Revenir en haut Aller en bas



 
Bienvenue sur le forum Invité <3
Before Anyone Else a ouvert ses portes le 14 octobre 2016.
Fais connaître toi aussi le forum pour avoir plus de jolis coeur dans notre famille.
BAE A UN AN ! JOYEUX BAEVERSAIRE !

Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 220 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 117

MessageSujet: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Ven 11 Aoû - 0:23


1er jour de boulot après deux semaines de congés. Bon en fait c’était faux. Sur les deux semaines de congés que je m’étais plus ou moins imposé, j’étais quand même venue travailler 3 jours entiers. Avec Lily, nous avions ouvert ce café 3 ans plus tôt et celui-ci était ouvert 7 jours sur 7. Au tout début, je passais mes journées, mes semaines, mes mois entiers là-bas mais depuis nous avions réussi à nous donner un voire deux jours de repos par semaine chacune. Aujourd’hui, je reprenais donc le travail et Lily avait tenue à être là. Comme toujours, j’avais passé le début de ma matinée dans l’arrière-boutique à préparer les pâtisseries maison qui serait vendu dans la journée et Lily avait accueilli en salle les premiers clients en compagnie de notre serveuse. Puis plus tard je les avais rejoints en salle pour faire ce que je préférais : discuter avec les clients, les faire se sentir bien ici et rendre cet endroit le plus accueillant possible tout en prenant les commandes, faisait quelques cafés et quelques services.

En ce moment plus que jamais, j’avais vraiment besoin de m’occuper l’esprit et même si ses deux semaines de congés m’avait fait le plus grand bien, j’étais heureuse de reprendre le boulot. Quelques mois plus tôt, j’avais fait une fausse couche et depuis j’avais beaucoup de mal à m’en remettre. Je m’étais donc plongée dans le travail à outrance pour ne pas avoir à y penser. Mais finalement, je m’étais rendu compte que ce n’était pas la solution et qu’il fallait que j’affronte mes vrais démons pour pouvoir remonter la pente un jour. Alors ces jours de congés m’avait fait réfléchir, pleurer, sourire et m’avait rendu une partie de ma joie de vivre. Aujourd’hui j’étais prête à reprendre le travail sans que cela soit un exutoire à ma douleur. Par contre, il y avait une chose à laquelle je n’étais pas prête …

Derrière le comptoir en toute fin de matinée, j’étais donc occupé à rendre la monnaie à un client lorsque la porte du café s’ouvrit en faisant retentir la sonnette. Comme à mon habitude et après avoir souhaité une bonne journée à mon client, je relevais la tête tout sourire et plein de dynamisme vers ce nouvel entrant. Autant vous dire que mon sourire disparu à la vitesse de la lumière et que mes yeux s’ouvrir de surprise en un millième de seconde. Clément venait de franchir la porte du café et d’un pas déterminé il se dirigeait vers moi. Mais MERDE !!! Qu’est-ce qu’il foutait là lui ??? Il n’était pas censé être en vacances ?? Je n’étais pas prête là, vraiment pas prête pour parler, pour avoir une discussion. Et puis qu’est-ce qu’il venait faire ici ? Sur mon lieu de travail ? Ou alors, il venait parler à Lily ?? NON, impossible. Même s’il venait voir Lily, il savait bien qu’il allait tomber sur moi en venant ici. BORDEL !! Mais qu’est-ce que je devais faire ? Peut-être qu’il était encore temps de m’accroupir sous le comptoir ? Il ne m’avait peut-être pas vu en fait ?? Non c’était stupide, son regard était fixé sur le mien, il m’avait vu et c’était clairement moi qu’il était venu voir. J’étais davantage surprise que pas prête à le voir en fait mais à priori, je n’allais pas avoir le choix que de l’affronter.

Il arriva à ma hauteur, s’accouda au comptoir et moi je reprenais mon air fermé avant d’entamer un peu trop abruptement la conversation. « Tu es pas censé être en vacances ? » Oh non !! Ma voix était bien trop dure mais je n’avais pas pu la contrôler. Je SAVAIS que depuis des mois, j’étais trop dure avec lui et je pensais que j’allais pouvoir contrôler ça mais la surprise de le voir ici devant moi me faisait revenir à mes vieux démons. Mes yeux rencontrèrent les siens. Il était beau. Il était parfait. Il me manquait à un point inimaginable. Il était l’amour de ma vie. J’avais le mec parfait et moi j’agissais aussi froidement que la pire des idiotes !!!! Il fallait que je me reprenne mais je n’étais clairement pas sûre d’y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragi-comédie.

avatar


Clément LeRoy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 882 mensonges. Je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : Tristan Ford le tueur à gage aux multiples facettes.
rides et tu dois savoir que je suis : totalement amoureux, même si mon couple traverse une dure période.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gifs : Tumblr - Cadeau du staff de BAE




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 861

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Ven 11 Aoû - 13:29

Zoé & Clément
S'était le jour j et Clément avait longuement réfléchit avant de rentrer à Londres. Il s'était tout d'abord fixer une date, avant de la repousser, mais finalement il était temps de rentrer chez lui. Ses congés de vacances touchait à sa fin et il allait devoir reprendre le travail et sa vie. Ces petites vacances en Italie avec ses deux amis qui l'avait accompagné, avait permit au brun de prendre du recul. Clément n'était pas du genre à se prendre la tête facilement, mais quand il y avait un problème... un problème grave, là s'était plus difficile. Et surtout que ce soucis, touchait son couple. S'il était parti en vacance, s'était pour ca, prendre du recul, laisser le temps aussi à sa petite amie et réfléchir...

Clément avait passé bien des heures dans l'avion à se torturer l'esprit, et bien qu'il y avait encore ses amis avec lui jusqu'à leur arrivé à l'aéroport, la peur  de confronter Zoé et tous leur problème l'avait travailler durement. Finalement l'avion s'était posé à l'aéroport à côté du centre et Clément avait du dire au revoir à ses deux potes qui s'en était allés en taxi retrouver leur chez eux. Clément allait lui récupérer sa voiture, mise en dépôt pendant le temps de son voyage et chargeait sa valise dans le coffre. Tout en effectuant ces gestes, il réfléchissait, comme depuis des heures à comment faire. Devait-il rentrer à l'appartement tout de suite ? Devait-il passé voir Zoé à son travail ? Ils ne s'étaient même pas échangé d'sms et de coup de fil durant ces deux semaines et bien qu'inquiet Clément avait compris que Zoé n'avait surement pas besoin de lui pendant ce temps... C'était assez blessant, mais il respectait ce choix là.

Prenant le volant, le brun réfléchissait encore. D'un naturel à entreprendre les choses, il se laissait rarement démonter face à une situation trop rude... Mais en l'occurrence face à celle qui tenait son couple en otage, s'était plus que compliqué. Néanmoins, la voiture avait roulé jusqu'à la rue avant le café à Zoé... La vie faisait qu'il devait surement s'y rendre et prenant son courage à deux mains c'est ce qu'il fit. Quittant son véhicule, il marchait jusqu'à l'endroit qu'il connaissait bien. Cet endroit où avant il venait parfois, juste pour faire un coucou à Zoé et Lily sa meilleure amie, ou prendre un truc à manger en vitesse quand il passait dans le coin. Ce café, s'était toute la vie de Zoé et il le savait bien. Entrant dans le café, la sonnette retentit, chose qui surprenait toujours. Clément passait la porte, il avait la peau bien brunis grâce au soleil méditerranéen de l'Italie et cela faisait ressortir ses yeux bleus, de plus il arborait des vêtements assez simple de vacance, une chemise blanche et un short en jean. Son regard ne mit pas une éternité à voir où était Zoé et il croisait son regard. Lui qui abordait un air enjoué d'être ici, de bon souvenir l'assaillant, le regard soudain de sa petite amie et son expression choquée le fit redescendre sur terre... Mais il ne se démontait pas et se rendit jusqu'au comptoir, où il posait ses mains.

Clément n'eut même pas le temps de parler que Zoé prit la parole aussitôt et ces mots, dure, froid, brutal vint quand même ébranler le coeur amoureux du jeune homme. Clément fronçait les sourcils sur le coup... La dure réalité reprenant le dessus, non rien n'allait plus entre eux. Se pinçant les lèvres légèrement il se dégageait la voix avant de dire.

« Non je suis rentré comme tu peux le voir... je viens tout juste de l'aéroport, j'étais venu t'en informer... et... dire bonjour... »

-Son regard fuyait alors Zoé pour chercher Lily dans la pièce, un moyen de fuite, sa situation de secours. Mais Lily semblait avoir disparu. Ne regardant toujours pas Zoé, il reprit, car non il allait prendre sur lui et ne pas se laisser abattre. Pour autant, il essayait de parler de son ton doux habituel. Deux semaines sans nouvelle quand même...-

« Tu... vas bien ? Les affaires ont l'air de bien marché ici. Hm.. Lily est dans le coin ? »  
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Always & Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 220 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 117

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Ven 11 Aoû - 23:08

keep calm &
take a coffee
clément & zoé

Je le vis froncer les sourcils et pincer ses lèvres. Je savais que j’étais trop froide et trop distante avec lui mais je n’arrivais réellement pas à faire autrement, mon impulsivité prenait totalement le dessus sur la situation. Deux semaines plus tôt, Clément m’avait annoncé avoir pris des jours de vacances et partir pour l’Italie avec ses potes. Sur le coup, je me souviens de pas avoir réagi alors il avait fait sa valise et avait quitté le pays pour un laps de temps que je ne connaissais même pas. Le soir même, j’avais fondu en larmes en comprenant que j’avais été trop loin, que j’avais été trop distante voire trop méchante avec lui. Depuis des semaines, il faisait tout pour m’aider à surmonter cette peine immense qui avait été créé par ma fausse couche. Il m’avait rassuré, il m’avait laissé pleurer sur son épaule, il avait essayé de me faire rire, il avait cherché à me faire plaisir, à me rendre heureuse mais rien n’était jamais suffisant pour moi. En fait, je n’avais pas réussi à lui parler de mes vraies craintes tout simplement parce que j’avais peur, j’étais terrorisé d’être une mauvaise maman et donc une mauvaise personne pour lui. Cela faisait des semaines que je m’apitoyais sur mon sort et que je faisais vivre un enfer à mes proches et notamment à lui. Alors le lendemain de son départ pour l’Italie, j’avais pris une décision : il fallait que j’aille mieux, il fallait que je me sorte de cette phase nerveuse et destructrice dans laquelle j’étais depuis trop longtemps et me plonger dans le travail n’était pas la solution. Alors moi aussi je m’étais accordé des jours de congés et ceux-ci m’avait fait du bien. J’avais pleuré, longuement et douloureusement les premiers jours. Puis j’avais peu à peu réalisé que la vie n’était pas terminée et que même si ma confiance en moi en tant que future maman en avait pris un sacré coup, il ne fallait pas que j’abandonne. Enfin j’avais pris la décision de récupérer mon mec parce qu’il ne méritait pas ce que je lui avais fait subir et qu’au fond je l’aimais à en crever. J’avais donc décidé de reprendre ma vie et mon couple en main … Alors pourquoi je réagissais comme ça devant lui ??

En vérité, cela faisait des jours que j’appréhendais son retour parce qu’au fond, je savais que j’avais été infecte avec lui & que donc plus ou moins, je lui devais des excuses. Mais ma fierté n’était pas d’accord avec ce dernier détail et mes vieux démons refaisaient donc surface. Je ne savais pas comment agir face à mon propre petit ami !!! Prenant sur moi, je soutenais son regard et lui répondit en essayant de paraitre plus agréable. « D’accord … c’était bien l’Italie alors ? » Et bah voilà, c’était déjà beaucoup mieux. Nos regards se rencontrèrent pendant quelque secondes puis il le détourna et je fis de même. Je le vis chercher quelqu’un dans la pièce et je me doutais qu’il s’agissait de Lily. Histoire de m’occuper les mains, je soupirais puis commençait à me faire un café. Peut-être que celui-ci allait m’apaiser l’esprit. Rapidement, je cherchais à nouveau son regard mais celui-ci était fuyant et les mots qui finir par sortir de sa bouche eurent le don de m’exaspérer. Je soupirais et sans prendre le temps d’analyser toute sa phrase ou d’y répondre totalement, je répondais. « En fait tu es venu voir Lily c’est ça ? Pas moi j’imagine » Ma voix était redevenue froide et agressive. Il venait ici juste pour Lily  et en plus il avait le culot de me le dire ? « Elle ne doit pas être loin, cherche là toi-même ». Je me retournais lui tournant ainsi le dos pour récupérer une tasse et y verser mon café. Je n’avais jamais été jalouse de sa relation avec Lily mais j’étais vexé qu’il soit venu à peine débarqué de l’avion pour la voir elle et pas moi. Peut-être voulait-il me faire comprendre que ces deux semaines l’avait fait réfléchir et qu’il préférait que notre couple s’arrête là ? A cette idée je me retournais sur le champ totalement paniqué. J’avalais difficilement ma salive en le voyant chercher Lily du regard puis je baissais les yeux vers ma tasse. Cette situation était intenable. D’un côté j’étais vexé qu’il ne soit pas venu pour moi & d’un autre côté mon cœur semblait sur le point de ne s’arrêter rien qu’à l’idée que notre histoire s’achève. Doucement, j’attrapais la cafetière pleine et me servie.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragi-comédie.

avatar


Clément LeRoy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 882 mensonges. Je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : Tristan Ford le tueur à gage aux multiples facettes.
rides et tu dois savoir que je suis : totalement amoureux, même si mon couple traverse une dure période.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gifs : Tumblr - Cadeau du staff de BAE




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 861

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Sam 12 Aoû - 11:53

Zoé & Clément
Clément aurait espéré être mieux accueillit, il aurait espéré bien des choses en débarquant ainsi. Lui prouver qu'il était toujours là, qu'il l'aimait et même s'il était partit deux semaines où ils n'avaient pas communiqué tout n'était pas perdu, du moins pour lui. Mais la froideur et la distance que mettait Zoé entre eux le rebutait sur le coup, se faisant ressentir rejeté et cette sensation il la detestait. Il l'avait déjà trop ressentit dans sa vie, de part ses parents, sa famille en globalité et que Zoé agisse ainsi ca posait certes questions, mais dans le fond s'était très blessant. Mais comme à son habituel Clément prendrait sur lui, essayant toujours de rester le plus calme et le plus naturel possible. Il n'était pas quelqu'un qui prenait la mouche facilement ou encore était susceptible, bien sûr quand ca allait trop loin, que les choses perduraient, là il fallait bien sûr réagir et se protéger, mais à son retour de vacance, il aurait cru... cru que Zoé aurait un peu changé.  Mais il avait tout faux.

Ah moins que dans le fond tout cela était de sa faute ? Clément s'était aussi posé cette question. Zoé lui en voulait... Surement. Portait-elle toute la faute de la fausse couche sur lui ? Peut être qu'elle le detestait au final ? Ne l'aimait plus ? Et voulait juste rompre, mais elle ne savait juste pas comment faire... S'était frustrant de  ne rien savoir et se torturer ainsi avec des hypothèses, des hypothèses horrible et douloureuse, ca faisait très mal. Au final Zoé lui répondit enfin, d'un ton plus agréable et elle lui posait même une question sur son voyage, ce qui fit que Clément se détendit d'un coup, pensant que ca allait aller au final. Réfléchissant à comment formuler sa phrase, il ne voulait pas dire mal les choses, il aurait tellement voulu partir en Italie avec elle...

« Oui, c'est un beau pays... il fait très chaud. »

Les regards se fuyant au final rien n'était simple, la discussion était loin de celle qui avait été présente ces trois dernières années entre eux. Puis là, le drame... Clément avait fauté en parlant de Lily, Zoé prenant mal sa phrase. Regardant sa petite amie d'un air sidéré, sur le coup il n'avait pas compris. Elle était de nouveau froide et prenait toute la distance necessaire entre eux. Serrant légèrement ses doigts, ses mains toujours sur le comptoir, il ne devait pas perdre son calme. En tout cas son autre phrase l'avait cloué sur place... Il regardait Zoé lui tourner le dos pour aller chercher le cagé, il soufflait d'un ton las.-

« Zoé... non, je suis venue te voir. Mais.... non laisse tombé... oui je vais me débrouiller. »

Devait-il vraiment se justifier ? Finalement il cherchait Lily du regard ? Il n'avait plus envie de rester là, à parler à un mur glacial. Clément aimait Zoé, mais si leur amour se résumait à ca désormais... Enfin Lily sortit de la réserve, sans attendre, blessé au plus haut point, il se dégageait du comptoir et allait vers Lily qui au final l'avait bien vu quand il était arrivé, mais s'était eclipsé pour ne pas voir l'affrontement du couple. Retrouvant sa meilleure amie, Clément la prit dans ses bras pour lui dire bonjour, elle lui avait manqué durant ses deux semaines, même s'ils avaient parlé... Car Clément avait eut quand même besoin d'être rassuré sur Zoé et avait demandé comment elle allait par Lily... Son seul moyen de savoir. Lily se détachait de l'étreinte de Clément, gênait vis à vis de Zoé... Puis elle tentait.

Lily :  « Tu prendras une tasse de café ? »

« Hm... Je ne sais pas trop. »

Clément jetais un coup d'oeil en direction de Zoé qui était toujours de l'autre côté du comptoir, et reposant ses yeux sur Lily, il comprit ce qu'elle voulait lui dire par "la tasse de café.

« D’accord… une petite tasse alors, je vais m'installer. »

Clément fit un léger sourire et tournant les talons, mal à l'aise à présent il se rendit à une petite table pour deux personne, et s'assit sur la banquette collé au mur.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Always & Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 220 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 117

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Dim 13 Aoû - 17:50

keep calm &
take a coffee
clément & zoé

AAARRGH ! Je détestais cette sensation. J’étais à la fois vexé, triste et déçu qu’il ne soit pas venu pour me voir moi & à la fois bien trop bien pour le reconnaitre totalement. Je ne rêvais que d’une chose me réconcilier avec lui mais d’un autre côté je cherchais le moindre petit prétexte pour le fuir et ne pas arranger les choses. En fait, j’étais bien trop fière pour avouer mes tords et je savais qu’il fallait que je travaille sur ça maintenant. Cette situation n’avait que trop durer et je ne supportais plus cette espèce de guerre froide que l’on se donner et donc j’en étais bien consciente, j’étais la seule fautive. L’instant d’une fraction de seconde, j’avais réussi à lui demander comment c’était passé ses vacances et il avait eu le temps de me répondre que l’Italie était un très beau pays mais cette conversation « apaisée » s’arrêta lui puisqu’avant même que j’eue continué sur ce terrain, Clément me demanda si Lily ne se trouvait pas dans les parages et mon mauvais caractère repris le dessus. Me retournant pour me servir un café, je l’entendis dire que c’était bien moi qu’il était venu voir mais c’était fini, je ne voulais même plus écouter et lui-même l’avait compris. Il baissait les bras à son tour comme si ce combat était perdu d’avance.
Alors que je me retourner à nouveau pour lui faire face une tasse de café brulant dans les mains, Clément avait déjà mis les voiles pour rejoindre Lily a quelques mètres de là. Celle-ci avait soudainement réapparu. Depuis le début de ces problèmes de couple, j’avais plus ou moins tout fait pour ne pas mêler Lily à cette histoire. Je ne voulais pas qu’elle prenne partie pour l’un ou pour l’autre et au fond j’avais même peut-être peur qu’elle prenne son partie à lui. Au fond, ces histoires ne la concernaient pas et il aurait été injuste de la mêler à ça. Pourtant j’aurais adoré lui en parler mais je me retenais, je faisais sans elle et ses conseils avisés. Je les vis se serrer dans les bras mutuellement et discuter sans entendre le contenu de leur conversation. Planqué derrière mon comptoir je ne voulais plus bouger, je ne savais plus quoi faire… Puis du coin de l’œil, je vis Clément s’installer à une table et Lily revenir vers le comptoir visage fermé. Elle fit le tour et sans même me regarder commença. « Je ne me mettrais pas dans vos histoires et d’ailleurs, je ne veux même pas savoir ce qu’il se passe mais … c’est un client comme un autre & il veut un café Zoé ». Ma gorge était nouée et j’avalais difficilement ma salive. Du coup de l’œil, Lily me vit acquiescer et enfin je me remis en mouvement. Attrapant une tasse propre, je la remplissais de café jusqu’à ras bord presque et attraper par la même occasion deux cookies que je déposais sur une petite assiette. Attrapant nos deux cafés & l’assiette de cookie, je prenais enfin mon courage à deux mains pour rejoindre celui qu’au fond, j’aimais plus que tout.

Silencieusement, je m’installais face à lui et fit glisser sa tasse et l’assiette devant lui. Il ne me regardait même pas et son visage était fermé tout comme le mien. La discussion allait être compliqué mais il fallait que je fasse un effort, j’en étais bien consciente. « J’aurais peut-être pas dû réagir comme ça. Mais je ne comprends pas vraiment pourquoi tu te pointes ici si c’est pour voir Lily alors que tu sais que je serais là ». J’étais peut-être de mauvaise foie mais au moins j’avais retrouvé l’option communication dans mon sale caractère de cochon. « Si tu n’avais pas remarqué, je ne suis pas au top de ma forme en ce moment et j’ai un peu tendance à exagérer la situation… mais pourquoi tu es venue ce matin sans même me prévenir ? » En temps normal j’aurais adoré voir démarqué mon amoureux après deux longues semaines de vacances, mais vu le contexte, je trouvais vexant sa manière de venir voir Lily sans même prévenir.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragi-comédie.

avatar


Clément LeRoy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 882 mensonges. Je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : Tristan Ford le tueur à gage aux multiples facettes.
rides et tu dois savoir que je suis : totalement amoureux, même si mon couple traverse une dure période.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gifs : Tumblr - Cadeau du staff de BAE




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 861

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Dim 13 Aoû - 23:14

Zoé & Clément
Clément ne savait pas exactement pourquoi il avait accepté cette tasse de café de la part de Lily. Il aurait pu très bien s’en aller, mais dans le fond s’il avait voulu rester un peu s’était surtout pour être encore un instant dans la même pièce que Zoé. Il ne l’avait pas vue depuis deux semaines et ca faisait encore bien plus longtemps qu’ils avaient arrêtés les mots doux et les échanges d’affections. Ca blessait Clément et ca lui manquait terriblement, mais si Zoé ne voulait plus de ca, elle devait le lui dire. Il était peut être lâche de ne pas aller franchement dans le sujet, mais s’était trop douloureux en sachant que lui ne voulait pas de… potentielle rupture. Il se demandait comment parfois aimer quelqu’un pouvait faire tellement de bien et à la fois faire aussi mal. Car oui, là ca faisait mal, très mal.

Assis sur cette banquette, il attendait, perdue dans ses pensées et en relevant la tête c’est avec surprise qu’il vit Zoé arrivée vers lui, deux tasses de cafés en mains et une assiette de cookies. Il crut d’abord qu’elle allait servir un client, mais il fut ensuite surpris quand elle prit place en face de lui sur la banquette en posant le tout. Elle était venue… Surement par Lily, mais il n’aurait pas cru que ce soit elle qui le sert et en plus, elle semblait vouloir rester… peut être discuter ? Clément avait peur sur le coup, regardant Zoé faire… il analysait chacun de ses gestes, tel un flic qui scrutait chaque mouvement d’un détenu en cellule d’interrogatoire. Prenant un air méfiant, il attendait… il n’allait pas parler le premier, certainement pas. Finalement Zoé vint à briser se silence pesant.

L’écoutant, son visage passait par mille expressions et ce n’était pas si jolie à voir, il était déçu au final. Alors c’est ce qu’elle pensait vraiment ? De lui ? Et cette manière dont elle lui parlait. Fronçant les sourcils, Clément se renfrognait sur lui même.

« Tu ne sembles pas écouter… Mais je t’ai dis que j’étais là pour toi. Mais Lily travaille ici… C’est ma meilleure amie, je vais l’ignorer ? Non. Mais j’étais d’abord venue te voir toi, Zoé… Pas Lily. »

Clément appuyait sur chacun de ses mots, il voulait qu’elle le comprenne, qu’il était venue pour voir sa petite amie avant tout. Puis quand Zoé repris, Clément ouvrit la bouche légèrement trouvant ce qu’elle disait un peu abusé.. bien sûr qu’il l’avait remarqué. Et lui dans tout ca ? Lui ?  Pourtant il allait rester calme et ne pas faire un scandale ici, pourtant les derniers mots ne l’y aidait pas.

« Deux semaines sans se parler, tu crois que ca aurait fait bien de t’envoyer un message maintenant ? … Tu sais quoi, s’était une énorme erreur de venir ici et je le reconnais. Mais si tu m’en veux pour ca, et pour toutes les autres choses que je fais ou qui t’arrives, fais toi plaisir. Je m’en vais. »

S’en était assez pour lui, Zoé allait trop loin et il n’était plus d’humeur. Il avait ses limites. Il pouvait être le garçon le plus compréhensif, le plus adorable du monde, mais à un moment s’était trop lourd. Se levant, il sortit son porte feuille et prit un billet qu’il posait séchement sur la table.

« Peut être qu’on en reparlera plus tard… Mais pas ici… Pas maintenant.. Tu travailles. »
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Always & Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood
Tragi-comédie.

avatar


Zoé Monteith
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 22/07/2017 et j'ai déjà raconté : 220 mensonges. Je ressemble à : Ashley Benson Sur le forum je suis aussi, : le beau Eliaz.
rides et tu dois savoir que je suis : en couple.
- copyright -
avatar - Shiya
sign - bat'phanie
gifs - tumblr

Mes petits secrets bien gardés: : 117

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Mar 22 Aoû - 14:30

keep calm &
take a coffee
clément & zoé

A quel moment la situation entre notre était-elle devenue aussi tendue ? Aussi compliqué ? A quel moment toute la douleur et toute la colère que je ressentais avait-elle pris tant de place pour moi que je n’avais plus réussi à faire la part des choses avec l’homme que j’aimais ? J’étais pleinement consciente d’être celle qui avait engendré cette situation et qu’il était donc de mon devoir de faire bouger les choses. Mais pour cela, il fallait que je comprenne, que j’affronte ce mélange de colère de culpabilité et de tristesse qui dictait ma vie depuis des semaines et même des mois désormais. Deux semaines plus tôt donc, lorsque Clément m’avait annoncé son départ pour l’Italie, j’avais ressentie cet électrochoc qui m’avait poussé à me remettre en question. Il fallait que j’affronte mes sentiments pour pouvoir sauver mon couple parce que même si nous nous ne l’étions pas clairement dit, nous savions tous les deux que ce départ puis ce retour de vacance sonnerait soit comme un renouveau pour notre couple soit comme la fin de celui-ci. Alors moi aussi j’avais posé des jours de congés bien mérité et j’avais fait face à mes problèmes. Comme souvent dans ce genre de situation, Natasha avait été d’un soutient  incroyable et ses conseils avisés m’avait permis de me poser les bonnes questions et d’affronter mes vraies problèmes. Grâce à elle, j’avais compris que cette fausse couche n’avait pas seulement été pour moi une perte douloureuse mais également une perte de confiance en moi et une remise totalement en question de la femme que j’étais et que je voulais être. Comment pouvais-je être une bonne maman si au bout de seulement 4 mois de grossesse, je n’avais pas pu prendre soin de mon bébé ? Comment pouvais-je être une bonne petite-amie pour Clément si je n’étais même pas capable de lui donner une famille ? Comment pouvais-je être une femme respectable si je n’étais pas capable de surmonter la moindre épreuve et d’aller de l’avant ? En vérité j’avais peur, j’étais terrifié de ne pas être à la hauteur même si pour le moment il était encore difficile pour moi de l’assumer pleinement. J’en avais donc voulu à Clément de s’être remis aussi vite de cette fausse couche et de m’avoir proposé de refaire un bébé alors que je me remettais à peine de la perte du premier. Il avait trouvé la force que je n’avais pas et j’avais donc passé mes nerfs, ma colère et ma tristesse sur lui sans même lui en expliquer les raisons. J’avais été trop loin, beaucoup trop loin & aujourd’hui je risquais de le perdre si je n’assumais pas face à lui mes réelles peurs.

Ces instants de réflexion et de compréhension ne remontait qu’à quelques jours seulement mais cela m’avait déjà redonné une partie de ma confiance en moi parce que comprendre mes problèmes et ce que mon inconscient cherchait à me dire depuis le début me poussait à me dire que j’étais capable de les assumer face à Clément. Pourtant le plus dure restait à faire et même si j’avais déjà plus ou moins réfléchi de la manière dont j’allais aborder les choses avec Clément, je ne me sentais actuellement prise trop au dépourvu. Face à moi, Clément écoutait mes mots plein de froideur et je voyais sur son visage que cela ne lui plaisait pas et qu’il perdait déjà patience. « Tu ne sembles pas écouter… Mais je t’ai dis que j’étais là pour toi. Mais Lily travaille ici… C’est ma meilleure amie, je vais l’ignorer ? Non. Mais j’étais d’abord venue te voir toi, Zoé… Pas Lily. » Il avait raison, je le savais et je n’avais d’ailleurs rien à répondre à ça alors j’acquiesçais sans même le regarder et en faisant tourner entre mes mains ma tasse brûlante. Il restait calme mais ses mots me blessèrent autant que j’avais surement pu le blesser. « [...] je m'en vais. » Mon cœur se brisa encore un peu plus. Après tout il était déjà peut-être trop tard. Peut-être que ces  vacances en Italie lui avait fait comprendre qu’il devait rompre ? J’étais peut-être en train d’espérer pour une histoire qui était déjà terminée.

Je le vis ce lever et mon cœur s’accéléra. Il sortit son portefeuille, déposa un  billet sur la table tout en m’expliquant qu’il ne voulait plus parler avec moi de ça ici, sur mon lieu de travail. Je me levais d’un bon totalement paniqué. J’avais cette sensation de rupture qui me brisait le cœur. Les larmes menaçaient de couler mais je me retenais. J’attrapais son billet d’une main et le luit tendit. « Tu n’as jamais rien payé ici, ce n’est pas aujourd’hui que ça va commencé… » Mon regard rencontra le sien. « Tu as raison ce n’est pas le bon endroit et je n’aurais pas dû réagir comme ça. Je ne m’attendais juste pas à te voir …. Tu m’as totalement prise au dépourvu » J’avais envie de lui crier de ne pas partir, j’avais envie de me blottir dans ses bras et ne plus jamais en partir mais je savais que c’était impossible. « Reste, bois ton café au moins. Et mange un cookie, ce sont tes préférés ». Il reprit son billet et moi je savais qu’il fallait que je déguerpisse. « On se verra plus tard pour parler si tu veux, mais prend ton café et moi je te laisse tranquille ». Ma voix se brisa et je fis demi-tour vers le comptoir en prenant de grande respiration. Mon cœur était brisé mais il fallait que je reste forte, au moins jusqu’à ce soir.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragi-comédie.

avatar


Clément LeRoy
Tragi-comédie.
J'ai débarqué à Londres le : 08/08/2017 et j'ai déjà raconté : 882 mensonges. Je ressemble à : Chris Wood. Sur le forum je suis aussi, : Tristan Ford le tueur à gage aux multiples facettes.
rides et tu dois savoir que je suis : totalement amoureux, même si mon couple traverse une dure période.

● Crédit avatar : Moi
● Crédit gifs : Tumblr - Cadeau du staff de BAE




TENUE CORRECTE EXIGÉE

Mes petits secrets bien gardés: : 861

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   Mar 22 Aoû - 16:27

Zoé & Clément
Clément n’osait toucher à rien de ce qui était posé sur la table, ni son café, ni les cookies dans l’assiette. En faite il n’y faisait même pas attention, son regard posé sur Zoé et sa tête centré sur leur ‘confrontation’. Car actuellement s’était ca. Une belle confrontation de leur situation et leur problème qui revenait en force. Ca revenait en pleine figure, et Clément semblait avoir été trop stupide en pensant qu’après qu’ils se soient éloignés l’un de l’autre, il y aurait du mieux. Mais à réfléchir, il se demandait comment du ‘mieux’ avait pu voir le jour dans leur situation. Il n’y en avait pas. En soit Clément ne portait pas réellement la faute sur Zoé, il ne la portait en rien responsable de tout ca. Il n’était pas quelqu’un qui pointait du doigt. Il voyait juste qu’elle le repoussait et que la situation empirait car Zoé était toujours dans cette peine immense. Et bien sûr Clément ne voyait pas à quel point Zoé était mal et tous ce qu’elle se reprochait. Il était vraiment perdu, se posant mille et une question et bien évidemment il était bien loin de la vérité.

Il s’était levé, il ne voulait pas faire ca ici et avoir encore tant de reproche… Du moins c’est ce semblait avoir Zoé à son égard. Après tout, s’était elle qui avait voulu en premier qu’ils aient du recul… Il avait accepté ca et lui aussi en ayant besoin il avait pris des congés. Il était partie en Italie, mais il n’avait pas réellement profiter du tout, se torturant plus l’esprit qu’autre chose. Alors oui, il était revenu et avait débarqué comme ca… il avait merdé, mais il était un peu maladroit parfois. En tout cas il ne referait plus la même erreur s’était certains.

Clément était encore loin de se douter des pensées de Zoé alors qu’il s’était levé et avait annoncé qu’il s’en allait. Mais il était vrai qu’au final, tout ca… si ca continuait et s’enfonçait il n’y aurait qu’une solution, mais il était loin d’y penser. Voyant Zoé lui tendre le billet qu’il venait de poser sur la table. Clément se pinçait les lèvres… s’était vrai il n’avait jamais rien payé. Pourquoi d’ailleurs ? Juste parce qu’il était le bon copain d’une des gérantes et le petit ami de l’autre gérante ? Pourquoi ce passe droit ? Non.. il ne voulait rien à devoir après. Si jamais… Il gardait le billet en main pour l’instant, ne disant rien, mais son regard rencontrait au final celui de Zoé.

« Je comprends… désolé. »

Que pouvait-il dire d’autre ? Oui il s’excusait pour le coup, car il avait beau être fier pour lui se défiler ne servait à rien. Alors il s’excusait d’avoir débarquer ainsi. Zoé finit par insister pour qu’il reste et voit son café, mange un cookie… délicate attention de sa part d’avoir prit ses préférés, mais pour le coup, Clément n’avait plus du tout faim. Il ne voyait même pas si s’était un signe de la part de sa petite amie voulu ou non qu’elle ait pensé au cookie qu’il aime. Finalement Zoé partie la première, il la regardait se rendre au comptoir, dos à lui marchant tout droit. Il n’avait pas besoin qu’elle le laisse tranquille, au contraire il aurait voulu… Qu’aurait-il voulu ?… Que tout redevienne comme avant. Son regard se posait sur la table où était encore la tasse de café et l’assiette. Son estomac se retournait… non… Alors posant le billet simplement sur la table, car à présent il ne voulait rien de gratuit juste parce qu’il était ce type avec ces étiquettes, il finit par lui même faire demi-tour et franchit la porte du café en s’en allant. Il avait lui aussi le coeur brisé…
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Always & Forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeanyoneelse.1fr1.net/t1112-clement-leroy-chris-wood




Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keep calm & take a coffee ◈ Zoé & Clément
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Center of London-
Sauter vers: