Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
LA SAISON DEUX DE BAE EST OUVERTE
C'est le moment de vous recenser pour la saison 2 : ici et d'envoyer un Londres pour les BAE AWARDS

Partagez | 
 

 Vise le punching ball // Andrew, Tarek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Tarek White
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 75 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Ricky Whittle. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire, mais que j'ai le coeur tourmenté par l'amour.
Mes petits secrets bien gardés: : 149

Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Lun 14 Aoû - 22:53

A. O'Connel &
T. White

Rentré de la guerre depuis quelques jours, je me réappropriais les lieux comme je le pouvais. Etre loin de la civilisation, ainsi qu’on pouvait l’appeler, n’était pas facile car le dépaysement était toujours totale. On était en territoire hostile, logeait dans des tentes, ou des bases alliés. Souvent le désert, les terres arides, les villages où la pauvreté se trouvait et les villes de ces pays était pareil : Délabrée, miséreuse et hostile. Mais à présent s’était derrière moi, car j’étais revenu à Londres pour une durée indéterminée… du moins jusqu’à ce que la prochaine mission tombe.

J’étais décidé à faire évoluer les choses dans ma vie et en bien cette fois. J’avais pris des résolutions et ma permission allait me permettre de mener ces choses à bien. Je devais avant tout retrouver quelqu’un… Alix… mais j’y arriverais, je ne me pressais pas.

Aujourd’hui s’était une bonne journée et j’avais décidé, après le petit incident résolu dans mon studio de prendre enfin du temps pour moi. En temps que militaire je ne devais pas me relâcher et le sport était pour moi primordial. J’avais passé une petite partie de la matinée à chercher ma carte d’abonnement à la salle de sport, je voulais faire de la boxe j’avais quand même besoin de me défouler. J’avais quelques tracas en tête, notamment à cause d’Alix. Ca me trottait en tête. Puis j’avais besoin d’extérioriser pour mon retour loin de l’ambiance de la guerre et mon trop pleins d’énergie de ces derniers jours.

Mon sac sur les épaules, j’étais entré dans le bâtiment qui était composait de plusieurs grandes salle pour différents sports. Cardio, musculation, cours de tennis, boxe, fitness, il y en avait pour tous les goûts. Je me rendis jusqu’à l’accueil. Et me présentait tout en saluant la personne qui s’en occupait je présentais ma carte que j’avais sortie de ma poche. S’était un nouveau gars, donc il ne me connaissait pas. Après avoir passé le petit contrôle s’était bon pour moi. On me remit la clé de mon casier, puis je me rendis au vestiaire ou d’autres gars se trouvaient déjà.

Me changeant, j’enfilais ma tenue pour aller boxer. Peut être qu’il y aurait l’entraîneur que j’avais l’habitude de voir depuis quelques années, mais je doutais pour aujourd’hui. Tant pis, s’était bien de voir de nouvelles têtes. Enfin prêt, ayant finit de lacer mes chaussures, je pris les bandes pour mes mains et me dirigeait vers la sortie du vestiaire, quand je vis une tête connue dans l’autre aile des casiers. Fronçant les sourcils, et m’approchant pour être sur de ce que j’avais bien vu, au final je ne me trompais pas. Je souriais alors de façon surprise et content, puis m’appuyait sur le casier.  « Voyez-vous qui va là ? Andrew O’Connel en personne. » je me décalais du casier pour m’approcher d’Andrew qui était un ami de quelques années. Je souriais et tendais ma main en signe de salut. « O’Connel ca fait un moment ! Je pensais pas te voir un jour dans les vestiaires des boxeurs, il n’y avait plus de place chez la muscu ?»

_________________
I'm a fucking monster
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 326 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 630

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Mar 15 Aoû - 0:13
J’avais la rage au ventre. D’habitude j’arrivais à me calmer mais là. C’était une sensation acide qui me tordait le ventre, me faisait crisper la mâchoire au point de grincer des dents et la marque de mes ongles était depuis longtemps planté dans ma paume tel un tatouage. Que Raphaël, le prince que j’étais censé protéger, me demande d’amener son plan cul dans le château était une chose, mais de les voir rires ensemble par hasard en était une autre. Et doucement jours, après jours, alors que je m’efforçais de rester neutre et dans l’ombre une petite voix dans ma tête jouais avec mes nerfs. Rajoutez à ça la princesse qui me demande de rester vigilant vis-à-vis de son frère et de lui amener des rapports régulièrement. Ces rapports qui impliquaient que je l’observe de plus en plus, devant de mieux en mieux au jeu de : décryptons les émotions de Raphaël. Ce même Raphaël que j’avais envie de faire sourire, frissonner et bien plus encore. Ce même Raphaël que j’avais envie de conquérir. Mais qui était inaccessible pour quelqu’un comme moi.

Du coup je rongeais mon frein. Je savais qu’il était gay comme moi, mais les enjeux étaient grands. Lui avait la pression de la presse et des attentes vis-à-vis d’un prince et du coup cachait son orientation. Moi … moi je ne voulais pas perdre mon emploi, moi qui avait déjà dû renoncer au marines, et puis rien n’indiquait qu’il était ne serait-ce qu’un peut intéresser par moi. Surtout que ce n’était qu’une attirance… Du moins c’est ce que je me répétais. Mais ça commençais à me ronger. Et je sentais que la salle de musculation ne m’aidait plus pour évacuer toute cette frustration. Du coup j’avais décidé d’aller à la salle de boxe aujourd’hui et de me faire une à deux semaines de boxes. Ça me permettrait de bien évacuer et de mettre mes idées au clair. De plus la forme physique était importante et ma droite pouvait bien avoir d’un petit entrainement.

Du coup je me trouvais face à mon casier à ranger mon sac dans ce dernier après m’être changé. Je relevais la tête surpris, totalement perdus dans mes pensées, alors qu’on prononçait mon nom. Un sourire s’étira sur mes lèvres à la vue de mon ami de boxe. Cela faisait déjà quelques années qu’on visitait la même salle. C’était lui qui m’avait initié à la boxe à la base. Tendant la main à mon tour pour le saluer je m’exclamais :

« Tarek, hy ! »

Je rigolais alors qu’il me charriait sur le fait que je préfère de la muscu à la boxe. Secouant la tête en souriant je fermais mon casier avant de m’emparer de mes bandes.

« J’avais besoin de me défouler et je me disais que la muscu serait pas suffisant ! Et toi t’es de retour de mission depuis longtemps ? »


Je fis un signe vers la salle avant d’enchainer :

« Ça te dis une séance à deux ? Echauffement et après un petit ring ? »

Je savais qu’il aurait le dessus mais ça me ferait du bien je pense de faire bouger tous mes muscles de cette manière. Et puis c’était plus pour me défouler que pour gagner que j’étais là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Tarek White
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 75 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Ricky Whittle. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire, mais que j'ai le coeur tourmenté par l'amour.
Mes petits secrets bien gardés: : 149

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Mar 15 Aoû - 14:37

A. O'Connel &
T. White

« Ohh donc ca yeah tu t’es enfin décidé à sauter le pas pour la boxe ? » Je souriais amusé pour le coup, s’était marrant de voir quelqu’un qu’on connaissait, mais qu’on avait pas vue depuis quelques mois changer ses habitudes. Comme quoi le monde ne s’arrêtait aucunement de tourner tandis que nous, nous nous battions pour notre pays et bien plus encore. Ecoutant mon ami, on s’était rencontré dans une de ces salles de sports il y a quelques années et depuis on avait développer une amitié. Plus les années avaient avancés et j’avais accordé ma confiance à O’Connel. Il était un type sur qui on pouvait compté et il y avait également le fait est qu’il soit garde du corps, et connaissait le corps militaire, ca rapprochait s’était sur. En tout cas j’appréciais sa compagnie.

« Ouais depuis quelques jours, je vois que les choses ici. Pas trop top hein ! » Souriant, je suivais ensuite Andrew vers la salle alors qu’il continuait de parler, et je ne pu resister à lâcher un petit rire à ses mots. « Directement le ring après ? Tu perds pas de temps.. Mais ne crois pas que tu me mettras au tapis. En tout cas ca me va. »

Ne pas faire de sport seul était aussi agréable et j’étais bien content d’être tombé sur Andrew. Ca permettrait aussi de se parler, ca faisait quoi ? Six mois ? Ma mission avait commencé il y a six mois en effet. J’avais été déployé en Afrique.. Le reste de la destination était secrète, mais ca avait été assez rude tous ce qu’il s’y était passé… Surtout l’histoire avec Alix. Enfin dans la pièce, un gars vint aussitôt vers nous. « Salut, on voudrait faire une partie tout les deux, mais avant on s’entraîne… vous avez de la place ? » Le gars qui entraînait hochait la tête et leur indiquait un emplacement de libre ou se trouvait ce qu’il fallait pour s’entraîner et leur dit de passer prendre les gants dans la pièce à côté. Je me rendis donc avec Andrew dans cette pièce et cherchait la taille pour mes gants de boxe directement. « A chaque fois je me dis que faut que j’en achète… Mais je zappe… Alors quoi de beau O’Connel sinon ? » Dis-je tout en cherchant mes gants, que je trouvais au final et regardait attentivement pour voir s’ils étaient bien.

_________________
I'm a fucking monster
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 326 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 630

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Mar 15 Aoû - 17:31
C’était sympa de croiser Tarek à la salle. Surtout après son absence de six mois. Et puis ça me permettrait surement de me défouler pas mal. Je riais alors qu’il me mettait en garde pour éviter que je ne me fasse de faux espoirs.

« Ce n’était pas mon but crois-moi ! »

Je savais me défendre sur un ring, je savais aussi donner quelques coups bien sentis, mais nous avions tous une personne plus forte que nous tout comme nous étions cette personne plus forte pour quelqu’un d’autre. Mais aujourd’hui j’étais bien content d’être tombé sur plus fort que moi. Il saura se défendre si jamais je cogne un peu trop fort en étant pris dans le truc. Nous marchions côte à côte avant que l’entraineur d’aujourd’hui nous accoste et nous désigne un endroit. Mais avant, passage obligatoire par les gants. Je suivais Tarek avant de commencer à chercher ma paire habituelle. Je rigolais à la remarque de mon ami sur ses gants et répondais avec humour :

« Si tu veux je connais un excellent vendeur de post-it’s, pas moyen d’oublier avec ces trucs-là ! »


Trouvant mes gants je m’en emparais et commençais à défaire les nœuds dans les cordes, alors que je répondais à sa question. Plus sérieux et beaucoup plus concentré sur ma tâche que je ne devrais.

« Ça va. Le boulot la routine pour l’instant. Et toi ? Ça va pas ?»


D’habitude j’aurais fait une vanne sur une attaque ou autre. Ou alors j’aurais ressortit l’histoire de la petite vielle qui s’était jeté sur la princesse, persuadée qu’elle lui avait volé son collier de perle. Colliers de perle qui avait glissé entre les coussins de son canapé chez elle. Je revoyais Raphaël rire avec cet autre gars… Enfin j’avais au moins réussis à retourner la question avec un sourire plus doux, moins hargneux dans mon attitude. Je me tournais vers lui, mes gants finalement en ordre:

« Alors le pro, on commence par quoi pour s’échauffer ? »

Je lui souriais avant de ressortir de la pièce pour déboucher dans la salle. Me demandant s’il allait me faire courir ou alors peut-être sauter à la corde. En tout cas je m’en remettais totalement à lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Tarek White
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 75 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Ricky Whittle. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire, mais que j'ai le coeur tourmenté par l'amour.
Mes petits secrets bien gardés: : 149

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Jeu 17 Aoû - 10:22

A. O'Connel &
T. White

« Ca aurait pu tu sais, mais on va bien rire » Je sentais déjà que ce cours en duo allait être bien drôle et qu’Andrew allait quand même me donner du fil à retordre. Après tout il avait une formation et un entraînement poussée pour être garde du corps du prince non ? En tout cas je savais que je devrais pas tout donner et me maîtriser pour ne pas le mettre K-O sans le  vouloir. Même si s’était un amusement premier, parfois ca arrivait vite. Mes gants en main, j’enlevais le scratch pour pouvoir en enfiler un. Finalement je laissais échapper un rire venant droit du coeur à la plaisanterie de mon amie. « Des post’its ? C’est vrai que ca ne peux pas me faire de mal, tu me donneras l’adresse que j’en aille m’en acheter ! »

Ayant enfiler le gants, je le testais pour l’instant pour savoir si ca m’allait et si j’allais être confortable dedans. Ca faisait un moment et mes mains avaient quand même morflé dans la mission que je venais de faire, on ne savait jamais. Relevant la tête pour regarder Andrew lors de sa question, je fronçais les sourcils légèrement. « La routine ? Et bien, tu dois fort t’ennuyer au palais dans ce cas ! Moi qui pensait que s’était bien plus palpitant que la routine. Je vais bien, je reprends mes marques doucement dans la ville, c’est toujours dure après une longue mission…. et tout vas bien.»

Reportant mon regard sur ce que je faisais, je regardais tout de même du coin de l’oeil Andrew qui m’avait paru bizarre sur l’instant. Puis au fond j’avais mentis, ca n’allait pas si bien que ca, mais je n’allais pas ennuyer Andrew avec mes histoires. En tout cas j’avais pas tellement envie de parler pour l’instant. Un sourire vint finalement éclairer mon visage à la question de mon partenaire de boxe. « Bien le novice, alors, laisse moi réfléchir... »

Suivant Andrew, je me rendis à ses côtés à notre emplacement pour l’échauffement. Ca n’allait pas être une partie de plaisir, mais a priori Andrew me suivait sur ce coup, n’ayant pas mis mes gants, que je posais dans un coin. Et fit face à mon ami. « Bien je pense qu’on peut commencer par la corde à sauter le classique.. Ensuite on s’étirera, puis on aura plus qu’à faire quelques pompes ainsi que des squats, avant de taper dans le punching ball d’exercice là. Ca te va ? »

J’avais exposé le programme, avant d’attraper une corde à sauter que je lançais ensuite en directement de mon ami sans prévenir. « Attention reflexe ! » Rigolant, je pris ensuite une corde pour moi et je me plaçais bien dans un endroit assez dégager et pas proche d’Andrew, ca aurait été vraiment bête qu’il se prenne un coup de corde. Attendant qu’Andrew se place, je le regardais en souriant. « Allez disons 20 sauts sans arrêt pour commencer ! J’espère que tu vas pas tomber ! »

_________________
I'm a fucking monster
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 326 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 630

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Jeu 17 Aoû - 18:00
Je savais que j’étais un mauvais menteur en civil. Autant professionnellement je pouvais mentir pour protéger les intérêts de la couronne, autant pour les trucs privés je changeais de comportement et du coup on savait que je mentais, ou ne disait pas tout. Mais j’appréciais que Tarek ne pose pas plus de questions. J’en avais déjà parlé à Clément et ébruiter l’affaire de mes sentiments n’était peut-être pas la meilleure idée. Par contre si Tarek ne posait pas de questions je n’en posais pas non plus. Le fait qu’il détourne le regard et sa manière d dire que tout allait bien. Hochant simplement la tête e ne dit rien de plus. Je me demandais si sa présence à la salle de muscu était pour s’entrainer, ou comme pour moi se défouler un peu.

Je demandais ensuite ce qu’il avait prévu de faire m’ne remettant à son savoir dans la matière. Je me doutais qu’il n’allait pas me prendre avec des pincettes et j’en étais contant. S-Ressortir d’ici lessivé était le but. Lessivé, pas en mille morceaux, mais j’avais confiance. Je le suivais vers une place vide et écoutait ce que proposait Tarek. Hochant la tête à sa proposition j’allais poser mes gants sur un banc avant de me retourner vivement alors qu’il s’exclama. Rattrapant la corde habillement je le regardais en riant avant de me placer.

« Tu sais le plus drôle ? J’utilise plus mes reflexes à rattraper des vases qui valent une fortune et qui risquent de tomber qu’autre chose ! On a même un débriefing sur comment les rattraper ! »


C’est vrai que c’était un des points sur lesquels on nous briefait. Et oui, garde du corps signifiait aussi prendre soin du château et être prêt à toutes éventualités. Absolument toutes ! On avait même un protocole si jamais un enfant faisait ses besoins sur le sol, heureusement je n’avais jamais été confronté à ça. Je roulais des yeux alors que mon ami me charriait sur une potentielle chute mais ne répondit pas préférant commencer à sauter. Je sautais régulièrement pour les quinze premiers sauts, accélérant un bon coup pour les 5 derniers. Mon cœur avait accéléré la cadence dû à l’effort, d’office, mais rien d’exceptionnel. Lançant un regard à Tarek je lançais :

« Etirement classiques ou y a des trucs spécifiques pour la boxe ? »


Ce n’est qu’une fois mis aux étirements appropriés que je tentais de faire la conversation :

« Et quoi, toujours pas de copine ? »

Sujet anodin. Enfin presque. Mais n’ayant personne dans ma vie la réponse serait simple si jamais il me retournait la question. De toute façon vu ma situation ça me prendrais un petit temps avant de trouver quelqu’un… Quelqu’un d’autre que le prince lui-même. Et puis, ma curiosité aussi qui jouait. Tarek avait été bizarre et je me demandais si c'était privé ou professionnel. Du coup la question avait tout son sens. Maintenant j'espérais juste ne pas le foutre en rogne ou autre!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Tarek White
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 75 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Ricky Whittle. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire, mais que j'ai le coeur tourmenté par l'amour.
Mes petits secrets bien gardés: : 149

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Sam 19 Aoû - 19:08

A. O'Connel &
T. White

Je regardais Andrew qui avait rattrapé la corde avec succès, j’aurais dû m’en douter, mais j’aimais bien faire cela. A l’armée, lors des entraînements ou quand on s’équipait pour les missions j’aimais beaucoup faire ce petit jeu, puis ca testait les reflexes des collègues et s’était quand même important. En tout cas Andrew le relevait avec brio. L’écoutant, j’émis un petit rire. « Non tu me fais marcher ? Et pourquoi des vases d’une fortune inestimable volerait ? La famille royale à un nombre précis à mettre en pièce par mois ? » Bien sûr je plaisantais, mais s’était assez drôle à imaginer et la raison de pourquoi ils viendraient à casser un vase qui coûtait une fortune me posais question en effet. Autant le donner à un gars qui pourrait en tirer un petit paquet pour pouvoir reprendre sa vie en main.

En tout cas je ne me voyais pas du tout dans un rôle comme ca. Etre proche de gens qui était pour la plupart égoïste. Protégé leur petit secret et être sous contrôle, car malheureusement ils avaient forcément un contrôle sur toi, pour pouvoir te faire plier au cas où. Alors j’admirais dans le fond Andrew qui faisait ce job presque chaque jour. Je préférais servir le pays d’une autre manière pour ma part, tout en restant assez libre.

J’avais commencé à sauter, tout comme Andrew. Concentré, mon regard fixant un point invisible devant moi. Un… deux… trois… Mes pieds décollaient du sol et la corde fouettait l’air.  Finalement la fin du premier exercice arrivait, pour ma part j’avais gardé une bonne cadence, cet exercice je le faisais régulièrement et à présent s’était une habitude. Enfin arrêté, je sentais mon coeur battre vite, car faisait le cardio, mais j’étais pas essouflé encore. Posant la corde, je regardait ensuite Andrew. « Faut étirer les cuisses, les bras, et oublie pas le dos… Car faut pas croire mais on sollicite tout ca. »

Les étirements suivit donc, je mettait mis a faire des torsions au niveau du basse, tout en bougeant les bras doucement, contractant mon ventre. Alors que soudain Andrew venait à rompre le silence qui s’était installé entre eux. Sur le coup je m’arrêtais en plein exercice, un peu surpris par la question, puis cette question était assez délicate pour moi. Me reprenant, je repris ma torsion, regardant ailleurs. « Hm... pas… vraiment… Et toi, t’as surement le coeur pris en pleines tornade. »

Je disais ca, je ne dirais rien, mais cette façon qu’il avait de plus à poser la question et sachant qu’il n’avait pas l’air réellement bien. Ca se sentait venir, il y avait un problème de coeur derrière tout ca. Pour ma part, j’espérais qu’Andrew ne creuse pas trop. Parce que je ne pouvais pas raconter l’histoire… s’était trop dure… enfin peut être que je pouvais parler d’Alix. Juste d’Alix et que je la cherchais… Mais si on me demandait pourquoi et ce qu’il s’était passé… Ce genre de question qui m’énervait facilement. Arrêtant l’exercice que je faisais, je changeais pour étirer mes jambes.

_________________
I'm a fucking monster
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 326 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 630

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Lun 21 Aoû - 19:41
Je suivis le rire de mon ami.

« Oh non pas la famille, mais tu sais qu’une partie du palais est ouvert à des visites. SI tu savais les cas qu’on a eu. Et puis durant certaines fêtes les invités deviennent un peu pompettes et hop on se prend les pieds et le vase finit par terre. Je te jure on a tout un débriefing sur comment rattraper ces trucs ! »


Je trouvais que pour certains vases c’était trop chère payé. Les antiquités faites mains ça passe encore si le dessin est élaborée, mais pour certains c’était plus pour payer la marque renommée qu’autre chose. Mais bon je ne bossais pas au palais pour commenter la décoration. Quoi que je ne me gênais pas pour commenter le physique du jeune prince dans ma tête, mais bon. Ça c’était autre chose. La corde a sauté passa assez rapidement. On avait la forme tous les deux, habitués de faire du sport. Je passais ensuite aux étirements, demandant à Tarek quoi faire ensuite. Cuisses, bras, dos. Pas de soucis. Je commençais par les jambes, les étirant de différentes manières tout en engagent la conversation avec mon conseiller du jour. Je croyais faire dans la banalité mais à sa manière de s’arrêter dans son mouvement et d’éviter le regard... Je continuais es étirements avant de m’arrêter à mon tour alors qu’il me parlait de tornade. Il ne savait pas à quel point il avait raison. Reprenant mes gestes je souris, mais ce n’était pas un vrai sourire joyeux, plus un sourire triste.

« Ouai… C’est pour ça que je suis là. Les grands esprits se rencontrent je suppose ? »


J’avais posé la question d’une voix douce, ayant changé de position pour faire les bras et mon bassin par la même occasion, profitant pour étirer mon dos au maximum. Je n’allais pas assaillir mon ami de questions. Nous nous entendions bien mais pas au point où je me permettrais de le harceler ou d’aller fouiner dans sa vie. Si jamais il avait envie de parler je serais là, mais je n’allais pas être intrusif. Surtout que moi-même je ne savais pas si je voulais en parler. Si je pouvais en parler… Peut-être que sans évoquer Raphaël directement ? Je me demandais si Tarek savait que j’étais gay. Je ne savais plus si je lui avais dit ou pas. Enfin avant tout j’étais là pour me changer les idées et me dépenser un peu. Vivre au jour le jour aussi proche de l’homme qui nous attire. Le voir rire avec d’autres gens, le voir être proche, être sois même proche mais toujours avec cette distance professionnelle. Cette rigidité qu’on attend de nous, être invisible et discret. Hors j’avais envie de faire des blagues pour qu’il rigole, j’avais envie de me faire remarquer de lui. Mais je ne pouvais pas. Je contractais mon ventre plus que nécessaire, mais bon. Au moins j’étais sûr d’avoir étiré au maximum. Une fois terminé je me mis en position pour faire des pompes, me souvenant du programme prédit par Tarek. J’avais hâte de commencer à frapper dans le sac. Me concentrer pour donner les bons coups. Mais bon d’abord l’effort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Tarek White
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 75 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Ricky Whittle. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire, mais que j'ai le coeur tourmenté par l'amour.
Mes petits secrets bien gardés: : 149

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Sam 9 Sep - 10:38

A. O'Connel &
T. White

Mes yeux rieurs se plissait face à ce que racontait mon ami, je comprenais mieux l’histoire du vase, mais s’était quand même amusant de voir à quel point la sécurité du palais devait être à la pointe de la pointe et minutieuse sur tout… du sol au plafond. Du coup s’était sûr que d’un côté s’était drôle, car pour des gens comme moi qui vivait de peu et était plus sur le terrain chez lui le matériel ne primait pas du tout. « Un jour j’irais visiter le palais, je rirais bien en voyant des vases sous des cloches ou des grilles pour les protéger. Non mais je peux comprendre, après si cela à de la valeur, mais bon… j’imagine même que vous avez des entraînements sur les rattrapages. Ca doit être bien drôle tiens. »

J’étirais toujours mes jambes, faisant des fentes, les ayant bien écarté et appuyant sur mes cuisses. Ca faisait un bien fou de sentir ses muscles s’étirer ainsi. Me redressant, je changeais de jambe pour l’appuie et étirer l’autre cuisse, tout en écoutant mon amie qui avait repris la conversation suite à ce que j’avais dis. Mon regard se posait sur ce dernier alors qu’il parlait de rencontre de je ne savais quoi. J’arquais un sourcil… avais-je laisser transparaître quelque chose sur ma situation ? Peut être que le pas vraiment m’avait trahit, mais bon… ce n’était qu’un mot parmi tant d’autres. « Tu veux en parler ? … Hm… Car tu penses que j’ai aussi le coeur tourmenté ? »

Je ne voulais pas le forcer à raconter ce qui le tracassait, les histoires de coeur s’était bien difficile et agaçant, surtout quand s’était à nous d’en parler. Je pouvais comprendre, j’étais certes curieux de savoir, mais je ne lui en voudrais pas s’il préférait passer à un autre sujet. Pour ma part, je n’étais vraiment pas sûr de vouloir aborder le sujet… Je n’étais surtout pas fier de moi, s’était entièrement de ma faute tout ca alors.

Finalement j’enchaînais les étirements, avant de les finir, reposant mes yeux sur Andrew je vis qu’il attaquait les pompes, ce qu me dit rire. « Déjà au tacquet à ce que je vois ! Et une très bonne mémoire en plus de cela. Allez combien en fait-on ? » Tout en parlant, je m’installais aussi au sol pour effectuer les pompes, la chose la plus physique en soit, mais s’était surtout dans le mentale que ca se jouait. Finalement je commençais à faire une pompe, mes bras tendus, je venais à les pliés pour que mon corps aille rencontrer le sol, sans qu’il le touche, avant de remonter tout en contractant les abdos et respirant bien.

_________________
I'm a fucking monster
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 326 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 630

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Sam 9 Sep - 19:41
Je baissais un instant les yeux. Est-ce que je voulais en parler ? Oui. Est-ce que je pouvais en parler ? Pas vraiment. Du coup je décidais d’esquiver la question dans un premier temps. Enfin du coup je haussais simplement les épaules :

« Tu semblais pas avoir le moral… J’ai juste supposé parce que tu as lancé l’idée en premier. »


C’est vrai qu’il n’avait pas eu l’air d’voir le moral. Il me ressemblait u peu en fait. On voyait qu’il y avait quelque chose. Maintenant si c’était une histoire de cœur ça c’était une autre paire de manches. Encore une fois je ne voulais pas m’immiscer dans la vie de mon ami, mais j’étais du genre à faire attention à mon entourage. Je venais d’enchainer sur les pompes quand mon ami me charia. Souriant après avoir fait ma première, je lâchais :

« Une vingtaine ? Histoire de bien trimer un peu ? »


Je me doutais bien qu’on avait le niveau pour faire ce nombre-là. Du coup on se lançait. Fléchissant les bras je contractais mes abdos avant de remonter. L’effort, la concentration… Et pourtant Raphaël était toujours présent. Je décidais alors de combler les vides en parlant entre deux pompes. Entrecoupant donc mes phrases :

« Je ne peux pas vraiment en parler… - … Mais j’éprouve des sentiments pour quelqu’un… - … Quelqu’un d’intouchable… - … Alors je prends sur moi… - … Et j’essaye d’oublier…-… mais ce n’est pas simple. »

Ma situation ainsi expliqué je me disais que c’était assez. Inutile d’en rajouter des couches avec le baiser ou autre. Inutile aussi d’évoquer le nom du prince. Je ne voulais pas ennuyer Tarek avec mes histoires. Et le mettre dans la confidence enfin voilà. Pas que je n’aimais pas Tarek ou que je n’avais pas confiance, mais c’était une histoire délicate et beaucoup trop de gens étaient au courant déjà.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Tarek White
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 75 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Ricky Whittle. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire, mais que j'ai le coeur tourmenté par l'amour.
Mes petits secrets bien gardés: : 149

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Lun 11 Sep - 18:38

A. O'Connel &
T. White

Ecoutant Andrew, je rigolais un peu sur ce qu’il disait, car j’avais pas le moral a priori et j’avais émis l’idée en premier sur la chose. Je baissais ensuite les yeux, je faisais un peu comme lui sans m’en rendre compte dans mon comportement. La fuite, s’était bien mieux pas vrai ? Que pouvais-je faire ? Si je disais quelques élèments je ne craignais rien non ? Alors je soufflais doucement, prenant mon courage à deux mains. « On va dire que… j’aime une fille… Elle est partie et je vais tenter de la récupérer. »

Je finis par hausser les épaules, s’était pas mal comme résumé de la situation. De plus clair et précis, aucun chemin tortueux pour essayer d’esquiver une information. L’essentiel était là, même si bien sûr ca soulevait bien des rochers et des squelettes dans le placard. Et je me rendais compte aussi que s’était la première fois que j’en parlais à voix haute. Installés pour les pompes du coup, j’en avais commencé une, avant de demander à Andrew combien on allait en faire. « Trimons alors, vingt pompes ! Et après je proposes qu’on en face dix avec une main derrière le dos. Partant ? » Rigolant un peu, je continuais de descendre vers le sol et de remonter doucement. Mes muscles étaient bien contracter et je tâchais de bien respirer. Les pompes laissaient place au silence, comme on était concentré, ce n’était pas si dérangeant, mais moi je pouvais parler en faisant un tel effort, sauf que pour l’instant je n’avais pas grand-chose à dire. Heureusement pour moi, mon camarade de sport repris la parole. Finalement il se confiait sur son problème de coeur… Je m’en étais douter, mais ca m’intriguait ce qu’il disais pour le coup. Quelqu’un d’intouchable ? Vraiment ? Du palais ? Un autre garde du corps ? Oh…

« Je vois… tu t’es mis dans une sacré histoire toi. Dis moi pas que c’est la princesse hein ? » J’avais plaisanter gentiment, en utilisant le mot ‘’princesse’’ car s’était le plus classique même s i je savais que Andrew était gay. Il ne me l’avais jamais dit ouvertement, mais certains signe et paroles ne trompait pas, du coup il n’avait pas besoin de me le dire en mode ‘’Hé mon gars je suis gayyy’’ je le savais et s’était tout ! Il est vrai que j’aurais pu parler du prince directement. J’enchaînais les pompes, bien que j’avais étais distrait, étant à ma quinzième descente au sol.

« Enfin t’en fais pas, je peux comprendre si tu ne veux pas en parler. Te force pas… Faut mieux parfois garder ces choses là pour soit. En tout cas, bon courage mec. On est dans une galère pas possible avec ce sentiment... » L’amour… L’amour… parfois ca m’énervait d’être amoureux, surtout que ca ne créait pas que le bonheur et franchement ca faisait mal. Je n’aurais jamais cru tomber dans ce piège un jour, surtout pas avec Alix… Mais elle m’avait complétement envoûter… et maintenant je n’en décrochais plus. Je n’étais pas non plus obséder, mais vue mes erreurs envers elle, je savais que notre histoire n’était pas finis, car si elle l’était aujourd’hui tout de même s’était juste de ma faute par mon comportement. Si j’avais été bon… Elle serait rester… elle serait encore avec moi. Je finissais mes pompes et restait au sol en soufflant. « Ahhh la vingtième difficile ! »

_________________
I'm a fucking monster
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 326 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 630

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Mar 12 Sep - 19:47
J’écoutais mon ami se confier finalement, a mis mots mais de manière claire. L’amour semblait être d’humeur tortueuse ces dernier temps à ce que je pouvais constater. Enfin au moins mon ami n’abandonnais pas la chose et essayais de récupérer celle qu’il aimait. Récupérer… Cela impliquait qu’ils avaient été ensemble à un moment ? Peut-être que ça avait cassé du à ses absences avec l’armée ? Je n’osais pas poser d’autres questions, voyant bien son regard détourné et décidais de juste hocher la tête. Pourquoi insister ? S’il voulait parler j’étais là, mais ‘avais peur de retourner le couteau dans la plaie si jamais j’insistais.

Le programme énoncé je me joignais à son rire avant de commencer à pomper. On verra bien notre état après les 20 pompes, ce n’était pas comme si on n’avait rien fait jusqu’ici. Je gardais mon calme, contrôlant mon souffle alors que je finis par lui exposer mon souci, ou plus tôt mon histoire à moi. Je gardais mon calme aussi alors qu’il demandait après la princesse. Rigolant doucement je fléchis les bras pour me rapprocher du sol avant de remonter. Sans rien dire. Certainement pas la princesse mon vieux ! Le prince par contre… Je ne savais pas quoi répondre et fut content qu’il comprenne. Je tournais la tête légèrement vers lui alors qu’il me disait qu’il comprenait et que parfois il valait mieux garder pour soir. Aucune rancune, aucune fausse manipulation pour me faire cracher le morceau. Hochant simplement la tête, je repris mes pompes. Je lui donnais entièrement raison quand à sa dernière remarque par contre, on était deux cas à part mais tous les deux dans de beaux draps !
A la dernière pompe je fis comme lui, me laissant un moment de répit au sol avant la suite. Rigolant doucement je reprenais mon souffle.

« N’oublie pas les dix que tu as rajoutés ! »

Me redressant alors je continuais mes efforts. 5 pompes sur le bras gauches, 5 pompes sur le bras droit. Même si j’avais une bonne endurance la quatrième et la cinquième pompe de chaque côté était plus tremblante que les premières. Mais j’avais tenu. Je m’allongeais un instant sur le dos, faisant quelques étirements des jambes pour me relaxer un peu avant de passer au ring. J’en profitais alors pour reprendre la conversation.

« C’est à se demander comment les gens normaux font… Tu sais : ceux qui s’aiment au premier regard, ne se trompent pas, n’ont quasi jamais de disputes ou autres… Je parie que ce sont des aliens évadés de la zone 51 ! »


Une blague comme d’habitude. Pour masquer tout ce qu’il y avait en dessous et ne pouvais jamais être exprimé au grand jour !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Tarek White
Tragédie
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 75 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Ricky Whittle. rides et tu dois savoir que je suis : célibataire, mais que j'ai le coeur tourmenté par l'amour.
Mes petits secrets bien gardés: : 149

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Dim 17 Sep - 11:22

A. O'Connel &
T. White

Les dix que j’avais rajouté… Je me mis a rire de manière amusé, reprenant mon souffle et me remettant aussitôt au travail. En effet, j’avais fournis dix pompes supplémentaires, comme un défis, et s’était bien de le faire. Alors hochant la tête et voyant Andrew se mettre en position pour les effectuer, je fis de même, d’abord cinq avec un seul appuie qui était mon bras droit, puis cinq autres en changeant d’appuis et passant à gauche. S’était d’autant plus physique que je sentais mes muscles se tendre, brûler, se contracter et s’étirer. Ca s’était un bon échauffement. Je tenais bien la cadence et enfin arrivé à la dixième, je restait au sol, avant de finalement me remettre sur le dos et m’asseoir en reprenant mon souffle.

Andrew venait de reprendre la parole, je tournais ma tête en sa direction, notre conversation était nuancé de sous entendu et assez calme, tant mieux. Je savais que je pouvais lui faire confiance, pas réellement sur tous les sujets, mais certains pourquoi pas. Je n’avais pas beaucoup d’amis dans la vie, je n’avais pas ma famille ici… J’étais la plupart du temps tout seul. Il y a un temps j’avais quelqu’un, quelqu’un de très proche, à qui j’aurais pu vraiment tout dire… Alix, mais je l’avais perdu elle aussi. La solitude, je connaissais en somme. Même quand j’étais en Amérique la plupart du temps je l’étais. Quand j’avais rejoins ce gang, quand j’avais été en prison, quand j’étais partie à l’armée… « Ma mère me disait…. S’il n’y a aucune disputes dans un couple, c’est qu’il y a des fantômes dans le placard et les choses sont en carton. Alors je pense… Qu’au juste, les personnes n’ayant aucune disputes ne sont pas normal… On se doit d’être en désaccord sur des choses non ? Se tromper est humain… Et on apprends de ses erreurs, on est aucunement parfait. Donc en soit, je pense que oui… Ce sont eux les aliens… Et nous on est juste humain. »

Je m’étais allé, à parler de ma mère. Ca faisait bizarre sur le coup, des souvenirs me revenant d’elle. Elle n’était pas morte non, mais je ne l’avais pas vue depuis de nombreuses années et peut être que je ne l’a reverrais plus jamais. Mon père avait tellement d’emprise là où ils habitaient, qu’il m’empêchait de revenir à la maison ne serait-ce que pour faire un petit coucou. J’avais pour autant appris à accepter la situation au fil des années. J’avais fais des choix et j’en assumais les conséquences. Ma mère était sage, les paroles toujours bienveillante et bien placée… Elle m’avait sortie ca quand je l’avais appeler un jour quand j’avais eu une dispute avec Alix à la base qui m’avait secouée… M’expliquant que s’était important d’en avoir, mais que cela ne devait pas être permanent non plus et dépasser la limite, sans quoi, là ca prenait un chemin qui n’était pas sain. Ma mère… Cette femme que j’admirais, mais aussi que je detestais de ne pas être parti, de ne pas avoir fuis mon père.

« Bien, debout O'Connel ! » Me relevant, je viens tendre ma main à mon ami pour qu’il prenne appuie et se relève. Chose faites, je vins installer le pushing ball au centre de l’endroit où nous nous étions échauffé, ce dernier étant sur des rails tenue au plafond, j’avais juste à actionner une télécommande, chose faite, je viens me placer près de ce dernier. « Prends tes gants, on va commencer par toi pour les frappes ! »

_________________
I'm a fucking monster
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Andrew O'Connel
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 09/08/2017 et j'ai déjà raconté : 326 mensonges. On me dit souvent que je ressemble à : Luke Mitchell rides et tu dois savoir que je suis : Dans une situation compliquée.

Infos:
-> déjeune souvent dans un bookshop
-> aime l'art de rue (musique, dessin, danse etc..)
-> joueur de poker et billard
-> fait de la muscu et de la boxe


TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 630

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek | Jeu 21 Sep - 13:55
Je souris alors que Tarek parlait de sa mère. J'imaginais une petite dame assez âgée, chaleureuse et maternante. Et j'imaginais Tarek à côté d'elle, le grand soldats musclé, intimidant pour certain à côté de cette petite dame souriante. Une sourire amusé étirais mes lèvres. C'était une image comique. Je trouvais notre conversation agréable. Bourrées de sous entendu certes, mais agréables. C'était bien de ne pas tout dire, de ne pas se dévoiler ou de se mettre à nu. Ni lui ni moi. Sans rancune quelconque, sans jugement. Vu comme il parlait je me doutait bien qu'il avait une histoire aussi. Une histoire qui avait mal tourné ou qui n'était pas rose en ce moment. Moi j'avais pas d'histoire avec Raphaël. Juste mes sentiments refoulés, la frustration de le voir tous les jours sans pouvoir être proche, sans pouvoir lui prendre la mains, lui sourire, lui montrer un quelconque intérêt. Je devais rester stoïque, invisible, observateur passif de tout ses sourires, ses gestes, ses mimiques. Je souriais simplement au fait que oui c'était les autres les aliens. Des aliens qui n'y connaissent rien... mais qu'on envie quand même un peu.

Je pris finalement la mains qu'il me tendis et me redressais avec son aide. Il alla installer le punching-ball alors que je mettais mes gants. Le fait de parler avec Tarek m'avait un peu calmé, avait attiré mon attention sur autre chose et pourtant quand je vis le sac se mettre en place toutes mes émotions refirent surface. La colère, la frustration, l'envie, la déception, la mélancolie... Toutes ces choses ressentie au cour de ma journée... De la semaine.. Des derniers mois alors que petit à petit mon affection pour le jeune prince augmentait crescendo. Ça avait commencé avec une simple réflexion ... Un truc tout con. « Il est mignon de près ». Et puis ça avait continué, s'était intensifié. Au point ou depuis quelques temps le sport habituel ne m'aidait plus à me défaire de ces émotions et j'étais passé sur la boxe. Du coup une fois le sac mis, je commençais à frapper, non sans avoir attendu que Tarek se mette un peu en retrait. J'alternais mes coups, entraînant la droite comme la gauche. Des coups basiques mais qui faisaient leur effet. Je restais quelques minutes à frapper, alternante, refaisant les mêmes gestes. Au bout de quelques minutes je m’arrêtais stabilisant le sac avec mes mains, faisant un signe de tête à Tarek.

« Alors, mieux qu'il y a six mois non ? »

Petite référence au fait qu'il y a six moi je n'étais pas encore devenu un habitué de la salle. Enfin je n'étais pas non plus le champion du monde, mais je m'étais quand même un peu amélioré.

« Tiens, à ton tour ! »


Je cédais alors ma place fac eau sac histoire qu'il puisse frapper quelques coups aussi. Je mentirais en disant que monter sur le ring avec mon ami ne me réjouissais pas. mais en attendant l'échauffement était nécessaire et faisait du bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Re: Vise le punching ball // Andrew, Tarek |
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Center of London-
Sauter vers: