardant mon regard sur lui, enfin pas vraiment, car il faut que je passe ma commande quand même. « Salut Fred, ça va bien ? Tu me prépares la même chose s'il te plaît ? » AH ce Fred ! Il est top gentil avec ces clients s'est peu connu ce genre de comportement dans le milieu commercial. Une fois ma commande préparée je commence à me diriger vers ce bel inconnu, mon pouls augmente constamment, j'ai cru que j'allais faire une montée de tension tellement mes battements s’accéléraient.

« Excusez-moi monsieur, ça ne vous gènes pas si je me mets en face de vous ? C’est le fauteuil où je m'installe habituellement. »


Comment allait-il réagir ? Je en le sais pas, mais j'espère qu'il acceptera et après, je passe en mode séductrice.
Revenir en haut Aller en bas
Tragi-comédie.

avatar


Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 566 mensonges. Je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 432

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Jeu 17 Aoû - 9:33

Pause de midi ! Enfin ! Comme souvent je me rendais au Bookstore cofee à quelques rues du palais royal. Je n’étais pas spécialement un rat de bibliothèque mais l’ambiance y était cosie, détendue et c’était un endroit plus qu’agréable. Juste ce qu’il me fallait pendant mes journées de travail. Protéger le prince héritier n’était pas de tout repos. Ce n’était pas le futur roi, mais quand même un membre de a famille. Quand il restait au château, je vaquais aux occupations concernant la sécurité en général : supervision des caméras de surveillances, rondes dans le château, tour de garde, prise ne main de soucis éventuel, préparation de voiture pour se rendre à x ou y rendez-vous royal. La pression était une chose que je me devais de gérer, du coup ma pause déjeuné c’était mon moyen de décompresser un peu. Quitter l’ambiance du château et se détendre un peu.

Aujourd’hui une famille avec ses deux enfants s’était installée près du fauteuil que je prenais d’habitude. N’ayant pas spécialement envie de passer mon temps à côté d’enfants, je décidais de changer de place. Pas que je n’aime pas les enfants mais dans mon métier c’était des horreurs : empreintes de doigts partout, risque de casser des objets, courir partout et te faire trébucher, c’était aussi ceux qui crient le plus forte te puis il fallait un endroit pour que leur parents puisse changer la coucher, donner le sein et tout un tas d’autres trucs. Donc un peu d’espace et de distance était la bienvenue. Moi grisâtre ? Nan. Juste envie de calme. Du coup une fois mon thé commandé et un sandwich au saumon en prime, je m’installais avec ma commande. Le programme du jour ? ‘Le papillon des étoiles’. Un ouvrage assez attrayant une fois qu’on se lance dedans et assez philosophique.

Je relève la tête de mon livre quand une voix se fait entendre assez proche. Une femme qui semblait assez timide se tenait devant moi et me demandait si elle pouvait prendre le fauteuil face à moi. Je me souviens que je l’avais déjà vue plusieurs fois ici. Calme elle passait ses pauses à lire. Et vu qu’elle ne paraissait pas ennuyante ou extravertie j’étais sûr que je n’allais pas regretter. Et puis même si elle me faisait la conversation ce n’était pas grave, juste que je n’aurais pas pu supporter un flot de paroles exubérantes. Souriant je secouais la tête négativement.

« Non, non absolument pas, allez-y ! Bon appétit. »

Je lui souris une dernière fois avant de rabaisser le regard vers mon livre.


@Anaïs.M Prescott

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Sam 19 Aoû - 16:50

Forever and ever a love or a friend ?
I know you, I walked with you once upon a dream but it's just a dream, it's not real !
Je rêve, pincez-moi ! Il a accepté que je m’assoie en face de lui, j'ai fait un grand pas déjà pour l'aborder. Je m'installe à peine sur le fauteuil qu'il me souhaita un bon appétit et reprends son histoire qui d'ailleurs la couverture de m’est pas inconnu.
« Les papillons des étoiles » , je ne connais pas cet ouvrage, mais il a l'air intéressant vu comment il est plongé dedans. Ça va être dur de l'aborder vu comment il est à fond dans ce livre.

« Excusez-moi encore une fois, mais est-ce que nous ne nous sommes pas déjà vus quelque part, votre visage ne m'est pas inconnu ? »

Très bien joué, c'est déjà un bon début pour l'aborder en plus il n'as pas l'air désagréable comme garçon. Ça va être dur de l'aborder vu comment il est à fond dans ce livre.

« Au fait, excusez-moi de mon impolitesse, je m'appelle Anaïs Prescott et je suis décoratrice à Londres. Et vous monsieur ? »

Je n’espère qu'une chose actuellement, c'est qu'il ne me recale pas à cause de ma curiosité, je suis trop curieuse et j'y peux rien, j'aime savoir des choses sur les gens que je veux connaître à tout prix. Soudain, j'ai eut une idée de génie ou de grande folle, je ne sais pas. En générale, tout le monde dépose son manteau à l'entrée sur un porte manteau et vu qu'il n'y avait pas grand monde aujourd'hui, je pouvais facilement reconnaître son manteau.

« Pouvez-vous surveiller ma place, s'il vous plaît ? Je vais me repoudrer le nez si cela ne vous dérange pas trop bien évidemment ? »

De toute façon, qui voudrait voler ma place ou mes affaires il n'y aura pas d'autres clients pendant les pauses du midi. J'ai demandé au passage un stylo et un carnet au serveur tout en allant aux toilettes. Je m'enferme dans une des cabines et j'écrivais sur le papier mes coordonnées que j'allais glisser dans son manteau, j’espère que je serais suffisamment discrète pour pouvoir lui donner. Une fois ceci fait, en sortant des toilettes je remarque qu'il est toujours là mais qu'il allait partir. Faut absolument que je me dépêche sinon mon plan tombe à l'eau, au pire des cas, j'ai prévu autre si ça ne se passe pas comme prévu. Je dépose le carnet et le stylo sur le comptoir en prévenant l'accueil que je viens rendre les fournitures et je m'avance vers les manteaux, pour faire discrète, je me suis empressé d'abord sur mon manteau tout en regardant le sien qui était à coté du mien. Je mets mon manteau sur mon avant-bras et je glisse le papier discrètement dans sa poche intérieure, enfin, j’espère que je l'étais.

Je retourne à mon fauteuil pour pouvoir reprendre le livre et allé le déposer dans sa catégorie et prendre mes affaires pour repartir sur mon lieu de travail.

« Je vous remercie beaucoup d'avoir gardé ma place et mes affaires, je suis ravie de vous connaître. Peut-être à une prochaine fois ici ou ailleurs. Passé une bonne journée, au revoir. »

Je reprends le chemin vers la sortie du bar sans me retourner, mais avec les papillons des étoiles dans le ventre !
Revenir en haut Aller en bas
Tragi-comédie.

avatar


Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 566 mensonges. Je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 432

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Sam 19 Aoû - 19:31

Je relevais la tête vers la femme face à moi alors qu’elle me demande si on se connait. A part du café je ne voyais pas ou. Je réfléchis un instant, mais elle me devança en se présentant. Prescott ? Non ça ne me disait rien. Je souriais poliment et secouais la tête négativement cependant.

« Je pense qu’à part ici je ne vous avais jamais vu, désolé. Andrew O’Connel, enchanté. Je travaille en tant qu’agent de sécurité. »


En sois ce n’était qu’un demi mensonge. Mais je n’aimais pas dire aux inconnus que je bossais dans le palais. D’abord on devenait une proie facile pour les profiteurs et ensuite ca amenait inévitablement la conversation à tourner sur la vie au palais, les commérages et ainsi de suite. Du coup j’évitais de le dire haut et fort. Je souris poliment, espérant ne pas avoir été trop rude avec elle. J’en profitais pour prendre la dernière bouchée de mon sandwich ayant comme idée de me replonger ensuite dans mon livre quand à nouveau la jeune femme parla. Je devais avoir l’air con les joues remplies de bouffe, à ne pas pouvoir parler et juste hocher la tête. Con ou alors ressembler à un petit hamster tout mignon. Réalistement c’était la première option. Je mastiquais doucement regardant du coup un peu autour de moi, le livre étant trop captivant pour que je me plonge dedans ; Je savais que si je le faisais j’allais ‘m’absenter’ et la fille risquait de ne plus retrouver ses affaires à son retour. E pris une gorgée de mon thé pour faire passer ma dernière bouchée, légèrement trop grande avant de jeter un coup d’œil à ma montre. Merde, fallait déjà que j’y retourne. Je profite de son absence pour remettre mon livre à sa place, gardant un œil sur nos fauteuils. Je reviens de la poubelle ou j’ai jette mon papier de sandwich alors qu’elle revient et part prendre sa veste. Je vide mon thé alors qu’elle range son livre. Lorsqu’elle revient elle prend s’est affaires et me salue. Je souris encore une fois poliment :

« Pas de soucis, bonne journée. »

J’avoue que ça tournure était bizarre. Ici ou ailleurs ? Elle voulait qu’on se croise où, je ne la connaissais pas. Sans y faire plus attention je vais prendre ma veste et c’est après l’avoir mise, en fouillant machinalement les poches que je trouve un bout de papier avec son numéro dessus. Merde. Je restais interdit un instant avant de me mettre à courir après elle dans la rue. Je ne supportais pas de recevoir ce genre de bouts de papiers. J’étais gay et ça me mettais toujours mal à l’aise de devoir leur dire. Mais j’en avais fait un point d’honneur, accosté la femme et lui dire en face sans détour. Je ne voulais pas entretenir de l’espoir là où il n’y en avait pas. Du coup je réussis à rattraper la jeune femme, Anaïs, en un rien de temps. L’interpelant par son prénom j’attendis qu’elle se tourne vers moi. Assez mal à l’aise je parlais ensuite :

« Je … Je suis désolé mais vous devriez donner ce bout de papier à quelqu’un d’autre je crois »


J’joignant le geste à la parole je lui tendis le papier avec son numéro. Je la regardais désolé avant de rajouter.

« Vous avez l’air d’une femme adorable, le truc c’est qu’on a un point commun et c’est de préférer la gente masculine. »

Je la regardais désolé de devoir lui dire non, me sentant comme la pire des personnes au monde. Je tentais de sourire un peu, la regardant quand même inquiet :

« Je suis désolé. Si jamais je peux vous inviter à boire u thé ou quoi que ce soit… Pour vous remonter le moral ? Ce serait amical et ce n’est absolument pas pour enfoncer le couteau dans la plaie… Je… Désolé ? »

Je ne savais pas quoi dire d’autre. Sincèrement j’étais plus que désolé que ça se passe comme ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Dim 20 Aoû - 3:44

Forever and ever a love or a friend ?
I know you, I walked with you once upon a dream but it's just a dream, it's not real !
Bon, voilà, j'ai fait ce qu'il fallait, en plus il était sur le point de partir donc j’espère qu'il va remarquer ce papier. J'ai un mal de ventre pas possible du coup, vive la chamade des émotions n'est ce pas ?

À peine quelques mètres parcourus, j'entends une voix masculine que je connais,c'est Andrew !
Soudain, je le vois courir dans ma direction comme s'il avait vu un fantôme, peut-être une mauvaise digestion de son casse-croûte ou bien, il a aussi les papillons dans le ventre ?

« Oui, Andrew qu'est ce qui se passe ? » , je dis ça le plus naturellement possible, tu parles, j'étais rouge comme une pivoine tellement j'étais gênée.

« Je… Je suis désolé, mais vous devriez donner ce bout de papier à quelqu’un d’autre, je crois »
Alors ça, si ce n'est pas un râteau, je ne comprends pas du tout, je me sens vraiment conne maintenant, j'avais qu'une envie, c'était de pleurer, mais j'ai encore ma dignité pour retenir mes larmes devant un bel homme et il me tendit le papier.

« Je vous demande pardon ?! Je ne comprends pas, ai, je fais quelque chose de mal ? » Bah non quelle idiote, je n'ai rien fais de mal je lui ai juste glissé un papier dans son manteau et pis, il m'a recalé, point final.

« Vous avez l’air d’une femme adorable, le truc, c’est qu’on a un point commun et c’est de préférer la gente masculine. »

La gente masculine ? Mais qu'est-ce qu'il veut dire par …. NON ! Ne me dis pas que j'ai essayé de draguer un homosexuel ?! Mais ce n'est pas vrai, je suis vraiment une gourde, moi ce n'est pas possible.
Ah bah, j'ai vraiment l'air fine, enfin je dis ça, mais lui, il était dans un état de gène, bah, tu m'étonnes, j'ai voulu le draguer.

Il était terriblement désolé cet homme que pour se faire pardonner il prêt à m'inviter à boire un thé chez lui en tant qu'amis, bah franchement, j'ai hésité deux secondes pour lui donner une réponse, car j'avoue que là mon moral était bien descendu et j'avais qu'une envie, c'était de courir loin, très loin !

« Et bien écoutez, Andrew, disais-je en lui redonnant le papier, garder ce papier cela vous sera utile pour m'inviter à boire le thé et ne vous en faites pas, c'est juste un petit moment à passé, on en rediscutera devant un feu de cheminée et une tasse de thé, cela vous convient ? » Ou même une bouteille de scotch chacun ça me convient aussi pour oublier ce mauvais passage de notre rencontre.
« Au fait Andrew, j’apprécie votre tact et votre gentillesse de ne pas me faire espérer qu'il y avait une chance, je dois partir. Bonne fin de journée Andrew et dîtes moi quand vous êtes disponible en m’appelant ou passer à ma boutique. »

Je reprends mon chemin en me retournant et je commençais à pleurer sans faire aucune grimace et sans glousser c’étaient des larmes de soulagement.

Pourquoi les homosexuels sont les plus beaux gosses ?
Revenir en haut Aller en bas
Tragi-comédie.

avatar


Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 566 mensonges. Je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 432

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Lun 21 Aoû - 20:09

Je me sentais tellement con et mal de devoir lui rendre son papier. Aborder les gens, avoir le courage de glisser son numéro. Sauf si elle en avait l’habitude mais pour les gens un peu timide comme moi cela représentais un énorme pas, un énorme effort. Et de voir son visage se décomposer alors que je lui dis de devoir l’offrir à quelqu’un d’autre… J’étais un monstre. Bien sûr que non elle n’avait rien fait de mal. Rien du tout. C’est cette question qui me conforta dans avait pas l’habitude et qu’elle avait fait un effort pour oser me donner ce papier. Voir même pour m’aborder, et ça fit que je me sentis d’autant plus mal.

Je vois ses yeux s’écarquiller à l’annonce que je suis homosexuel. Je connais bien l’expression. On se sent débile à ce moment à de penser que… ça m’étais une fois arrivé. Draguer un mec dans un bar gay, qui accompagnait simplement un pote et était hétéro. Enfin… Ça arrive à tout le monde et je n’allais certainement pas me moquer d’elle. Mais du coup oui je l’invitais à boire un truc. Je lui devais bien ça pour lui remonter un peu le moral. Je la vis hésiter et attendis sa réponse avec appréhension. J’avais vraiment peur d’avoir été trop brute. Elle finit par me redonner le papier. Je souris doucement, encore désolé. J’eu cependant à peine le temps de hocher la tête que déjà elle me disait au revoir et de l’appeler. Enfin au moins elle m’avait remercié d’y être allé avec tact. Ça me rassura un peu sur le fait de ne pas être un connard, mais d’un autre côté ça ne devait quand même pas être chouette pour elle.

Je la regardais s’éloigner dans la rue avant de me remettre en route vers le palais. Le reste de la journée se passa normalement. Je fis mes rondes, faisait mon devoir de protéger le prince, organisais de futur sorties et faisais mes tour de gardes devant les écrans. Je rédigeais aussi un protocole à l’intention de Charlotte comme elle me l’avait demandé. C’est une fois que je rentrais dans ma chambre que je repensais à Anaïs et à la culpabilité qui allait avec. Lorgnant le bout de papier je m’emparais du bout de quelques secondes de mon téléphone et composais le numéro. J’attendis en me mordillant la langue. Une tonalité… Deux… Trois… peut-être qu’elle appréhendait mon appel et refusait tout numéro inconnu ? Ou alors elle faisait autre chose ? Au bout de la sixième sonnerie c’est le répondeur qui se déclenchait. Je l’écoutais distraitement me demandant quoi dire. Si ce n’était pas pour le boulot, j’étais toujours mal à l’aise au téléphone. C’est pour ça que ça me pris deux secondes pour me rendre compte que le bip avait résonné.

« Heu… oui, Anaïs ? C’est Andrew. Je… Désolé si je dérange mais en fait je voulais vous proposer de manger à midi ensemble demain ou d’aller boire un verre éventuellement après le boulot ? Je ne sais pas si ça vous tente ? Je sais que j’avais parlé de thé mais je dois avouer que le verre ou le repas de midi m’arrangeraient mieux, mon travail me prend toujours l’après-midi. »

Je pris une petite pause avant de conclure.


« Enfin voilà, si jamais rappeler moi. Et … Encore désolé. Vous semblez être une jeune femme charmante ! »


Je ne savais pas quoi dire autre. Au moins j’étais sincère, elle semblait charmante en effet. Du coup je balançais mon portable sur mon lit et me mis à lire un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Mar 22 Aoû - 2:27

Forever and ever a love or a friend ?
I know you, I walked with you once upon a dream but it's just a dream, it's not real !
Suite après notre discussion, je prends la route pour retourner à ma boutique pour reprendre ma création de motifs et mes planches de tendances. Durant toute cette après-midi, je ne pensais qu'à lui, Andrew, un gay, un agent de la sécurité et un homme très sensible. Je pense que c'est cela qui m'a séduite chez lui, sa sensibilité, sa compassion et la désolation qu'il a eût pour moi pour m'avouer ses tendances. Je dois avouer que quand il m'a annoncé qu'il était homo, j’avais l'impression que tout le poids de la Terre était sur mes épaules, mais après, je me mets aussi à sa place, il ne cessait pas de s'excuser.

Enfin bref, passons à autre chose. Durant tout l’après-midi, je recevais des clients pour redécorer leur intérieur et ça m'arrange, car tous ceux qui sont venus veulent le même style décoration ; monochrome et contemporain, c'est très à la mode en ce moment.
Il est dix-neuf heures, il est temps que je ferme et que je rentre chez moi. Je vais sur le parking pour aller jusqu'à ma voiture et je prends la route pour aller enfin rejoindre ma maisonnette adorée.
Sur la route, j'entendais mon téléphone vibrer dans mon sac, mais vu que je conduisais, je ne voulais pas prendre le risque de répondre et s'il y a les flics, je suis bonne pour une amende, j'ai déjà des frais avec l’emménagement de mon local et de ma maisonnette.

Une fois arrivée chez moi, je balance mes affaires sur mon bar et je me précipite sur mon frigo pour pouvoir me faire réchauffer mes lasagnes au saumon que j'avais préparé la veille pour être tranquille ce soir , en plus de ça, c'est soirée série , il y a Originals , c'est la nouvelle saison ce soir.
Arrivé vers vingt et une heures, je viens de me rappeler que j'avais eût un message vocal sur mon téléphone, j'accours sur mon cellulaire pour pouvoir écouter ce message, c'est Andrew !
Il me dit dans le message vocal si le lendemain ça me tentais de déjeuner avec lui ou encore de prendre un verre après le travail. Ce serait une bonne idée de déjeuner ensemble, mais le fais de boire un verre serait aussi sympa, je vais lui proposer autre chose, je l'appelle. Bon, j'imagine qu'à cette heure-là, il doit dormir, je tombe sur son répondeur, je vais lui laisser un message vocal également.

« Bonsoir Andrew, c'est Anaïs ! Je voulais vous dire que j'apprécie ce que vous me proposez et cela m'a donné une idée. Si vous êtes disponible samedi soir, donc demain soir, nous pouvons dîner ensemble et par la suite aller dans un bar dansant, comme ça, on aura toute une soirée pour nous connaître davantage, d'accord ? Rappellez-moi dès que vous avez ce message. Bonne nuit au passage. »

Bon maintenant, il est temps d'aller se coucher, je tombe de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Tragi-comédie.

avatar


Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 566 mensonges. Je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 432

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Mer 23 Aoû - 17:49

Après avoir laissé un message je vaque à mes occupations avant de m’endormir de bonne heure au final, ayant une journée chargée le lendemain. C’est en me réveillant que je vois trois appels manqués : un d’Anaïs et deux autres de ma messagerie vocal que je rappelle pour le coup. Un bar dansant ? Pourquoi pas ! Durant une seconde j’eu peur, vu que ça ressemblait fort à un rencart, mais je me ressaisis. On pouvait bien finir ami. Vu l’heure, 5h30, je ne la rappelais pas de suite. Je me préparais à aller travailler et l’appelais vers huit heure trente, bien plus correcte comme heure, pour confirmer ma venue. On se fixa une heure et un endroit. Un petit restaurant vendant un peu de tous niveaux plats.

La journée passa ensuite plus ou moins vite. Je devais prendre sur moi alors que je devais surveiller Raphaël. Il était un peu trop charmant. Le pire c’est quand il essaya de faire des blagues avec moi. Je devais me retenir de devenir trop proche. Enfin… Je me concentrais mais c’était de plus en plus compliqué tous les jours. Cultivé il avait de la conversation, drôle il avait de l’humour, sérieux il pouvait garder le secret de son entourage, loyal il prenait soins de ses proches. Que des qualités. Mais je ne pouvais pas, il était le prince et moi son garde du corps... Les choses se corsèrent un peu quand il me demanda si j’avais prévu un truc ce soir. Je répondis franchement que je sortais avec une amie. Il eut l’air troublé, voir même triste pendant quelques seconde mais au final me souhaita une bonne soirée en souriant. Ne comprenant pas sa réaction, j’avais laissé tomber me focalisant sur les mesures de sécurité à prendre durant mon absence. Je ne voyais pas pourquoi ça pouvait lui causer un soucis que je sorte ou non…

Au final mon service pris fin et je partis me changer dans ma chambre. Une simple chemise grise sur un jeans. Je ne voyais pas trop quoi mettre d’autre. Je me rendis en voiture jusqu’au restaurant. Je me garais à proximité et attendis du coup Anaïs devant l’entrée. J’avais 5 minutes d’avances et du coup en profitais pour regarder le menu. Leurs steaks me plaisaient bien. Sinon certaines pâtes semblaient pas mal aussi. Anaïs arriva finalement et je la saluais en souriant, légèrement timide.

« Salut, ça va ? »


Je ne voyais pas quoi dire d’autre, légèrement mal à l’aise. Je l’avais quand même remballé hier, du coup c’était à elle de me montrer sur quel pied danser, littéralement, ce soir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Mer 23 Aoû - 20:28

Forever and ever a love or a friend ?
I know you, I walked with you once upon a dream but it's just a dream, it's not real !
Je me réveille ce matin, il est sept heures trente du matin, je suis très matinale aujourd'hui pourtant avec la journée d'hier, je devrai être malheureuse et être encore sous la couette à pleurer sur mon sort, mais je ne suis pas du genre à baisser les bras et oui je tiens ça de mon père, je suis une battante.
Je me lève et je commence à mettre de la musique pour pouvoir me mettre dans l'ambiance d'une bonne matinée, je prends mon petit-déjeuner, rien d'extraordinaire, un bol de flocons d'avoir avec des fruits rouges et lait de coco, équilibré et bon, rien de tel pour bien commencer la journée avec Heroes de Mans Zelmerlow, un des gagnants de l’Eurovision.

Il est huit heures, il faut que je passe à la douche et que je m'habille pour mes rendez-vous, j'ai deux maisons à visiter et un appartement également, j'ai pas mal de boulot aujourd'hui, mais faut que je laisse mon téléphone sur sonnerie, je pense recevoir un appel d'Andrew pour qu'il puisse me confirmer sa présence et s'il est d'accord pour le restaurant et le bar. Je sors de la douche au bon moment, je reçois un appel d'Andrew et me confirme sa présence en me proposant un restaurant qui propose plusieurs choix de plat pour vingt heures dans le centre de Londres.

Bon et bien dès que j'ai fini mes rendez-vous professionnels, je rentre et je me fais belle pour ce soir, même si je sais qu'il n'y a aucun risque qu'il me regarde dans les moindres détails, je peux me faire belle pour mon plaisir après tout. Je vais mettre ma robe rouge, à le fois classique, élégante et idéale pour dîner et danser. Je vais prévoir une seconde paire de chaussures, car si on danse et que j'ai mal au pied à cause de mes talons, c'est toujours bon de prévoir une autre paire.

Il est dix-neuf heures trente, il est temps que je prenne la route pour aller au restaurant et rejoindre Andrew. J'avais vingt minutes de route donc ce n'est pas grave si je suis un peu en avance, si j'ai des retouches maquillages à faire, ce sera le moment. Je me gare sur le parking du restaurant et je sors de ma voiture pour ensuite me diriger vers l'entrée du restaurant, cet établissement est vraiment magnifique et très romantique, j'aperçois au loin un homme avec une chemise grise et un jean, même si je ne l'ai jamais vu habillé comme ça, j'ai tout de suite reconnu Andrew et il entendit le bruit de mes talons et se retourna et me salua d'une façon directe.

« Bonsoir Andrew ça va très bien, merci. Et vous ? »

À peine dit cette phrase qu'il m'ouvra la porte tel un gentleman avec une lady, bon, je me la joue trop comme dans les contes de fées, mais ça y ressembler beaucoup. On rentre dans le restaurant, un serveur nous débarrasse de nos vestes et nous proposa une table au fond de la salle. Parfait, je n'aime pas trop quand il y a trop de monde autour de moi dans un restaurant. On commence à s'installer et à regarder la carte des menus.
J’espère que nous passerons une bonne soirée sans être interrompus.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Tragi-comédie.

avatar


Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 566 mensonges. Je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 432

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   Sam 26 Aoû - 9:53

Ayant entendus des talons et reconnu Anaïs du coin de l’œil, je me retournais et la saluait en souriant. Je hochais la tête quand elle me retourna la question.

« Très bien aussi ! »


Je me dirigeais ensuite vers l’entrée du restaurant et la laissa passer devant moi, avant de lui emboiter le pas et la suivre dans l’établissement. Je me débarrassais de ma veste une fois à l’intérieur et regardais autour de moi. Un resto simple, peut-être un peu romantique mais sympathique en tout cas. On nous guida vers le fond du resto et je m’installais à la table. Je jetais un regard discret à la carte, ayant déjà en partie découvert les plats dehors sur la carte affiché pour les passants. Je relevais la tête vers Anaïs et souris :

« Je crois qu’on peut se tutoyer maintenant non ? »


J’avais remarqué qu’elle m’avait vouvoyé en arrivant. Je me sentais déjà assez mal de devoir lui proposer qu’un rendez-vous amical à la place de ce qu’elle voulait, mais si en plus elle me vouvoyait… Enfin bref, autant essayer de devenirs amis non ? Du coup refermant la carte après m’être arrêté sur un steak saignant, avec une sauce aux poivres et des frites, je croisais les bras sur la table et lançais à mon vis-à-vis :

« Et donc, qu’est-ce que tu aimes dans la vie, autre que le boulot ? »

Autant essayer d’en apprendre un peu plus l’un sur l’autre. Le serveur décida de venir à ce moment-là et demander pour nos boissons. Je restais sur un Coca et laissais mon vis-à-vis se décider. Le fait qu’elle savait que j’étais gay me décomplexait aussi un peu. Je pouvais me permettre d’être moi sans, sans cesse avoir peur que mes gestes soient mal interprétés ou autre. Etant un mec assez social j’étais toujours content de faire de nouvelles rencontres. Mais mon orientation me jouait des tours. Certains mecs devenaient distants de peur que je les drague. Des filles comme Anaïs se retrouvaient déçues. Je ne disais pas que les filles me couraient après en troupeau mais ce n’était pas la première fois que ça m’arrivait. En fin au moins je ne m’étais jamais écarté de mes convictions et n’en avait jamais joué.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forever and ever a love or a friend ? FT Anaïs and Andrew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: And last night you were in my room :: Saison deux :: Scènes-
Sauter vers: